Yoyo à 3600 euros
Commentaires 3

Yoyo à 3600 euros

yoyoVoici la Rolls des yoyos. Je ne dis pas ça parce qu’il ressemble à une jante de voiture mais parce qu’il coûte la petite somme de ¥420’000 soit plus de 3600€. À ce prix là on imagine qu’il doit bien tourner. Et non seulement ce yoyo est cher mais en plus ce modèle n’est produit que sur commande et le délai d’attente avant réception est de… 6 mois.

Si vous voulez plus d’infos sur ce produit, si vous voulez voir plus de photos, ou si vous voulez l’acheter (soyons fou) vous pouvez visiter cette page en anglais:

icon Rakuten

Les toilettes de l’espace
Commentaires 4

Les toilettes de l’espace

Ce n’est pas une nouveauté mais en surfant sur le net je vient de tomber sur ce plan de toilettes portatives imaginées par la JAXA (l’équivalent de la NASA au Japon).

space-toilet

La JAXA travaille sur le projet depuis 2008 et espère le finaliser en 2013.  L’agence présence ces nouvelles toilettes comme propres et simple d’utilisation, et rappelle que les toilettes sont un élément très important pour le maintient de l’hygiène et de la bonne santé dans l’espace.

Itasha Evangelion – Rei
Commentaires 19

Itasha Evangelion – Rei

Je vous parle régulièrement des itasha, les voitures d’otaku, et bien en voici une décorée à l’extrême que j’avais vu cet hiver au Komike. Le propriétaire est peut-être le plus grand fan du personnage de Rei d’Evangelion.

itasha-rei-evangelion
On ne peut pas se tromper, c'est bien une itasha Rei d'Evangelion. Remarquez les trophées exposés sur le pare-chocs.

itasha-rei-evangelion
Apparemment le conducteur ne prévoit pas de se déplacer avec un passager. Même tout seul on se demande comment il fait pour conduire car la plupart des objets sont fixés de manière permanente. pas juste posés.

itasha-rei-evangelion
L'arrière de la camionnette est un vrai musée.

itasha-rei-evangelion
C'est lui le super fan de Rei, avec sa casquette Evangelion et son blouson Rei en kimono il n'y a pas d'erreur possible.

Decotora
Commentaires 16

Decotora

Vite, une news plus légère après l’article sur la Seconde Guerre mondiale!

Il y a quelques jours j’ai vu un camion “hyper-tunné” pas loin de chez moi à Tokyo. On en voit de temps en temps de ces bêtes-là mais celui-là je trouvais qu’il était plutôt réussi dans le sens où à la base c’est un petit camion tout simple mais il a été rendu super-agressif grâce à son pare-chocs avant énorme, son aileron et son déflecteur (appelons ça un déflecteur) en alu sur le toit, et ses feux style rockets au-dessus de la remorque. Le camion garé à côté fait tout chétif en comparaison.

Au Japon on appelle ce genre de camions des “Decotora” (ou Dekotora). Ça vient de “decoration” et “truck” qui se prononce en japonais “torakku”. Je n’en ai malheureusement jamais vu en ville mais il existe des camions beaucoup, beaucoup plus hardcore que celui-là. Des rassemblements sont même organisés et ça doit déchirer les yeux.

Voici quelques photos glanées sur le net (difficile de connaître l’origine des photos, désolé), mais le mieux c’est de regarder directement les photos sur Google Images.

C'est le même camion que la photo au-dessus, mais de nuit avec les éclairages.

Itasha: le tuning otaku
Commentaires 4

Itasha: le tuning otaku

Autant je ne suis pas un fan de tuning en général autant le tuning japonais m’émerveille comme un enfant de 5 ans qui voit le Père Noël pour la première fois.

Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parlé des itasha, en japonais ça veut dire “les voitures qui font mal” . Ce sont des voitures tunées par des otaku fans de manga (surtout des personnages féminins dans les manga en fait). Pourquoi ce nom “itasha”? Surement car certain considèrent que c’est massacrer une voiture que de la maquiller aux couleurs de manga. Moi je suis fan.

Il y a des rassemblements plusieurs fois dans l’année vers Tokyo. Le prochain est début 2011 et j’y serais!

itasha japon

itasha japon

itasha japon

Plaid Hello Kitty à 1500 euros
Commentaires 4

Plaid Hello Kitty à 1500 euros

Official-Hello-Kitty-Plaid-Blanket

La folie Hello Kitty gagne nos amis écossais qui viennent de sortir le plaid officiel Hello Kitty 100% cachemire. Le prix? Une bagatelle de 1500 euros. Mais pour ce prix le plaid est livré avec un certificat d’authenticité. Le cadeau de Noël idéal pour les millionnaires qui roulent en Ferrari Hello Kitty.

Fraises blanches
Commentaires 8

Fraises blanches

Tout est dans le titre. Hier, pas loin de chez moi, j’ai vu des fraises blanches en vente dans un magasin. J’aurais bien goûté mais à 500 yens la fraise, presque 5 euros, ça fait mal. Quelqu’un a déjà eu l’occasion d’en manger?

fraises blanches japon

Dream Party 2011
Commentaires 12

Dream Party 2011

Dimanche dernier à Tokyo se tenait la Dream Party 2011. C’est chaque année l’évènement à ne pas louper pour les otaku purs et durs, fans de cosplay et de hentaï, venus pour réaliser leurs fantasmes. On peut y voir du cosplay, des itasha et acheter pas mal de produits à caractère hentaï. Des évènements comme des tournois de trading cards ou des concerts sont également organisés, et une grande partie de la convention est réservée aux plus de 18 ans. En plus, conjointement, se tient le Comic 1. Il s’agit d’un grand marché où l’on peut acheter des doujin, les manga fait par des amateurs.

La Dream party et le Comic 1 se tiennent à Tokyo Big Site et font penser au Komike qui se tient deux fois par an au même endroit. Les différences sont toutefois très nombreuses. Le Komike est un évènement gratuit qui est immense, le plus grand rassemblement du genre au monde, alors que la Dream Party et le Comic 1 sont plus intimistes (mais tout de même très grands) et l’entrée de la Dream Party est payante (2000 yens soit environ 17 euros). La différence toutefois se situe principalement au niveau du contenu. Alors qu’au Komike on trouve un très grand nombre de doujin gay ou androgyne le Comic 1 est réservé au doujin érotique 100% hétéro. À la Dream Party également les cosplays d’hommes incarnant des personnages féminins sont interdits alors qu’ils sont légion au Komike. Enfin la Dream Party joue sur le côté intime et le but est clairement de permettre aux otaku de réaliser leurs fantasmes en leur permettant de rencontrer certaines de leur idoles et de prendre leur temps avec les coplayers pour parler ou les prendre en photo sous toutes les coutures. On notera aussi que la Dream Party et le Comic 1 se tiennent en intérieur exclusivement alors que le Komike occupe une grande partie des zones extérieures du complex. C’est important surtout pour les photos de cosplay qui demandent un matériel photo différent dans les deux cas.

dream-party-2011-tokyo

Le Comic 1 occupe deux halls du Tokyo Big Site. C’est assez pour accueillir plusieurs centaines d’auteurs de doujin et offrir un choix énorme en manga amateurs. L’immense majorité des doujin vendus ici, pour ne pas dire tous, sont des hentaï, très hardcore pour la plupart. Leur prix varie entre 200 et 800 yens avec une majorité de manga à 300 ou 500 yens. Les couvertures sont extrêmement soignées mais l’intérieur l’est souvent beaucoup moins, mais heureusement il est permis de feuilleter le contenu sans restrictions sur tous les stands. Notons d’ailleurs que l’évènement n’est pas interdit aux moins de 18 ans même si l’on voit des mentions “pour adulte” un peu partout. Comme je le disais plus haut presque tous les doujin du Comic One sont destinés aux hétéros et avant tout aux hommes.

La Dream Party qui se tient à quelques mètres est l’évènement principal de la journée. C’est le cosplay qui y tient la plus grande place et on y voit surtout des cosplayeuses en tenues sexy. Les passionnés de photos peuvent s’en donner à coeur joie puisque la Dream Party est organisée de façon à ce que chaque personnes puisse photographier les cosplayers à son rythme. Les cosplayers jouent vraiment le rôle de modèles privés et posent pour une seule personne à la fois. Il n’y a pas de limite de temps et on peut demander n’importe quoi aux cosplayers et en général ils s’exécutent avec plaisir. Comme l’évènement joue la carte hentaï au maximum on assiste partout à des scènes où des photographes demandent à des filles de prendre des positions très exhaustives. On est vraiment dans un monde à part où le visiteur de passage n’a pas vraiment ça place mais qui est idéal pour les passionnés de photo et/ou de cosplay.

Outre le cosplay on peut voir à la Dream Party quelques itasha, les voitures décorées aux couleurs de manga ou jeux vidéo. Elles ne sont pas très nombreuses mais cette années elles étaient très réussies. Les stands de produits dérivés, souvent à caractère hentaï occupent aussi une grande partie des lieux. On peut y acheter par exemple des taies d’oreillers ecchi ou n’importe quel produit avec des personnages de manga féminin dessus. L’espace consacré au tournoi de trading cards prenait aussi une grande place à la Dream Party et semblait attirer beaucoup de monde.

Je vous laisse découvrir tout cela avec une première galerie photos. D’autres suivront rapidement avec entre autre, et en dernier, les cosplayeuses sexy.