Festival Dezomeshiki 2011
Commentaires 2

Festival Dezomeshiki 2011

Ce matin, comme tous les 6 janvier, a eu lieu le festival Dezomeshiki organisé par les pompiers de Tokyo. Cette année j’étais présent et j’ai pu assister au défilé et aux démonstrations qui se déroulaient au Tokyo Big Sight.

festival-dezomeshiki

Le défilé en lui même, pour être honnête, est loin d’être très excitant. Pour avoir une place dans les tribunes il faut arriver assez tôt et subir une bonne heure de discours plats et insipides de hauts gradés et autres personnalités. Le défilé démarre enfin et est court et de style militaire. Passage en revue des troupes et rien de plus. J’ai tout de même trouvé ça intéressant de découvrir les nombreux véhicules d’intervention différents. On imagine pas qu’il y ait tant de modèles de camions de pompier et d’ambulances avec chacun des spécificités différentes. Un autre point intéressant de la parade est le passage de démonstrations acrobatiques sur des échelles en bambou avec des pompiers en tenu traditionnelle.

Après le défilé le terrain s’est transformé en en zone accidentée à la suite d’un tremblement de terre. Et les choses sont devenues bien plus intéressantes d’un coup. Des explosions ont retenti et un feu a démarré. Presque tous les véhicules participant à la parade sont revenus sirènes hurlantes sur la scène et les pompiers ont déployé tout leur matériel comme s’ils étaient en situation réelle. Il y avait des choses à voir partout et c’était assez impressionnant de voir tout le matériel ultra-moderne en action.

Le festival occupait également un grand espace intérieur ou l’on pouvait voir de plus près le matériel des pompiers, découvrir des techniques de sauvetage et participer à divers simulations. Les enfants s’amusaient comme des fous et je pense que plus d’un a du trouver sa vocation.

Une bonne matinée donc. Pas de choses à couper le souffle mais plein de découvertes intéressantes. Et tout ça était gratuit.

Cosplay Heaven – Dance Party
Commentaires 22

Cosplay Heaven – Dance Party

D’habitude je vous parle des gros évènements de Tokyo, des conventions qui rassemblent des dizaines de milliers d’otaku. Aujourd’hui je me suis aventuré dans un rassemblement plus intime qui regroupait quelques centaines de participants seulement. Il s’agit d’une Dance Party organisée par Cosplay Heaven qui est à l’origine de nombreux petits évènements du genre.

cosplay-heaven

Une Dance Party de Cosplay Heaven ce sont des coplayers qui se retrouvent pour danser sur des génériques d’animés ou autres morceaux connus comme ceux d’Hatsune Miku. Les clips sont projetés sur des écrans géants et les fans se relaient en petits groupes pour monter sur scène et danser les chorégraphies qu’ils connaissent le mieux.

Évidemment ce genre d’évènement est réservé aux initiés et on ne se sent pas vraiment à sa place si on est le seul sans costume et sans connaître les danses. Mais ça vaut tout de même le coup d’oeil.

À peine avais-je pris ma première photo qu’on m’a dit que c’était interdit à l’intérieur. Alors que j’ai un peu payé ¥1500 pour ça. Heureusement on ne m’a rien dit pour les vidéos donc j’ai pris quelques films depuis le fond de la salle bien discrètement.

CEATEC 2011
Commentaires 7

CEATEC 2011

Cette semaine avait lieu à Tokyo le CEATEC 2011, le salon de la High-Tech. Je m’y suis rendu jeudi. Toutes les grandes marques japonaises étaient présententes au Makuhari Messe et les stands des constructeurs rivalisaient en taille et en beauté.

Parmi les produits stars présentés cette semaine on avait notamment les nouvelles télévisions extra plates de Sharp dont je parlais il y a quelques jours ainsi que des lunettes OLED 3D de Sony. Cette année en général tout tournait le plus souvent autour des télévisions et de la consommation d’énergie, que ce soit pour les appareils électriques, les voitures ou les habitations. Beaucoup de véhicules électriques étaient présentés dont la Leaf que l’on commence à voir souvent dans les rues de Tokyo mais aussi des véhicules plus originaux comme le Seagway avec panneau solaire incorporé ou la SIM-LEI.

Parmi les autres choses intéressantes à voir le Robot power suit qui était présenté sur le stand d’Intel a eu son petit succès tout comme la chaîne de télé Not Tv qui était venue monter un plateau de télé sur le salon et faisait des émissions en live. C’était vraiment très intéressant de voir comment fonctionnaient les cameramen et la régie. Dans la même lignée la chaîne NHK était venue avec un camion télévision dont on pouvait voir l’intérieur.

pioneer-caetec-tokyo
Le stand de Pioneer
sharp-caetec-2011
Les nouvelles télévisions extra-plates et extra-légères Aquos de Sharp
sony-caetec
Les lunettes OLED compatibles 3D de Sony
toshiba-caetec
La présentation de Toshiba
power-suit
Le Power Suit pour les personnes à mobilité réduite ou pour porter des charges très lourdes
not-tv-japon
Le plateau d'une émission de la chaîne Not Tv

Pour finir le début de la présentation de Sony, peut-être la meilleure cette année (montez le son!):

Dontoyaki
Commentaires 2

Dontoyaki

Le dontoyaki est une cérémonie annuelle qui se déroule partout au Japon durant la 2e semaine de janvier. Le jour du dontoyaki les gens se regroupent pour brûler les décorations du nouvel an ainsi que les portes bonheur utilisés l’année passée. Symboliquement on marque la fin de l’entrée dans la nouvelle année et on remercie les dieux qui nous on rendu visite durant la période des fêtes. Comme je suis mauvaise langue je dirais que c’est aussi une façon de s’assurer que les gens rachètent des décorations chaque année.

dontoyaki

À certains endroits on peut assister à de véritables festivals dontoyaki avec de la musique et des feux de plusieurs mètres de haut. Cette année j’ai assisté à celui qui se déroule dans mon quartier, bien plus intime. La cérémonie s’est déroulée ce matin, dimanche, de 10h à 12h. À 10h le feu est allumé et les décorations sont brûlées petit à petit. Il faut entretenir le feu durant deux heures pour que les personnes qui arrivent à la fin puissent également brûler leurs ornements.

Les gens arrivent au compte goûte et déposent leurs décorations à un petit guichet aménagé pour l’occasion. En passant ils font une petite donation de quelques euros pour le temple shinto. Un groupe se charge de démonter les décorations et tous les éléments qui ne peuvent pas être brûlés partent au recyclage.

Les deux heures sont l’occasion pour les gens du quartier de se retrouver et de discuter autour du feu. Des boissons sont offertes gratuitement et il est possible d’acheter à manger pour deux sous à des stands tenus par des enfants. Avec l’argent récolté ils feront une sortie à l’aquarium ou quelque chose comme ça. Encore une fois j’ai pu constaté que toutes les générations étaient présentes et que chacun participait à l’évènement à sa manière.

Dream Party 2011
Commentaires 12

Dream Party 2011

Dimanche dernier à Tokyo se tenait la Dream Party 2011. C’est chaque année l’évènement à ne pas louper pour les otaku purs et durs, fans de cosplay et de hentaï, venus pour réaliser leurs fantasmes. On peut y voir du cosplay, des itasha et acheter pas mal de produits à caractère hentaï. Des évènements comme des tournois de trading cards ou des concerts sont également organisés, et une grande partie de la convention est réservée aux plus de 18 ans. En plus, conjointement, se tient le Comic 1. Il s’agit d’un grand marché où l’on peut acheter des doujin, les manga fait par des amateurs.

La Dream party et le Comic 1 se tiennent à Tokyo Big Site et font penser au Komike qui se tient deux fois par an au même endroit. Les différences sont toutefois très nombreuses. Le Komike est un évènement gratuit qui est immense, le plus grand rassemblement du genre au monde, alors que la Dream Party et le Comic 1 sont plus intimistes (mais tout de même très grands) et l’entrée de la Dream Party est payante (2000 yens soit environ 17 euros). La différence toutefois se situe principalement au niveau du contenu. Alors qu’au Komike on trouve un très grand nombre de doujin gay ou androgyne le Comic 1 est réservé au doujin érotique 100% hétéro. À la Dream Party également les cosplays d’hommes incarnant des personnages féminins sont interdits alors qu’ils sont légion au Komike. Enfin la Dream Party joue sur le côté intime et le but est clairement de permettre aux otaku de réaliser leurs fantasmes en leur permettant de rencontrer certaines de leur idoles et de prendre leur temps avec les coplayers pour parler ou les prendre en photo sous toutes les coutures. On notera aussi que la Dream Party et le Comic 1 se tiennent en intérieur exclusivement alors que le Komike occupe une grande partie des zones extérieures du complex. C’est important surtout pour les photos de cosplay qui demandent un matériel photo différent dans les deux cas.

dream-party-2011-tokyo

Le Comic 1 occupe deux halls du Tokyo Big Site. C’est assez pour accueillir plusieurs centaines d’auteurs de doujin et offrir un choix énorme en manga amateurs. L’immense majorité des doujin vendus ici, pour ne pas dire tous, sont des hentaï, très hardcore pour la plupart. Leur prix varie entre 200 et 800 yens avec une majorité de manga à 300 ou 500 yens. Les couvertures sont extrêmement soignées mais l’intérieur l’est souvent beaucoup moins, mais heureusement il est permis de feuilleter le contenu sans restrictions sur tous les stands. Notons d’ailleurs que l’évènement n’est pas interdit aux moins de 18 ans même si l’on voit des mentions “pour adulte” un peu partout. Comme je le disais plus haut presque tous les doujin du Comic One sont destinés aux hétéros et avant tout aux hommes.

La Dream Party qui se tient à quelques mètres est l’évènement principal de la journée. C’est le cosplay qui y tient la plus grande place et on y voit surtout des cosplayeuses en tenues sexy. Les passionnés de photos peuvent s’en donner à coeur joie puisque la Dream Party est organisée de façon à ce que chaque personnes puisse photographier les cosplayers à son rythme. Les cosplayers jouent vraiment le rôle de modèles privés et posent pour une seule personne à la fois. Il n’y a pas de limite de temps et on peut demander n’importe quoi aux cosplayers et en général ils s’exécutent avec plaisir. Comme l’évènement joue la carte hentaï au maximum on assiste partout à des scènes où des photographes demandent à des filles de prendre des positions très exhaustives. On est vraiment dans un monde à part où le visiteur de passage n’a pas vraiment ça place mais qui est idéal pour les passionnés de photo et/ou de cosplay.

Outre le cosplay on peut voir à la Dream Party quelques itasha, les voitures décorées aux couleurs de manga ou jeux vidéo. Elles ne sont pas très nombreuses mais cette années elles étaient très réussies. Les stands de produits dérivés, souvent à caractère hentaï occupent aussi une grande partie des lieux. On peut y acheter par exemple des taies d’oreillers ecchi ou n’importe quel produit avec des personnages de manga féminin dessus. L’espace consacré au tournoi de trading cards prenait aussi une grande place à la Dream Party et semblait attirer beaucoup de monde.

Je vous laisse découvrir tout cela avec une première galerie photos. D’autres suivront rapidement avec entre autre, et en dernier, les cosplayeuses sexy.

Ita G Festa – Automne 2011
Commentaires 21

Ita G Festa – Automne 2011

Dimanche dernier je suis allé à l’édition d’automne de l’Ita G Festa (et ça m’a pris une semaine pour trier les photos). Comme la dernière fois le rassemblement a attiré beaucoup de participants et c’était un vrai bonheur pour les yeux. Pour ceux qui ne connaissent pas encore l’Ita G Festa retenez simplement que c’est le plus grand rassemblement d’itasha au monde et il se tient deux fois par an sur l’île artificielle d’Odaiba, à Tokyo. J’ai uploadé quelques centaines de photos ici, et je me demande si Ici Japon n’est pas en passe de devenir la plus grosse base de données de photos d’itasha.

itasha-japon

itasha-japon

itasha-japon

itasha-japon

itasha-japon

itasha-japon

itasha-japon

Le Japon seul, mais pas tout seul
Commentaires 34

Le Japon seul, mais pas tout seul

Une question qui revient régulièrement mais que l’on n’a pas encore eu l’occasion d’aborder vraiment sur Ici Japon est “Comment rencontrer du monde à Tokyo?”. Effectivement c’est bien de partir à l’aventure au Japon mais pour vraiment profiter du pays c’est souvent mieux de rencontrer des gens sur place. Que ce soit parler à des Japonais pour s’imprégner de la culture locale, ou discuter avec des expatriés et des voyageurs pour échanger points de vue et bons plans, voir de nouvelles têtes à l’étranger est toujours très enrichissant.

Et pour rencontrer du monde au Japon il y a beaucoup de solutions. Voici quelques pistes.

Avant de partir

Grâce à la magie d’internet on peut aujourd’hui communiquer facilement avec des personnes n’importe où dans le monde. Alors pourquoi ne pas chercher un correspondant japonais sur le net? Les Japonais qui désirent échanger avec des personnes se trouvant dans d’autres pays sont très nombreux. Ils y voient un bon moyen de s’améliorer dans une langue étrangère et l’occasion de découvrir de nouvelles choses. Beaucoup de sites proposent des services de mise en relation avec des Japonais. Utilisez votre moteur de recherche préféré (Google donc) avec les mots clés “correspondant japon” ou mieux en anglais “penpal japan” et vous trouverez une quantité plus que suffisante de bons sites.

Avoir un correspondant japonais avant de partir au Japon a plusieurs avantages. Bien sûr vous pourrez généralement rencontrer votre correspondant en personne au Japon mais en plus vous pourrez lui poser toutes les questions qui vous passent par la tête pour préparer votre départ. En plus tout cela ne vous coûtera généralement pas un sou (prévoyez tout de même un petit cadeau à apporter au Japon).

L’hébergement

L’hébergement est un point à ne pas négliger car c’est l’endroit le plus facile pour rencontrer du monde de façon naturelle.

Évidemment si vous choisissez de loger dans un hôtel “classique” il y a peu de chances que vous fassiez de “vraies” rencontres. L’idéal, mais vous devrez généralement rester au Japon au moins un mois, c’est de loger dans une guest house. Vous pouvez y rencontrer toute sorte de monde selon l’endroit où vous logez. On y croise des voyageurs, des expatriés fraîchement débarqués, des gens en visa vacances-travail, et parfois des Japonais. Pensez-y lorsque vous rechercherez votre hébergement. Autant une petite guest house est souvent plus calme autant on a plus de chance de rencontrer des gens dans une grande maison.

Si vous voyagez au Japon pour une courte durée ou si vous prévoyez de bouger dans le pays, pourquoi ne pas tenter le couchsurfing? Partout dans le monde des centaines de milliers de personnes sont prêtes à vous accueillir gratuitement, juste parce qu’elles sont sympas. Beaucoup de Japonais vous ouvrent leurs portes et pour les trouver vous pouvez vous inscrire sur le site de référence www.couchsurfing.org. Ce site vous prévient aussi de l’organisation de certains évènements dans les villes où vous voyagez.

Les guides

Plus traditionnel mais diablement efficace. Louer les services d’un guide est une bonne idée surtout si vous ne restez au Japon qu’une ou deux semaines. Quand on arrive à Tokyo par exemple il faut compter un petit temps d’adaptation pour se faire aux transports en commun, et il y a tellement de choses à faire et d’endroits à voir qu’on est souvent obligé de laisser de côté certains quartiers ou certaines activités faute de temps. En prenant un guide vous gagnez un temps fou et vous profitez du point de vue et des conseils de personnes qui vivent dans le pays. Vous avez aussi avec vous quelqu’un qui parle normalement japonais et qui peut donc vous aider à faire vos achats ou régler certaines formalités (achat de billets de train, activation du JR Pass, envoi de colis à l’étranger etc.).

Ce genre de service peut coûter cher selon l’endroit où l’on s’adresse. Mon conseil c’est de prendre un guide pour un ou deux jours, voire trois, au début de son séjour et ensuite de se débrouiller seul.

Il n’est pas toujours facile de trouver un guide francophone, surtout à un prix abordable. Je vous encourage à jeter un œil au nouveau service de guides-accompagnateurs proposé par Kanpai depuis cet été. C’est à mon avis la meilleure solution du moment.

Les cours

On n’y pense pas forcément mais prendre des cours dans un pays est un excellent moyen de rencontrer du monde. Au Japon ça peut être des cours de langue, des cours d’arrangement floral, des stages d’arts martiaux et plein d’autres choses encore. Je vous parle d’expérience car prendre des cours de langue dans les pays où je voyage est ma méthode préférée. Au Japon vous y rencontrerez surtout des étrangers plus que des Japonais (même si on en rencontre aussi bien sûr) et vous aurez l’occasion de vous faire des amis qui viennent de partout dans le monde. C’est extrêmement enrichissant et ça vous donne envie de voyager encore plus. En général, surtout dans les cours de langue, les étudiants connaissent tous les bons plans et les choses à faire dans le coin, bien mieux que les Japonais eux-mêmes, et vous êtes sûrs de ne rien louper et d’être toujours en bonne compagnie.

La tranche d’âge des personnes qui fréquentent les cours de langue est plutôt de 20 à 30 ans, si vous cherchez à rencontrer des personnes plus âgées orientez-vous vers d’autres activités.

Les cours ne prennent généralement que 4 heures par jour même en programme intensif ce qui vous laisse plein de temps libre pour profiter du pays. L’autre bonne nouvelle c’est qu’avec un simple visa de tourisme vous pouvez vous inscrire dans n’importe quel cours pour une durée de 3 mois ou moins (jusqu’à 6 mois pour les Suisses).

Pensez aussi que ce type d’activité rend bien sur un CV.

Sorties et soirées

À Tokyo, et sûrement ailleurs aussi au Japon, vous avez un grand nombre d’associations ou d’entreprises qui organisent des rencontres, soirées, sorties et évènements entre Japonais et étrangers. Que vous soyez de passage ou au Japon pour de bon pour trouverez certainement des évènements qui vous correspondent.

Je ne fais jamais d’apparition à ce genre de rendez-vous mais c’est uniquement par faute de temps car je trouve ce genre de concept très intéressant et j’en entends beaucoup de bien.

Le site Meetup est un bon plan pour trouver des évènements et rassemblements à Tokyo presque tous les jours en fonction de vos centres d’intérêt. Juste pour aujourd’hui et demain on peut y voir des dizaines d’évènements listés.

Pour les francophones vous pouvez aussi essayer Bonjour Tokyo. C’est Julien, un Français qui vit à Tokyo depuis 6 ans et qui m’a contacté récemment qui organise des évènements très diversifiés de façon régulière (ça va du piquenique à la soirée en passant par des évènements cosplay ou de networking).

Club Japon

Si vous êtes membre de notre Club vous pouvez participer aux évènements que nous organisons à Tokyo (soirées jeux vidéo, feux d’artifice, restos…).

La majorité des rencontres sont gratuites.

Autres

Si vous avez d’autres bons plans n’hésitez pas à les partager.

Quelques idées de choses à faire même seul(e) en vidéos

Komike 78
Commentaires 6

Komike 78

Komike, Comiket, Komiketto, autant de noms différents pour le même évènement: le Comic Market. Le Komike a lieu deux fois par an à Tokyo et c’est tout simplement le plus grand rassemblement autour du manga au monde. On peut y acheter des manga et surtout y voir un nombre incroyable de superbes cosplay. Cet été l’édition 78 a eu lieu du 13 au 15 aôut.

Cette année j’ai assisté à l’évènement les vendredi 13 et dimanche 15 août. Je me suis éclaté et j’ai pris quelques milliers de photos. Je vous ai uploadé une petite galerie (161 photos quand même), vraiment regardez-la vous verrez qu’il y a des choses assez extrêmes au Komike. J’ai hâte d’être à cet hiver pour y retourner.

Komike 78
C'est moi là, avec la casquette rouge, au milieu des otakus, en train de prendre en photo les fesses d'une bonne soeur en string.
Tokyo Auto Salon 2011 – Partie 1
Commentaires 3

Tokyo Auto Salon 2011 – Partie 1

Le week-end dernier avait lieu près de Tokyo le Tokyo Auto Salon 2011. C’est le rendez-vous annuel des amoureux du tuning, en fait c’est même le plus grand salon d’accessoires auto au monde. L’entrée coûte 2000 yens (18 euros) et se sont 2000 yens très bien investi car on s’en met vraiment plein la vue et l’évènement est gigantesque (il occupe 3 halls comme celui que l’on voit sur la première photo de la galerie, ainsi qu’une zone réservée aux évènements).

tokyo auto salon 2011

Pas besoin d’être fan de voitures ou de tuning pour apprécier ce salon tant les choses à découvrir sont nombreuses et diversifiées. Pour ceux qui comme moi aiment prendre des photos c’est un petit paradis avec d’un côté les superbes véhicules et de l’autre les hôtesses sexy.

Comme j’ai pris de très nombreuses photos j’ai fait un tri par thème et je posterai une nouvelle galerie chaque jour de la semaine. Pour aujourd’hui voici quelques photos du salon en vrac pour découvrir l’ambiance.