La particule « de » : で

Cette particule sert à introduire certaines compléments circonstanciels. Les plus importants pour le débutant sont les suivants:

a. Le lieu

« De » indique l’endroit où a lieu une action sauf pour les verbes d’états* qui préfèrent la particule « ni ».

Exemple de verbe d’état:
« aru » (« être » pour un objet inanimé);
« iru » (« être » pour un objet animé);
« sunde imasu » (« habiter »)

Ainsi, on dira:

Hachikô no dôzô no mae de machimashita = J’ai attendu devant la statue d’Hachikô.

Mais:

Tôkyô ni sunde imasu = J’habite à Tôkyô car « sunde imasu » est un verbe d’état.

* Rappel:

On appelle verbe d’action un verbe qui exprime une action, que cette action soit faite ou soit subie.

On appelle verbe d’état un verbe qui sert à exprimer une manière d’être.


b. Le moyen

L’instrument avec lequel se déroule l’action.

Ex:

Basu de ikimasu = J’y vais en bus
Genkin de harau = Je paye en espèces
Watashi wa kuruma de depâto e ikimasu = Je vais au Supermarché en voiture.


c. La cause

« De » indique ce qui est à l’origine d’un état de faits.

Ex:

Kaze de atama ga itai = J’ai mal à la tête à cause d’un rhume.
Jûtai de totemo jikan ga kakarismasu = Je mets beaucoup de temps à cause des embouteillages.