Tokyo Sky Tree: Ça, c’est fait!
Commentaires 37

Tokyo Sky Tree: Ça, c’est fait!

C’est aujourd’hui, le 29 février 2012, que s’achève la construction de la Tokyo Sky Tree qui domine la capitale japonaise du haut de ses 634 mètres. C’est la plus haute tour de diffusion TV auto-portée du monde, faisant presque la hauteur de la Tour Eiffel et de la Tokyo Tower qui seraient posées l’une sur l’autre. Bien que la tour n’ait pas souffert du séisme, sa construction a pris un peu de retard à cause des évènements du 11 mars 2011, en raison principalement des restrictions en électricité qui ont freiné le rythme des travaux. L’édifice aurait dû être achevé en décembre dernier.

L’ouverture au public est prévue pour le 22 mai avec dans la foulée l’ouverture d’un centre de loisir et de commerce. À l’image de la Tokyo Tower la Tokyo Sky Tree abritera deux observatoires. Ils seront situés à une altitude de 350m et 450m.

Cool Building 1
Commentaires 0

Cool Building 1

Au Japon on voit des choses délirantes niveau architecture. Le bâtiment du Aoyama Technical College à Shibuya fait parti de ces immeubles futuristes que l’on est content de voir sur sa route.

aoyama_college_building
Cliquez pour agrandir

Année de construction: 1990

Architecte: Makoto Sei Watanabe

Lieu: Tokyo, Shibuya

Photo du jour: Tokyo Sky Tree de nuit
Commentaires 38

Photo du jour: Tokyo Sky Tree de nuit

Une petite photo de laTokyo Sky Tree prise depuis chez moi. Autant la tour est assez quelconque le jour, autant la nuit, avec les illuminations, elle est tout de suite plus belle. J’aime beaucoup la couleur violette qui a été choisie pour les éclairages.

Pour être plus précis la photo ci-dessus a été prise depuis l’immeuble d’à côté avec un téléobjectif. Devant mon balcon j’ai malheureusement une bardée de fils électriques qui me pourrissent un peu la vue. Remarquez en passant la taille de certains pylônes électriques plantés dans la ville.

Projet fou 2: Green Float
Commentaires 9

Projet fou 2: Green Float

Encore un projet fou de Shimizu Corporation. Cette fois la firme japonaise envisage de construire des villes flottantes d’un kilomètre de hauteur au milieu de l’océan.

green_float

Green Float est un projet de villes futuristes de 3 kilomètres de diamètre prenant la forme d’îles artificielles flottant au milieu de l’océan Pacifique au niveau de l’équateur. Les villes seraient ensuite rattachées les unes aux autres pour former des « pays » flottants en forme de nénuphars où les habitants ne manqueraient de rien.

Chaque ville accueillerait en son centre une tour géante de 1000m de haut. C’est en haut de cette tour, entre 600m et 1000m d’altitude, que se trouverait le coeur de la ville avec les logements, les magasins et les hôpitaux. Chacune des villes aériennes pourra accueillir environ 30.000 personnes, et 10.000 autres vivront au niveau du sol.

Le sol c’est l’endroit on l’on trouverait les cultures, élevages et pêcheries, bref le terrain de production des vivres pour les habitants qui pourraient produire 100% de leur nourriture. D’autre part des hôtels et plages en bord de mer y seraient également aménagées ainsi que de grands parcs de végétation tropicale où les hommes pourraient fouler la terre ferme.

Au niveau de l’équateur dans l’océan Pacifique le climat est stable et la mer plutôt calme, et grâce à l’élévation de la ville les habitants vivraient toute l’année avec une température idéale de 26-28°C.

green_float

green_float

Comme toute ville du future qui se respecte Green Float se veut un projet respectueux de l’environnement avec toute une batterie de systèmes de recyclage et de production d’énergie verte.

Le projet prévoit par exemple le recyclage des déchets de la ville qui seraient utilisés pour les cultures, et bien entendu les sources d’énergie naturelle seraient grandement utilisées avec de l’éolien, des panneaux solaires et l’exploitation des courants marins, alors que les énergies fossiles seraient quasiment abandonnées. Grâce à plusieurs mesures et un emplacement idéal des îles (peu de chauffage ou de climatisation) les villes produiraient aussi 30% à 40% moins de CO2 que les villes traditionnelles.

Évidemment un effort énorme seraient mit du côté de la sécurité avec des mesures de protection contre le vent, les vagues, les tremblements de terre ou encore la foudre réalisées avec la technologie la plus avancée. Dans les tours des abris et zones d’évacuation seraient aussi aménagés pour protéger les habitants en cas de désastre.

La construction de la première ville pourrait commencer dès 2025. Ça vous plairait de vivre dans ce genre d’endroit?

icon Plus d’infos en anglais sur le site officiel de Shimizu

icon Voir aussi le Projet Luna Ring

Le Japon en Lego (avec beaucoup de Lego)
Commentaires 24

Le Japon en Lego (avec beaucoup de Lego)

Un « petit » projet a vu le jour cette année pour fêter les 50 ans de l’arrivée de Lego au Japon: la construction d’une carte du Japon… avec 1.8 million de cubes. Le projet baptisé Build Up Japan (site officiel) s’est déroulé simultanément dans plusieurs régions du Japon avant que les réalisations ne soient finalement transportées et assemblées à Tokyo. L’objectif était de laisser les enfants construire le Japon du futur tel qu’ils l’imaginaient, et en tout ce sont environ 5 000 personnes qui ont participé à construire la gigantesque carte d’un pays futuriste.