Comment on conserve le pain au Japon
Commentaires 25

Comment on conserve le pain au Japon

Il n’y a pas longtemps j’ai été interpellé par l’emballage d’un pain de supermarché à Tokyo. Sur celui-ci était décrite la façon de conserver le pain.

Le texte précise d’abord que le pain est meilleur le jour de l’achat et conseille de le manger dans un délais d’une semaine. Note pour plus tard: conserver un pain de supermarché japonais pour voir la tête qu’il a au bout d’une semaine.

La suite est assez étonnante. Pour conserver le pain de la meilleure façon il faut:

1. Découper son pain en pensant à la taille des morceaux que l’on voudra manger plus tard.
2. Emballer chaque morceau séparément dans du papier cellophane, puis placer tous les morceaux dans un sac plastique bien fermé.
3. Indiquer la date du jour sur le sac et placer le tout au congélateur.

4. Réchauffer au four emballé dans du papier aluminium (ça c’est pas bête par contre)

pain-japon

Et en bonus une photo du reste de l’emballage, décoré de texte presque français.

pain-japon

Dentifrice au caca Hello Kitty?
Commentaires 39

Dentifrice au caca Hello Kitty?

Décidément on aura tout vu avec Hello Kitty, surtout le pire. C’est en Corée, pays dans lequel Hello Kitty fait un carton, que l’on peut trouver dans les rayons de supermarchés du dentifrice “caca de Hello Kitty”. Je ne lis pas le coréen mais l’emballage est assez évocateur.

icon via Hello Kitty Hell

Payer pour s’endormir avec une jolie inconnue
Commentaires 29

Payer pour s’endormir avec une jolie inconnue

Encore un WTF bien japonais! Vous connaissez sûrement Akihabara comme étant le quartier de l’électronique et des mangas de Tokyo, mais aussi comme étant un incroyable point de concentration de maid cafés et autres dérivés du genre. Il y a pas mal d’endroits étonnants à Akihabara où l’on peut passer du temps avec de jeunes Japonaises contre rémunération mais le nouvel établissement Soine-ya [ソイネ屋] va trèèès loin dans le glauque. C’est tout simplement un endroit où les clients peuvent s’endormir à côté d’une jeune fille inconnue âgée de 18 à 30 ans. Juste dormir (ou presque).

“Soine-ya” ou “Soine cafe” se traduit par “l’endroit où l’on dort ensemble”. Et le concept du lieu à la base c’est juste ça. On s’allonge sur un matelas dans une petite pièce, une jeune fille vient s’allonger près de vous, et on dort. Voilà. Enfin, “voilà”, non pas vraiment, car on peut aussi faire plein de choses avec la fille (pas de choses cochonnes hein!). On peut lui tenir la main, lui caresser les cheveux, dormir sur ses genoux, l’attacher et la recouvrir de cire chaude etc.

Et c’est… SUPER CHER.

Sur la page “Menu” on peut voir les tarifs suivant:

– Admission : ¥3 000 (30€)

– 20 minutes : ¥3 000 (30€)
– 40 minutes : ¥5 000 (50€) / ¥3 000 (30€) si c’est votre première fois
– 60 minutes : ¥6 000 (60€)

– 10 heures : ¥50 000 (500€)

Mais attention là ce sont juste les tarifs pour rester allonger sans rien faire. Après chaque interaction avec la fille est payante (comme dans un maid cafe). Par exemple se faire tapoter le dos coûte ¥1 000 (10€) les 3 minutes. Se regarder une minute dans les yeux c’est encore ¥1 000 (10€). Un massage de pied c’est ¥2 000 (20€) les 3 minutes etc. Il y a toute une liste sur le site.

On paye aussi un supplément si on veut choisir la fille avec qui on veut passer du temps. Et ce choix peut être déterminé par le physique de la demoiselle mais aussi par les options spéciales qu’elle propose. Dans la vidéo plus bas la fille propose carrément de vous donner une baffe dans la gueule pour ¥1 000 (10€). Moins violent, on peut aussi choisir de la prendre dans ses bras. Et là c’est ¥1 000 (10€) pour 5 secondes ou ¥10 000 (100€) la minute.

Une présentation de Soine-ya sous forme de mini-reportage:

Depuis qu’il a ouvert fin septembre, l’établissement fait beaucoup parler de lui sur le net et grâce au buzz les clients vont certainement affluer malgré les tarifs.

Et si vous êtes une fille entre 18 et 30 ans avec un visa permettant de travailler au Japon pourquoi ne pas postuler pour un job? Vous serez payé au minimum ¥3 500 (35€) de l’heure… pour dormir.

Alors, ça vous tente?

Photo du jour: distributeur de bananes
Commentaires 56

Photo du jour: distributeur de bananes

Histoire de mélanger deux sujets récurrents sur Ici Japon, les distributeurs automatiques et les bananes, voici les photos d’un distributeur automatiques de bananes qui est situé dans le quartier d’Harajuku.

distributeur-bananes-japon

distributeur-bananes-japon

130 yens la banane c’est super cher. En supermarché c’est 98 yens les 4…

Akaishi Aluminum Facial Spa
Commentaires 31

Akaishi Aluminum Facial Spa

Encore un gadget incontournable, pour vous les femmes! Fini de souffrir pour être belle, aujourd’hui il suffit d’accepter d’avoir l’air ridicule! Portez ce masque en aluminium et polyester 15 minutes par jour pour transpirer un bon coup et dégager vos pores.

Le petit plus: cet accessoire peut aussi servir durant vos soirées sado-maso, comme masque de bourreau pour vos exécutions, ou pour vos tournois de joutes.

L’appareil à muscler la langue
Commentaires 23

L’appareil à muscler la langue

C’est incroyable le nombre de gadgets de ce genre au Japon. Cette fois je vous présente le Kuwaete Sukkiri Tongue Exerciser, un appareil qui aide à muscler la langue et la mâchoire pour affiner et raffermir le bas du visage.

Concrètement il s’agit d’une pièce de silicone qui se place dans la bouche et que l’on peut utiliser de trois façons différentes à l’aide de sa langue et de ses dents. Grâce à une utilisation régulière d’environ une minute par jour, si l’on en croit les photos, on est censé perdre son double menton et ses joues bouffies. Petit plus si vous hésitez encore, le Kuwaete Sukkiri Tongue Exerciser a un goût de pamplemousse.

La vie d’un distributeur automatique en photos
Commentaires 38

La vie d’un distributeur automatique en photos

Bon, si vous aimez les news sur les distributeurs automatiques japonais je continue alors. Juste pour vous montrer à quel point ces machines tiennent une place importante ici. Un japonais à ouvert un blog sur lequel il poste chaque jour une photo du distributeur qui se trouve en bas de chez lui. Il compare ensuite la photo avec celles des années précédentes, et prend même le temps d’indiquer avec des flèches les boissons qui ont changé de position, les nouveautés etc. Et ça fait 5 ans que ça dure…

Notons que, effectivement, le distributeur est différent chaque année. Il a une vie lui aussi.

icon Le blog en question

photos-distributeurs-japon

icon Bonus

Le Japonais du dimanche 9 : Ceux avec leurs petits-enfants
Commentaires 53

Le Japonais du dimanche 9 : Ceux avec leurs petits-enfants

C’est hier à Ueno que j’ai aperçu ce couple de retraités qui profitait d’une belle journée de printemps pour se balader dans le parc de Ueno avec ses petits enfants. Une scène qui rappelle que l’hémorragie de tes désirs s’est éclipsée sous l’azur bleu dérisoire du temps qui se passe, contre duquel on ne peut rien. Mais attendez une seconde…

… En y regardant de plus près, ils n’ont pas l’air très expressifs ces enfants.

Le slip qui absorbe les odeurs
Commentaires 30

Le slip qui absorbe les odeurs

Ils existent déjà depuis un bout de temps au Japon mais je découvre juste cette semaine les slips anti-odeur de la société japonaise Seiren. Ça fait un mini-buzz sur le net francophone en ce moment, et le sujet se démarque assez fortement des centaines d’articles de ces dernières semaines dans lesquels on ne parle du Japon que pour évoquer les problèmes financiers du pays et de ses grandes entreprises d’électronique. Parlons donc un peu de slips et de prouts qui puent pour changer de la crise économique.

L’entreprise Seiren a sorti une gamme de vêtements baptisée Deoest (site officiel) dont la spécificité est l’absorption des mauvaises odeurs. Le produit phare est le slip “anti-prout” mais la gamme comprend aussi des chaussettes “anti-pue-des-pieds”, des T-shirts “anti-transpiration” et même des parures de lit. À l’origine ces produits étaient destinés aux hôpitaux et maisons de retraite mais ils rencontrent de plus en plus de succès auprès du grand public et la gamme Deoest s’agrandit petit à petit. Il faut dire que ce succès est logique puisque les vêtements proposés sont très sobres et pas vraiment chers (un peu plus de 30€ pour un caleçon) compte tenu de la tranquillité d’esprit qu’ils apportent les lendemains de cassoulet.

Le secret de ces sous-vêtements ce sont les nanoparticules de céramique intégrées dans le tissu qui capturent les odeurs. Il a fallu de nombreuses années pour mettre au point la technologie mais l’entreprise est maintenant capable d’annoncer une suppression d’odeur de pet et de transpiration allant de 89% à 99%.

Un produit à tester donc!

Le protège-slip qui réchauffe
Commentaires 47

Le protège-slip qui réchauffe

Pour vous mesdames. Pour lutter contre le froid cette hiver pensez à la solution “protège-slip qui réchauffe”. Cet article surprenant est en vente au Japon pour une vingtaine d’euros.

protege-slip-chaud