Onagawa – 142 jours après le tsunami
Commentaires 14

Onagawa – 142 jours après le tsunami

Après avoir traversé la ville en partie détruite d’Ishinomaki j’ai continué ma route vers le nord en direction de la ville portuaire d’Onagawa.

Onagawa a été frappée de plein fouet par une vague destructrice de 17m de hauteur qui s’est enfoncée dans les terres sur environ 1km, emportant tout sur son passage et faisant plus d’un millier de victimes.

onagawa-tsunami-japon

Ce qui frappe directement en arrivant sur les lieux de la catastrophe c’est le vide. Là où devraient se trouver des dizaines d’habitations on ne voit plus rien, juste des fondations et quelques débris. Débris qui il y a quelques semaines recouvraient le sol sur parfois plusieurs mètres de haut mais qui ont été collectés avec comme idée en tête de permettre la circulation des véhicules puis les premiers pas vers la reconstruction. Nous sommes dimanche mais les camions ne cessent de passer transportant toujours autant de décombres. Tout près une équipe de journalistes japonais fait un reportage sur le terrain rasé de ses maisons.

Suivant une petite route on arrive à l’hôpital situé en hauteur. De là on a un panorama incroyable sur l’ensemble du port. On voit des bâtiments de plusieurs étages totalement détruits, certains ont été couchés sur le sol sans se briser et transportés quelques mètres plus loin. Sur le toit d’un immeuble j’aperçois la toiture entière d’une autre maison. À côté de moi une brigade de pompiers assiste au même spectacle.

En ce déplaçant à pied au milieu des ruines on se rend encore plus compte de la force d’un impact occasionné par un tsunami. Par endroit le sol s’est enfoncé de plusieurs mètres sous le poids de l’eau. Des morceaux de route ont été déplacés, les immeubles les plus solides, qui de loin paraissaient avoir mieux résisté au choc, sont totalement dévastés eux aussi même s’ils sont restés debout. On imagine mal comment une personne aurait pu survivre ici. Partout les horloges qui n’ont pas été emportées sont arrêtées à la même heure.

Ci-dessous une vidéo de la zone portuaire d’Onagawa. Pour les photos suivez ce lien.

Edo Wonderland
Commentaires 30

Edo Wonderland

Dimanche dernier je suis allé à Edo Wonderland (Nikko Edomura), à Nikko.

icon Le site officiel

Edo Wonderland est un parc à thème, reproduction d’un village japonais de l’époque d’Edo. On y découvre bon nombre de choses intéressantes: des spectacles avec des ninjas, des matsuris en plein air, des jeux traditionnels, des expositions et j’en passe. Le village a été reconstitué très fidèlement après l’étude de nombreux documents historiques et les participants (acteurs, vendeurs, animateurs …) tiennent tous très bien leur rôle si bien que l’immersion est totale. En plus le village est assez grand et les spectacles nombreux donc on peut y passer une journée entière pour tout découvrir. Vraiment, c’est original et on y passe du bon temps, mais pour tout apprécier à 100% il vaut mieux parler japonais.

En revanche j’ai trouvé ça un peu cher à 4 500 yens l’entrée plus certains jeux payants à l’intérieur. Et un dimanche l’été il y a un monde fou.

icon Un gazillion de photos sur le site de Danny Choo.

[Photos] Tokyo DisneySea
Commentaires 19

[Photos] Tokyo DisneySea

Vous avez sans doute entendu parler de Tokyo Disneyland, qui est identique à Disneyland Paris, mais peut-être ne connaissez-vous pas Tokyo DisneySea. Tokyo DisneySea est un immense parc qui fait partie du Tokyo Disney Resort et qui date de 2001. Il est énorme, plus grand que Tokyo Disneyland, et est vraiment magnifique. C’est le quatrième parc le plus visité au monde après son voisin Tokyo Disneyland.

Comme dans un parc Disney classique on y trouve de nombreuses attractions, des spectacles et des parades, le tout dispersé dans plusieurs mondes, ou plutôt “ports” ici car comme son nom l’indique Tokyo DisneySea est orienté autour du monde de l’eau.

Ici on trouve quelques attractions à sensations fortes comme la super Tower of Terror, mais les points forts sont les spectacles, les parades (4 par jour) et surtout les décors époustouflants. J’y suis allé pour la première fois la semaine dernière et j’ai été bluffé. J’ai déjà prévu d’y retourner début 2013. Je vous laisse découvrir quelques endroits clés du parc en photos.

Fuji Shibazakura Matsuri
Commentaires 14

Fuji Shibazakura Matsuri

Si vous suivez Ici Japon sur Instagram et/ou Facebook il ne vous a pas échappé que dimanche dernier je suis allé faire un tour près du Mont Fuji pour aller voir le Fuji Shibazakura Matsuri.

Il s’agit d’un grand parc fleuri avec vue sur le célèbre Mont Fuji qui est ouvert un peu moins de deux mois dans l’année, à la période de floraison des shibazakura. Cette année on peut y aller depuis le 13 avril et jusqu’au 2 juin.

La semaine dernière la floraison était avancée à 60% seulement et c’était déjà superbe de voir les 800 000 inflorescences (merci Wikipedia) de cinq ou six couleurs différentes allant du blanc au pourpre s’étaler à perte de vue.

L’endroit est vraiment idéal pour découvrir le Mont Fuji, tout proche. On a d’ailleurs appris cette semaine que le Mont Fuji devrait être inscrit au Patrimoine Mondial de L’UNESCO très bientôt (annonce officielle en juin).

icon Le site officiel (en anglais)

Fuji Safari Park
Commentaires 20

Fuji Safari Park

Si dimanche on était au Fuji Shibazakura Matsuri, ma femme, mon fils et moi avons passé toute la journée du lundi au Fuji Safari Park.

Le Fuji Safari Park est un zoo un peu spécial situé à proximité du Mont Fuji et divisé en deux parties. Une partie safari où l’on se déplace au milieu d’animaux sauvages, et une partie “zoo interactif”.

La partie principale est un safari que l’on peut faire à pied, en bus, en jeep de location avec un guide, ou avec sa propre voiture. La plupart du monde choisit de se déplacer en voiture, la route est goudronnée, les animaux ne sont pas agressifs et les gardes sont présents partout donc on ne risque rien du tout. À pied on visite de l’extérieur depuis derrière un grillage ou en hauteur sur des points d’observation. En jeep on a l’avantage d’avoir les explications du guide et on peut accéder à certains endroits hors de la route pour approcher certains animaux et leur donner à manger. En bus on se déplace dans un véhicule complétement relooké en forme d’animal sauvage. C’est fun vu de l’extérieur mais la visite en bus est clairement la solution la moins sympa.

Même si les animaux ne sont pas en liberté comme dans une réserve ou un parc naturel on a la chance de les voir évoluer dans un environnement plus naturel que de simples cages. Et on se sent vraiment proche même si pour des raisons de sécurité on ne peut évidemment pas descendre de son véhicule ni même ouvrir la fenêtre (ou alors vite fait pour prendre une photo quand personne ne regarde). On peut voir tous les grands classiques de la jungle africaine comme des lions en pagaille, des éléphants, des tigres, des girafes, et j’en passe. Chacune des espèces a son espace et elles sont toutes séparées par d’énormes clôtures électrifiées et des portails métalliques à la Jurassic Park.

La seconde partie du parc est un zoo très intéressant qui est entièrement basé sur l’interaction avec les animaux. Le principe est que l’on peut approcher les animaux, les toucher et leur donner à manger. Ça va des animaux de la ferme aux kangourous en passant par les animaux de compagnie. Bien sûr il y a quelques espèces que l’on ne peut pas approcher mais on peut interagir avec plein d’animaux différents dans la journée et on prend du plaisir que l’on soit grand ou petit.

Le moment spécial de la journée pour nous c’était la photo de famille avec un bébé lion. On n’a pas tous les jours l’occasion de caresser une adorable boule de poils comme ça 🙂

icon Le site officiel

Okinawa 48
Commentaires 6

Okinawa 48

Après Tokyo nous partons à l’aventure à Okinawa sur les petites îles du sud du Japon. Le concept ne change pas, on essaye de faire un maximum de choses en un minimum de temps. Cette fois on s’est donné 48h.

Le premier épisode est à découvrir sur Club Japon ici:

Club Japon

Okinawa 48 (Trailer) from Theveny Benoît on Vimeo.

Un second épisode paraîtra samedi prochain 🙂

Trekking – Tomin no Mori
Commentaires 7

Trekking – Tomin no Mori

Hier j’ai fait un trek à Tomin no Mori, à environ 2h30 du centre de Tokyo. C’était un petit trek d’environ 7h dans la montagne et c’était l’occasion de découvrir les couleurs d’automne ainsi qu’une nouvelle vue sur le Mont Fuji.

tomin no mori

Pour la petite histoire c’est la première fois que je fais un trek de plus d’une demi-journée au Japon. C’est un ami rencontré en Inde lors d’un safari en dromadaire qui nous a présenté, ma femme et moi, à son groupe de trekking, une bande de jeunes japonais assez diversifiée est très sympa.

Le week-end il y a toujours du monde dans les montagnes aux alentours de Toyko. Toutes la activités natures (randonnée, pêche etc.) sont plutôt populaires au Japon et en fin de semaine les gens essayent de s’échapper de la ville. Cette fois on a eu de la chance car on a croisé assez peu de personnes à l’exception du point de vue sur le Mont Fuji où tout le monde s’est arrêté pour la pause de midi.

Une chose qui m’a marqué c’est le nombre de personnes âgées. La majorité des randonneurs avaient environ 60 à 70 ans et venaient en petits groupes. Et ils avaient une forme pas possible. Les vieux japonais donnent vraiment l’impression d’être jeune et plein de vie bien plus longtemps qu’ailleurs.

Quelques photos:

Les Alpes Japonaises: Kamikochi
Commentaires 5

Les Alpes Japonaises: Kamikochi

Ce week-end je suis allé à la découverte de Kamikochi avec ma belle-famille. Il s’agit d’un parc national situé dans ce qu’on appelle les Alpes Japonaises. Il faut compter environ 3h de route en voiture depuis Tokyo (le double pour le retour avec les embouteillages) plus quelques minutes supplémentaires en bus ou taxi pour les derniers kilomètres, les véhicules privés étant interdits aux abord du parc. On peut également y aller en bus de nuit ou un train depuis la capitale mais c’est un peu moins pratique et plus cher.

Alpes Japonaises Kamikochi

Kamikochi est un endroit réputé pour ses beaux paysages. Il est conseillé d’y arriver le plus tôt possible voir le passer une nuit dans le parc pour profiter des couleurs et de la brume matinale qui rendent le paysage un peu mystérieux. C’est aussi le matin qu’il y a le moins de monde et que l’on croise surtout des randonneurs et des amoureux de la photo. En début d’après midi, surtout les week-ends, débarquent les familles de la ville qui viennent se changer les idées.

Voici quelques photos de la journée:

Lac Kawaguchi – Mont Fuji et Momiji
Commentaires 8

Lac Kawaguchi – Mont Fuji et Momiji

Cet été mes beaux-parents m’ont fait découvrir Kamikochi et les Alpes Japonaises. Ce week-end ils m’ont amené au Lac Kawaguchi. Le Lac Kawaguchi est très connu pour sa vue sur le Mont Fuji. En automne c’est aussi un endroit privilégié pour voir les érables (momiji) avec de superbes couleurs.

momiji

Malgré le beau temps le Mont Fuji est resté très couvert et la plupart du temps on ne pouvait que deviner sa présence mais les rares fois où il s’est un peu dévoilé le spectacle était grandiose. Les arbres aux couleurs de l’automne était également magnifiques et partout il y avait autant de personnes en train de photographier le Mont Fuji que les érables.

Quelques photos de la journée: