Fuji Shibazakura Matsuri
Commentaires 14

Fuji Shibazakura Matsuri

Si vous suivez Ici Japon sur Instagram et/ou Facebook il ne vous a pas échappé que dimanche dernier je suis allé faire un tour près du Mont Fuji pour aller voir le Fuji Shibazakura Matsuri.

Il s’agit d’un grand parc fleuri avec vue sur le célèbre Mont Fuji qui est ouvert un peu moins de deux mois dans l’année, à la période de floraison des shibazakura. Cette année on peut y aller depuis le 13 avril et jusqu’au 2 juin.

La semaine dernière la floraison était avancée à 60% seulement et c’était déjà superbe de voir les 800 000 inflorescences (merci Wikipedia) de cinq ou six couleurs différentes allant du blanc au pourpre s’étaler à perte de vue.

L’endroit est vraiment idéal pour découvrir le Mont Fuji, tout proche. On a d’ailleurs appris cette semaine que le Mont Fuji devrait être inscrit au Patrimoine Mondial de L’UNESCO très bientôt (annonce officielle en juin).

icon Le site officiel (en anglais)

Fuji Safari Park
Commentaires 20

Fuji Safari Park

Si dimanche on était au Fuji Shibazakura Matsuri, ma femme, mon fils et moi avons passé toute la journée du lundi au Fuji Safari Park.

Le Fuji Safari Park est un zoo un peu spécial situé à proximité du Mont Fuji et divisé en deux parties. Une partie safari où l’on se déplace au milieu d’animaux sauvages, et une partie « zoo interactif ».

La partie principale est un safari que l’on peut faire à pied, en bus, en jeep de location avec un guide, ou avec sa propre voiture. La plupart du monde choisit de se déplacer en voiture, la route est goudronnée, les animaux ne sont pas agressifs et les gardes sont présents partout donc on ne risque rien du tout. À pied on visite de l’extérieur depuis derrière un grillage ou en hauteur sur des points d’observation. En jeep on a l’avantage d’avoir les explications du guide et on peut accéder à certains endroits hors de la route pour approcher certains animaux et leur donner à manger. En bus on se déplace dans un véhicule complétement relooké en forme d’animal sauvage. C’est fun vu de l’extérieur mais la visite en bus est clairement la solution la moins sympa.

Même si les animaux ne sont pas en liberté comme dans une réserve ou un parc naturel on a la chance de les voir évoluer dans un environnement plus naturel que de simples cages. Et on se sent vraiment proche même si pour des raisons de sécurité on ne peut évidemment pas descendre de son véhicule ni même ouvrir la fenêtre (ou alors vite fait pour prendre une photo quand personne ne regarde). On peut voir tous les grands classiques de la jungle africaine comme des lions en pagaille, des éléphants, des tigres, des girafes, et j’en passe. Chacune des espèces a son espace et elles sont toutes séparées par d’énormes clôtures électrifiées et des portails métalliques à la Jurassic Park.

La seconde partie du parc est un zoo très intéressant qui est entièrement basé sur l’interaction avec les animaux. Le principe est que l’on peut approcher les animaux, les toucher et leur donner à manger. Ça va des animaux de la ferme aux kangourous en passant par les animaux de compagnie. Bien sûr il y a quelques espèces que l’on ne peut pas approcher mais on peut interagir avec plein d’animaux différents dans la journée et on prend du plaisir que l’on soit grand ou petit.

Le moment spécial de la journée pour nous c’était la photo de famille avec un bébé lion. On n’a pas tous les jours l’occasion de caresser une adorable boule de poils comme ça 🙂

icon Le site officiel

Okinawa 48
Commentaires 6

Okinawa 48

Après Tokyo nous partons à l’aventure à Okinawa sur les petites îles du sud du Japon. Le concept ne change pas, on essaye de faire un maximum de choses en un minimum de temps. Cette fois on s’est donné 48h.

Le premier épisode est à découvrir sur Club Japon ici:

Club Japon

Okinawa 48 (Trailer) from Theveny Benoît on Vimeo.

Un second épisode paraîtra samedi prochain 🙂

Trekking – Tomin no Mori
Commentaires 7

Trekking – Tomin no Mori

Hier j’ai fait un trek à Tomin no Mori, à environ 2h30 du centre de Tokyo. C’était un petit trek d’environ 7h dans la montagne et c’était l’occasion de découvrir les couleurs d’automne ainsi qu’une nouvelle vue sur le Mont Fuji.

tomin no mori

Pour la petite histoire c’est la première fois que je fais un trek de plus d’une demi-journée au Japon. C’est un ami rencontré en Inde lors d’un safari en dromadaire qui nous a présenté, ma femme et moi, à son groupe de trekking, une bande de jeunes japonais assez diversifiée est très sympa.

Le week-end il y a toujours du monde dans les montagnes aux alentours de Toyko. Toutes la activités natures (randonnée, pêche etc.) sont plutôt populaires au Japon et en fin de semaine les gens essayent de s’échapper de la ville. Cette fois on a eu de la chance car on a croisé assez peu de personnes à l’exception du point de vue sur le Mont Fuji où tout le monde s’est arrêté pour la pause de midi.

Une chose qui m’a marqué c’est le nombre de personnes âgées. La majorité des randonneurs avaient environ 60 à 70 ans et venaient en petits groupes. Et ils avaient une forme pas possible. Les vieux japonais donnent vraiment l’impression d’être jeune et plein de vie bien plus longtemps qu’ailleurs.

Quelques photos:

Les Alpes Japonaises: Kamikochi
Commentaires 5

Les Alpes Japonaises: Kamikochi

Ce week-end je suis allé à la découverte de Kamikochi avec ma belle-famille. Il s’agit d’un parc national situé dans ce qu’on appelle les Alpes Japonaises. Il faut compter environ 3h de route en voiture depuis Tokyo (le double pour le retour avec les embouteillages) plus quelques minutes supplémentaires en bus ou taxi pour les derniers kilomètres, les véhicules privés étant interdits aux abord du parc. On peut également y aller en bus de nuit ou un train depuis la capitale mais c’est un peu moins pratique et plus cher.

Alpes Japonaises Kamikochi

Kamikochi est un endroit réputé pour ses beaux paysages. Il est conseillé d’y arriver le plus tôt possible voir le passer une nuit dans le parc pour profiter des couleurs et de la brume matinale qui rendent le paysage un peu mystérieux. C’est aussi le matin qu’il y a le moins de monde et que l’on croise surtout des randonneurs et des amoureux de la photo. En début d’après midi, surtout les week-ends, débarquent les familles de la ville qui viennent se changer les idées.

Voici quelques photos de la journée:

Lac Kawaguchi – Mont Fuji et Momiji
Commentaires 8

Lac Kawaguchi – Mont Fuji et Momiji

Cet été mes beaux-parents m’ont fait découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises. Ce week-end ils m’ont amené au Lac Kawaguchi. Le Lac Kawaguchi est très connu pour sa vue sur le Mont Fuji. En automne c’est aussi un endroit privilégié pour voir les érables (momiji) avec de superbes couleurs.

momiji

Malgré le beau temps le Mont Fuji est resté très couvert et la plupart du temps on ne pouvait que deviner sa présence mais les rares fois où il s’est un peu dévoilé le spectacle était grandiose. Les arbres aux couleurs de l’automne était également magnifiques et partout il y avait autant de personnes en train de photographier le Mont Fuji que les érables.

Quelques photos de la journée:

Atami – Mer et Onsen
Commentaires 5

Atami – Mer et Onsen

Hier et avant-hier ma femme et moi nous sommes échappés de Tokyo pour un séjour au calme dans le petite ville de Atami à environ 2h de la capitale. Littéralement Atami signifie « mer chaude » et ce nom n’a pas été choisi au hasard car la ville se trouve en bord de mer et est connue pour ses nombreuses sources chaudes (onsen). L’endroit et également réputé pour ses pruniers que l’on peut voir en fleur de janvier à mars.

atami japon

Atami est une ville touristique très connue au Japon. Les activités n’y sont pas très nombreuses mais les japonais apprécient beaucoup l’endroit pour les onsen ainsi que la nourriture et notamment les produits de la mer dont ils sont très friands. La spécialité de la ville est le poisson séché, on peut en manger dans presque tous les restaurants ou en acheter pour ramener en souvenir à sa famille, comme il est de coutume au Japon de ramener de la nourriture à ses proches après un voyage.

Durant notre séjour nous avons visité le parc Baien qui ouvre de janvier à mars et dans lequel on peut voir les fameux pruniers en fleur. L’expérience était un peu décevante car étant arrivés en début de saison seul 30% des arbres étaient en fleur et le spectacle était alors assez triste. Nous avons également visité un musée pour adulte et vu un spectacle de maiko; je reparlerai de ces endroits dans un autre post.

Mais le point culminant du voyage était l’hôtel dans lequel nous avons séjourné gratuitement grâce à un concours. L’hôtel était situé en bord de mer, presque sur la mer même, et nous avions une belle chambre avec une très belle vue. Nous avons profité des sources chaudes de l’hôtel, et un bain à 45 degrés dehors en hiver il n’y a rien de tel. Les repas était impeccables et le must était le bain privé le matin depuis lequel on pouvait assister au lever du soleil.

Quelques photos

Week-end à Nagano
Commentaires 15

Week-end à Nagano

Grâce à la magie d’internet le blog était mis à jour automatiquement vendredi et samedi et pendant ce temps je dévalais joyeusement les pistes de ski en snowboard lors d’un petit séjour dans la préfecture de Nagano, à Madarao et Togari Onsen.

temple-hiver-japon

J’ai vu au 20h de France 2 que les stations de ski manquaient de neige en France. Et bien au Japon c’est loin d’être le cas. En deux jours on a pas vu un coin de ciel bleu et la neige tombaient à gros flocons. Dommage pour les photos mais le pied pour le snowboard.

Ce n’est pas la première fois que je pars au ski au Japon, à chaque fois dans un endroit différent mais toujours avec le même programme. À savoir séjour de deux jours avec des amis, aller-retour en voiture, hôtel de style japonais et détente dans un rotenburo (onsen d’extérieur) après chaque journée d’effort.

J’aurais aimé pouvoir prendre de belles photos de paysages mais le temps ne s’y prêtait pas vraiment. Voici tout de même quelques clichés de l’hiver japonais à la montagne. Et au final le remorquage de notre voiture en panne.

Shiohigari à Futtsu
Commentaires 20

Shiohigari à Futtsu

Aujourd’hui c’était dimanche en famille, direction la mer, à Futtsu, dans la province de Chiba. Et l’attraction de la journée était la pêche au mollusque, on appelle ça « shiohigari » en japonais et c’est une attraction très prisée, surtout par les familles avec des enfants.

C’était ma première expérience du genre au Japon et j’ai eu pas mal de surprises en voyant l’endroit choisi pour l’activité. À environ 100km de Tokyo je m’attendais à un endroit assez calme surtout qu’avec la Golden Week (congé national) il ne devait pas y avoir grand monde. J’ai découvert un endroit petit, surpeuplé et en plus payant. ¥1600 par personne (environ 13€) et pour le prix on ne peut ramener « que » 2kg de mollusques par personne. Je voyais ça comme une activité nature tranquille et je suis tombé dans le truc typiquement japonais, tout organisé et plein de monde. Même les mollusques sont implantés artificiellement.

J’ai eu un peu de mal à m’y mettre mais finalement je me suis pris au jeu et je me suis bien amusé. Il y a deux sortes de mollusques à trouver appelés asari (ne me demandez pas le nom en français) et, plus rares, les hamaguri que l’on connaît sous le nom de palourdes. Il y avait des petits mollusques à la pelle, il suffisait de plonger la main dans l’eau pour en sortir parfois une dizaine, mais les palourdes étaient difficiles à trouver et c’était le but de tout le monde d’en collecter le plus possible.

Au final bonne journée donc qui s’est conclue avec un BBQ. Je repars avec mes premiers coups de soleil de l’année et les ongles en morceau genre Saw mais je conseille de tenter l’expérience si vous en avez l’occasion.