Daikokufuto 1
Commentaires 17

Daikokufuto 1

Tous les samedis soirs des passionnés de voiture se retrouvent sur l’aire d’autoroute Daikokufuto près de Yokohama. On y rencontre toutes sortes de gens et toutes sortes de voitures. Des jeunes arrivent dans des bolides au look débridé, des hommes plus âgés viennent en voiture de collection ou se regroupent entre amateurs de berlines ou sportives allemandes. Certains groupes sont passionnés de musique et vidéo alors que d’autres viennent pour faire du drift.

Samedi dernier je m’y suis rendu pour la première fois. En fait c’était ma seconde tentative mais la première fois la police avait bouclé le parking.

Cette fois le plus grand rassemblement était celui des amateurs de gros son et des fans de voitures lumineuses. On les regroupe dans le style « Japan Look » qui comprend son, lumière et vidéo. Mais en fait sur la grand parking s’étaient formés bien d’autres groupes et on voyait un peu partout des itasha (voitures manga), des voitures de sport, des américaines vintage etc.

En revanche les bosouzoku n’étaient pas présents ce soir là. Ce sont les mauvais garçons et ils arrivent soit en moto, soit en autos américaines de type « low riding ». Ça sera pour la prochaine fois.

Ita G Festa – Automne 2011
Commentaires 21

Ita G Festa – Automne 2011

Dimanche dernier je suis allé à l’édition d’automne de l’Ita G Festa (et ça m’a pris une semaine pour trier les photos). Comme la dernière fois le rassemblement a attiré beaucoup de participants et c’était un vrai bonheur pour les yeux. Pour ceux qui ne connaissent pas encore l’Ita G Festa retenez simplement que c’est le plus grand rassemblement d’itasha au monde et il se tient deux fois par an sur l’île artificielle d’Odaiba, à Tokyo. J’ai uploadé quelques centaines de photos ici, et je me demande si Ici Japon n’est pas en passe de devenir la plus grosse base de données de photos d’itasha.

itasha-japon

itasha-japon

itasha-japon

itasha-japon

itasha-japon

itasha-japon

itasha-japon

L’itasha rouillée
Commentaires 7

L’itasha rouillée

Encore une itasha unque découverte lors de l’Ita G Festa 2011. Même si les itasha sont généralement des voitures tunées autour du thème des manga ou des jeux-vidéo ça n’est pas toujours le cas, et on en a ici un excellent exemple avec ce tuning original.

Au premier abord une voiture rouillée ne paraît pas très attirante mais cette voiture est particulière puisque seule la carcasse a un aspect vieux et rouillé et toutes les autres pièces du véhicule ainsi que l’intérieur sont comme neufs. Au final on se retrouve avec une voiture qui paraît à la fois dans un état lamentable et très bien entretenue. Une bonne idée, bien réalisée.

itasha-ita-g-festa

L’itasha qui fait peur
Commentaires 38

L’itasha qui fait peur

Voici une itasha qui s’est fait remarquée lors de l’Ita G Festa 2011. Son propriétaire n’y a pas été de main morte pour transformer son mini-van en véhicule de sérial killer. Alors que l’extérieur du véhicule et l’habitacle fourmillent déjà de détails qui tuent (membres qui dépassent des parechocs, machette sur le tableau de bord etc.) l’arrière fait carrément penser aux pires scènes de la série Dexter (il y a des fans?).

Si quelqu’un connaît l’animé qui a inspiré la déco de l’itasha qu’il se manifeste.

itasha-horreur

itasha-horreur-japon

Petit bonus aujourd’hui, vous pouvez voir sur les photos le logo de la future version d’Ici Japon ainsi que notre nouvelle mascotte, Yasumi, qui est une création de Sophie Durand, alias Dreamy, que beaucoup d’entre vous connaissent déjà pour son blog BD Nani Nani sur lequel elle parle de ses voyages au Japon et de son projet de partir un an à Tokyo dès la fin de cette année.

Ita G Festa 2011
Commentaires 19

Ita G Festa 2011

Hier se tenait à Odaiba l’Itasha G Festa, l’un des plus grand rassemblement d’Itasha du pays (le plus grand?). Plus d’un millier de véhicules d’otaku étaient dévoilés lors de l’évènement et même si les voitures restent les stars incontestées on pouvait aussi voir d’autres sortes de véhicules comme de nombreux vélos, des motos et bien d’autres choses.

ita-g-festa-2011

L’Ita G Festa est tout simplement incroyable. On est d’abord étonné par le nombre de voitures qui occupent un grand parking puis par l’ambiance et enfin par la découverte de chaque véhicule. Cette année le rassemblement devait avoir lieu en mars mais a été repoussé à cause du séisme. De nombreux participants habitant dans le nord-est du pays n’ont pas fait le déplacement mais malgré cela il y a avait assez de voitures pour que les photographes remplissent leurs cartes mémoires et vides leurs batteries.

L’évènement a débuté à 9h30 et déjà la queue devant l’entrée était très longue et il y avait environ 30 minutes d’attente. Par chance je connait l’un des participants et j’ai pu récupérer une entrée gratuite. J’ai économisé les 1000 yens de l’entrée et surtout évité de faire la queue. Il faisait très chaud et il y avait un vent à décorner les boeufs le matin mais dans l’après-midi une pluie torrentielle s’est invitée à la partie.

itasha-odaiba-japon

En plus de l’attraction principale qui est de découvrir les véhicules tunés on pouvait aussi assister à un petit concert extérieur auquel participaient quelques personnes assez connus par les fan d’animés comme le chanteur d’un des génériques de Dragon Ball. Certains mini-évènements avez aussi lieu comme des tirages au sort de cadeaux et le très apprécié « itasha-cosplay collabo » où des cosplayers se laissent photographier devant des voitures en rapport avec le personnage qu’ils incarnent.

L’Ita G Festa attire surtout des hommes, et les femmes qui participent viennent surtout faire du cosplay. Un grand nombre de voitures sont décorées de personnages de manga féminins sexy et on arrive vite à passer du kawaii au hentaï. Toutefois on pouvait voir aussi des véhicules au concept très original et surprenant et une grande partie des itasha était très intéressante à découvrir.

J’ai environ 2000 photos de l’évènement. Je pense que beaucoup de itasha méritent d’être présentés individuellement donc voici pour le moment quelques photos en vrac et je vous reparle des véhicules marquant plus en détail dans quelques temps.

Dream Party 2011 – Itasha
Commentaires 6

Dream Party 2011 – Itasha

Ceux qui ont mis les pieds à la Dream Party 2011 dimanche ont pu découvrir quelques itasha. Elles n’étaient pas très nombreuses, peut-être une vingtaine au total, mais plutôt réussies et bien finies à mon avis. De quoi nous mettre l’eau à la bouche pour le rassemblement du 22 mai qui regroupera des centaines de voitures de ce genre.

Dream Party 2011
Commentaires 12

Dream Party 2011

Dimanche dernier à Tokyo se tenait la Dream Party 2011. C’est chaque année l’évènement à ne pas louper pour les otaku purs et durs, fans de cosplay et de hentaï, venus pour réaliser leurs fantasmes. On peut y voir du cosplay, des itasha et acheter pas mal de produits à caractère hentaï. Des évènements comme des tournois de trading cards ou des concerts sont également organisés, et une grande partie de la convention est réservée aux plus de 18 ans. En plus, conjointement, se tient le Comic 1. Il s’agit d’un grand marché où l’on peut acheter des doujin, les manga fait par des amateurs.

La Dream party et le Comic 1 se tiennent à Tokyo Big Site et font penser au Komike qui se tient deux fois par an au même endroit. Les différences sont toutefois très nombreuses. Le Komike est un évènement gratuit qui est immense, le plus grand rassemblement du genre au monde, alors que la Dream Party et le Comic 1 sont plus intimistes (mais tout de même très grands) et l’entrée de la Dream Party est payante (2000 yens soit environ 17 euros). La différence toutefois se situe principalement au niveau du contenu. Alors qu’au Komike on trouve un très grand nombre de doujin gay ou androgyne le Comic 1 est réservé au doujin érotique 100% hétéro. À la Dream Party également les cosplays d’hommes incarnant des personnages féminins sont interdits alors qu’ils sont légion au Komike. Enfin la Dream Party joue sur le côté intime et le but est clairement de permettre aux otaku de réaliser leurs fantasmes en leur permettant de rencontrer certaines de leur idoles et de prendre leur temps avec les coplayers pour parler ou les prendre en photo sous toutes les coutures. On notera aussi que la Dream Party et le Comic 1 se tiennent en intérieur exclusivement alors que le Komike occupe une grande partie des zones extérieures du complex. C’est important surtout pour les photos de cosplay qui demandent un matériel photo différent dans les deux cas.

dream-party-2011-tokyo

Le Comic 1 occupe deux halls du Tokyo Big Site. C’est assez pour accueillir plusieurs centaines d’auteurs de doujin et offrir un choix énorme en manga amateurs. L’immense majorité des doujin vendus ici, pour ne pas dire tous, sont des hentaï, très hardcore pour la plupart. Leur prix varie entre 200 et 800 yens avec une majorité de manga à 300 ou 500 yens. Les couvertures sont extrêmement soignées mais l’intérieur l’est souvent beaucoup moins, mais heureusement il est permis de feuilleter le contenu sans restrictions sur tous les stands. Notons d’ailleurs que l’évènement n’est pas interdit aux moins de 18 ans même si l’on voit des mentions « pour adulte » un peu partout. Comme je le disais plus haut presque tous les doujin du Comic One sont destinés aux hétéros et avant tout aux hommes.

La Dream Party qui se tient à quelques mètres est l’évènement principal de la journée. C’est le cosplay qui y tient la plus grande place et on y voit surtout des cosplayeuses en tenues sexy. Les passionnés de photos peuvent s’en donner à coeur joie puisque la Dream Party est organisée de façon à ce que chaque personnes puisse photographier les cosplayers à son rythme. Les cosplayers jouent vraiment le rôle de modèles privés et posent pour une seule personne à la fois. Il n’y a pas de limite de temps et on peut demander n’importe quoi aux cosplayers et en général ils s’exécutent avec plaisir. Comme l’évènement joue la carte hentaï au maximum on assiste partout à des scènes où des photographes demandent à des filles de prendre des positions très exhaustives. On est vraiment dans un monde à part où le visiteur de passage n’a pas vraiment ça place mais qui est idéal pour les passionnés de photo et/ou de cosplay.

Outre le cosplay on peut voir à la Dream Party quelques itasha, les voitures décorées aux couleurs de manga ou jeux vidéo. Elles ne sont pas très nombreuses mais cette années elles étaient très réussies. Les stands de produits dérivés, souvent à caractère hentaï occupent aussi une grande partie des lieux. On peut y acheter par exemple des taies d’oreillers ecchi ou n’importe quel produit avec des personnages de manga féminin dessus. L’espace consacré au tournoi de trading cards prenait aussi une grande place à la Dream Party et semblait attirer beaucoup de monde.

Je vous laisse découvrir tout cela avec une première galerie photos. D’autres suivront rapidement avec entre autre, et en dernier, les cosplayeuses sexy.

Itasha Evangelion – Rei
Commentaires 19

Itasha Evangelion – Rei

Je vous parle régulièrement des itasha, les voitures d’otaku, et bien en voici une décorée à l’extrême que j’avais vu cet hiver au Komike. Le propriétaire est peut-être le plus grand fan du personnage de Rei d’Evangelion.

itasha-rei-evangelion
On ne peut pas se tromper, c'est bien une itasha Rei d'Evangelion. Remarquez les trophées exposés sur le pare-chocs.

itasha-rei-evangelion
Apparemment le conducteur ne prévoit pas de se déplacer avec un passager. Même tout seul on se demande comment il fait pour conduire car la plupart des objets sont fixés de manière permanente. pas juste posés.

itasha-rei-evangelion
L'arrière de la camionnette est un vrai musée.

itasha-rei-evangelion
C'est lui le super fan de Rei, avec sa casquette Evangelion et son blouson Rei en kimono il n'y a pas d'erreur possible.

Wonfest 2011 – Partie 1
Commentaires 13

Wonfest 2011 – Partie 1

Aujourd’hui c’était le Wonder Festival (Wonfest) près de Tokyo, un gigantesque salon de la figurine qui a lieu deux fois par an, sans doute le plus grand du monde dans le genre.

wonder-festival-2011

Wonfest c’est d’abord un énorme rendez-vous d’otaku. La figurine y tient la place d’honneur mais l’évènement accueille aussi son lot de cosplayers et on peut y voir également du modélisme, des itasha, des manga et des produits dérivés.

Wonfest occupe l’intégralité des 8 grands halls du Makuhari Messe soit une surface de 54 000 m². C’est la même surface qui est occupée par des salons connus mondialement comme le Tokyo Game Show ou le Tokyo Auto Salon.
Cette année les halls 1 et 2 étaient réservés aux grands noms de la figurine comme Banpresto, Megahouse ou Alter; seul Kotobukiya faisait bande à part avec un beau stand dans le hall 3. Les grands fabriquants présentent les modèles qui vont sortir dans les rayons durant l’année, souvent avant l’été. Parfois les produits finis sont dévoilés, parfois on peut voir seulement la figurine sans peinture.
Les halls 3 à 8 étaient destinés à accueillir les stands de petits magasins et surtout beaucoup de particuliers ou petites compagnies qui vendent des figurines réalisées par leurs soins. Souvent le résultat est excellent.
Notons aussi qu’une partie du hall 8 avait été transformée en zone interdite aux moins de 18 ans.

Les cosplayers étaient regroupés à l’extérieur des bâtiments sur une place qui leur était réservée. Les règles pour prendre des photos de cosplayers étaient plus strictes que lors d’autres évènements comme le Komike. Ici on ne prend pas de photos en groupe mais un par un, et on attend son tour à la file. L’avantage c’est qu’on peut faire de bien plus belles photos car le sujet se concentre sur un seul objectif, sans compter que l’on est pas bousculé et que l’on peut choisir son angle de vue sans avoir à jouer des coudes. Le désavantage c’est qu’il faut souvent patienter 5 bonnes minutes pour prendre la photo de chaque cosplay. Cette fois j’ai été pris par le temps et je n’ai pas pu prendre beaucoup de photos de costumes différents, j’ai juste volé quelques clichés.

Ce qui frappe dans ce genre de rassemblement ce n’est pas autant les stands que les visiteurs. Le public est constitué en grande partie d’homme souvent entre 20 et 40 ans et on comprend bien qu’ils ne viennent pas pour passer le temps. Ce sont tous des otaku et on peut globalement les diviser en deux groupes:
– Les fous de photos qui viennent pour les photos de figurines et de cosplay, voir les photos d’hôtesses. On les reconnaît facilement avec leur(s) appareil(s) photo(s) reflex monté(s) d’un, deux ou trois flashs avec diffuseur(s).
– Les collectionneurs de la mort qui viennent pour faire des achats. Ce sont eux qui arrivent le plus tôt pour ne pas louper les éditions limitées et ils se promènent toute la journée avec des sacs l’un mètre de long remplis de figurines, produits dérivés, prospectus et … d’autres sacs (l’otaku collectionne aussi les sacs – sans rire -). D’ailleurs à chaque évènement pour otaku, vous verrez dans la galerie photo, il y a toujours un service d’expédition disponible ou l’on peut acheter des gros cartons et expédier directement ses achats chez soi. C’est très utilisé car pratique et pas très cher (moins de 20€ pour un très gros carton).

Maintenant que je vous ai planté le décor voici une première galerie photo qui rassemble un peu de tout, des photos de l’ambiance du salon, les cosplays, les itasha et bien sûr des figurines. Deux autres galeries suivront pour présenter les figurines plus en détail.