En direct du Japon
bouton
Blog | Cours de japonais | Voyager au Japon | Cuisine | Photos | Dossiers | Forum | Boutique | english
accueil
candysanguide
Ici-Japon | Zone membre
Le Japon   separation   Blog   separation   Chaînes   separation   Fiches   separation   Projets Japon   separation   Nos Boutiques   separation  

Ici-Japon | Zone Membre

Bienvenue

Se connecter


J'ai oublié mon mot de passe



icon S'inscrire
totorochan
instagram
instagram
instagram
candysan
déc 04

Si dimanche dernier je vous ai montré quelques photos d’écolières japonaises en jupe courte c’était pour vous préparer psychologiquement à cet article. Attendez-vous à un bon gros WTF Made in Japan dans la lignée de Soine-ya, des distributeurs de culottes usagées, ou encore des Love Dolls.

C’est sur le site Rocket News 24 que j’ai découvert l’existence au Japon des “High School Girl Viewing Clubs”, des établissements où l’on paye pour pouvoir voir ce qui se cache sous la jupe des écolières japonaises. Toutes les infos et les photos de cet article proviennent de Rocket News 24.

Le concept des High School Girl Viewing Clubs est très simple. Des jeunes et jolies filles en uniforme de lycéenne sont regroupées dans une grande pièce entourée de glaces sans tain. Les filles ne peuvent pas voir ce qui se passe en dehors de la pièce, mais de l’autre côté des miroirs les observateurs qui ont payé ne loupent pas une miette de ce qui se passe à l’intérieur.

Chaque fille porte sur elle un badge avec un numéro. Lorsque l’un des clients appelle un numéro (et paye un supplément), la fille correspondante est priée de venir s’asseoir devant le miroir de la personne. Seul dans une petite cabine, le client peut alors observer à loisir la jeune fille qui prend des poses sexy et expose ses sous-vêtements. Les photos par contre sont interdites et on doit même déposer son portable à l’entrée.

L’entrée dans ce genre de club coûte ¥3 000 (28€), ce à quoi il faut rajouter ¥2 000 à chaque fois que l’on appelle une écolière. La fille, elle, est payée ¥1 000 de l’heure, plus ¥1 000 à chaque déplacement. C’est plutôt bien payé pour rester assise à jouer avec son portable ou à se maquiller, mais bien sûr ce genre d’établissement frôle de très près l’illégalité, voire la côtoie. Apparemment la police a déjà fermé des clubs de ce genre et arrêté des propriétaires d’établissement qui violent les lois sur le travail des mineurs au Japon, mais ça n’a pas l’air d’empêcher le développement de ces endroits.

Alors évidemment toutes les filles ne sont pas des lycéennes, n’importe quelle fille de plus de 18 ans peut enfiler un uniforme et aura l’air d’en avoir 16, mais de vraies lycéennes sont apparemment embauchées dans la majorité des cas.

Faites circuler l'info:
  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Wikio FR
  • del.icio.us
  • Digg
  • Mixx
  • Reddit
  • Scoopeo
  • StumbleUpon
  • MySpace
  • MSN Reporter
  • email
  • Print
  • Add to favorites

34 Réponse à “Des clubs pour voir la culotte des écolières”

  1. FDx dit :

    Un bon WTF ouais carrément même WTF² xD “toujours plus haut toujours plus loin toujours plus fort!!!!”

  2. ergogan dit :

    nan là je sais pas trop quoi dire …… ça m’a scié ce machin.
    le monde est rempli de pervers.

  3. Jacynthe dit :

    Ça me peine (et choque) beaucoup de voir ce genre d’endroits… Aucun endroit de ce genre (ou encore pire que celui-ci) ne devrait exister… Je n’exprimerai pas entièrement mon avis, car ce genre de phénomène me choque et peine trop…

  4. kanapesh dit :

    Ah, les bon cotés du japon.. x)

  5. Apres le “Soine-ya”, tu nous montre sa, J’ai vraiment peur de la prochaine publication de ce genre ^^. Sinon c’est pour ce genre de WTF que j’aimerais vivre la-bas, le Japon a l’air d’être vraiment un autre monde

  6. Ryuzo dit :

    Franchement , je leur tire mon chapeau ! Ah ouai ils ont fait fort là, avec le distributeur automatique de culotte c’est la cerise sur le gateau , il n’y a vraiment pas plus pervers que ça je pense, serieux la personne a avoir eut l’idee doit pas tourner bien rond … mais bon pourquoi ça m’etonne encore ce sont les japs apres tout . ^^

  7. MaruyamaAnna dit :

    OMG! Déjà le distributeur de culottes et le “Soine-ya” c’étaient déjà des bons gros WTF mais là… C’est vraiment choquant! O___O! Ils m’étonneront toujours ces Japonais! >o<

  8. X-Trom dit :

    Ahah! C’est carrément délirant! Même si je ne paierai pas pour aller dans ce genre d’endroit… Il faut qu’en même s’imaginer le mec qui a proposé cette idée au CA de sa boîte: il aurait vraiment pu passer pour un con xD Et ça porte un nom ce genre d’endroits?

  9. L’étiquettes dans les cheveux ça fait vraiment “consommable”…

    Ça ne m’étonne même plus ce genre de lieu dans la société Japonaise. J’ai même entendu dans un reportage qu’il existe des lieux qui reconstitue une rame de métro et ou les “clients” peuvent peloter les fesses des japonaises.

    Bref… WTF !

  10. Artémis dit :

    ….. bande de pervers !!!!!!!!!

  11. Titelaeti86 dit :

    Le pire et le plus choquant pour moi c’est qu’il y a des mineurs a qui sa les déranges pas de montrer leurs dessous!!!! parce que c’est volontaire !encore des majeurs bon sa passe en même temps les jap son fort a ce niveau

    • tsubasa-kun dit :

      Pour les mineures, j’ai comme l’impression qu’elles font ça pour se payer des cosmétiques et autres des produits de luxe (maroquinerie, vêtements, accessoires).

    • Raitoryuuku dit :

      honnêtement, en france des mineur prete a montrer leur sous vêtement contre de l’argent, j’ai pas de statistique sous la main mais je suis presque certain qu’elle se comptent en dizaine de milliers , si pas en centaine de milliers.

  12. C’est hard un peut non ? XD

    Enfin le pire c’est pas tellement celui qui en a eu l’idée mais surtout ceux qui y vont x)

  13. kira dit :

    wah …. j’suis totalement contre ce genre de trucs ._. c’est choquant quoi

  14. Takagi dit :

    L’inventivité japonaise même dans la perversité…

  15. frambies dit :

    Un badge? Elles on une étiquette collé sur la fac;. Comme un bon morceau de viande au supermarché. Mmh on la voit bien l’évolution pour l’égalité homme femme!

    • frambies dit :

      Je profite de cette article pour montré une fois de plus que le japon n’est pas moderne quand il s’agit du statut de la femme dans la société. Je trouve ça quand même assez flippant et rageant. On parle trop souvent des femmes voilées, des extrémistes religieux. Mais quand le gadget, l’objet devient une religion, quand penser qu’avoir une femme c’est la posséder. Et que ce n’est au final qu’un jeu qu’une poupée interchangeable (love dols) sur lequel on peut se rincer l’oeil sans limite et qu’on collectionne au même titre que des mangas ou des figurines… Vive la perversité! Personnellement ça ne me fais pas tellement rire…

  16. Sheley dit :

    Mon dieu… un énorme WTF clairement.
    Bien que, en soi, ça ou une fille qui se déhanche dans un peep show,c’est à peu près pareil.
    Là c’est juste le fait que ça représente des écolières (même majeures) qui est choquant.

  17. Nico dit :

    Pas de mal aux clients, pas de mal aux filles, où est le problème? Je peux lire que cela vous choque, bien moi ce qui me choque c’est la violence, que ca soit les meurtres à la télé dans les séries policières à 20h45, ou les jeunes qui se font tabasser à la sortie du lycée, avec leurs “camarades” qui filment la scène sur leurs portables.
    Le sexe est une liberté/loisir qui ne me dérange pas plus que le bavardage entre copines/football/jeux vidéos/pêche/shopping … Et je vois donc plutôt le Japon comme un Pays de liberté (sur ce plan là en tout cas), liberté interdite dans la plupart des Pays pour cause de pseudo-moralité.

    • frambies dit :

      liberté pour l’homme peut etre mais qui dégrade fortement l’égalité homme femme. Puisque c’est l’image de la femme qui est toujours utilisé pour assouvir les fantasmes masculins.

  18. Ouais ça ne me surprend plus de masses de voir leurs nouveaux concepts ^^
    Mon 1er voyage m’a bien fait comprendre que le Japon reste hors normes dans le domaine du sexe !
    Après bon goût mauvais goût…

  19. dominiku dit :

    wtfffffffff XD SA FROLE LA PEDOPHILE SERIEUX SON INTENSE. DAWN MAIS BON CEST LES JAPONAIS

  20. Hamptis dit :

    Perso je préfère voir un pays qui n’a pas peur de parler de sexe et de laisser une liberté de s’habiller comme on veut pour les femmes, qu’un pays où les femmes ne peuvent pas sortir sans se camoufler de la tête aux pieds… Oui c’est un peu pervers mais au moins les fantasmes des hommes ne font de mal à personne là. Imaginez qu’en Égypte les femmes se font tripoter dans la rue et son traitées comme de dangereuses tentations parce que les hommes sont monstrueusement frustrés.
    Donc, oui aux petites culottes! Didiou! ><

    • Emy- dit :

      Quel est le rapport avec la liberté de s’habiller dans cet article ?
      Personnellement je pense qu’un pays où la femme est cachée, bridée etc.. ne vaut pas mieux qu’un pays qui transforme la femme en objet ( des étiquettes sur la tête, quoi de mieux ) et qui banalise et déculpabilise la pédophilie.
      Un pays qui ose parler de sexe ? Quoi de mieux que de se cacher derrière une vitre sans teint.

  21. 勉強する dit :

    Moi qui croyais que les Allemands détenaient la palme de la perversité… :O/

  22. tsubasa-kun dit :

    “dimanche dernier” Tev.

  23. aki ♂ dit :

    attends elles sont payer un salaire respectable pour ne “rien” faire.
    Et si ça en amuse certain, pourquoi pas. Les pigeons la-dedans c’est les clients…
    Par contre, je pense pas que ça soit légal du tout.

  24. Lokrin999 dit :

    Si vous voulez aller zieuter des culottes, faut aller dans les magasins, bande de pervers ! Les cochonneries japonaises m’étonneront toujours …

  25. ducky dit :

    Oulala,faut pas être très net pour aller dans ce genre d’endroit.
    Et l’étiquette sur la tête, ça présente les filles comme de vulgaires produit :-/

  26. carpinteyroriz dit :

    but if you tmre looking for nonsandwich sustenance

    sales of an old style must be thought to be before a whole new look is generated. 1124. The Broncos have got elected to use their throwbacks only twice (they is wearing a infamous 19601961 darkish and yellow throwbacks with the verticallystriped clothes) and will don their regular citrus alternate hat of the existing design while in the other a couple of allowed activities,[4] giving the c’s five various uniforms for a 16game season.

    End up being glued on your seat during this riveting story of loving deception”Wishful Drinking”: April 2May Three or more. The logo is quite a bit improved than the last one plus the past logos of previous. Place a [url=http://www.nbajerseysso.com/category-151-b0-NBA+Shorts.html]NBA Shorts[/url] number of the feta and tomato mix in the middle of every single small lower potato..

    The majority of people choose to coordinate their velour perspire shirt to their velour sweat underside. 1) It never rains on Through 30, 2) Pay the yearly dues in the first week or Jake Gibbs comes after you prefer a collection business, and 3) The situation is never the exact same week to help week with regards to play among the wrinkles.

    Guapos Tacos, Garces’ popular taco pickup truck in Philly is the inspiration for southofthe border street meal and tapas formulas. Brewer was obviously a disrupter. James Michael. Broadway’s Tony Awardwinning musical comedy hit is about some sort of fanatical lover of a particular 1928 musical referred to as “The Drowsy Chaperone,” and how this particular show magically comes to lifestyle.

    To me, the funniest subplot of the NetsRaptors primary round Basketball playoff series is usually that the Raptors organization “encouraged” enthusiasts to wear reddish clothing on the game to get the home company (Toronto can be red in 2010, who knew?). Identity is defined via hardship.

    [url=http://house.prozvuk.ru/guest/index.php?showforum=26]women jerseys and also to several sports proprieties like designer boots[/url]

  27. erza quinn dit :

    What the Fuck ????????? les Japonais sont parfois chelous !! :-/

Laisser un message