Articles de la chaîne - Voyage au pays de Pikachu 4


août 19

 

Allez ! Pas question de s'éterniser à Tokyo (quoique ça ne m'aurait pas déplu ...) !

Je vous présente donc ici mon dernier jour à la capitale .

 

Episode 2 : Mon Tokyo Tour (fin)

 

 

6_ Du voisinnage d'un splendide jardin et de Depatô

 

Tout d'abord nous décidons de visiter le quartier d'Ikebukuro. On se lève tôt pour profiter de ce dernier jour, nous avons ainsi pu nous initier aux métros bondés japonais. En passant, c'est incroyable à quel point les métros aussi pleins soit ils, sont toujours incroyablement silencieux. Nous arrivons à Ikebukuro un peu avant 9h il me semble, l'attrait du quartier étant ses grands "mall", toujours genre Galerie Lafayette, il n'est pas necessaire d'y aller tôt, tout était fermé lorsque l'on est arrivés. Ces centres commerciaux sont gigantesque, on vend de tout à des prix variés mais plutôt élevés en général. Je vous conseille donc plutôt Harajuku pour les babioles et la pop culture, et Ikebukuro pour des cadeaux un peu plus cher et "prestigieux".

 

 

ikebukuro       ikebukuro  ikebukuro          ikebukuro     

 

 

On ne reste pas très longtemps dans ce quartier, juste le temps de passer à la pharmacie pour ramener des cosmétiques japonais à une amie asiat'.

Anectode WTF : Voyez ci dessous à quoi ressemble une pharmacie japonaise. Nan mais kêkeucékeça ?!! On dirait un magasin BABOU ! J'avoue que c'est un peu déroutant, mais les pharmacies sont un peu toutes comme ça, souvent sur 2 étages avec les médocs en bas et les cosmétiques sur le reste du magasin.

 

pharmacie    pharmacie

 

Ikebukuro ne nous emballe pas ? Pas de problème, comme on est pas du tout bornée on retourne au jardin impérial Kôkyo Higashi gyoen à Ginza, qui était ouvert ce coup là ! Et autant vous dire qu'on a bien fait de s'entêter.

 

parc     parc

parc     parc

parc     parc

 

Woooow ! Je ne dirais jamais assez de bien des parcs japonais mais vous ne pouvez en aucun cas vous en dispenser lors de votre voyage ! Interdit ! J'envie vraiment les salarymen qui viennent croquer leur bentô entre 2 parterres de fleurs et un momiji. Et en bonus un fanfare qui joue des musiques Disney (ce rêveuh bleuuuuuuu ♫). C'est dingue à quel point les jap' sont fans de Disney !

 

7_ Mairie et geekeries

 

Puis on enchaine notre ribambelle de quartier tokyoite par le plus attirant d'entre eux : Nakano ou le paradis des Otakus ! Tout les goodies dont vous avez toujours pu rêver sont là, éparpillez dans une serie de galeries commerciales interminables le long desquelles s'accumulent des centaines de figurines encadrée par leurs vitrines.

Et bien evidemment, je n'ai pas résister. Nakano est vraiment le quartier idéal pour trouver des souvenirs à ramenés à vos proches (les Omiyage à la française !), budget maximal à prévoir (car bien que super cool, la plupart des articles là bas sont loins d'être donnés) ! Je vous donne un tout petit aperçu de ce que j'ai pu acheter là bas :

 

Miku      mio

 

 Des figurines : obligatoire ! J'ai craqué pour cette Hatsune Miku sur son piano qui devait couter dans les 3000¥, par contre elle s'est avérée super encombrante et prise de tête pour le transport durant le reste du voyage donc je rapelle : de préférence faire le shopping à la fin ! On l'accompagne d'une petite Mio du manga K-ON! (environ 500 ¥) qui parle quand on appuie sur le petit bouton que vous apercevez devant; elle ne sait dire que deux choses : le nom de sa basse, Elisabeth, qu'elle prononce à la japonaise dans un magnifique エリザベス (Elizabessu), et "Taisetsuna anatani kyaramerusosu" (大切な あなたに キャラメルソース) qui, si je ne me suis pas trompée, se traduit par "La sauce au caramel c'est important pour vous/toi".... What ? Quel rapport avec le manga ? Quelqu'un pourrait m'expliquer cette référence siouplé ? Ô.o

 

manga    manga

Et des mangas of course ! Obligatoire ça aussi ! Surtout quand il coûte 7€50 en France et 300¥ au Japon ! N'hesiter pas à en abuser surtout si vous comprenez le japonais, mais même quelqu'un ne parlant pas la langue peut vraiment s'éclater.

Petit 3615 Mylife : J'ai ramené un shojô du Japon pour une amie, je l'ai choisit completement au pif, une couverture qui faisait bien shojô à l'eau de rose et roule ! Et bien en fait, même sans lire les dialogues c'est super simple de lire l'histoire (bon, c'était pas du Shakespear non plus !) : Bouh la méchante bonde embête la gentille héroine parce qu'elle à découvert sont secret mais sont copain il est gentil et le copain de sa soeur veut sortir avec la fille heuresement que mémé a fait un gateau et PATATAAAAM suspence ils organisent un bidule dans le lycée et on aura la suite qu'au prochain tome !! Le suspence est insoutenable (surtout que je pense pas qu'on ai ce manga en France) ...

 

Enfin bref, c'est pas tout mais l'heure du gouter approche. On achète donc un ショートケーキ (le gateau à la fraise que vous voyez toujours dans les mangas) dans une "patisserie" Milky (Milky est un bonbon japonais au lait vachement sympas, on dirait un peu du lait concentré mais dur) et on s'évade des galeries marchande pour trouver un genre de place avec pleins de vélos (même si s'est interdit de mettre son vélo là)

 

shotokeki      velo

 

Verdict ? De la crème, de la génoise, de la crème, de la génoise, encore de la crème. Un gateau à la japonaise, quoi ! Ça ne vos pas les patisseries française mais ça vaut le coup d'essayer au moins une fois.

 

 

Allez hop hop hop ! On traine pas et on se rend à la mairie de Tokyo à Shinjuku, avec ses fidèles oreille de lapin, qui offre un beau panorama de la ville.

 

mairie      mairie

tokyo     mairie

 

Et voilà ! La journée touche à sa fin, on décide de manger dans un des milliards de restos de Shinjuku. Et ce soir là : Sushi !

Le point "prends toi ça dans la gueule, la France !" : On a beau dire tout ce que l'on veut, les sushi du japon (ou en tout cas, ceux de notre resto ce soir là) sont vraiment extra, incomparables aux sushi qu'on fait en France. A mon avis, c'est surtout une histoire de qualité du poisson, on a mangé un sashimi de saumon incroyable qui fond dans la bouche tout seul, comme ça : paf ! Un vrai délice ! Malheureusement je n'ai pas pris le nom du resto et celui que vous voyez sur la photo n'est pas le bon ...

Après vous être fait pêter le ventre à coup de sushi, vous pouvez flanner dans Shinjuku un moment, c'est très agréable de nuit. Par contre, visiter 4 quartiers de Tokyo dans la même journée y'a pas à dire c'est fatiguant, notre balade ne sera que de courte durée.

 

shinjuku      shinjuku

 

 

Ouf ! Un dodo bien mérité !

On retourne dans notre ryokan faire de beaux rêves avant notre départ.

La suite, au prochain épisode ;)

 

 

SecretJoke

 

 

 

Voyagediver City Tokyo PlazaShinjukuparcmairie
[+4]

août 08

 

 

Ohayou, la compagnie !

Je suis de retour pour continuer le récit de mes aventures à tokyo, encore une journée bien remplie donc ça commence ....

 Tout de suite !

 

 

Episode 2 : Mon Tokyo Tour (suite)

 

4_ Le poisson et le parc

 

 

tskuji      tsukijitsukiji

Petite remarque qui sert à rien : le logo bleu en bas à gauche de la première photo est le logo du métro de Tokyo.

 

Comme nous le recommande notre guide nous nous dirigeons vers le quartier de Tsukiji au petit matin ou se trouve un immense marché au poisson. Enfin ... La notion de "petit matin" est variable, je ne saurais pas vous dire exactement mais je pense que nous y etions aux alentours de 8-9h. Un peu plus tard durant le voyage on a croisé d'autres touristes qui eux recommandés d'y aller vers 5h du mat', tandis que mon guide signale simplement qu'il faut s'y rendre "avant 8h", pour voir le moment de la criée juste après la pêche ...

M'enfin, je n'sais pas si j'ai raté grand chose (à vous de me dire), mais j'ai tout de même bien aimé l'ambiance de ce marché qui sent bon l'iode.

 

 tsukiji   tsukiji  

 tsukiji     

 

Après, on en fait vite le tour, je pense qu'on a juste balader pendant 1h à peu près ... Et dans le marché de Tsukiji on croise :

Le véhicule WTF : Des drôles de petites carioles se croisent partout dans le marché, elle servent principalement à transporter la poiscaille. Mais attention, hein ! C'est véhicules foncent à bien 30km à travers les mini ruelles du marché, j'ai bien failli me faire écraser par c'te machine infernale !

 

tsukiji     tsukiji

 

On se dirige ensuite vers le quartier de Ginza où se trouve le théâtre Kabuki, en chemin on tombe sur une vieille bicoque entourée de buildings, un gros poisson sur un immeuble et une dame qui apparement n'aime pas beaucoup le soleil ...

 

bicoque             poisson

ombrelle

 

En route vers le Kabuki-za, on voulait regarder un acte d'une des 2 representations quotidiennes (on peut choisir d'assister à un acte seulement) mais la queue est in-ter-mi-nable ! Il y'a même un monsieur qui tiens un panneau qui indique la fin de la queue (oui, ce job existe aussi). Reconstruit en 1950, le théâtre à un look assez moderne, ainsi les mamies japonaise en kimono créent un contraste amusant :

  

theâtre        kimono

 

Refroidies par la queue du théâtre on se dirige donc vers le parc Hibiya après un arrêt express au 7 eleven pour s'acheter un bentô et un rouleau de maki. Quelques petites remarques sur les parcs japonais.

Anecdote WTF : En France c'est sale même s'il y a pleins de poubelles. Au Japon, tout est nikel, croisé un papier par terre est un véritable évenement mais ... Par Toutatis ! C'est la croix et la bannière dans ce pays pour trouver une poubelle ! Généralement on trouve à côtès des distributeurs des poubelles à bouteille en plastique, mais attention, hein ! Uniquement à bouteille en plastique. Il est vrai qu'au Japon, les poubelles sont d'une complexité rare, comme en témoigne la photo ci dessous : 

 

poubelle

 

Alors ? Vous préferez un pays sale avec des poubelles ou un pays propre sans poubelle ?

Vous preferez vous battre contre 100 chevaux avec une taille de canard ou contre 10 canards de la taille de chevaux ?

 

 

 

 poubelle

 

 

poubelle

 

 

 

Le point "prends toi ça dans la gueule, la France !" : Les parcs au Japon, aussi nombreux soit ils, sont de veritables merveilles. A trois pas des buildings on trouve un petit coin de nature arrangé, comme presque tout au Japon, dans un grand soucis de l'esthétique. Rajoutés à cela que dans n'importe quel parc au Japon vous trouvez des toilettes nikels tout les 3 mètres. Un vrai petit coin de paradis pour profiter d'un bon bentô au soleil pendant la pause repas.

 

parc        parc

parc

 

 

Bon, c'est pas tout de trainer dans les parcs mais on a un jardin imprérial à visiter nous, ma bonne dame. Du coup direction le palais impérial à deux pas du parc Hibiya, impossible de la visiter mais on pourra quand même l'observer de loin et s'amuser du contraste nature/ville.

 

imperial      imperial

imperial

 

 

5_ Jungle urbaine : de Shibuya à Harajuku 

 

 

Comme dit le proverbe : après le palais vient le jardin. Nous nous dirigeons donc vers le parc Kôkyo Higashi gyoen, mais là pas de bol, même armée de 2 guides on a réussies à se faire avoir sur les jours d'ouverture. Si mes souvenirs sont bons le parc est fermé le mardi et le vendredi, pensés à vérifier à plusieurs endroits les horaires de vos visites et à prévoir un planning flexible.

Suite à se revirement de situation nous prenons donc la direction du quartier de Shibuya. Comme on ne voulait pas se ruiner, on utilise ce jour là des tickets "aller simple" et on réalise le plus gros de trajets à pied. En passant, attention aux novices, au Japon (et à peu près partout en Asie je crois) le prix de votre ticket de métro dépend de votre point de départ et votre point d'arrivé. On fini donc à l'immense gare de Shibuya encerclée d'immeubles plus haut les uns que les autres. Il y a vraiment une ambiance particulière qui se dégage de ce quartier, très urbaine mais conviviale à la fois, j'ai bien aimé.

 

 

shibuya       shibuya  

shibuya          shibuya

 

Et là, au coin de la rue. Qui est ce que je croise ? Qui m'apelle en tendant les bras ?

Un GAME CENTER !

 

game center

 

Obligée d'y aller. Je liquide donc tous les sous économisés du ticket de métro dans une borne d'arcade avec plein de mini-jeu, une partie de Mario Kart où je termine première, un photomaton qui fait des montages trèèès japonais, une machine-grapin, j'ignore le nom scientifique de ce truc en français mais en japonais c'est UFO catcher, avec une figurine K-ON!! que je n'ai jamais eue, et une autre machine grapin qui m'a fait chopper une fantastique montre-bleue-en-plastique-chinois-que-tu-trouve-la-même-au-marché-aux-puces mais que j'ai gagné, donc elle devient tout de suite 56 fois plus cool !

 

Pour vous montrer un peu les lieux et que vous devieniez pro des UFO catcher :

 

 

 

On fait aussi un peu le tour du quartier et de ses grands magasins type Galerie Lafayette, mais en plus cool parcequ'il y a un étage "pop culture" où on peut acheter des écouteurs Chopper ou Dark Vador, que les japonais apellent depato (departement store).

 

depato

 

Ensuite pas le temps de chômer, direction le quartier des jeunes : Harajuku (à pied). Pas tant de jeunes que ça finalement, je pense qu'il vaut mieux y aller le week end ... Mais j'adore définitivement ce quartier, les boutiques sont variées, il y en a pour toutes les bourses, toutes les conneries du monde sont en vente à Harajuku. Je regrette vraiment de ne pas avoir eu plus de temps à consacrer à ce quartier qui reste mon coup de coeur des quartiers de Tokyo. Je repars de là avec un chapeau melon avec des oreilles de chat greffées dessus, des drops par milliers et des pansements panda.

 

harajuku      harajuku

drop        harajuku

 

En passant, dès qu'on chercher "Harajuku" sur Google Image on tombe tout de suite sur des gens habillés de façon excentrique, pourtant le truc le plus loufoque que j'ai croisé à Harajuku devait être une marinière donc bon ... Comme je l'ai déjà dit je pense que cela dépend du jour et de l'horaire à laquelle on vient.

 

Anectode WTF : Au Japon je n'ai peutêtre pas croisé des gens habillés à la japonaise mais j'ai croisé, oui mesdames et messieurs, j'ai croisé : un camion qui chante ! Et oui, ça existe ! Et vachement mignon en prime :

 

camion

 

 

Et voilà mon éprouvante deuxième journée ! Je crois que le soir, on était tellement explosées qu'on est aller manger des udons à trois pas de notre ryôkan.

Ah j'vous jure ! C'est fou le nombre de trucs qu'on a fait dans une journée ! Je comprends mieux maintenant que je rédige tout pourquoi on été si crevées le soir !

Allez, à la prochaine mes shtroumphs (^.^)/

 

 

SecretJoke

 

 

 

Voyagediver City Tokyo Plazajardinscarnettsukijiimpérialplop
[+6]

juil 21

 

 

Salut à tous, c'est re-moi !

 

Commençons donc le voyage comme il se doit par quelques jours à la capitale. Pas forcément très stratégique si vous comptez faire du shopping vu que vous trimbalerez votre maison sur le dos pendant tout le voyage, en dernière étape c'est peut être plus judicieux. Vu la taille et la variété des quartiers à Tokyo je vous conseille d'établir un genre de "planning" avant de partir afin de regrouper vos journées par quartiers proches les uns des autres. Les quartiers sont d'ailleurs très bien décrit ici (en bas, dans la séction "quartiers de Tokyo"). Nous ne sommes restées que 3 jours à peu près à Tokyo (parce qu'on avait tout pleins d'autres choses à voir !), ça me parait un peu juste, je vous conseille plutôt 5 jours si vous voulez vite mais bien en profité, histoire d'avoir le temps de revenir dans vos quartiers fétiches.

 

Vous brûlez d'impatience, je le vois (ou pas ...?), c'est pourquoi je lance sans plus tarder :

 

Episode 2 : Mon Tokyo Tour

1_ Le "top départ"

 

Tout d'abord la transition se fait en douceur pour nous, on a choisit un vol très pratique maison-Rome puis Rome-Tokyo, soit 12h de vol avec une équipe italiano-japonaise, et comme le seul mot que je bronche en italien c'est "gelati" (très utile cependant) j'ai vite fait de me brancher en mode "anglais/japonais". Bon après, le trajet chiant comme un vol long courrier, aucune différence, à part peut être les guides de groupes japonais qui se faufilent dans toutes les rangées pour faire remplir des questionnaires de satisfaction au membres de son groupe. Arrivé à Narita il faut remplir un "papier de séjour" (je sais pas vraiment le nom exact), avec numéro de passeport, lieu de résidence etc ... On passe la douane en même pas 10 minutes, éfficacité japonaise oblige, et nous voilà bel et bien sur le sol nippon. 

 thé

Premier réflexe : acheter un truc dans un distributeur automatique. Notre choix ce porte sur ce thé vert :          

 

 

à vrai dire je l'ai choisi parce qu'il été 7h du mat' et qu'il y a le caractère 朝 (asa) qui veut dire matin dessus. Alors verdict : très très chelou au premier abord. Ce qui surprends vraiment c'est qu'il n'est pas du tout sucré, de la flotte avec un goût   de foin, quoi. Détrompez vous,  j'adore le thé vert et son goût de foin inimitable mais je me suis bien sentie dépaysée en buvant ça de bon matin (enfin ... techniquement en France c'était le soir, mais vous allez pas commencer à chippoter !). Après quelques gorgée on s'y habitue, il peut remplacer une bouteille d'eau en quelque sorte.

 

 

Enfin bref, ne nous attardons pas là dessus. Ensuite nous enfourchons le Narita express (成田エクスプレス) en direction de la capitale. Ah, en passant on a un peu rien compris aux tickets de Narita Express ce jour là mais le monsieur qui surveille les portes du train (oui, ce job existe) nous a aidées à trouver le bon ticket. A peine à Tokyo voilà qu'on embraye avec le metro, toujours avec 20 kilo de sac de rando sur le dos, autant vous dire que ce jour là on a pas vraiment chercher le meilleur tarif et on s'est payé un pass journée pour le métro. Puis après avoir batayer parmis les petites ruelles on pose enfin nos bagages au ryokan Homeikan (鳳明館) [leur site ici]. Ouf !

nex

 

Libérées de nos énormes sacs sur le dos, tout deviens immédiatement plus cool ! J'vous conseille donc de laisser vos bagages en consigne à votre hotel/auberge ou d'utiliser les casiers à disposition dans les gares et les métros plutôt que de porter tout ça toute la journée.

 

2_ Homeikan, merveille de mes yeux

 

Le ryokan tout d'abord. Homeikan est un ryokan tout à fait charmant, le personnel est super accueillant et parlent pas mal anglais. Un peu planqué parmis les ruelles, il n'est quand même pas loin de la station de métro Hongo-Sanchome.

 

plop                  ryokan                    rue

 

A votre disposition un service petit-dej' super chouette, un bain commun et des douches perso si vous etes pudiques. J'en profite pour ouvrir une petite section "WTF".

Anecdote What The Fuck : Les bains communs, les sources thermales, on en voit à la pelle dans les mangas, mais est ce que vous savez à combien de degrès sont ces bains ?!! On doit pouvoir faire cuire des pates dedans tellement c'est chaud ! Je m'imaginez bien rentré dedans comme ça : "plof " et être relaxée par la chaleur de l'eau, que nenni ! J'ai mis 3 jours à rentrer dans ce bain : premier jour seulement le bout de l'orteil, le deuxième jusqu'au mollet et enfin en entier le troisième jour ! Non, vraiment je m'attendais pas à une telle chaleur O.O ! Je suppose qu'il faut s'habituer ...

 

chambre       ptit-dej  

 

Les chambres japonaises peuvent être un peu déconcertantes au début, très vides en fait : un futon plié, une table, du matcha et roule ! Mais c'est très sympas en fait, ça donne l'impression d'avoir une chambre très grande. Et comme il était vraiment extra, un petit descriptif du p'tit dej' au ryokan Homeikan :

 

       dej

La photo sans explication ici

Je recommande fortement ce ryokan, c'était vraiment parfait !

 

3_ Premier jour, premiers pas

 

On commence notre exploration dans le quartier de notre ryokan : Ueno. Ce quartier est célébre pour son parc (Ueno koen) qui, parait il, est magnifique durant la période de hanami. Pas de bol, cette année les cerisiers ayant fleurient très tôt, il ne restait aucune traces des magnifiques fleurs roses dans le parc.

ueno     ueno      ueno

A l'interieur du parc se trouve le musée de la ville basse (Shitamachi fuzoku shiryokan), constitué (quasi ?) exclusivement de reconstitution il reste néanmoins interessant, mais j'ai particulièrement apprécié l'exposition (périodique il me semble), sur l'histoire des jouets en fonctions de l'histoire japonaise, à l'étage. Ce petit musée me permet d'ouvrir une autre section, et pas la moindre, la section "Prends toi ça dans la gueule, la France !"

Le point "prends toi ça dans la gueule, la France !" : vous voulez savoir ce qu'est un musée ludique ? Bon bèh allez au Japon ! Une attention considérable dans les musées (et les visites touristiques plus généralement) est portée sur l'aspect pédagogique, ce qui les rends bien plus interessant pour les petits comme les grands. Les panneaux "ne pas toucher" font place à "enlevez vos chaussures et venez vous éclater, ouaiiiiiis !", du coup il est possible de tout toucher, regarder, visiter, monter dessus, jouer avec ... Un vrai petit bonheur de galérer sur un casse tête au milieu de 2 vitrines de jouets anciens.

Je n'aime pas prendre des photos dans les musées, en voilà juste 2 pour vous faire une idée :

musée           musée

 

Un grand musée de Ueno reste le musée national de Tokyo, mais en restant quelques jours il faut faire des choix et comme notre guide précisait que ce musée était un peu chiche en explication, il s'est fait virer de notre liste de visites.

 Nous nous dirigeons donc ensuite en direction du quartier d'Asakusa.

 

temple     temple    temple

 

Je ne sais pas si c'était parce que c'était un dimanche mais le célébre temple de ce quartier était très animé. Entre les ribambelles d'échoppes d'Omiyage, de dango et autres gourmandises (senbeiiiiii *o*), on trouve un grand temple : le Senso-ji. C'est le temple le plus ancien de Tokyo, construit à la gloire de la déesse Kannon. Comme tout le monde et comme des bons touristes nous avons tirés une prédiction qui s'est avérée, de ce que j'ai pu déchiffrer, tout à fait exate. Se promener dans les ruelles alentours est très agréables, vous aurez peut être la chance de tombé sur des japonaises en yukata, un stand de bananes au chocolats ou pourquoi pas des japonais déguisés en grue Ô.o

 

 temple  temple   temple   temple   temple   temple

 

 C'est un quartier très agréable et assez ancien. A visiter absolument, de préférence un jour de bonne affluence, comme notre dimanche, vous risquez de batailler un peu pour trouver un resto mais la petite agitation de la foule crée une ambiance paisible mais pas ennuyeuse pour autant. J'approuve, je recommande, et je ferais n'importe quoi pour des dangos sur les marches du temple Senso-ji .Si je ne me trompe pas c'est aux alentours de ce quartier qu'on peut trouver des répliques de plats en plastique (que Tev a mentionné ), j'aurais adoré acheté ce genre de truc mais je n'avais pas bien étudié la carte des quartiers de Tokyo et j'ai donc raté cette occasion ! Alors potassés bien votre carte des quartiers de Tokyo, les enfants !

 

On se balade quand même aux environs, et c'est là que je fais la rencontre avec mon premier "百円ショツプ" [hyaku en shoppu], qui pourrait se traduire comme un magasin du genre "tout à 100 yen"

yen

 

 Remarque What The Fuck : Dans les hyaku en shoppu votre produit ne coûte pas 100 yen !! なにいいいい ? Hé ben, oui ! Il faut rajouter les taxes, vous payerais donc tout vos articles 105 yen dans un hyaku en shoppu. Ouais, vous me direz, 5 yen c'est vraiment pas grand chose, mais ça rompt le charme quand même, j'trouve ... On peut pas débouler avec notre belle pièce de 100 yen (oui, parce quelles sont très jolies je trouve), faut qu'on se casse le fesses à aller chercher les centimes. Enfin bref, c'était juste une remarque au passage ...

 

 

Ululu, C'est assez long comme ça !

Bon, hé bien, à bientôt pour la suite de ce deuxième épisode !

A bientôt mes petit Tokyoïtes dans l'âme.

 

Je serais de retour avant que vous ayez le temps de dire "tarte aux myrtilles".

SecretJoke.

Voyagediver City Tokyo PlazaBeat them alldivertissement
[+5]

juil 07

 

 

Salut tout le monde !

 

 

Tout d'abord une petite introduction : pendant les vacances d'avril (oui, ça date) j'ai eu l'occasion d'aller parcourir le Japon pendant environ 2 semaines. Je vous présente donc ici mes conseils, mon parcours, mon avis,des adresses, et des trucs chelou qu'on peut croiser au Japon ... Enjoy !

En passant: faisons vite fait les présentations (Hajimemashite !), vous croiserez surement au cour de ces aventures deux personnages :

 Team de choc

 

Voilà ! Les présentations sont faites, un pt'tit dozo yoroshiku onegaishimasu et passons aux choses sérieuses !

 

 

 

Episode 1 : préparation

 

Un bon voyage repose pas mal sur une bonne organisation et ce n'est pas nos amis nippons qui vont nous contredire. Comme vous le savez surement les Japonais ont l'obsession de la plannification, il est donc essentiel de réserver votre logement bien à l'avance avant de partir sous peine de voir votre choix très réduit à cause des réservations.

Pour cela rien de mieux que notre bon vieil amis internet, en japonais de préférence. Je vous laisserais également les adresses de mes hébergements (des ryokan principalement) dans la suite de mes aventures.

Dans votre kit de préparation de voyage 3 élements éssentiels :

1_ Les guides

 

guide

 

*S'cusez la qualité pourrie, c'est fait avec mon portable*

 

Ouais je vous entends d'ici "Gneuh ... c'est naze ! Un coup à finir qu'avec des touristes !". Hum ... A vrai dire oui et non : en effet certains sites mondialement connus et indispensables vont vous obliger à cotoyer pas mal de touristes, dont beaucoup de chinois mais aussi pas mal de français qui disent que des conneries à vous foutre la  honte de votre propre pays; mais un petit guide bien informé pourra vous trouver un musée bien planqué ou un petit temple désertique bien sympas. Personellement on s'est équipé du guide bleu du Japon que vous pouvez trouver ici, il traite essentiellement l'aspect culturel : histoire du japon, quartiers à visiter, spectacle, musée mais surtout des cartes, pas toujours très détaillées, qui vous seront néanmoins précieuses, surtout lors des premiers jours dans une ville. Il présente aussi quelques restos et hébergements mais pour cela l'essentiel du Japon de lonely planet (ici) est bien plus fourni, ainsi qu'une section bien pratique sur les transports. Méfiez vous tout de même des horaires et des jours d'ouverture mentionnés dans ces deux guides, il peuvent vous reserver quelques mauvaises surprises. C'est pourquoi je vous conseil de les compléter avec ...

 

2_ Internet

 

clavier

 

Aaaah qu'est ce qu'on ferait sans lui !? N'hésiter pas à abuser d'internet avant votre voyage : carnets de voyages, coutumes et politesse, dernières nouveautés ... Je vous recommande de traîner pas mal sur Ici Japon, "Bouuuh ! Lèche botte !" (oui, je vous entends toujours), car je me suis rendu compte une fois au Japon que j'avais accumuler pas mal de connaissance et de culture japonaise qui peuvent être bien utiles (ou pas d'ailleurs ...) grâce à ce site. Quelques blogs comme Issekinicho, Tokyo Fashion News, Nani Nani ?! ou A vos baguettes peuvent aussi vous mettre dans l'ambiance. Même les animés et les mangas vous montre certains aspects de la vie quotidienne ('fin ... Pas Fairy Tail, par exemple !), comme le fonctionnement des combini.

Pensez également à réserver certaines visites via internet, c'est parfois obligatoire comme pour le musée Ghibli à Tokyo que j'ai pas pu visiter du coup :'(

 

3_ Les indispensables (et moins indispensables) de la langue japonaise

 

livre

 

 

Bon, j'étudie le japonais depuis maintenant 3 ans donc je suis sûrement un peu plus équipée que le touriste lambda, mais voici ici ma petite sélection :

- Japon Yubisashi (par ) : un vrai bijou ! Si vous ne devez acheter qu'un livre dans cette partie prenez celui là ! De pages et des pages de vocabulaire classé par situation "resto", "transport", "se présenter" ... Japonophone ou non (... ça existe ce mot ?) il vous sera SUPER PRATIQUE ! Avec à la fin un mini-dictionnaire et un petit guide des coutumes du Japon, c'est un lingot d'or, les gars ! Tout ça arroser d'illustrations que vous pouvez montrer pour vous faire comprendre. Un bijou, j'vous dis !

 

- Un dictionnaire français-japonais, le mien c'est celui là, en petit format très pratique mais je pense que n'importe lequel fera l'affaire.

 

- Un dictionnaire de Kanji : indispensable si vous comptez lire quoi que ce soit (et que vous avez le niveau CP en kanji). Pour en avoir un sous la main à moindre frais je vous conseil une version numérique sous forme d'application pour smartphone qui ne necessite pas de connexion internet.

 

- Minna no nihongo (ici à compléter avec ça) : excellent livre d'apprentissage. Son but est vraiment ici de vous apprendre le japonais, si ça n'est pas votre objectifs vous pouvez oublier. Par contre prenez garde, Minna no nihongo est intégralement en japonais, il faudra donc bosser un peu vos hiragana et vos katakana (pour les kanjis ça passe)

 

- Imagier français-japonais (qu'on trouve ici) : A ne pas acheter spécialement pour le voyage, la section insecte ou instrument de musique ne vous servira sans doute pas à grand chose. Vous pouvez très bien vous en dispenser, surtout si vous vous munissez d'un dictionnaire, il vous apporte juste un peu de vocabulaire en image.

 

 

 

 

 

Bon, et bien voilà ! Ça m'a l'air assez rempli déjà pour un premier article.

N'hésiter pas à faire partager votre expériences ou vos critiques via les commentaire.

 

Sur ce, je reviens dans un éclair !

 

Que la Force soit avec vous,

SecretJoke

 

VoyageJaponavis inintéressantAstucepréparerconseil
[+6]