Les classificateurs japonais

1) Un classificateur, qu’est ce que c’est ?

Cette manière de classer des objets et des êtres vivants selon leur forme vient tout droit de la doctrine confucianiste. D’ailleurs on retrouve cette fâcheuse manie dans la plupart des langues bercées par la philosophie confucéenne : le coréen, le thaï et bien entendu le chinois.

En japonais, lorsque l’on veut indiquer un nombre d’individus ou de choses, l’on est obligé de préciser sa nature à l’aide d’un classificateur. Le classificateur est collé au chiffre que l’on indique

Le problème, c’est que de nombreux classificateurs ont des lectures particulières selon le chiffre auquel il se rapporte

exemple : 1 personne => hitori, 2 personnes => futari, 3 personnes => sannin, 4 personnes => yonin, 5 personnes => gonin, etc….


2) Comment placer un classificateur dans une phrase ?

Quand on le rapporte au verbe, il se place juste devant le verbe auquel il se rapporte.

exemples : ani ga futari imasu => j’ai 2 grands frères.

hon o gosatsu kaimashita => j’ai acheté 5 livres.

ringo o mittsu kudasai => donnez-moi 3 pommes s’ils vous plait.

Quand on le rapporte à un nom, il se met devant plus la particule no d’appartenance :

exemples : futari no ani ga imasu => j’ai 2 grands frères.

gosatsu no hon o kaimashita => j’ai acheté 5 livres.

mittsu no ringo o kudasai => donnez-moi 3 pommes s’il vous plait.

On utilisé plus souvent la 1ère forme.


3) Les principaux classificateurs

Pour les êtres humains : 1 : hitori, 2 : futari, 3 : sannin, 4 : yonin, 5 : gonin, 6 : rokunin, 7 : shichinin, 8 : hachinin, 9) : kyuunin, 10 : juunin

exemple : shichinin no samurai : « Les 7 samurai » (un film d’Akira Kurosawa)

Pour les petits animaux : 1 : ippiki, 2 : nihiki, 3 : sanbiki, 4 : yonhiki, 5 : gohiki, 6 : roppiki, 7 : nanahiki, 8 : happiki, 9 : kyuuhiki, 10 : juppiki

exemple :nezumi o ippiki kaimashita : j’ai acheté une souris.

Pour les objets longs et cylindriques (stylo, bouteille, cigarette, membres du corps humain) : 1 : ippon, 2 : nihon, 3 : sanbon, 4 : yonhon, 5 : gohon, 6 : roppon, 7 : nanahon, 8 : happon, 9 : kyuuhon, 10 : juppon

exemple : bourupen ga sanbon arimasu : il y a 3 stylos (ou « j’ai 3 stylos »).

Le compteur universel : il sert à compter n’importe quel type d’objet.

1 : hitotsu, 2 : futatsu, 3 : mittsu, 4 : yottsu, 5 : itsutsu, 6 : muttsu, 7 : nanatsu, 8 : yattsu, 9 : kokonotsu, 10 : too

exemple : keitaidenwa o hitotsu kaimashita => j’ai acheté un téléphone portable.

Il existe au bas mot une cinquantaine de classificateurs, vous comprenez pourquoi je n’ai mis que les plus fréquents


icon Auteur: Bloodbrother