Les Alpes Japonaises: Kamikochi
Commentaires 5

Les Alpes Japonaises: Kamikochi

Ce week-end je suis allé à la découverte de Kamikochi avec ma belle-famille. Il s’agit d’un parc national situé dans ce qu’on appelle les Alpes Japonaises. Il faut compter environ 3h de route en voiture depuis Tokyo (le double pour le retour avec les embouteillages) plus quelques minutes supplémentaires en bus ou taxi pour les derniers kilomètres, les véhicules privés étant interdits aux abord du parc. On peut également y aller en bus de nuit ou un train depuis la capitale mais c’est un peu moins pratique et plus cher.

Alpes Japonaises Kamikochi

Kamikochi est un endroit réputé pour ses beaux paysages. Il est conseillé d’y arriver le plus tôt possible voir le passer une nuit dans le parc pour profiter des couleurs et de la brume matinale qui rendent le paysage un peu mystérieux. C’est aussi le matin qu’il y a le moins de monde et que l’on croise surtout des randonneurs et des amoureux de la photo. En début d’après midi, surtout les week-ends, débarquent les familles de la ville qui viennent se changer les idées.

Voici quelques photos de la journée:

Lac Kawaguchi – Mont Fuji et Momiji
Commentaires 8

Lac Kawaguchi – Mont Fuji et Momiji

Cet été mes beaux-parents m’ont fait découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises. Ce week-end ils m’ont amené au Lac Kawaguchi. Le Lac Kawaguchi est très connu pour sa vue sur le Mont Fuji. En automne c’est aussi un endroit privilégié pour voir les érables (momiji) avec de superbes couleurs.

momiji

Malgré le beau temps le Mont Fuji est resté très couvert et la plupart du temps on ne pouvait que deviner sa présence mais les rares fois où il s’est un peu dévoilé le spectacle était grandiose. Les arbres aux couleurs de l’automne était également magnifiques et partout il y avait autant de personnes en train de photographier le Mont Fuji que les érables.

Quelques photos de la journée:

Atami – Mer et Onsen
Commentaires 5

Atami – Mer et Onsen

Hier et avant-hier ma femme et moi nous sommes échappés de Tokyo pour un séjour au calme dans le petite ville de Atami à environ 2h de la capitale. Littéralement Atami signifie « mer chaude » et ce nom n’a pas été choisi au hasard car la ville se trouve en bord de mer et est connue pour ses nombreuses sources chaudes (onsen). L’endroit et également réputé pour ses pruniers que l’on peut voir en fleur de janvier à mars.

atami japon

Atami est une ville touristique très connue au Japon. Les activités n’y sont pas très nombreuses mais les japonais apprécient beaucoup l’endroit pour les onsen ainsi que la nourriture et notamment les produits de la mer dont ils sont très friands. La spécialité de la ville est le poisson séché, on peut en manger dans presque tous les restaurants ou en acheter pour ramener en souvenir à sa famille, comme il est de coutume au Japon de ramener de la nourriture à ses proches après un voyage.

Durant notre séjour nous avons visité le parc Baien qui ouvre de janvier à mars et dans lequel on peut voir les fameux pruniers en fleur. L’expérience était un peu décevante car étant arrivés en début de saison seul 30% des arbres étaient en fleur et le spectacle était alors assez triste. Nous avons également visité un musée pour adulte et vu un spectacle de maiko; je reparlerai de ces endroits dans un autre post.

Mais le point culminant du voyage était l’hôtel dans lequel nous avons séjourné gratuitement grâce à un concours. L’hôtel était situé en bord de mer, presque sur la mer même, et nous avions une belle chambre avec une très belle vue. Nous avons profité des sources chaudes de l’hôtel, et un bain à 45 degrés dehors en hiver il n’y a rien de tel. Les repas était impeccables et le must était le bain privé le matin depuis lequel on pouvait assister au lever du soleil.

Quelques photos

Week-end à Nagano
Commentaires 15

Week-end à Nagano

Grâce à la magie d’internet le blog était mis à jour automatiquement vendredi et samedi et pendant ce temps je dévalais joyeusement les pistes de ski en snowboard lors d’un petit séjour dans la préfecture de Nagano, à Madarao et Togari Onsen.

temple-hiver-japon

J’ai vu au 20h de France 2 que les stations de ski manquaient de neige en France. Et bien au Japon c’est loin d’être le cas. En deux jours on a pas vu un coin de ciel bleu et la neige tombaient à gros flocons. Dommage pour les photos mais le pied pour le snowboard.

Ce n’est pas la première fois que je pars au ski au Japon, à chaque fois dans un endroit différent mais toujours avec le même programme. À savoir séjour de deux jours avec des amis, aller-retour en voiture, hôtel de style japonais et détente dans un rotenburo (onsen d’extérieur) après chaque journée d’effort.

J’aurais aimé pouvoir prendre de belles photos de paysages mais le temps ne s’y prêtait pas vraiment. Voici tout de même quelques clichés de l’hiver japonais à la montagne. Et au final le remorquage de notre voiture en panne.

Shiohigari à Futtsu
Commentaires 20

Shiohigari à Futtsu

Aujourd’hui c’était dimanche en famille, direction la mer, à Futtsu, dans la province de Chiba. Et l’attraction de la journée était la pêche au mollusque, on appelle ça « shiohigari » en japonais et c’est une attraction très prisée, surtout par les familles avec des enfants.

C’était ma première expérience du genre au Japon et j’ai eu pas mal de surprises en voyant l’endroit choisi pour l’activité. À environ 100km de Tokyo je m’attendais à un endroit assez calme surtout qu’avec la Golden Week (congé national) il ne devait pas y avoir grand monde. J’ai découvert un endroit petit, surpeuplé et en plus payant. ¥1600 par personne (environ 13€) et pour le prix on ne peut ramener « que » 2kg de mollusques par personne. Je voyais ça comme une activité nature tranquille et je suis tombé dans le truc typiquement japonais, tout organisé et plein de monde. Même les mollusques sont implantés artificiellement.

J’ai eu un peu de mal à m’y mettre mais finalement je me suis pris au jeu et je me suis bien amusé. Il y a deux sortes de mollusques à trouver appelés asari (ne me demandez pas le nom en français) et, plus rares, les hamaguri que l’on connaît sous le nom de palourdes. Il y avait des petits mollusques à la pelle, il suffisait de plonger la main dans l’eau pour en sortir parfois une dizaine, mais les palourdes étaient difficiles à trouver et c’était le but de tout le monde d’en collecter le plus possible.

Au final bonne journée donc qui s’est conclue avec un BBQ. Je repars avec mes premiers coups de soleil de l’année et les ongles en morceau genre Saw mais je conseille de tenter l’expérience si vous en avez l’occasion.

Photos d’Okinawa
Commentaires 23

Photos d’Okinawa

Fini les vacances, me voici de retour à Tokyo. Malheureusement un typhon a eu l’idée de visiter le sud du Japon en même temps que nous et on a eu un temps pourri durant la moitié de la semaine. Impossible de voyager sur les petites îles paradisiaques à cause de la mer agitée et impossible de faire du snorkeling pour la même raison. Adieu donc les photos de paysages exotiques ou de poissons de toutes les couleurs.

okinawa

Comme promis voici tout de même quelques photos pour vous donner une idée de ce que vous pouvez voir sur l’île principale d’Okinawa. Gardez en tête que c’est beaucoup plus sympa sur les petites îles et en particulier sur celles du sud. Je vous laisse deviner le goût des Kit Kat sur les dernières photos.

Ishinomaki – 142 jours après le séisme
Commentaires 15

Ishinomaki – 142 jours après le séisme

Hier je suis allé dans le nord du Japon, plus précisément dans la préfecture de Miyagi qui a été durement frappée par le tremblement de terre du 11 mars 2011 suivi d’un tsunami atteignant jusqu’à 10m de hauteur. J’ai traversé une partie de la ville, pas la partie portuaire qui a été touchée de plein fouet par le tsunami, mais les quartiers d’industrie et d’habitation situés près du fleuve qui traverse la ville.

seisme-ishinomaki

Environ quatre mois et demi après le séisme je ne m’attendais pas me trouver face à un tel spectacle. Des quartiers entiers ont été ravagés et ressemblent à des villes fantômes. Le gros des débris a déjà été nettoyé et rassemblé formant des montagnes composées de milliers de tonnes de morceaux de maisons, d’épaves de voitures et de tout ce que l’on peut imaginer. Les rues ont été dégagées et il est possible de circuler librement dans la ville. La plupart des bâtiments que j’ai vu étaient encore debout mais on été complètement éventrés par l’eau débordant du fleuve qui a tout détruit sur son passage. Ça et là on aperçoit des bateaux au milieu des maisons, des voitures retournées et un grand nombre de monceaux de ferraille dont on ne peut identifier le contenu. Le spectacle est à couper le souffre tellement tout parait incroyable. J’avais eu l’occasion de voir les dégâts causés par l’énorme séisme du Sichuan (Chine) en 2008 mais les zones d’habitations ravagées étaient de petits villages de montagne. La puissance de la nature est encore plus impressionnante quand on voit ce qu’elle peut faire à des bâtiments solides de plusieurs étages.

Plus de 3 000 personnes ont trouvé la mort à Ishinomaki.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo découvrant une partie de la ville. Pour les photos suivez ce lien.

Onagawa – 142 jours après le tsunami
Commentaires 14

Onagawa – 142 jours après le tsunami

Après avoir traversé la ville en partie détruite d’Ishinomaki j’ai continué ma route vers le nord en direction de la ville portuaire d’Onagawa.

Onagawa a été frappée de plein fouet par une vague destructrice de 17m de hauteur qui s’est enfoncée dans les terres sur environ 1km, emportant tout sur son passage et faisant plus d’un millier de victimes.

onagawa-tsunami-japon

Ce qui frappe directement en arrivant sur les lieux de la catastrophe c’est le vide. Là où devraient se trouver des dizaines d’habitations on ne voit plus rien, juste des fondations et quelques débris. Débris qui il y a quelques semaines recouvraient le sol sur parfois plusieurs mètres de haut mais qui ont été collectés avec comme idée en tête de permettre la circulation des véhicules puis les premiers pas vers la reconstruction. Nous sommes dimanche mais les camions ne cessent de passer transportant toujours autant de décombres. Tout près une équipe de journalistes japonais fait un reportage sur le terrain rasé de ses maisons.

Suivant une petite route on arrive à l’hôpital situé en hauteur. De là on a un panorama incroyable sur l’ensemble du port. On voit des bâtiments de plusieurs étages totalement détruits, certains ont été couchés sur le sol sans se briser et transportés quelques mètres plus loin. Sur le toit d’un immeuble j’aperçois la toiture entière d’une autre maison. À côté de moi une brigade de pompiers assiste au même spectacle.

En ce déplaçant à pied au milieu des ruines on se rend encore plus compte de la force d’un impact occasionné par un tsunami. Par endroit le sol s’est enfoncé de plusieurs mètres sous le poids de l’eau. Des morceaux de route ont été déplacés, les immeubles les plus solides, qui de loin paraissaient avoir mieux résisté au choc, sont totalement dévastés eux aussi même s’ils sont restés debout. On imagine mal comment une personne aurait pu survivre ici. Partout les horloges qui n’ont pas été emportées sont arrêtées à la même heure.

Ci-dessous une vidéo de la zone portuaire d’Onagawa. Pour les photos suivez ce lien.

Edo Wonderland
Commentaires 30

Edo Wonderland

Dimanche dernier je suis allé à Edo Wonderland (Nikko Edomura), à Nikko.

icon Le site officiel

Edo Wonderland est un parc à thème, reproduction d’un village japonais de l’époque d’Edo. On y découvre bon nombre de choses intéressantes: des spectacles avec des ninjas, des matsuris en plein air, des jeux traditionnels, des expositions et j’en passe. Le village a été reconstitué très fidèlement après l’étude de nombreux documents historiques et les participants (acteurs, vendeurs, animateurs …) tiennent tous très bien leur rôle si bien que l’immersion est totale. En plus le village est assez grand et les spectacles nombreux donc on peut y passer une journée entière pour tout découvrir. Vraiment, c’est original et on y passe du bon temps, mais pour tout apprécier à 100% il vaut mieux parler japonais.

En revanche j’ai trouvé ça un peu cher à 4 500 yens l’entrée plus certains jeux payants à l’intérieur. Et un dimanche l’été il y a un monde fou.

icon Un gazillion de photos sur le site de Danny Choo.

[Photos] Tokyo DisneySea
Commentaires 19

[Photos] Tokyo DisneySea

Vous avez sans doute entendu parler de Tokyo Disneyland, qui est identique à Disneyland Paris, mais peut-être ne connaissez-vous pas Tokyo DisneySea. Tokyo DisneySea est un immense parc qui fait partie du Tokyo Disney Resort et qui date de 2001. Il est énorme, plus grand que Tokyo Disneyland, et est vraiment magnifique. C’est le quatrième parc le plus visité au monde après son voisin Tokyo Disneyland.

Comme dans un parc Disney classique on y trouve de nombreuses attractions, des spectacles et des parades, le tout dispersé dans plusieurs mondes, ou plutôt « ports » ici car comme son nom l’indique Tokyo DisneySea est orienté autour du monde de l’eau.

Ici on trouve quelques attractions à sensations fortes comme la super Tower of Terror, mais les points forts sont les spectacles, les parades (4 par jour) et surtout les décors époustouflants. J’y suis allé pour la première fois la semaine dernière et j’ai été bluffé. J’ai déjà prévu d’y retourner début 2013. Je vous laisse découvrir quelques endroits clés du parc en photos.