Records de chaleur à Tokyo
Commentaires 0

Records de chaleur à Tokyo

soleil

J’ai eu l’occasion de dire dans deux ou trois messages du blog que cet été était plutôt chaud à Tokyo. Et bien ce matin je viens de lire sur le journal en ligne The Japan Times que le thermomètre avait passé la barre des 30°C 71 fois depuis le début de l’année dans le centre de Tokyo. Un record depuis que l’agence météorologique japonaise a commencé à enregistrer ces données en 1876. Le précédent record était en 2004.

La température de la mer également a été la plus chaude depuis la mise en place du nouveau système de mesure  en 1985, avec en août une eau atteignant 25°C en surface dans une bonne partie de l’Océan Pacifique et de la Mer du Japon.

Arrivée des vivres
Commentaires 6

Arrivée des vivres

Je suis quelqu’un qui essaye d’avoir une alimentation saine et équilibrée. C’est donc en toute logique que je consacre au moins 30% de mes repas en bonbons et chocolat. Au Japon on ne peut pas dire que je sois malheureux côté sucreries, mais l’Europe reste tout de même imbattable pour tout ce qui touche au rayon confiserie. Je me fais donc envoyer de temps en temps un paquet de victuailles de France par mes parents histoire de pouvoir manger du vrai chocolat aux noisettes, et cette semaine j’ai reçu un paquet.

J’en profite aussi pour faire découvrir la nourriture de France aux japonais. Hier par exemple on a fêté Noël chez ma belle-famille et c’est la première fois qu’ils mangeaient du Foie Gras.

bonbons france

Tev, qu’est-ce qui te manque au Japon?
Commentaires 23

Tev, qu’est-ce qui te manque au Japon?

question-dice Depuis que je vous ai encouragés à me poser des questions sur la vie au Japon, mon parcours ou tout ce qui touche le pays du Soleil Levant je reçois pas mal de messages privés ou d’e-mails et j’ai déjà un bon stock de questions à répondre (continuez à en envoyer quand même). Je ne promets rien mais je vais essayer de garder le rythme d’une réponse chaque week-end entamé il y a deux semaines.

Ces derniers temps j’ai pas mal parlé de chocolat et de camembert et des lecteurs du blog m’ont demandé si la nourriture me manquait tant que ça ou s’il y avait d’autres choses qui me manquaient au Japon.

C’est vrai que la nourriture est la chose qui manque le plus. Au début c’est assez facile, la nourriture japonaise est bonne et même dans tous les pays où je suis allé j’y ai toujours trouvé des choses excellentes. Au bout d’un certains temps quand même il y a des choses qui manquent. Le fromage et le chocolat, tout comme le pain, sont des choses que l’on trouve au Japon mais à des prix plutôt élevés. Plutôt que de manque je parlerais de frustration de devoir payer un pot de Nutella ou du camembert une fortune et de ne pouvoir en manger qu’à l’occasion.

Mais ce qui me manque surtout en nourriture au Japon ce sont tous les trucs congelés ou en boîte qu’on peut se préparer facilement en France. Une boîte de cassoulet, des steak hachés 100% bœuf, des cordons bleus etc. Toutes ces choses bonnes et faciles à cuisiner (ou plutôt réchauffer) ne se trouvent pas du tout au Japon. Ça c’est vraiment dommage. Il y a de bons plats congelés au Japon aussi mais les goûts sont totalement différents. Les conserves, elles, sont presque inexistantes pour les plats cuisinés (pas de cassoulet, ni de chili, ni de raviolis, ni de paella, ni de couscous etc.). Et se faire envoyer des trucs comme ça au Japon, bonjour le prix des frais de port.

Paradoxalement la nourriture d’autres pays me manque aussi. Ayant passé pas mal de temps au Canada par exemple je rêve de manger une bonne poutine ou du popcorn arrosé de Becel, et la nourriture pas chère dans la rue de Chine ou d’Inde par exemple me manque aussi. Mon idéal serait un pays dans lequel on puisse manger facilement toutes les nourritures du monde. Le plus drôle c’est que quand j’étais plus jeune je n’attachais aucune espèce d’importance à la nourriture et que maintenant c’est presque devenu une raison pour voyager. Si j’avais les moyens je ferais un aller-retour à Montréal juste pour manger un sandwich au café Santropol.

À côté la nourriture il ne me manque pas grand chose. À part trouver des vêtements et chaussures à ma taille, et aussi l’humour français. C’est tout con mais les conversations entre Français avec de vannes toutes les deux phrases c’est un côté qu’on regrette de ne pas retrouver à l’étranger.

Jour 5 après le tremblement de terre (midi)
Commentaires 11

Jour 5 après le tremblement de terre (midi)

Déjà a 5e journée après le séisme qui a touché le Japon le 11 mars. Plus le temps passe et moins la probabilité qu’un nouveau gros tremblement de terre ne frappe le pays est grande. Ce matin malgré une alerte à la télévision je n’ai resenti aucune secousse et à part la “forte” réplique hier soir les deux derniers jours ont été calme de ce côté. L’alerte au tsunami est également levée. Après l’acte 1 “le séisme” et l’acte 2 “les tsunami” les média japonais et du monde entier ont maintenant leurs caméras braquées sur la centrale nucléaire de Fukushima au coeur de l’acte 3 de cette pièce contemporaine “la catastrophe nucléaire”.

Ce matin on distinguait de la fumée blanche s’échapper de la centrale. Le nouveau périmètre de sécurité et d’évacuation a été élargi à 30km et les caméras de télévisions filment la centrale depuis cette distance. Impossible de voir précisément ce qui s’y passe donc.

Entre le discours rassurant (trop?) des autorités japonaises et les discours alarmants des médias internationaux (trop!) on ne sait pas quoi penser. Y a t-il un réel danger ou non? L’ambassade de France conseille aux expatriés de quitter la capitale et précise que la situation est préoccupante même si le niveau de radiation dans l’air de Tokyo ne présente pour le moment aucun danger.

Dehors la vie se déroule normalement avec des gens qui vont travailler comme d’habitude. Ce matin j’ai reçu deux livraisons pour la boutique du site et je prépare mes commandes normalement.

Dans les supermarchés certaines choses sont toujours assez rares et les queues à la caisse s’allongent mais la situation est toujours loin d’être inquiétante. Les gens font des réserves ce qui est tout à fait normal. Certains s’inquiètent du problème de l’essence. Pour l’instant elle ne manque pas à la pompe mais il faut parfois patienter jusqu’à 2h pour faire le plein.

Côté transports les trains circulent normalement sur certaines lignes mais j’imagine que d’autres sont arrêtés au moins partiellement à cause des coupures d’électricité. Ce matin en bas de chez moi le personnel ferroviaire inspectait l’état de la ligne.

——

Pour la Xième fois une secousse arrive alors que je relis mon article près à valider. À croire que je n’ai pas le droit de dire qu’il n’y a plus de secousses. J’ai couru dans la cuisine pour prendre une vidéo de la vaisselle mais ça n’a pas bougé à ce point là, juste de quoi balancer un peu l’immeuble.

Vivre à l’étranger: France vs Japon vs Chine vs Canada (2)
Commentaires 43

Vivre à l’étranger: France vs Japon vs Chine vs Canada (2)

icon Voir tous les articles sur la série “Vivre à l’étranger”

Confort de vie

Je parlerai du coût de la vie plus tard. Dans “confort de vie” je regroupe tout ce qui est facteur de détente ou de stress dans un pays, sans rapport avec la situation financière d’une personne.

Commençons avec le Canada. C’est un pays dans lequel il est facile de vivre et je pense que n’importe qui peut s’adapter au mode de vie sans grande difficulté. Pour un francophone le Québec est idéal puisque tout se fait en français, mais même dans le reste du pays tout le monde peut se débrouiller en ne parlant que quelques mots d’anglais. Ça n’est pas comme s’il fallait apprendre le chinois pour vivre normalement. En plus c’est un pays moderne, en ville on trouve tout ce que l’on veut, et avec peu de violences ce qui est un gros plus par rapport à la France. L’hiver de six mois peut être un problème, beaucoup d’expatriés abandonnent le Canada après deux ou trois ans à cause du froid et de la nuit qui tombe vite et rend morose. Vivre à Montréal était pour moi très simple et sans aucun stress, comme j’aime les sports de glisse et que j’habitais dans la ville avec tout à portée de main l’hiver ne me gênait pas vraiment non plus.

La France est un pays dans lequel on vit assez confortablement. Le climat est plutôt agréable par rapport à de nombreux pays (pas de grand froid, pas de grandes chaleurs, pas d’humidité ou de fortes pluies) et on y respire un air pur. Par contre l’enfer débute avec les transports en commun, surtout à Paris, qui sont indignes d’un grand pays, et se poursuit avec les grèves à répétition. Autre facteur de stress pour beaucoup de monde, en tout cas ça l’était souvent pour moi, il y a toujours des voisins insupportables dans les parages qui ne respectent pas les autres (genre la musique à fond). Enfin gros problème en France que je n’ai jamais rencontré à cette échelle ailleurs: le racket, le vol, et la violence en général. Sortir son smartphone dans un lieu public ne se fait pas si facilement, et laisser sa voiture garée dehors c’est prendre des risques. Et puis, ça a peut-être évolué ces dernières années, mais je ne connais aucun autre pays avec autant de merdes de chiens dans la rue.

La Chine. Pollution, saleté, nuisances sonores, politesse inexistante… tous les facteurs de stress sont réunis au même endroit. Vous me direz il y a pire, l’Inde par exemple, mais tout de même la vie en Chine est vraiment pénible. Il faut faire de gros efforts pour faire la moindre petite chose. Acheter un simple billet de train est une vraie galère par exemple et à la banque il faut littéralement gueuler pour faire avancer les choses. Et bien sûr tout se passe en chinois. Dans plusieurs pays d’Asie on se débrouille bien avec seulement l’anglais (Inde, Malaisie, Thaïlande dans une moindre mesure) mais en Chine le concept même de langue étrangère est inconnu pour une grande partie de la population. Essayez de commander, en chinois, une bouteille de gaz par téléphone pour voir. Même en étant un peu à l’écart de la population (résidence calme, cours dans un bâtiment spécial sur le campus de l’université) chaque mouvement du quotidien est stressant. Le simple fait de marcher dans la rue est stressant, il y a des trous entre les pavés, même parfois des bouches d’égout ouvertes, les gens te crachent presque sur les pieds, les voitures ne respectent aucun feu… Au bout de quelques mois on s’habitue mais au final le stress revient et on a tendance à s’énerver pour un rien. Mais d’un autre côté c’est aussi ce qui fait “le charme” du pays, au moins on est dépaysé et le quotidien n’est pas banal. En plus la Chine évolue vite et se “civilise”, même si dans la plupart des endroits on part de très loin et il faudra encore pas mal d’années avant d’arriver au niveau de confort des autres pays riches.

Pollution en Chine, ville de Shenyang

Au Japon on a tout le contraire de la Chine. Les gens vivent dans le respect des autres et tout est fait pour faciliter la vie des gens. Les transports en commun fonctionnent comme une montre suisse, on ne se sent pas agressé par le regard des autres, on est toujours bien accueilli. On sent vraiment que les gens se donnent à fond dans tout ce qu’ils font. Un vrai plaisir. Une chose que j’apprécie beaucoup aussi est le fait que les magasins ouvrent tous les jours même le dimanche, et bien sûr il y a des combinis ouvert 24h/24 – 7j/7 partout ainsi que des distributeurs de boissons à chaque coin de rue (littéralement – même plusieurs). Autre chose bien pratique: la carte Suica (ou Pasmo) qui permet de circuler sur tous les réseaux de transport mais aussi de faire ses achats un peu partout. Du coup la monnaie devient de moins en moins utile et on gagne pas mal de temps. Bref, plein de petites choses viennent faciliter la vie au quotidien et tout ça mis bout à bout fait du Japon le pays le plus confortable pour moi. Question climat il fait un peu trop chaud et humide l’été pour beaucoup, et le pays connaît aussi une saison des pluies mais honnêtement ça ne gêne pas vraiment. Les typhons et les tremblements de terre (petits en général) sont aussi fréquents mais là non plus ça ne gêne pas le quotidien.

Mon classement:

1. Japon
2. Canada
3. France
4. Chine

Vivre à l’étranger: France vs Japon vs Chine vs Canada (9)
Commentaires 61

Vivre à l’étranger: France vs Japon vs Chine vs Canada (9)

Incivilités

Jeter un papier au sol, écraser sa cigarette sur un rebord de poubelle, se garer sur une place réservée, tous ces petits gestes simples du quotidien facilitent la vie… en pourrissant celle des autres.
Vous savez que dès que l’on parle de respect et de propreté le Japon fait presque figure de paradis, et vous devinez déjà quel pays va se trouver en haut du classement. Mais la différence avec les autres pays est-elle si importante?

Pour être plus clair je pense que l’on peut diviser les mauvais comportements en trois catégories: les incivilités envers les lieux publics, les incivilités envers les organismes et les incivilités envers les personnes.

Les incivilités envers les lieux publics

Les dégradations et les actions qui salissent les lieux publics sont probablement ce qui se remarque le plus. La vie en société est une chose particulièrement difficile car chaque action d’une personne peut avoir un impact sur une autre personne. Quand on parle d’incivilités, ou même de micro-incivilités, elles peuvent importuner ou agacer fortement lorsqu’elles sont répétées des milliers de fois.

La Chine a sa propre conception de la vie en société et on peut la résumer en une seule règle: “Chacun pour soi”. Pour un pays communiste c’est un peu un comble. Attention dans les grande villes comme Pékin, Shanghai et Hong Kong les gens adoptent un comportement de plus en plus irréprochable. L’arrivée des J.O. de 2008 a entraîné un pas de géant en matière de propreté, surtout à Pékin, avec l’instauration de règles et de sanctions contre les jets d’ordures et les crachats dans la rue. Ailleurs en Chine par contre c’est la jungle. Ça fait déjà plus de 4 ans que je suis parti est la situation s’est sûrement un peu améliorée car le gouvernement fait beaucoup d’efforts là-dessus mais je garde de la Chine l’image d’un pays où l’on marche sur les détritus et où l’on te crache devant les pieds à chaque pas. Pourtant les villes chinoises pourraient être propres très facilement. Là où j’habitais, à Shenyang, il y avait des poubelles publiques à chaque coin de rue, et le personnel de la ville ramassait sans cesse les ordures. Seulement le temps qu’ils nettoient jusqu’en haut de la rue, le bas de la rue était déjà de nouveau dégueulasse.

En Chine, dans un train entre Shenyang et Harbin en 2008

En France on remarque aussi pas mal de détritus au sol, et la particularité nationale que sont les crottes de chiens. Mais comparé à la Chine les rues sont vraiment très propres. Ce qui choque par contre en France, et que l’on ne trouve pas en Chine ce sont les dégradations volontaires. Que l’on parle de petites incivilités comme le fait d’écraser sa cigarette sur une poubelle en plastique, ou de vandalisme comme rayer les vitres dans les trains, endommager les cabines téléphoniques ou faire des tags moches je pense que la France, et particulièrement à Paris, atteint des sommets. Non seulement ça nuit fortement à la qualité de vie mais en plus ça coûte extrêmement cher au contribuable. Il y a beaucoup de pays dans le monde où les dégradations sont extrêmes et en France la situation est loin d’être la pire, mais généralement les dégradations sont le fait du temps et d’un usage intensif. En France on arrive à avoir des installations à la fois neuves et détériorées.

À cela s’ajoute un autre problème non négligeable, surtout à Paris encore une fois, l’entretien et les réparations sont d’une lenteur incroyable. Faute de moyens plus que de volonté ou de compétence certainement. Pour tout cela, à mon avis le niveau de stress engendré par les incivilités envers les lieux publics est particulièrement important en France car la majorité des personnes respecte les règles et ne demande qu’à vivre dans un endroit propre, on a l’impression de subir injustement le comportement des autres chaque jour .

Au Canada on est agréablement surpris comparé à la France. Les incivilités existent et se remarquent mais sont bien plus rares. Les villes paraissent plus propres et généralement les installations fonctionnent. On note souvent l’usure du temps sur les bâtiments ou sur les routes, mais des mauvais comportements de l’homme la seule chose qui irrite un peu sont les déchets un peu trop présents dans certaines grandes rues.

Le Japon enfin devrait être le modèle à suivre. Les dégradations sont quasiment inexistantes et, malgré l’absence de poubelles publiques ailleurs que dans les stations de trains ou devant les combinis, les déchets dans les rues sont très rares et plus souvent dus aux corbeaux qu’aux hommes. Au contraire même des groupes de volontaires se forment pour nettoyer les rues, et beaucoup de personnes entretiennent spontanément le morceau de rue devant leur entrée. On assiste même parfois à des scènes étonnantes de grands-mères à quatre pattes en train de couper au ciseau l’herbe qui dépasse de la grille autour des arbres. En bientôt 5 ans passés au Japon j’ai dû voir seulement 4 ou 5 fois une crotte de chien par terre. Ici les propriétaires de chiens se déplacent avec un petit sac pour les déjections, mais aussi avec une bouteille d’eau pour nettoyer l’urine.

Les incivilités envers les organismes

Il y a deux jours passait sur le JT de France 2 un reportage sur les gens qui utilisent les transports en commun sans payer. J’ai été étonné de voir le nombre de resquilleurs en France. Surtout que c’était vraiment Monsieur et Madame Tout-le-Monde qui avouait ne pas payer régulièrement. Je ne sais pas si c’est le manque d’habitude mais quand j’ai vu cet hiver des gens passer au-dessus ou en-dessous des tourniquets à Paris ça m’avait choqué. En gros ceux qui payent leur place payent aussi celle des gens qui voyagent gratuitement. Mais ça ne s’arrête pas à ça. En France on ressent clairement une certaine forme d’irrespect envers les institutions, envers la police par exemple, envers le code de la route aussi, et envers l’autorité en général. La situation n’est pas non plus désastreuse et je dis ça surtout en comparant avec le Japon. Je ne suis pas un spécialiste mais j’ai l’impression qu’en France on enlève trop de libertés, on cherche trop à encadrer n’importe quel comportement, et du coup on obtient l’effet contraire de celui recherché. Sur la route par exemple les Français se plient de plus en plus aux règles de vitesse mais c’est vraiment sous de grosses contraintes. En Allemagne on laisse des espaces de liberté aux automobilistes (pas de limitation) et lorsque les limitations de vitesses sont appliquées le conducteur comprend que c’est nécessaire et les respecte sans rechigner. Au Japon on laisse une marge assez importante au-dessus des limitations de vitesse mais le respect de la signalisation en ville est plus observé. On a l’impression que la France manque de souplesse et de capacité d’adaptation dans l’imposition des règles.

En Chine la situation est totalement différente d’une ville à l’autre. À Pékin les automobilistes sont très respectueux des règles mais dans d’autres villes il pourrait ne pas y avoir de feux de signalisation et de passages piétons ça serait la même chose.

Une fois encore le Japon pourrait servir d’exemple car les Japonais et l’attitude rebelle font deux. Les resquilleurs sont rares, j’ai dû en voir seulement deux depuis que je suis à Tokyo et les contrôles deviennent même presque inexistants. Même dans les supermarchés on ne voit pas de portiques de sécurité et certains articles se trouvent même de l’autre côté de la caisse donc on fait vraiment confiance aux clients. Attention rien n’est parfait, en dehors des villes on peut voir par exemple des “gangs de motards”, les bôsôzoku, qui se rassemblent pour faire du bruit dans la rue et narguer la police. Mais il s’agit le plus souvent de jeunes de 15 ou 20 ans qui ont l’air de saints à côté des Hells Angels.

Au Japon on respecte les règles de vie en société

Quant au Canada, encore une fois je le situe dans la moyenne. Ça n’est pas un pays utopique mais on y remarque moins de mauvais comportements qu’en France et le sentiment de sécurité y est plus grand que dans beaucoup d’autres pays industrialisés.

Les incivilités envers les personnes

Commençons par la Chine cette fois. Incontestablement le respect de l’autre n’est pas la première valeur inculquée aux enfants chinois. Ça change mais on part de très loin. Je pourrais vous citer des dizaines d’exemples qui montrent à quel point les Chinois adoptent un comportement qui a l’air égocentrique pour la majorité des étrangers. Par exemple si seulement deux personnes attendent un bus qui arrive presque vide, elles n’hésiteront pas à se pousser pour rentrer en premier. Dans certaines villes les voitures accélèrent pour passer juste devant un piéton qui traverse la route, même à quelques centimètres, plutôt que de perdre 10 secondes à freiner. En Chine c’est “Un contre tous, et tous contre un”.

En France comme au Canada on remarque finalement assez peu de comportements déplaisants envers les personnes. Les gens ne sont pas toujours aimables mais pas franchement impolis non plus. En France il y a parfois de mauvais échanges de regards et des bousculades (et pas seulement à Paris) que l’on ne retrouve pas au Canada où les gens paraissent moins agressifs, mais d’un autre côté La France est aussi le pays où les gens se lèvent le plus facilement dans les transports en commun pour céder leur place à une personnes âgée ou une femme enceinte.

À Montréal au Canada on se promène avec sérénité

Au Japon les gens restent toujours discrets et polis envers les autres. Je le dis souvent mais c’est vraiment un pays dans lequel on a le sentiment d’être en sécurité et où on pense que rien ne peut nous arriver. L’incivilité envers les personnes n’est pas un problème au Japon et décidément le mot “incivilité” ne semble pas du tout correspondre à ce pays.

Mon classement

Sans surprise je classe le Japon premier haut la main sur ce thème mais le Canada s’en sort très bien aussi. On notera que le Canada est le pays où l’immigration est la plus importante (1 Canadien sur 5 est né a l’étranger, et à Montréal c’est un tiers des habitants qui sont des immigrés) mais que les incivilités sont peu nombreuses. Comme quoi faire un lien entre les deux phénomènes comme on le fait souvent en France n’est pas si simple. En France on se rend compte que les incivilités les plus marquantes sont dues à une faible minorité de personnes mais elles sont tellement visibles, si peu condamnées, et réparées si lentement que l’on se sent prisonnier dans un pays en délabrement continu. Je parle souvent de Paris car les dégradations y sont très visibles mais on est confronté à des incivilités sur tout le territoire. Je n’ai jamais vu autant de crottes de chiens que dans le premier arrondissement de Lyon et je n’ai jamais été autant agressé physiquement ou verbalement qu’à Rouen par exemple (Ça fait longtemps, dites-moi si ça a changé). Enfin en Chine il y a encore tout à faire mais il y a une bonne nouvelle, les choses changent vite et la situation a déjà bien évolué dans les grandes villes.

1. Japon
2. Canada
3. France
4. Chine

Même classement que pour le confort de vie.

Guest House Ici Japon (8)
Commentaires 42

Guest House Ici Japon (8)

Petit point sur l’avancée des travaux deux mois après le début de la construction.

Pendant un mois et demi il ne s’est pas passé grand-chose d’excitant puisque c’est le temps qu’il a fallu pour faire les fondations. Depuis le début de la semaine dernière en revanche ça bouge très vite. En juste quatre jours on est passé d’une dalle de béton au sol à la pose du toit.

Vous le découvrez peut-être mais les maisons japonaises sont généralement faites en bois. À l’exception d’une base en béton armé, d’un joint en caoutchouc sous la structure, et de quelques renforts en métal sous le toit, tout en en bois, c’est pour cela que la construction va si vite. C’est intéressant de voir les premiers jours de construction car le squelette en bois est finalement caché dans les murs et on ne se rend pas compte qu’une maison japonaise est à la base une vraie forêt de poutres.

Il n’a fallu que 5 jours après la pose de la première poutre pour déjà voir la délimitation de toutes les pièces de la maison. On peut déjà se faire une bonne idée de comment sera l’intérieur. Par rapport au plans certaines pièces paraissent déjà plus grandes alors que d’autres ont l’air d’être plus petites. Cette sensation va certainement évoluer après la pose des murs et des portes.

Sur la photo suivante vous voyez la pièce cuisine et salle de vie de la guest house:

Blue Impulse
Commentaires 1

Blue Impulse

Hier dans le préfecture de Chiba avait lieu une grande rencontre sportive et pour l’occasion l’escadron Blue Impulse, l’équivalent de la patrouille de France, a fait une sortie pour survoler le stade. Chaque sortie de la Blue Impulse est un mini-évènement au Japon qui attire un grand nombre de photographes. Je voulais aller voir ça de mes yeux.

Arrivé sur place j’ai appris qu’en raison de la proximité de l’aéroport international la Blue Impulse ne ferait pas de show acrobatique mais juste un rapide passage. Et en effet on a juste eu le droit à deux aller-retours rapides. 3 heures de transport en commun pour 30 secondes de spectacle c’est dur.

Japanese size
Commentaires 15

Japanese size

Hier je suis allé dans le quartier d’Ochanomizu avec ma femme pour acheter du matériel de snowboard. Ochanomizu est le quartier du ski et du snowboard, les magasins s’enchaînent et on trouve un grand choix dans tous les rayons. Mais malgré les nombreux modèles j’ai eu beaucoup de mal à trouver un masque de snowboard. Pourquoi? Parce qu’au Japon les masques sont “Japanese size” ou “Asian fit”, comprenez des masques adaptés au physique des Japonais. Or, le Japonais n’a pas de nez, enfin pas d’os nasal, donc les masques sont plus étroits et ont tendance à couper la respiration. Parmi la multitude de modèles j’ai quand même réussi à trouver quelque chose qui me plaise et qui m’aille mais ça m’a pris pas mal de temps. L’année dernière j’avais eu plus de chance en trouvant un modèle avec la mousse intérieure qui s’ajuste mais il n’y avait rien de ce genre dans les collections de cette année.

asian_fit

Mais les Japonais n’ont pas que le nez de différent. J’avais déjà évoqué dans un autre post que les Japonais étaient plus petits et qu’il était difficile de trouver des vêtements à sa taille quand on fait plus d’1m80. Eh bien les tailles ne sont pas seulement plus petites, les proportions sont différentes. Par exemple les manches des vêtements sont bien plus courtes au Japon ce qui veut dire que les Japonais ont les bras plus courts. Autre détail, l’équivalence dans les tailles est différente. Un T-shirt XL au Japon est l’équivalent d’un T-shirt L ou M en Europe, et l’équivalent du M américain. Difficile de trouver de vraies grandes tailles. Et pour les femmes, difficile de trouver un soutien-gorge sans rembourrage, et la taille A en Europe correspond à la taille B au Japon. Un fille qui fait un bonnet C en France devra acheter un bonnet genre F ou G ou Japon. Les Japonaises ont moins de poitrine, et ça n’est pas une légende.

Après la taille, les bras, le nez et la poitrine on pourrait penser qu’on a fait le tour des différences. Mais non. Les Japonais ont une tête plus large. Ça se voit facilement quand on veut acheter un chapeau, mais ça se confirme chez l’opticien car il existe des montures de lunettes “japanese fit” avec des branches plus écartées et arrondies. Et la forme au niveau du nez doit être différente également.

Enfin, dernier aspect marquant du physique japonais: les pieds. Les japonais ont les pieds plus petits, difficile de trouver plus grand que du 43 ou 44, mais aussi plus larges, et il existe donc une taille japonaise pour les chaussures. La marque japonaise Asics a même une branche, Onitsuka Tiger, qui ne sort que des modèles spécialement adaptés aux japonais.

On pourrait certainement trouver d’autres différences (la taille du sexe des Japonais?) mais je pense que ces quelques exemples suffisent à montrer qu’on est pas fait pareil.

Photo du jour: Repas One Piece
Commentaires 20

Photo du jour: Repas One Piece

La photo du jour c’est mon repas de ce soir. Un repas One Piece acheté dans le combini 7 Eleven qui vend de la nourriture spéciale One Piece jusqu’au début du mois prochain.

bento-one-piece

Le plat principal c’est le bento One Piece. Sur l’emballage on peut lire que c’est un bento avec beaucoup de viande comme aime Luffy. La pomme de terre entouré de ketchup en bas à droite représente le chapeau de paille de Luffy et la saucisse extra-longue est comme son bras tendu lors de l’attaque Gomu-Gomu Bazooooka! Les spaghettis aussi sont faites d’après une recette de Sanji. En plus j’ai acheté “l’onigiri des pirates” et deux sandwichs à réchauffer type Burrito et Hot Dog avec les personnages de Ace et Chopper sur les emballages.

C’était très bon en plus de mettre un peu d’animation sur la table. Le tout m’a coûté environ 10€.