Sword Art Online
sword-art-online-cover
Année: 2012
Episodes: 0
Note des membres

88
86     89
Catégorie: Animé
Existe aussi en: Manga
Popularité: [10%]
Popularité chez les hommes: [13%]
Popularité chez les femmes: [8%]
Sword Art Online a été vu par 280 membres: 173 hommes et 107 femmes
Sword Art Online est l'animé préféré de 3 membres Détail
52% des personnes qui ont vu Sword Art Online le conseillent Détail
2% des personnes qui ont vu Sword Art Online le déconseillent Détail
Les personnes qui conseillent Sword Art Online conseillent également Afficher
Vous devez être inscrit sur Ici Japon pour laisser un commentaire.

90/100
2013-08-02 18:25:09
Voilà! Ma critique est enfin prête! Elle est maintenant affichée sur les 5 commentaires qui suivent, et est à lire de haut en bas! Bien entendu, si les heures de publication sont très rapprochées, ce n'est pas que je sois un dieu du clavier mais juste que le document avait préalablement été enregistré via Open Office (on n'est jamais trop prudent!!). Sur ce, bonne lecture aux plus courageux ;P

[+0]
90/100
2013-08-02 18:21:55
Avant-propos

La critique qui va suivre est relativement longue. J'y détaille les qualités et défauts de SAO, ceux que je conçois et ceux que chacun pourrait lui adresser. Il est possible que pour appuyer mes propos, je révèle, sans les citer ou les décrire précisément, certains éléments que les plus susceptibles pourraient percevoir comme étant des spoilers: ces passages sont encadrés de la notation "SPOILER / [texte] \SPOILER(fin)". Ne pas lire ces passages entraîne un léger affaiblissement de la thèse développée, mais l'idée peut être saisie malgré tout. Si, pour une raison ou pour une autre, la lecture de cette critique vous ennuie, je vous invite à n'en lire que la conclusion qui résume la totalité de ma pensée mais sans en détailler les composantes! Bonne lecture, en espérant vous être utile! ^^


Introduction – SAO: une anime incontournable mais non sans défaut

Ah Sword Art Online! Sans doute un anime incontournable! En 2012 et même encore aujourd'hui, on voit partout des posts sur certains forums présentant celui-ci comme une perle: mais pourquoi donc, vous demandez-vous? Il faut reconnaître qu'il a tout pour plaire à un publique plus ou moins large (des sentiments, de l'action, de la psychologie) mais surtout, et c'est là la clef de sa réussite, à une grande majorité! SAO est en effet un Nekketsu comme un grand nombre de succès tels Naruto, Bleach ou Fairy Tail pour ne citer que ceux-là. À ce titre, la dimension que prend l'anime dans la communauté des fans de l'animation est d'autant plus importante que celui-ci plaît également aux "débutants", j'entends par là une communauté plus large de personnes n'ayant visionné que très peu d'animes, en allumant leur télévision sur une chaîne quelconque... Mais SAO présente en plus de ces dernières séries l'avantage d'une longueur réduite, à savoir 25 épisodes, ce qui évite les redondances, les hors-série sans queue ni tête (pour ne désigner aucun Nekketsu en particulier...) et les lacunes de scénario et incohérences entre les début et fin de séries. Pourtant, loin de moi la pensée de considérer cet anime comme un chef-d'oeuvre sans défaut et invulnérable à la critique: je m'explique!


I – Critiques adressées à l'introduction de l'anime

1 – un concept délaissé; une fuite en avant

D'une part, au commencement de l'anime, les évènements s'enchaînent très rapidement. Le concept est présenté en un épisode comme souvent mais cette fois-ci il n'a finalement que peu d'impact! Se retrouver piégés dans un jeu dont les seules issues sont la mort ou l'acharnement au prix de nombreux sacrifices! On s'attendrait là à voir surgir le fameux genre du Survival Game avec une dimension tragique, des larmes, du sang et j'en passe... mais il n'en est rien ou presque! Plusieurs éléments sont en cause. Tout d'abord, la situation-même des personnages, à savoir le jeu vidéo en tant que prison, limite ce genre d'effusions. La souffrance physique des personnages est réduite au minimum, en tous cas dans un premier temps; le sang fait place à un flux de pixels et la vie des chara défile sous leurs yeux à l'instar d'une barre de vie... C'est de l'auto-censure ! Elle permet de diversifier encore le publique susceptible d'être atteint par l'anime, mais cela altère l'aspect dramatique de ce dernier. De même, les personnages se font rapidement à l'idée de leur situation et la tournure que prend la série rejoint aussitôt une ambiance plus légère, ou plutôt moins lourde. Vous me direz alors, et à raison, qu'en réalité plusieurs mois s'écoulent parfois entre les épisodes et que l'évolution du personnage perçue est concrètement beaucoup plus étalée dans le temps: c'est vrai! Cependant, devant son écran, le spectateur ne perçoit que ce qu'on lui montre d'un chara et même s'il peut imaginer certains éléments de scénario, il ne peut en rien concevoir la quasi-totalité de la psychologie de celui-ci. Aussi, c'est en ce point que l'introduction de l'anime est critiquable: celle-ci constitue une véritable fuite en avant (critique que l'on adressait surtout à Shingeki no Kyôjin et qui est plus adéquate encore dans le cas de SAO), c'est-à-dire que la psychologie des personnages évolue trop rapidement pour le spectateur, de même que leur situation dans la hiérarchie du jeu. SPOILER \ Par exemple, on apprend que l'un d'entre eux, qui ne connaissait presque rien des commandes du jeu au 2e épisode, est devenu le sous-chef d'une coalition très influente au 4e... / SPOILER(fin) Ainsi, l'évolution est réelle mais non-perçue, ce qui est frustrant! Pourtant, cette évolution est nécessaire pour poser les fondements des relations entre les personnages, fondammentales par la suite!

[+0]
90/100
2013-08-02 18:20:20
2 – un manque de continuité entre les épisodes

D'autre part, on peut adresser une autre critique à l'introduction de l'anime, dans le même esprit que les premières: l'évolution des personnages est tellement rapide que l'attachement envers ceux-ci est très difficile, dans un premier temps bien sûr, et cet attachement semble même impossible quant aux personnages secondaires. SPOILER / Et pour cause, certains décèdent durant l'épisode-même de leur apparition alors qu'ils semblaient avoir le potentiel pour devenir élémentaires à l'anime. Pour les uns, le rôle qu'ils ont à jouer réside plus dans l'impact de leur mort sur la psychologie à venir du protagoniste, mais pour d'autres, elle ne provoque que peu d'émotion de part le manque d'affection destinée au chara et ne présente souvent aucune incidence sur le déroulement du scénario... \ SPOILER(fin) Ainsi, on semble assister à une succession d'épisodes séparés, ne présentant comme continuité que le personnage principal, et qui sont donc moins intéressants à mon sens.

Aussi, l'introduction cumulée aux premiers épisodes peut laisser perplexe le spectateur qui se demandera alors les raisons de la réussite reconnue de manière quasi-unanime de la série... Mais ne criez gare, on peut, une fois le 7e épisode achevé (je fais référence ici à mon expérience personnelle) estimer le pourquoi de cette réussite!


II – SAO: un potentiel considérable

1 – une OST splendide et mémorable

Eh oui! SAO présente un potentiel considérable! L'univers est plaisant voir addictif! L'OST vient renforcer cette atmosphère médiévale et futuriste à la fois de part sa splendeur! En effet, elle a été composée par Yuki Kajiura, reconnue encore et encore ne serait-ce que pour les bandes originales de Fate/Zero ou de Pandora Hearts! Les thèmes sont amples ou tristes à souhait; et mémorables à coup sûr, ce qui densifie l'action lors des combats ou la tristesse des dialogues du duo de personnages principaux! Ils renforcent l'émotion ou parfois même la crée, ce qui constitue la fin ultime d'une musique de fond! Ils permettent également de promouvoir l'affection qu'on peut éprouver envers les personnages, mais ils n'en sont pas les seuls facteurs.

[+0]
90/100
2013-08-02 18:18:25
2 – de l'attachement envers les personnages

A – l'avis d'un publique large

En effet, le cas des chara de SAO est plus sensible à traiter... Le chara-design n'est pas frustrant: à vous de juger s'il vous plaît ou non. Par contre, ce que l'on peut estimer, à l'aide d'études statistiques, c'est la capacité des personnages à plaire au publique. Concrètement, Kirito, le protagoniste est annoncé comme étant le 45e personnage le plus apprécié par les fans selon MAL et Asuna, la deutéragoniste, comme étant la 65e (au moment de la rédaction de la critique).

< démonstration de la légitimité des chiffres avancés >

Ceux qui ne connaissent pas MyAnimeList et qui seraient médisants auront l'impression que ces chiffres sont mauvais...: imaginez maintenant le nombre d'animes existant depuis la création, multipliez ce chiffre par 10, à savoir le nombre moyen de personnages par anime (moyen puisque ce chiffre varie de 2 pour certains Hentaii à une centaine pour les Nekketsu culte), considérez maintenant que 350 000 personnes à l'heure actuelle ont accès aux données de chaque personnage et peuvent désigner leurs 10 favoris parmi cette liste, que ces 350 000 personnes sont réparties sur les 5 continents et que le vote est en perpétuelle évolution avec l'arrivée de nouveaux animes ainsi que la possibilité de modifier son vote à chaque instant! Malgré le fait, que ce classement dépende également de la réputation de l'anime, les médisants, qui s'expriment maintenant en connaissance de causes, accorderont donc la valeur des statistiques sus-cités!

B – mon expérience personnelle des personnages

C'est bien beau tous ces chiffres me direz-vous, mais pourquoi sont-ils tant appréciés, ces gens-là? Je vais donc faire appel à mon ressenti personnel afin de justifier, à mon sens, cet essor.

* Kirito: un One-Man-Army charismatique et sentimental

Eh oui, les One-Man-Army plaisent au publique, parce qu'ils sont puissants et charismatiques sans doute, à l'instar de nombreux personnages de Shônen. Mais le personnage de Kirito est heureusement plus profond que ça. Il fournit une réflexion sur la mort (de manière plus anecdotique que dans un Survival malgré tout) et combine ce thème à celui de l'amitié et de l'entraide afin de redonner une dimension de Nekketsu à l'anime. Mais cet alliage de thèmes est pour le moins surprenant et original, ce qui démarque le chara des autres et le place au dessus du peloton! Bien entendu, là n'est pas son seul aspect intéressant! Il faut évidemment le considérer en intéraction avec le second personnage du duo: Asuna! Kirito plaît de part sa force physique comme psychologique SPOILER/ mais aussi grâce à la multitude de propos qu'il tient par amour ainsi que l'action que ces propos engendrent! \ SPOILER(fin) De même, on peut apprécier Asuna pour cette dernière raison.

[+0]
90/100
2013-08-02 18:17:31
*Asuna: un personnage attachant et idéalisé

Pourtant, elle présente également des traits tout aussi plaisants que ceux de son partenaire. On peut souvent lire sur les forums: "Asuna la Tsundere", ou autres commentaires au sens équivalent... Cependant, je ne suis ABSOLUMENT PAS D'ACCORD avec ces posts sur ce point! (bien que j'apprécie particulièrement les Tsundere mais là n'est pas la question...)

< qu'est ce qu'une Tsundere >

On définit souvent une Tsundere comme étant un personnage froid et cassant de prime abord mais qui peut au final se révéler attachant et émotif. SPOILER / Il ne faut bien entendu pas oublier de considérer cette définition dans le cas d'un amour ressenti, et on observera que tant qu'Asuna adopte cette attitude, elle ne nourrit encore aucun sentiment amoureux pour le jeune homme. Par contre, lorsque cet amour naît, sa psychologie varie du tout au tout, ce qui nous empêche de considérer le chara en tant que Tsundere! \ SPOILER(fin)

< retour sur le personnage d'Asuna >

Revenons-en au cas particulier d'Asuna! Mis à part son chara-design que je trouve juste sublime dans la deuxième moitié de l'anime, Asuna a la prétention de faire rêver les fans masculins du genre! Pourquoi? Eh bien tout simplement parce que d'une part, dans la première moitié de l'anime, présentée en intéraction avec Kirito, SPOILER / elle offre avec ce dernier une multitude de dialogues poignants aux larmes, digne de Roméo et Juliette! \ SPOILER(fin) À ce moment-là, sa psychologie semble aléatoire dans le sens où les causes de cet état ne sont pas révélées; mais heureusement, elles le seront par la suite! Et d'autre part, le personnage est idéalisé. En effet, dans la deuxième partie de l'anime, Asuna est présentée en tant que but ultime, en tant que personnage inaccessible, qui laisse paraître une certaine forme de divinité, renforcée par son chara-design! Il semble que nous assistions à la délivrance de la princesse par le preux chevalier: classique, me direz-vous. Sans doute, mais émouvant; et c'est là, la plus grande force de l'anime! Aussi, le contraste entre les deux rôles joués par la deutéragoniste, tout en permettant le maintien du fil rouge de ses sentiments, laisse tout bonnement rêveur!

* Suguha et le tournant de SAO

On peut également s'attarder sur le cas de Suguha qui fait prendre à l'anime une nouvelle direction, en contraste avec le début. Autant, en visionnant les premiers épisodes, on a l'impression d'assister à une succession d'évènements disparates, autant la deuxième moitié de l'anime offre une analyse psychologique des personnages plus poussée, notamment avec l'introduction dans le scénario d'un troisième main chara. Les épisodes se suivent en maintenant une certaine continuité, ce qui est appréciable. De plus, le trio évolue, et ce, moins au dépend des personnages secondaires, qui aquièrent une importance relative! Quant au cas particulier de Suguha, le personnage en lui-même est attachant et répond aux questions concernant le monde réel, laissées en suspend dans la première moitié de SAO.

[+0]
90/100
2013-08-02 18:15:36
Conclusion – une petite synthèse concise, utile à tous ceux qui n'auraient pas lu ce qui précède

SAO est une série recommandée par un très grand nombre de fans. Cet anime plaît avant tout grâce à l'univers dans lequel évoluent les personnages, à la fois futuriste et médiévale dans une première partie, et plus mystérieuse mais réaliste ensuite. Ces personnages sont charismatiques ou attachants, et présentent une psychologie plus complexe qu'il n'y paraît, tout en s'éloignant relativement peu des stéréotypes du genre malgré tout. De plus, ces éléments sont renforcés par la présence d'une OST splendide (ample ou triste à souhait) et mémorable à coup sûr! Par contre, les personnages secondaires sont délaissés et presque sans intérêt pour la plupart... On peut également critiquer l'introduction, précipitée et discontinue... De même, il n'est pas conseillé de rechercher cette série pour l'animation (les boss sont tantôt impressionnants, tantôt ridicules; c'est une question de goûts bien sûr), l'aspect tragique que semble annoncer les synopsis ou la complexité du scénario. En effet, même si elle diffère de ce que l'on peut observer dans une grande majorité de cas, la tramme de l'anime n'est pas extrêmement poussée bien que recherchée, j'entends par là qu'elle surprend assez rarement dans l'ensemble, en comparaison à certaines séries tels Mirai Nikki ou Steins;Gate... Mais cette dernière reste convenablement ficelée, d'autant plus intéressante à suivre que l'on apprécie les personnages. On pourra également relever que les résolutions sont trop sur-réalistes pour être plausibles, c'est à dire que l'élément permettant cette résolution semble apparaître de manière spontannée, sans avoir été annoncé au préalable... mais ce défaut passe largement au second plan devant la foule de qualités de l'anime!
Je conseille donc cette série aux fans de Nekketsu qui retrouveront dans cet anime un grand nombre de codes caractéristiques mais également des nouveautés surprenantes. Je la conseille également aux fans de romance et de discours amoureux poignants qui sauraient faire abstraction des facettes de l'anime qui l'érigent au statut de Shônen. Enfin, je la conseille à tout autre fan d'animation, car il vaut la peine de pouvoir estimer une série devenue à l'heure d'aujourd'hui quasiment culte! À savoir maintenant si elle résistera à l'usure de la succession des générations...! ^^

[+0]
90/100
2013-08-02 18:14:54
Je suis désolé: le post qui suis est à ignorer puisque la totalité de la critique n'est pas passée... Au temps pour moi...! ^^'

[+0]
90/100
2013-08-02 18:12:46
Avant-propos

La critique qui va suivre est relativement longue. J'y détaille les qualités et défauts de SAO, ceux que je conçois et ceux que chacun pourrait lui adresser. Il est possible que pour appuyer mes propos, je révèle, sans les citer ou les décrire précisément, certains éléments que les plus susceptibles pourraient percevoir comme étant des spoilers: ces passages sont encadrés de la notation "SPOILER / [texte] \SPOILER(fin)". Ne pas lire ces passages entraîne un léger affaiblissement de la thèse développée, mais l'idée peut être saisie malgré tout. Si, pour une raison ou pour une autre, la lecture de cette critique vous ennuie, je vous invite à n'en lire que la conclusion qui résume la totalité de ma pensée mais sans en détailler les composantes! Bonne lecture, en espérant vous être utile! ^^


Introduction – SAO: une anime incontournable mais non sans défaut

Ah Sword Art Online! Sans doute un anime incontournable! En 2012 et même encore aujourd'hui, on voit partout des posts sur certains forums présentant celui-ci comme une perle: mais pourquoi donc, vous demandez-vous? Il faut reconnaître qu'il a tout pour plaire à un publique plus ou moins large (des sentiments, de l'action, de la psychologie) mais surtout, et c'est là la clef de sa réussite, à une grande majorité! SAO est en effet un Nekketsu comme un grand nombre de succès tels Naruto, Bleach ou Fairy Tail pour ne citer que ceux-là. À ce titre, la dimension que prend l'anime dans la communauté des fans de l'animation est d'autant plus importante que celui-ci plaît également aux "débutants", j'entends par là une communauté plus large de personnes n'ayant visionné que très peu d'animes, en allumant leur télévision sur une chaîne quelconque... Mais SAO présente en plus de ces dernières séries l'avantage d'une longueur réduite, à savoir 25 épisodes, ce qui évite les redondances, les hors-série sans queue ni tête (pour ne désigner aucun Nekketsu en particulier...) et les lacunes de scénario et incohérences entre les début et fin de séries. Pourtant, loin de moi la pensée de considérer cet anime comme un chef-d'oeuvre sans défaut et invulnérable à la critique: je m'explique!


I – Critiques adressées à l'introduction de l'anime

1 – un concept délaissé; une fuite en avant

D'une part, au commencement de l'anime, les évènements s'enchaînent très rapidement. Le concept est présenté en un épisode comme souvent mais cette fois-ci il n'a finalement que peu d'impact! Se retrouver piégés dans un jeu dont les seules issues sont la mort ou l'acharnement au prix de nombreux sacrifices! On s'attendrait là à voir surgir le fameux genre du Survival Game avec une dimension tragique, des larmes, du sang et j'en passe... mais il n'en est rien ou presque! Plusieurs éléments sont en cause. Tout d'abord, la situation-même des personnages, à savoir le jeu vidéo en tant que prison, limite ce genre d'effusions. La souffrance physique des personnages est réduite au minimum, en tous cas dans un premier temps; le sang fait place à un flux de pixels et la vie des chara défile sous leurs yeux à l'instar d'une barre de vie... C'est de l'auto-censure ! Elle permet de diversifier encore le publique susceptible d'être atteint par l'anime, mais cela altère l'aspect dramatique de ce dernier. De même, les personnages se font rapidement à l'idée de leur situation et la tournure que prend la série rejoint aussitôt une ambiance plus légère, ou plutôt moins lourde. Vous me direz alors, et à raison, qu'en réalité plusieurs mois s'écoulent parfois entre les épisodes et que l'évolution du personnage perçue est concrètement beaucoup plus étalée dans le temps: c'est vrai! Cependant, devant son écran, le spectateur ne perçoit que ce qu'on lui montre d'un chara et même s'il peut imaginer certains éléments de scénario, il ne peut en rien concevoir la quasi-totalité de la psychologie de celui-ci. Aussi, c'est en ce point que l'introduction de l'anime est critiquable: celle-ci constitue une véritable fuite en avant (critique que l'on adressait surtout à Shingeki no Kyôjin et qui est plus adéquate encore dans le cas de SAO), c'est-à-dire que la psychologie des personnages évolue trop rapidement pour le spectateur, de même que leur situation dans la hiérarchie du jeu. SPOILER \ Par exemple, on apprend que l'un d'entre eux, qui ne connaissait presque rien des commandes du jeu au 2e épisode, est devenu le sous-chef d'une coalition très influente au 4e... / SPOILER(fin) Ainsi, l'évolution est réelle mais non-perçue, ce qui est frustrant! Pourtant, cette évolution est nécessaire pour poser les fondements des relations entre les personnages, fondammentales par la suite!

2 – un manque de continuité entre les épisodes

D'autre part, on peut adresser une autre critique à l'introduction de l'anime, dans le même esprit que les premières: l'évolution des personn

[+0]
71/100
2013-01-12 00:33:59
SAO, l'anime à débat de 2012.
Bien que j'ai relativement bien aimé l'anime, je ne crois pas qu'il mérite toute les louanges que plusieurs lui accorde (comme étant le meilleur anime de 2012 par exemple) mais cela relève de mon opinion personnel.

Pour qu'est-ce qui est de la qualité de l'image, pour ça je n'ai rien à dire, c'est super! Par contre où ça flanche un peu plus c'est dans le reste.
Niveau personnage... ben... c'est flat! On y retrouve cliché par dessus cliché (Kirto le "one-man army" et Asuna la tsudere).
Niveau musique, j'ai vraiment aimé les opening, par contre il n'y a que le thème de combat qui a retenu mon attention dans l'OST, laissant les autres "soundtrack" passer vraiment inaperçu (j'y porte vraiment attention, mais je ne suis pas capable de me rappeler d'un autre morceau que le thème de combat)
Niveau scénario, comme je ne veux pas "spoiller", je ne peux pas vraiment expliquer pourquoi, mais j'ai trouvé le scénario vraiment cliché. Mention ultra-giga-spéciale au "mauvais méchant". Je n'en dis pas plus, je vous laisse juger par vous même.

Bref, même si j'ai fait une critique assez négative de l'anime, c'était surtout pour en montrer les côtés moins rose (étant un peu trop surévaluer à mon goût) mais il n'en reste pas moins que c'est un bon anime si vous voulez juste écouter de quoi de simple et de fun, par contre ce n'est vraiment pas ici qu'il y aura une intrigue ou des personnages qui laisseront matière à réflexion.

[+0]
100/100
2012-12-21 23:28:24
Sword Art Online <3
Rien d'autre à re-dire.
Ah si Wakanim ne connaissent plus "Par des Fans, pour des Fans ", cette belle bande de voleur ...


[+0]
Participez en créant votre profil sur la Zone Membre et dites-nous quels sont les animés que vous conseillez ou non.