Achat: Caméra Panasonic HX A100
Commentaires 13

Achat: Caméra Panasonic HX A100

Le mois dernier je me suis laissé tenter par la nouvelle Panasonic HX A100. Présentée comme une hybride entre la Go Pro et les Google Glass, et vendue à un prix raisonnable (j’en ai eu pour un peu plus de 200€ avec une fixation supplémentaire et une carte mémoire) je n’ai pas hésité très longtemps. Je me voyais déjà la porter tout le temps et vous faire découvrir plein d’endroits où l’on ne peut pas filmer ou prendre des photos au Japon en mode espion. Malheureusement ça ne va pas se passer comme ça.

La HX A100 est un dispositif divisé en deux parties. La caméra en elle-même peut être portée sur la tête grâce à une monture fournie, ou sur un autre support (casque, carrosserie de voiture…) à l’aide d’une fixation universelle en option. Elle est reliée par un câble à un boitier de contrôle qui permet de déclencher les photos et les vidéos, ou de passer en mode wi-fi.

Le gros avantage par rapport à la Go Pro est que la caméra de Panasonic est clairement destinée à être portée sur la tête. Elle est relativement discrète, légère, et montre avec fidélité ce que voit l’utilisateur (une Go Pro placée sur l’épaule ou en hauteur sur un casque n’offre pas un angle de vue idéal). Si on compare avec les Google Glass, pour le coup la HX A100 devient bien moins discrète et moins légère, en plus elle doit être reliée à un boîtier porté au bras et ne fonctionne pas sur commande vocale. Par contre elle a l’avantage d’une meilleure autonomie et d’une meilleure résolution vidéo (1080p contre 720p pour les Glass), elle est aussi étanche jusqu’à 1.5m de profondeur sans utiliser de caisson et résiste à la poussière.

Alors que certaines caméras pour le sport font un peu « cheap » la HX A100 ne donne pas l’impression d’être un gadget. Elle est bien finie et a l’air solide, on se dit qu’elle peut encaisser n’importe quoi. Même le câble qui serait plutôt le point faible du dispositif a l’air solide et fait pour durer. La monture pour la tête, l’attache pour le bras, et la fixation universelle en option inspirent aussi la confiance.

Une fois sur la tête la caméra est effectivement très légère et on la sent à peine, on peut bouger la tête dans tous les sens sans avoir l’impression qu’elle va se décrocher. Personnellement je me sens rapidement gêné par ce qui me serre la tête et j’ai rapidement mal aux oreilles et aux tempes. Je n’ai pas de problème avec des lunettes mais par exemple je ne supporte pas les masques à la japonaise, type masques de chirurgien. Et avec les HX A100 je retrouve malheureusement ce problème. J’ai trouvé la parade en les utilisant au-dessus d’une casquette et en modifiant l’angle du casque de quelques degrés au-dessus des oreilles régulièrement. Le casque est très modulable et s’adapte facilement à tous mais le problème est qu’à chaque fois que l’on touche le casque on risque de changer l’angle de vue de la caméra.

Le premier challenge c’est justement d’arriver à trouver le bon angle pour la caméra. Comme il n’y a pas d’écran sur le dispositif, on ne sait pas si on enregistre vraiment ce que l’on voit et surtout on ne sait pas si la caméra est bien droite. Heureusement la fonction wi-fi permet de se servir de son smartphone comme d’un écran. Cette fonction est essentielle et pour moi la caméra de Panasonic est presque inutilisable sans un smartphone, utile au minimum pour régler la caméra au départ. Comme la partie avec l’objectif est circulaire il est très difficile de savoir si la caméra est bien droite sans avoir de retour d’image. Le smartphone permet aussi de visionner et partager les photos/vidéos prises, et sert aussi de télécommande à distance pour déclencher l’appareil ce qui est plutôt sympa. Par contre établir la connexion wi-fi entre les deux appareils prend du temps et bouffe la batterie du téléphone en même temps que celle de la caméra.

Le gros problème de la HX A100 est qu’on ne peut pas la mettre sur sa tête et s’en servir tout de suite. Il faut déjà attacher la partie contrôleur sur son bras, connecter l’appareil à un smartphone pour l’ajuster, et après seulement on peut y aller. Et dès qu’on la touche on doit à nouveau vérifier que l’image est à niveau sur son smartphone. On perd de précieuses minutes à chaque fois et du coup on se rend compte qu’une utilisation quotidienne en continue est difficile. On sortira la HX A100 juste pour des moments spéciaux mais on ne l’aura jamais en permanence sur la tête.

La batterie n’est pas exceptionnelle mais promet tout de même bien plus d’autonomie que ce que nous promettent les Google Glass. On peut utiliser l’appareil une bonne demi-journée avec une prise régulière de photos et de vidéos. Les batteries se rechargent comme un smartphone et il suffit d’avoir un chargeur à piles sur soi, ou un port USB pour recharger l’appareil à l’extérieur. Avoir la possibilité de changer la batterie aurait quand même été un gros plus. Dommage aussi, il faut se connecter à son smartphone pour voir le niveau de charge restant car il n’y a pas d’indicateur sur la caméra.

À l’utilisation le dispositif est efficace. Bien réglé il capture fidèlement ce que l’on voit, et une fois que l’on a appuyé sur le bouton « enregistrer » on n’a plus à se soucier de rien. Si on n’avait pas le contrôleur sur le bras relié avec un câble on pourrait oublier que l’on est en train de filmer. Concrètement on peut filmer et photographier quasiment partout. J’ai fait des tests dans les magasins, dans le train et dans plusieurs autres endroits où il est difficile de sortir un appareil photo et personne ne m’a jamais rien dit à Tokyo. Une fois que la caméra est prête à l’utilisation c’est vraiment simple et rapide de prendre des vidéos et des photos et on est presque sûr de capturer tous les moments forts.

Là où la déception est grande c’est sur la qualité de l’image. En photo l’appareil de 3Mpx est simplement nul. La plupart des tests sur internet le jugeaient moyen mais pour moi il est quasiment inutilisable. Je me rappelle de mon premier appareil photo numérique qui tenait dans le creux de la main et avait un petit capteur de 2Mpx. C’était il y a presque 10 ans, et il faisait de belles photos. Je m’attendais à quelque chose de similaire, eh bien non, les photos sont vraiment moches même dans de bonnes conditions à l’extérieur. Si le but est de partager les photos avec des amis sur un smartphones alors ok, mais dès que l’on regarde les photos en grand c’est vraiment horrible. Quel dommage!

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Disons que cette caméra est faite pour la vidéo et pas du tout pour la photo. Mais même en mode vidéo la qualité n’est pas vraiment bonne. On est bien en-dessous de la qualité des dernières Go Pro, et c’est vraiment étonnant car Panasonic a une excellente réputation dans le domaine de l’image. Bon, les vidéos ne sont pas horribles non plus. Le système de stabilisation de l’image fonctionne très bien, le son est bon, et avec une bonne lumière on arrive à avoir quelque chose de regardable, mais on est bien en-dessous de la qualité des appareils photo compacts et c’est dommage encore une fois. J’ai fait un test dans le « Big Thunder Mountain » à Tokyo Disneyland, ça me paraît assez révélateur car ça va vite et on a des passages à l’extérieur comme à l’intérieur. Jugez par vous-mêmes (regardez en HD):

Au final je suis plutôt déçu après les premiers tests. Je n’ai pas eu l’occasion de beaucoup utiliser l’engin et il me reste peut-être des choses à découvrir pour améliorer la qualité de l’image. En tout cas le fait qu’il faille prendre plusieurs minutes pour bien préparer la caméra est très ennuyant et ne donne pas envie de s’en servir beaucoup. Ce dimanche je suis sorti en famille dans un genre de parc/ferme et je pensais me servir de la HX A100 pour capturer quelques scènes. Finalement elle est restée dans le sac toute la journée et j’ai utilisé uniquement le traditionnel compact et le smartphone. Maintenant je pense utiliser la HX A100 pour certaines occasions bien définies mais je l’oublie comme appareil de tous les jours. Pour ça je vais attendre la sortie des Google Glass.

Le slip qui absorbe les odeurs
Commentaires 30

Le slip qui absorbe les odeurs

Ils existent déjà depuis un bout de temps au Japon mais je découvre juste cette semaine les slips anti-odeur de la société japonaise Seiren. Ça fait un mini-buzz sur le net francophone en ce moment, et le sujet se démarque assez fortement des centaines d’articles de ces dernières semaines dans lesquels on ne parle du Japon que pour évoquer les problèmes financiers du pays et de ses grandes entreprises d’électronique. Parlons donc un peu de slips et de prouts qui puent pour changer de la crise économique.

L’entreprise Seiren a sorti une gamme de vêtements baptisée Deoest (site officiel) dont la spécificité est l’absorption des mauvaises odeurs. Le produit phare est le slip « anti-prout » mais la gamme comprend aussi des chaussettes « anti-pue-des-pieds », des T-shirts « anti-transpiration » et même des parures de lit. À l’origine ces produits étaient destinés aux hôpitaux et maisons de retraite mais ils rencontrent de plus en plus de succès auprès du grand public et la gamme Deoest s’agrandit petit à petit. Il faut dire que ce succès est logique puisque les vêtements proposés sont très sobres et pas vraiment chers (un peu plus de 30€ pour un caleçon) compte tenu de la tranquillité d’esprit qu’ils apportent les lendemains de cassoulet.

Le secret de ces sous-vêtements ce sont les nanoparticules de céramique intégrées dans le tissu qui capturent les odeurs. Il a fallu de nombreuses années pour mettre au point la technologie mais l’entreprise est maintenant capable d’annoncer une suppression d’odeur de pet et de transpiration allant de 89% à 99%.

Un produit à tester donc!

L’appareil à muscler la langue
Commentaires 23

L’appareil à muscler la langue

C’est incroyable le nombre de gadgets de ce genre au Japon. Cette fois je vous présente le Kuwaete Sukkiri Tongue Exerciser, un appareil qui aide à muscler la langue et la mâchoire pour affiner et raffermir le bas du visage.

Concrètement il s’agit d’une pièce de silicone qui se place dans la bouche et que l’on peut utiliser de trois façons différentes à l’aide de sa langue et de ses dents. Grâce à une utilisation régulière d’environ une minute par jour, si l’on en croit les photos, on est censé perdre son double menton et ses joues bouffies. Petit plus si vous hésitez encore, le Kuwaete Sukkiri Tongue Exerciser a un goût de pamplemousse.

Shippo: La queue qui réagit aux sentiments
Commentaires 31

Shippo: La queue qui réagit aux sentiments

Vous vous rappelez peut-être des Nekomimi, les oreilles de chat capables de retranscrire les émotions de celle ou celui qui les porte en bougeant différemment selon l’activité cérébrale perçue. Eh bien la société Neurowear récidive avec cette fois une queue qui bouge en fonction des émotions ressenties. Là encore des capteurs analysent l’activité cérébrale mais aussi le rythme cardiaque pour définir quand une personne est calme ou excitée, et en fonction de l’état perçu la queue bouge à la façon de celle d’un chien.

Petit plus sur ce modèle, et c’est assez intéressant, en le couplant avec une application pour smartphone l’utilisateur sera capable de taguer automatiquement les lieux qui ont généré chez lui les plus fortes sensations.

Pour l’instant Shippo (ça veut dire « queue » en japonais en passant) n’est toujours qu’à l’état de prototype mais on imagine que beaucoup espèrent une commercialisation rapide pour avoir une excuse valable pour regarder les fesses des jolies Japonaises dans la rue.

Le sac de courses qui fait casque
Commentaires 19

Le sac de courses qui fait casque

La dernière mode au Japon est de se balader dans la rue avec un sac sur la tête. Non, je déconne. Même si je ne serais qu’à moitié surpris.

Grappa (site officiel) présente ses Eco & Safety Bags. Des sacs pour faire les courses qui peuvent servir, en cas de besoin, à se protéger de catastrophes naturelles comme, au hasard, les tremblements de terre.

Vêtements ventilés
Commentaires 37

Vêtements ventilés

Je ne sais pas chez vous mais ici à Tokyo il commence à faire chaud. Porter un jeans ou un uniforme au boulot devient un supplice et parfois on se surprend à penser qu’on serait bien plus à l’aise avec des vêtements ventilés. Et au Japon ça existe! Il y a quelques années sortaient les premières vestes avec ventilateur(s) incorporé(s) et petit à petit la gamme de vêtements s’est élargie pour toucher un peu tous les styles et toutes les personnes. On trouve maintenant des pantalons ventilés, des chemises ventilées, des vestes de moto ventilées etc. Alors on a parfois un air de Bibendum Michelin avec ce genre de trucs mais ça doit être confortable, et perso j’aimerais bien essayer.

icon Plus d’images

Parapluie katana
Commentaires 42

Parapluie katana

Aujourd’hui débute officiellement à Tokyo la saison des pluies. C’est ballot on commençait juste à avoir quelques journées de beau temps. Pour l’occasion, histoire de garder le sourire malgré le temps dégueulasse, le site japonais Gigazine nous propose une petite sélection de parapluies originaux que l’on peut voir un peu partout dans le monde. Au Japon c’est le modèle « katana » que l’on croise parfois dans la rue. On peut l’acheter dans certaines boutiques d’Akihabara entres autres.

Pupeko
Commentaires 39

Pupeko

Avec le Facial Spa pour nettoyer sa peau le Pupeko est le gadget complémentaire idéal. Le Pupeko est un « truc » que l’on met dans la bouche et qui, en respirant à travers l’orifice de l’engin, permet de se raffermir et de se muscler la mâchoire. Une alternative au lifting donc, moins chère et plus stylée.

Le collier pour chien relié à internet
Commentaires 17

Le collier pour chien relié à internet

Étant donné le prix d’un chien au Japon on comprendrait que les propriétaires fassent tout leur possible pour surveiller leur compagnon à quatre pattes, encore plus qu’ailleurs j’entends.

La firme japonaise Fujistu a l’air de penser la même chose puisqu’elle travaille actuellement sur un collier relié au « cloud computing », comme un smartphone.

Grâce à ce collier de 20 grammes et d’une autonomie de 24h les maîtres pourront recevoir via internet diverses informations sur leur animal notamment concernant sa santé. Ils pourront savoir s’il se déplace ou quelle est sa température par exemple.

Dommage par contre, le collier ne sera pas équipé d’une puce GPS. Peut-être pour une seconde version?

Akaishi Aluminum Facial Spa
Commentaires 31

Akaishi Aluminum Facial Spa

Encore un gadget incontournable, pour vous les femmes! Fini de souffrir pour être belle, aujourd’hui il suffit d’accepter d’avoir l’air ridicule! Portez ce masque en aluminium et polyester 15 minutes par jour pour transpirer un bon coup et dégager vos pores.

Le petit plus: cet accessoire peut aussi servir durant vos soirées sado-maso, comme masque de bourreau pour vos exécutions, ou pour vos tournois de joutes.