Séisme – Les choses dont je vais me rappeler
Commentaires 38

Séisme – Les choses dont je vais me rappeler

Vivre le séisme et tout ce qui s’en est suivi au Japon a été une expérience, vous pouvez vous en douter, unique et inoubliable. Parmi la foultitude de choses que j’ai vu, entendu ou resenti ces derniers jours certaines m’ont marqué plus que d’autres et voici ce que je pense que je n’oublierai jamais. Dans l’ordre chronologique:

Le séisme

Ou plutôt « les séismes ». Vivant au Japon depuis tout de même un certain temps je suis habitué aux séismes, enfin aux petits séismes. Le séisme qui a frappé le Japon le 11 mars était « un vrai », une chose que l’on oublie pas. Étonnamment il ne m’a pas fait tellement peur, j’étais plutôt curieux et quelque part fasciné. En revanche les répliques qui ont suivies et suivent encore sont plus inquiétantes même si elles n’ont rien à voir en intensité. Je pense que les gens ici sont très loin de vivre dans la peur mais tout le monde a prit conscience que les gros séismes existent aussi. À chaque secousse on se demande un peu si elle ne va pas devenir plus grande, ou si une ville à l’autre bout du pays n’a pas été ravagée.

Les premières images à la télé

Les trois premières heures qui ont suivi le tremblement de terre je n’aurais jamais imaginé l’ampleur des dégâts causés dans le nord du pays. Ce n’est qu’arrivé à la gare après le travail que j’ai vu les premières images de vagues géantes qui emportaient tout sur leur passage. Je regardais la dévastation au milieu d’une foule silencieuse dans laquelle personne n’arrivait à détacher ses yeux de l’écran. Alors que dans les moments qui ont suivi le séisme j’étais excité d’avoir vécu quelque chose d’exceptionnel j’ai réalisé que des gens qui vivaient dans le même pays étaient confrontés à l’horreur et ça a été un petit choc. En un instant on prend conscience de plein de choses et on se sent comme lié avec les gens qui vivent la tragédie.

La traversée de Tokyo à pied

Privé de train le soir du tremblement de terre j’ai dû rentrer chez moi à pied comme des centaines de milliers de personnes. Voir les rues de Tokyo envahies par la foule, les trottoirs plein de monde et toutes les voitures à l’arrêt, et un souvenir unique. Tout le monde marchait dans la même direction avec les mêmes pensées en tête. On voyait des gens avec des casques ou des kits de survie et les cabines téléphoniques retrouvaient une utilité soudaine devant la saturation des réseaux de téléphone portable. La scène était vraiment surréaliste.

La télévision française

Comme tout le monde j’ai cherché le plus d’informations possible sur le séisme, les tsunami et le problème à la centrale nucléaire de Fukushima. J’ai été énormément déçu par la qualité des nouvelles françaises, à la télé d’abord mais aussi sur les grands sites de news sur internet. Toutes les images et tous les articles, du moins la majorité, présentaient une vision faussée des évènements et cherchaient visiblement à montrer uniquement le pire de chaque situation. Je n’étais déjà pas un grand fan des news française avant. J’avais entre autre connu un scénario un peu identique en 2008 quand j’habitais en Chine durant la période des manifestations anti-français. Les images qu’on voyait à la télé laissaient supposer que les français se faisaient lyncher dans la rue et j’avais même penser un temps à dire que j’étais canadien, suisse ou belge, mais j’ai finalement décidé de garder mon identité et les gens ont toujours été chaleureux avec moi partout ou j’allais, même à Pékin le coeur des soi-disantes protestations.
Cette fois les médias ont poussé le vice encore plus loin en jouant toujours plus sur le sentiment de peur et en décrivant des scènes, particulièrement à Tokyo, que je ne reconnais pas du tout et qui sont même carrément à l’opposé de la vérité dans certains cas.
Ça me déçoit énormément pour être honnête. Avec toute la technologie actuelle et le désire d’être informé des gens qui est plus grand que jamais tout le monde devrait pouvoir accéder à une information juste et de qualité.

Le départ des français

J’ai été assez étonné de voir le retour en France ou le départ dans le sud du Japon d’autant de français et d’étrangers en général. J’en veux particulièrement aux médias français et à l’ambassade de France d’avoir créer un climat de pression extrême sur les expatriés. Je ne pense pas que les japonais soient choqués de voir le départ des étrangers. Ils auraient certainement fait pareil dans un autre pays si la situation est inversée et je pense que tout le monde peut comprendre que l’on cherche à mettre sa famille à l’abri ou à s’éloigner du danger pour rassurer ses proches. Mais même si, comme je l’ai déjà dit plusieurs fois, je comprends très bien les personnes qui sont parties j’aurais aimé que les français ne cèdent pas à la panique aussi facilement et aussi rapidement. Quand on vit à l’étranger on essaye, en tout cas j’essaye, de donner une bonne image de son pays et on est fier quand la France fait parler d’elle de façon positive. Certe, vu de France le gouvernement français a peut-être rassuré certaines personnes en montrant qu’il avait les moyens de réagir en cas de crise et en montrant qu’il veut protéger chaque français même à l’étranger. Mais ici j’imagine que la réaction du gouvernement et des expatriés est surtout vue comme excéssive par beaucoup de monde.

Je le répète je ne pense pas que les japonais gardent une certaines rancoeur du départ précipité des étrangers mais celui-ci a tout de même été remarqué. Cette semaine dans le quartier français, une cliente de l’endroit où je travaille s’étonnait de voir encore un français ici et m’a fait part de sa pensé sur un ton plutôt amusé. J’aurais préféré qu’elle s’étonne plutôt de voir beaucoup de français rester. Les japonais ont réussi à montrer au monde entier qu’ils peuvent être fier d’être japonais, j’espère que, des des conditions moins dramatiques évidemment, les français pourront aussi un jour montrer aux autres qu’ils savent avoir les bonnes réactions au bon moment.

Les insultes aux expatriés

Alors qu’on est dans une période où les gens devraient comprendre que l’entraide, le sang-froid et la réflexion sont les meilleurs armes pour affronter un problème j’ai été parfois choqué de voir la réaction de certains internautes sur les sites francophones et particulièrement les insultes à l’encontre des expatriés au Japon. Certains étaient insultés parce qu’ils partaient, d’autres parce qu’ils restaient ou encore parce qu’ils exprimaient un point de vue différent de l’état d’esprit général. Heureusement ces messages se perdaient un peu un milieu des très nombreux messages de soutien et très honnêtement je ne suis pas si étonné d’avoir lu ce genre de réactions à droite et à gauche. Là encore je suis surtout déçu de l’espèce humaine si je peux dire ça comme ça. J’ai hâte que l’homme atteigne un nouveau stade d’évolution, de confort, ou d’éducation, ou il essayera par nature de comprendre son prochain plutôt que de l’insulter.

Saitama Super Arena

Alors que des dizaines ou centaines de milliers se retrouvent sans logement dans le nord-est du Japon des centaines ont trouvé refuge au Super Arena de Saitama, un genre de stade couvert. Je me suis rendu sur place avec ma femme pour voir si je pouvais aider en accueillant une famille chez moi durant un certain temps. Chose qui n’a pas été possible car les personnes vont être relogées ailleurs dans quelques jours, on ne sait par encore dans quelles conditions, et les responsables préfèrent qu’elles restent toutes au même endroit pour le moment. C’est plus facile pour les contacter, diffuser l’information, les déplacer etc.
J’ai réalisé plusieurs choses sur place. C’est la première fois que je voyais une scène de ce genre avec des centaines de personnes qui vivaient dans les couloirs de l’énorme complexe, et se genre d’expérience aide vraiment à prendre conscience de ce qui se passe. On se retrouve confronté aux images que l’on voit à la télé et la catastrophe prend un sens plus réel, plus personnel.
Cependant même si j’ai été touché, je n’ai pas été bouleversé ou choqué, j’ai même était plutôt rassuré. Je m’explique. Quand on voit les images à la télé on s’imagine le pire. Et souvent c’est pire. Je me rappelle avoir traversé le Sichuan, en Chine, juste après le grand tremblement de terre de 2008. Voir les montagnes coupées en deux sur des centaines de kilomètres et les villages totalement détruit remplacés par des camps de tentes étaient une image extrêmement frappante en vrai. À Saitama au contraire j’ai trouvé un endroit plutôt chaleureux. J’ai d’abord remarqué des cartons partout. Les couvertures et la nourriture arrivent abondamment si bien qu’on voit même des panneaux « ne donnez plus » car les volontaires ne savent plus quoi faire de ce qu’ils reçoivent. Les volontaires entre parenthèse qui étaient très nombreux et comptaient parmi eux quelques étrangers blancs. Chaque famille avait réussi à aménager son petit espace privé avec de petits murs (environ 70cm de haut) fait de carton. Les enfants avaient des jouets et s’amusaient entre eux, la nourriture et la boisson étaient en « libre service » pour les petits encas, et je crois que deux repas chauds étaient servis par jour. Des téléphones et ordinateurs étaient aussi à disposition. Et ce qui me paraissait le plus important c’est que l’endroit était bien chauffé et très calme.

Bien sûr je ne dis pas que les gens vivaient bien, souvent ils ont tout perdu et ils sont sûrement pour beaucoup dans le pire moment de leur vie. Ce qui m’a rassuré c’est la capacité d’organiser un espace vivable pour les gens aussi bien, le nombre de volontaires plutôt impressionnant et surtout le calme des gens. Mais malheureusement je pense que les victimes dans le nord du pays ne connaissent pas un hébergement aussi « confortable ».

Même la situation sur la prise en charge des victimes m’a un peu rassuré je sais que le plus gros reste à faire et que c’est à partir de maintenant que l’argent va être nécessaire pour permettre aux gens de reconstruire leur vie. C’est pourquoi je fais de petits dons régulièrement et je vous engage, si le coeur vous en dit, de faire de même si vous le pouvez. Le site de la Croix Rouge est un bon endroit pour ça.

Interview pour la télévision

Enfin la dernière chose dont je me rappellerai certainement, plus personnelle, est le fait d’avoir été interviewé pour une chaîne nationale à Akihabara. C’était ma première expérience devant une caméra. Les journalistes voulaient connaître le point de vue des étrangers sur la situation au Japon et l’image du Japon vu de l’extérieur. J’ai répondu à une bonne douzaine de questions pendant peut-être 10 minutes et en admettant que mon intervention passe à la télé je me demande bien quelle partie ils vont garder. Et j’espère que sur un sujet aussi sérieux je ne vais pas avoir l’air trop con ou un bout de salade coincé entre les dents.

Partager sur Facebook
Partager sur Facebook
Sauver sur Pinterest
Partager sur Google+
http://www.ici-japon.com/3987-seisme-les-choses-dont-je-vais-me-rappeler
Flux RSS

38 Réponse à “Séisme – Les choses dont je vais me rappeler”

  1. Ohlwe dit :

    Je te rejoins sur le point de vue de la télévision française (et peut même internationale).
    Des propos exagérés, un climat de peur et de catastrophe à l’échelle mondiale, on fait du sensationnel, du spectacle pour booster les ventes et l’audimat au détriment d’une information plus juste et objective.
    Sinon personnellement je retiendrait un sentiment de mal aise quand j’ai vu les premières images et bien sur une dose d’inquiétude pour mes contacts japonais et la population en général.

  2. Youpagoda dit :

    Très bon résumé comme d’habitude !
    J’attend impatiemment de voir ton interview si elle sera diffusé sur internet 🙂

  3. Adrian dit :

     » Toutes les images et tous les articles, du moins la majorité, présentaient une vision faussée des évènements et cherchaient visiblement à montrer uniquement le pire de chaque situation  »
    Les médias ne montre que rarement les point positif et malheureusement les points négatif . se que je trouve vraiment sympa c’est tout les dont que les gens font ( association et meme par les jeux ) , comme quoi il n’y a pas que des co… sur terre 🙂

  4. dracroc dit :

    exactement ce que je pensais…

    la télévision française en fait toujours des tonnes…
    les japonais on eu un énorme séisme et un énorme tsunami et les gaz nucléaire aussi, nous on a un très très léger nuage de nucléaire et la presse nous presse .

    meme les japonais avaient l’air d’aller bien.

    pour ce qui est des expatriés, moi j’aurais surement fait comme Tev , la vie c’est la vie je reste au japon. d’ailleur ou que ce soit je serais resté

    • venix dit :

      je suis bien dracroc (euh, d’accord^^). la radioactivité est un phénomène naturel*, rappelons-le. Autrement dit, on est en permanence entouré de radioactivité, ce que les gens semblent ignorer. Alors c’est gavant de voir Pujadas demander à un expert, en substance ceci: » Ce nuage déjà moins radioactif que nos crayons va-t-il tous nous tuer? » (caricature); d’autant qu’il n’est que le relais de la pensée nationale. Français=Peuple de Dauphins (ben oui, ils flippent tout le temps, c’est des flippers^^).
      * ce phénomène naturel est amplifié en centrale, certes, mais c’est tout aussi naturel que l’électricité.

      • dracroc dit :

        oh bien trouvé pour la caricature :rire:

        non mais franchement ça m’énerve la presse, les infos

        tout ça pour l’audimat

  5. Aiji dit :

    Même point de vue sur les médias français, j’ai déjà eu l’occasion de le dire ^^

    Personnellement ce que j’en aurai retenu avant toute chose c’est de m’être fait réveillé par cette fameuse nouvelle « séisme dévastateur au Japon… » un vendredi matin (et ma réaction qui s’en suivit) 🙂

    PS : Chaine nationale ‘tention, presque une célébrité notre Tev 😛

  6. Luffy971 dit :

    Mdr pour la fin. Concernant les infos de la télévision française je suis tt à fait d’accord. Il traite l’information de manière scénarisée comme un film apocalyptique, à coup d’édition spécial avec la musique d’ambiance inquiétante (bfmtv). Ce n’est pas la priorité au direct comme ils disent mais plutôt la priorité au spectaculaire. C’est fou de voir à quelle vitesse certaines informations graves ne sont plus au programme, délaissées car d’autres news plus spectaculaire font leur apparition. En bref vive la manipulation de l’information, vive la France. -_-

  7. Nebius dit :

    Sur le départ des étrangers, t’oublies quand même une chose Tev : c’est la perspective d’avoir un nouveau tremblement de terre de magnitude 7 sur la région du Kantô dans les 5 prochains jours. Moi je fais partie des Français qui ont fait un retrait stratégique provisoire 😀 et je suis déjà revenu à Tokyo. J’ai tout simplement suivi les conseils de l’ambassade qui n’était pas déraisonnable : « risque nucléaire + risque sismique dans les 5 jours à venir, si vous n’avez rien à faire à Tokyo, il vaut mieux quitter la région quelques jours », et vu que je n’avais pas de travail fixe, c’est ce que j’ai fait. C’est surtout la perspective que si jamais il y avait un vrai séisme à Tokyo, la ville serait probablement complètement bloquée et donc qu’en cas de problème nucléaire grave, il serait impossible de partir, qui m’a fait partir. Maintenant qu’il ne s’est rien passé, c’est facile de dire qu’on a eu tort, mais sur le coup, c’était des choix difficile à faire. Et puis les Japonais auraient beau jeu de critiquer ceux qui sont partis dans le sud du pays. Je peux te dire que ce week-end je n’ai jamais vu autant de monde à Kyoto et les guest-house étaient surtout occupées par les Japonais. Mais bon officiellement, ils ne fuyaient pas Tokyo, ils étaient juste en vacances pour leur long week-end de 3 jours. XD

    • Tev dit :

      Tu as eu raison. Sans rien qui te retienne vraiment à Tokyo (famille ou travail) c’est le choix logique de s’éloigner quand il y a un risque potentiel. À ta place j’aurais même poussé jusqu’à Okinawa parce que j’ai prévu d’y aller cette année.

  8. Suji dit :

    bon le nucléaire n’est pas régler mais je dois avouer que avec ce que tu nous dit les médias exagère un peut ce que je trouve mieux bon il faut dire que bien des expères nous on dit qu’ils n’étaient pas si allarmer en tout cas si tu passe a la tele dit le nous j’aimerai bien mettre un visage sur cette écriture moi! 🙂 je suis très visuelle. je sais que c’est indiscret mais bon m’en veux pas. bonne chance pour la suite

    • anjuchan82 dit :

      si je ne me trompe pas, on voit des photos de Tev en excursion avec une amie sur une île mais ,je sais plus laquelle…
      Sinon, comme je disais l’autre jour, les médias ont joué sur la panique de quelques uns et c’est certainement ça qui en a fait partir d’autres.
      bon, en même temps je n’étais pas là-bas mais les médias ont exagéré. qui sait, ils touchaient peut-être un pourcentage sur le prix des billets…
      personne n’a eu tort, ni ceux qui sont partis, ni ceux qui sont restés, dans des cas sérieux comme ça, il faut faire comme on le sent. n’oublions pas que certains aliments sont déjà radioactifs (lait,épinards, eau par endroit) apparemment.

  9. venix dit :

    merci pour cet article tev. mets-nous donc une vidéo de ton interview (si elle est diffusée)^^.

  10. Existrace dit :

    Mon professeur d’histoire avait parler de ce qui arrivais au Japonais et il a dit qu’ils cherchais plus à fuir le pays que régler le problème,ce propos m’a choqué et énervé profondément.Il y a t’il vraiment des Japonais qui on fuis leurs pays depuis le 11 Mars ?

  11. Luffy971 dit :

    Après il se prétant prof d’histoire. Il ne sait donc pas que les japonais sont l’un peuple les plus courageux et travailleur donc dire qu’ils ont fuit rhaaa

    • L.Moser dit :

      Ton commentaire vaut l’ignorance du prof d’histoire Samadaichi…

      • L.Moser dit :

        Dire que les japonais sont l’un des peuple les plus courageux et travailleur, c’est un peu facile. C’est un peu prêter des caractéristiques morales et mentale particulières à une certaine catégorie d’être humain, du racisme en quelque sorte.

        Il ne fait aucun doute que les japonais ont des traditions et une éducation qui les poussent à rester calme en cas de séismes et autres catastrophes, mais ça ne fait certainement pas partie de leurs gènes.

        Mais bon, je chipote. Sans rancune ¨!

  12. Lukas dit :

    Bonjour, très rapidement je voulais intervenir car j’étais sensé partir pour Tokyo le 26 mars avec mon amie et malheureusement la psychose Franco-française se faisant, et nos proches paniquant totalement, nous sommes sérieusement sur le point d’abandonner ( plus pour éviter l’arrêt cardiaque de nos parent qu’autre chose…) Ce que je redoute le plus c’est que l’on m’informe dans quelques temps d’une immense exagération de la situation nucléaire, je ne doute évidemment pas de ce qui se passe plus au nord du Japon et soutiens depuis mon flippé de pays toute la population Japonaise et les nombreux sinistrés.
    Mais sans attendre cette information qui dira que tout allait « bien » pour les non sinistrés, que la crise nucléaire n’était pas si dramatique, J’ai vraiment l’impression de me faire manipuler, là, en direct, à plusieurs milliers de kilomètres de là où se déroule l’évènement. Je serais naïf de me cacher que la vérité n’est plus dans les médias de masse depuis bien longtemps. (Pour ceux que cela intéresse lisez les livres de Noam Chomsky, notamment « Comprendre le pouvoir » pour mettre le nez au moins dans la manipulation des pouvoir dont les médias sont des coopérateurs)
    Bref tout cela pour dire que plus que jamais j’aimerais en ce moment d’avantage être auprès des japonais qu’auprès des trouillards et idiots de manipulés de Français (en disant cela je rappelle que je suis moi même français).
    bonne continuation et merci de vos témoignages.
    lukas

  13. Kimyh dit :

    Lukas, à ta place je n’annullerai pas mon voyage.
    Par contre, je jouerais sur la « psychose » ambiante pour demander des réducs ^^

  14. Armunia dit :

    Bonjour 🙂
    Je tenais à vous remercier pour vos articles qui me permettent d’y voir plus clair.. en effet, les informations françaises sont soumises à la politique de la pensée unique qui fonctionne assez bien chez les moutons de Panurge … ce dont je n’ai jamais voulu faire partie ^^ Du coup, je cherche depuis le tsunami des témoignages qui ne sont pas vérolés par la censure française..
    Voici mon petit commentaire :
    J’ai été choquée par un français qui revenait en France et qui disait qu’il avait laissé son restaurant, ses employés et sa petite-amie.. avec mon mari on s’est regardés, les yeux ronds comme des soucoupes. Franchement, j’ai trouvé ça honteux. Que certains partent pour se mettre à l’abri, on pourra comprendre, mais là ça voulait dire : ‘je fais du profit et dès que ça tourne mal, je quitte le navire’ : pas joli-joli. Je serais restée pour mon époux s’il avait été Japonais et avec mes employés quels que soient les risques, ça c’est sûr ^^ .. la fidélité est un mot -voire un concept- étranger à certains..
    Je suis épatée par la dignité du peuple japonais qui donne au monde entier une leçon absolument énorme : pas de pillages, pas de cris, pas de hurlements, mais au contraire un calme extraordinaire face à une catastrophe dont l’ampleur ne pourra jamais être mesurée.
    Aujourd’hui, le nuage radioactif a atteint la France, et force est de constater que malgré la peur des conséquences, la vie ne s’arrête pas ^^ La Corse a été atteinte en 1986 par le nuage de Tchernobyl, et aujourd’hui il y a 20% de la population corse atteinte de cancers et divers troubles de la thyroïde.. je me demande ce que ce nuage de Fukushima donnera à long terme. Le pire est pour les Japonais qui en plus de ne plus avoir de toit pour certains, avoir perdu leur famille pour d’autres, voire les 2 pour beaucoup, se retrouvent encore marqués par le nucléaire pour des décennies.
    Je sais que les Japonais relèveront la tête et se projetteront dans l’avenir, mais quelle souffrance au fond de leur cœur ^^
    J’espère vivement que tout ça finira bien.
    Mes amitiés à vous et aux Japonais, avec tout mon respect et ma gratitude pour la leçon qu’ils donnent au monde entier par leur courage et leur comportement..
    Armunia, d’Ajaccio, Corse.

  15. Anaïs dit :

    Comme beaucoup je suis tout a fait d’accord sur l’éxagération des médias français. D’ailleur ton paragrphe sur la prise en charge des victimes me rasure vraiment parce que les médias français ne montre que les victimes au Nord du Japon en disant qu’ils n’ont pas d’eau, pas de nourriture, que le gouvernement Japonais semble les avoir oublier ect et j’avou que ça donne l’impression que c’est comme ça pour tous les sinistrer.

  16. Jamini dit :

    Les médias français sont alarmistes…
    Avant les nuages radioactifs s’arrêtaient
    devant nos frontières…
    Aujourd’hui, fermons nos portes, nos fenêtres et surtout nos esprits!
    Les vapeurs du monde pourraient bien nous contaminer…

  17. Automne dit :

     » J’ai hâte que l’homme atteigne un nouveau stade d’évolution, de confort, ou d’éducation, ou il essayera par nature de comprendre son prochain plutôt que de l’insulter  »

    Ca fait tellement longtemps que j’attends ça…mais je pense qu’on peut toujours rêver. Trop de gens sont irrécupérables de par leur égoïsme.

  18. onishiro dit :

    Bon résumé j’éspére qu’ils vont réussir a bien « réparer » a fukishima maintenant.

  19. Existrace dit :

    Ce qui m’agace aussi ce sont les Français qui ont la trouille quand un panache de radioactivité passe ici alors que le Japon est beaucoup plus en danger que nous,on est à 15.000 Km du Japon,faut pas déconner U_U

  20. Rames dit :

    Héhé superbe article !
    Chaque partie est très bien résummé et il fait plaisir de lire des articles comme le tien. Ayant voulu également chercher les infos réelles (et non celles d’apocalypses de la plupart des médias français), je suis retombé pas mal de fois sur les mêmes conclusions que les tiennes.
    Pour un français qui aime le Japon pour sa culture, son art de vivre, et tant d’autres choses magnifiques que ce pays offre, cela fait vraiment mal de voir la grande majorité des médias de son pays d’origine « détruire » le peuple japonais comme ils l’ont fait.

    La catastrophe n’est evidemment pas encore terminé (toujours ce problème de centrale) mais on espère vite que tout rentrera dans l’ordre et le bon..

  21. De brouwer dit :

    idem a toutes les réponses,dommage ;cela n’arrangera pas l’image des médias français..Mais ,il y a des choses plus importantes et graves..

  22. gauthier dit :

    c’est vraiment super sympa que tu fasse partager ton point de vue et si tu passe à la télé et que c’est sur internet donne nous le lien stp =)

  23. L.Moser dit :

    Effectivement, l’alarmisme des médias occidentaux (CNN, argggggh !) est déplorable. Cependant il faut aussi souligner qu’on ne sait pas de ce qu’il va se passer et dans le cas où les médias serraient moins alarmistes et qu’une crise gravissime a lieu, on le leur reprocherait aussi.

    Et contrairement à certains commentaires ci-dessus, les médias occidentaux ont souligné le caractère de calme et de discipline des japonais, parfois à tort d’ailleurs. Enfin, c’est pour ça que j’aime les sites comme ceux de Tev, où l’on a une information dénuée de visée économique.

  24. fredouille dit :

    Salut Tev et tous les autres.
    Je suis en Australie depuis plus d’un an et je voudrais juste revenir sur ce que tu disais concernant les medias Francais. Eh bien tu as tut a fait raison mais j’ai trouve bien pire. LES NEWS AUSTRALIENNES. J’adore les Australiens. Ils ont de tres bon cotes mais lorsqu’il s’agit des informations venant de l’etranger, il n’y a pas plus egoistes et plus stupides. Bien evidemment, ils ont parle de la catastrophe au Japon mais ils ont attendu l’edition du 20h pour ca alors que la catastrophe a eut lieu une dixaine d’heure avant. De plus, ils ont une facon de presenter les choses « A l’americaine ». C’est un show ou les presentateurs du journal ne font ressortir que les effets nephastes « pour eux » de la centrale nucleaire. La vague et le nombre de morts ne viennent qu’en second. Sur une plage d’information de 45 min, ils n’en ont parle que 5min.
    Il y a eut une innondation importante dans le queensland, suivi d’un « petit » tremblement de terre en Nouvelles Zeland mais rien de comparable avec le Japon. Eh bien, tous les programmes en Australie ont ete interompus. Il a ete impossible de regarder la tele correctement pendant au moins une semaine. Le pire est que l’Australie se fait du fric sur le dos des victimes des catastrophes naturelles car ils viennent de sortir un CD de 30 chansons pourries qui s’appelle FLOOD RELIEF et qui est cense avoir ete mis en vente pour soutenir les victimes de l’innondation. Croyez moi, les victimes n’en verront pas un centimes.
    L’Australie est un tres tres beau pays ou il fait bon vivre mais je n’ai jamais vu un pays aussi egoiste que celui-ci. Leurs tronches avant le reste et c’est tout. Dommage:(

  25. shoan dit :

    Je viens de lire vos commentaire et je dois avouer que depuis le tremblement de terre je me sent toute petite. Je m’explique, le Japon est le seul pays où je veux aller et résider donc j’apprends par mes propres moyens cette langue (merci car ton site m’aide vraiment j’y passe beaucoup de temps). Et lorsque cet événement est arrivé j’aurai voulu tout laisser et partir aider, mais voilà j’ai encore mais deux filles à ma charge, je ne pouvais pas faire cela. Donc comme beaucoup des gens j’ai essayé d’obtenir des infos mais tout se que l’on nous montrait c’était des zones ravagés, même la NHK ne montrait pas grand chose. Même si je n’est jamais vécue au japon je savais que se que je voyais n’étais pas toute la vérité. Si je réponds aussi tard c’est que je me suis de nouveau tellement concentré sur mon apprentissage je n’avais pas vu cette rubrique. Je me sens encore plus lâche de ne pouvoir rien faire, faire des dons c’est bien mais je ne suis pas sûr que cet argent leur arrivera. Je ne jette pas la pierre aux français qui sont revenus ils n’ont fait que se qu’ils pensaient être juste pour eux. Mais ils faut comprendre les familles qui elles avaient des infos catastrophes. Voilà je me sent vraiment petite et lâche même ces mots sont trop faible pour dire se que je ressens, je sais tout est décousu dans mon message mais je ne pouvais ne pas répondre. Promis, je lire plus attentivement les autres rubriques maintenant.

  26. laetitia dit :

    Moi je venais de me réveiller lorsque j’ai entendu à la radio ce qu’il se passait au Japon. Ma mére a allumé la télé et on a vu une vague impressionnante avancer sur la terre avec la journaliste qui a commencé à brailler « ho mon dieu! je crois que nous assistons à un tsunami en direct! ». Ce qui m’a marqué c’est qu’il y avait une route un peu plus loin avec plein de voitures qui essayaient de faire demi-tour et le tsunami qui avançait droit dessus et un peu avant qu’il ne les atteigne, le cadrage a été décalé.
    Aprés, avec toute cette histoire de centrale nucléaire j’ai voulu en savoir plus et c’est grâce à ce site que j’ai pu trouver des informations qui m’ont parues plus fiables: j’avais l’impression que la télé française dramatisait trop et parlait beaucoup de la capacité limitée des japonaisà faire face à la situation alors que l’on sait tous à quel point cette population est exemplaire comme pour Kobe

  27. tatitatitou dit :

    C’est abusé la télévision française ! Moi aussi j’avais entendu ça et ils beaucoup  »dramatiser » la chose

  28. Très intéressant votre article.
    Si vous le souhaitez, je peux corriger les fautes d’orthographe. Je suis prof de français et je serais heureux de le faire rien que pour vous aider et surtout assurer que ce qui est en ligne est bien écrit en français. C’est important de soigner notre langue si malmenée ces derniers temps !!!
    En tout cas merci beaucoup. J’adore le Japon et c’est un plaisir que de vous lire…
    Christophe

Laisser un message