WTF JAPAN – Tokyo Motor Show 2015
Commentaires 6

WTF JAPAN – Tokyo Motor Show 2015

Cette semaine notre vidéo Club Japon sort le mercredi et non samedi histoire de coller à l’actualité.

En ce moment se déroule au Japon le Tokyo Motor Show 2015, le salon de l’automobile de Tokyo au cour duquel sont dévoilés les nouveautés et les concepts des grands constructeurs auto et moto.

En fin de semaine dernière nous avons pris possession du salon des expositions Tokyo Big Sight durant l’une des deux journées réservées à la presse et nous avons pu essayer plusieurs véhicules extraordinaires dont certains que vous ne verrez nulle part ailleurs.

Une grosse vague d’exclusivités vous attend dans cette nouvelle vidéo WTF JAPAN :

De la Pub sur les cuisses des Japonaises
Commentaires 36

De la Pub sur les cuisses des Japonaises

Je n’ai encore jamais vu ça dans les rues de Tokyo mais sur le net on entend parler d’un phénomène nouveau au Japon depuis quelques semaines: faire de la pub sur les cuisses des jeunes filles. Il fallait y penser.

Vous trouverez toutes les infos sur le site officiel http://www.zettaipr.com/. En gros pour participer il faut avoir plus de 18 ans, et la rémunération varie de ¥1 000 à ¥10 000 par jour (entre 8,3€ et 83€). Les jeunes filles doivent aussi partager des photos de la publicité sur les réseaux sociaux. Du coup on va voir de plus en plus de photos de cuisses de Japonaises sur le web, mais cette fois avec de la pub dessus. Vous pouvez déjà en voir pas mal sur la page Facebook de l’entreprise à l’origine du concept.

Des clubs pour voir la culotte des écolières
Commentaires 37

Des clubs pour voir la culotte des écolières

Si dimanche dernier je vous ai montré quelques photos d’écolières japonaises en jupe courte c’était pour vous préparer psychologiquement à cet article. Attendez-vous à un bon gros WTF Made in Japan dans la lignée de Soine-ya, des distributeurs de culottes usagées, ou encore des Love Dolls.

C’est sur le site Rocket News 24 que j’ai découvert l’existence au Japon des « High School Girl Viewing Clubs », des établissements où l’on paye pour pouvoir voir ce qui se cache sous la jupe des écolières japonaises. Toutes les infos et les photos de cet article proviennent de Rocket News 24.

Le concept des High School Girl Viewing Clubs est très simple. Des jeunes et jolies filles en uniforme de lycéenne sont regroupées dans une grande pièce entourée de glaces sans tain. Les filles ne peuvent pas voir ce qui se passe en dehors de la pièce, mais de l’autre côté des miroirs les observateurs qui ont payé ne loupent pas une miette de ce qui se passe à l’intérieur.

Chaque fille porte sur elle un badge avec un numéro. Lorsque l’un des clients appelle un numéro (et paye un supplément), la fille correspondante est priée de venir s’asseoir devant le miroir de la personne. Seul dans une petite cabine, le client peut alors observer à loisir la jeune fille qui prend des poses sexy et expose ses sous-vêtements. Les photos par contre sont interdites et on doit même déposer son portable à l’entrée.

L’entrée dans ce genre de club coûte ¥3 000 (28€), ce à quoi il faut rajouter ¥2 000 à chaque fois que l’on appelle une écolière. La fille, elle, est payée ¥1 000 de l’heure, plus ¥1 000 à chaque déplacement. C’est plutôt bien payé pour rester assise à jouer avec son portable ou à se maquiller, mais bien sûr ce genre d’établissement frôle de très près l’illégalité, voire la côtoie. Apparemment la police a déjà fermé des clubs de ce genre et arrêté des propriétaires d’établissement qui violent les lois sur le travail des mineurs au Japon, mais ça n’a pas l’air d’empêcher le développement de ces endroits.

Alors évidemment toutes les filles ne sont pas des lycéennes, n’importe quelle fille de plus de 18 ans peut enfiler un uniforme et aura l’air d’en avoir 16, mais de vraies lycéennes sont apparemment embauchées dans la majorité des cas.

Payer pour s’endormir avec une jolie inconnue
Commentaires 29

Payer pour s’endormir avec une jolie inconnue

Encore un WTF bien japonais! Vous connaissez sûrement Akihabara comme étant le quartier de l’électronique et des mangas de Tokyo, mais aussi comme étant un incroyable point de concentration de maid cafés et autres dérivés du genre. Il y a pas mal d’endroits étonnants à Akihabara où l’on peut passer du temps avec de jeunes Japonaises contre rémunération mais le nouvel établissement Soine-ya [ソイネ屋] va trèèès loin dans le glauque. C’est tout simplement un endroit où les clients peuvent s’endormir à côté d’une jeune fille inconnue âgée de 18 à 30 ans. Juste dormir (ou presque).

« Soine-ya » ou « Soine cafe » se traduit par « l’endroit où l’on dort ensemble ». Et le concept du lieu à la base c’est juste ça. On s’allonge sur un matelas dans une petite pièce, une jeune fille vient s’allonger près de vous, et on dort. Voilà. Enfin, « voilà », non pas vraiment, car on peut aussi faire plein de choses avec la fille (pas de choses cochonnes hein!). On peut lui tenir la main, lui caresser les cheveux, dormir sur ses genoux, l’attacher et la recouvrir de cire chaude etc.

Et c’est… SUPER CHER.

Sur la page « Menu » on peut voir les tarifs suivant:

– Admission : ¥3 000 (30€)

– 20 minutes : ¥3 000 (30€)
– 40 minutes : ¥5 000 (50€) / ¥3 000 (30€) si c’est votre première fois
– 60 minutes : ¥6 000 (60€)

– 10 heures : ¥50 000 (500€)

Mais attention là ce sont juste les tarifs pour rester allonger sans rien faire. Après chaque interaction avec la fille est payante (comme dans un maid cafe). Par exemple se faire tapoter le dos coûte ¥1 000 (10€) les 3 minutes. Se regarder une minute dans les yeux c’est encore ¥1 000 (10€). Un massage de pied c’est ¥2 000 (20€) les 3 minutes etc. Il y a toute une liste sur le site.

On paye aussi un supplément si on veut choisir la fille avec qui on veut passer du temps. Et ce choix peut être déterminé par le physique de la demoiselle mais aussi par les options spéciales qu’elle propose. Dans la vidéo plus bas la fille propose carrément de vous donner une baffe dans la gueule pour ¥1 000 (10€). Moins violent, on peut aussi choisir de la prendre dans ses bras. Et là c’est ¥1 000 (10€) pour 5 secondes ou ¥10 000 (100€) la minute.

Une présentation de Soine-ya sous forme de mini-reportage:

Depuis qu’il a ouvert fin septembre, l’établissement fait beaucoup parler de lui sur le net et grâce au buzz les clients vont certainement affluer malgré les tarifs.

Et si vous êtes une fille entre 18 et 30 ans avec un visa permettant de travailler au Japon pourquoi ne pas postuler pour un job? Vous serez payé au minimum ¥3 500 (35€) de l’heure… pour dormir.

Alors, ça vous tente?

Sculpture de foetus
Commentaires 27

Sculpture de foetus

Encore un article rafraîchissant aujourd’hui! Si vous êtes enceinte et que vous souhaitez garder un souvenir de cette période merveilleuse, vous pouvez vous rendre à la clinique pour femmes Parkside Hiroo. Là-bas, pour « seulement » ¥100 000 (1 000€), on vous propose un tour dans un scanner IRM. Les données récupérées sont alors traitées et envoyées à une imprimante 3D qui sculptera une reproduction d’environ 9 centimètres de haut de votre enfant à naître. C’est tellement plus original que l’écho de monsieur et madame tout le monde!

Et si vous n’êtes pas une femme, ou pas enceinte, mais que vous voulez essayer le concept durant vos vacances à Tokyo, sachez que ça marche aussi pour n’importe quel organe.

Photo du jour: Distributeurs de culottes usagées
Commentaires 77

Photo du jour: Distributeurs de culottes usagées

Vous avez déjà vu un truc plus pervers? Je croyais que les distributeurs de petites culottes usagées avaient été interdits il y a quelques années au Japon mais apparemment ça n’est pas le cas puisque j’en ai vu trois il y a quelques jours dans le plus grand sex shop d’Akihabara, Pop Life Department m’s. Ils sont vendus ¥1 000 pièce (environ 10€) dans des distributeurs de type « Gachapon », et il y a plusieurs « séries ».

Les « Loli Panties » ou « culottes de jeunes filles », les « Seiri Panties » ou, ne lisez pas la suite c’est dégueulasse, les « culottes menstruation », et encore les « Nugitate Shiyouzumi Panties », ou les « culottes usagées que l’on vient juste d’enlever ».

Vous pouvez voir sur la seconde photo que ça a l’air de se vendre plutôt bien, le panier pour récupérer les boîtes vides déborde.

Le détail qui tue: sur les distributeurs vous avez la date de « fraîcheur » des culottes. Ici les distributeurs avaient été remplis le 27 juillet et on était le 30. Pays de fous.

Plat du jour: La bite du chef
Commentaires 72

Plat du jour: La bite du chef

Ça n’arrive pas tous les jours! Un Japonais a coupé son sexe et ses testicules avant de les faire manger, en toute transparence, à ses invités.

Mao Sugiyama, 22 ans, se dit asexuel et sans l’utilité d’un pénis. Il a donc choisi de se faire opérer en mars dernier pour se débarrasser de son service trois pièces. Il a ensuite conservé le tout au congélateur durant deux mois avant d’organiser une dégustation pour le moins originale.

C’est un professionnel qui a cuisiné le plat et chaque convive a payé la somme de 20 000 yens (près de 200 euros) pour goûter cette nourriture exceptionnelle. Mao Sugiyama aurait déclaré vouloir manger son sexe lui-même mais a finalement préféré le vendre pour payer une partie de son opération.

Notons que le cannibalisme n’est pas interdit au Japon. Dans beaucoup d’autres pays Mao Sugiyama aurait été inquiété par la justice.

Le champion du monde de masturbation
Commentaires 30

Le champion du monde de masturbation

On a bien commencé la journée avec des poupées gonflables, autant continuer sur notre lancée! Saviez-vous qu’il existe un championnat du monde de masturbation? On en découvre tous les jours, hein?

Le champion du monde de la discipline depuis 2008 s’appelle Masanobu, il est japonais et habite à Tokyo. Son record est de 9 heures et 58 minutes non-stop. Pour être au top il s’entraîne tous les jours, pendant que sa copine fait la cuisine ou de la couture à côté, en le chronométrant…

Vous me direz, il faut de tout pour faire un monde.

Ton hamburger, c’est de la merde!
Commentaires 79

Ton hamburger, c’est de la merde!

Non non, ça n’est pas une citation de Jean Pierre Coffe, c’est vraiment de la merde. Un scientifique japonais du nom de Mitsuyuki Ikeda fait parler de lui en ce moment pour avoir synthétisé de la viande artificielle particulière… à base d’excréments.

La « viande » est faite à base du caca de monsieur tout le monde qui provient tout droit des stations d’épuration, puis mélangé à de la sauce de soja et de la sauce pour steak pour le goût ainsi que du colorant rouge pour lui donner l’apparence de vraie viande.

À première vue l’idée a l’air totalement stupide puisqu’à priori personne n’est près à se nourrir avec sa propre merde (et encore moins avec celle d’un autre) mais Mitsuyuki Ikeda ne désespère pas de rendre son produit populaire un jour car il a beaucoup d’avantages.

Premièrement cette viande qui aurait le goût du boeuf serait très nourrissante avec 63 % de protéines tout en étant pauvre en graisses avec 3% de lipides. Les bactéries contenues dans les extrêmements sont détruits durant le processus de fabrication et au final on obtiendrait quelque chose de même meilleur pour la santé que la viande classique. De plus ce procédé participerait à résoudre les problèmes de malnutrition et de faim dans le monde qui risquent de s’accroître encore avec la hausse de la population mondiale. C’est tout de même un argument de poids. En plus en recyclant les rejets organiques on économise de l’énergie du traitement des eaux usées et on réduit la production des gaz à effet de serre (produits en grande partie par les élevages destinés à produire de la viande. Enfin les végétariens auraient une nouvelle source de protéine et les défenseurs des animaux seraient heureux de voir l’exploitation des bêtes diminuer.

Pour le moment cette viande au caca coûte encore trop cher à produire, environ 10 à 20 fois le prix de la viande normale, mais l’équipe sur le projet pense pouvoir réduire les coûts de façon à rendre son produit abordable pour tous.

Et bon appétit bien sûr!