Blue Impulse
Commentaires 1

Blue Impulse

Hier dans le préfecture de Chiba avait lieu une grande rencontre sportive et pour l’occasion l’escadron Blue Impulse, l’équivalent de la patrouille de France, a fait une sortie pour survoler le stade. Chaque sortie de la Blue Impulse est un mini-évènement au Japon qui attire un grand nombre de photographes. Je voulais aller voir ça de mes yeux.

Arrivé sur place j’ai appris qu’en raison de la proximité de l’aéroport international la Blue Impulse ne ferait pas de show acrobatique mais juste un rapide passage. Et en effet on a juste eu le droit à deux aller-retours rapides. 3 heures de transport en commun pour 30 secondes de spectacle c’est dur.

Japanese size
Commentaires 15

Japanese size

Hier je suis allé dans le quartier d’Ochanomizu avec ma femme pour acheter du matériel de snowboard. Ochanomizu est le quartier du ski et du snowboard, les magasins s’enchaînent et on trouve un grand choix dans tous les rayons. Mais malgré les nombreux modèles j’ai eu beaucoup de mal à trouver un masque de snowboard. Pourquoi? Parce qu’au Japon les masques sont “Japanese size” ou “Asian fit”, comprenez des masques adaptés au physique des Japonais. Or, le Japonais n’a pas de nez, enfin pas d’os nasal, donc les masques sont plus étroits et ont tendance à couper la respiration. Parmi la multitude de modèles j’ai quand même réussi à trouver quelque chose qui me plaise et qui m’aille mais ça m’a pris pas mal de temps. L’année dernière j’avais eu plus de chance en trouvant un modèle avec la mousse intérieure qui s’ajuste mais il n’y avait rien de ce genre dans les collections de cette année.

asian_fit

Mais les Japonais n’ont pas que le nez de différent. J’avais déjà évoqué dans un autre post que les Japonais étaient plus petits et qu’il était difficile de trouver des vêtements à sa taille quand on fait plus d’1m80. Eh bien les tailles ne sont pas seulement plus petites, les proportions sont différentes. Par exemple les manches des vêtements sont bien plus courtes au Japon ce qui veut dire que les Japonais ont les bras plus courts. Autre détail, l’équivalence dans les tailles est différente. Un T-shirt XL au Japon est l’équivalent d’un T-shirt L ou M en Europe, et l’équivalent du M américain. Difficile de trouver de vraies grandes tailles. Et pour les femmes, difficile de trouver un soutien-gorge sans rembourrage, et la taille A en Europe correspond à la taille B au Japon. Un fille qui fait un bonnet C en France devra acheter un bonnet genre F ou G ou Japon. Les Japonaises ont moins de poitrine, et ça n’est pas une légende.

Après la taille, les bras, le nez et la poitrine on pourrait penser qu’on a fait le tour des différences. Mais non. Les Japonais ont une tête plus large. Ça se voit facilement quand on veut acheter un chapeau, mais ça se confirme chez l’opticien car il existe des montures de lunettes “japanese fit” avec des branches plus écartées et arrondies. Et la forme au niveau du nez doit être différente également.

Enfin, dernier aspect marquant du physique japonais: les pieds. Les japonais ont les pieds plus petits, difficile de trouver plus grand que du 43 ou 44, mais aussi plus larges, et il existe donc une taille japonaise pour les chaussures. La marque japonaise Asics a même une branche, Onitsuka Tiger, qui ne sort que des modèles spécialement adaptés aux japonais.

On pourrait certainement trouver d’autres différences (la taille du sexe des Japonais?) mais je pense que ces quelques exemples suffisent à montrer qu’on est pas fait pareil.

Photo du jour: Repas One Piece
Commentaires 20

Photo du jour: Repas One Piece

La photo du jour c’est mon repas de ce soir. Un repas One Piece acheté dans le combini 7 Eleven qui vend de la nourriture spéciale One Piece jusqu’au début du mois prochain.

bento-one-piece

Le plat principal c’est le bento One Piece. Sur l’emballage on peut lire que c’est un bento avec beaucoup de viande comme aime Luffy. La pomme de terre entouré de ketchup en bas à droite représente le chapeau de paille de Luffy et la saucisse extra-longue est comme son bras tendu lors de l’attaque Gomu-Gomu Bazooooka! Les spaghettis aussi sont faites d’après une recette de Sanji. En plus j’ai acheté “l’onigiri des pirates” et deux sandwichs à réchauffer type Burrito et Hot Dog avec les personnages de Ace et Chopper sur les emballages.

C’était très bon en plus de mettre un peu d’animation sur la table. Le tout m’a coûté environ 10€.

Rationnement dans les supermarchés japonais
Commentaires 6

Rationnement dans les supermarchés japonais

Malgré le titre cette nouvelle est plutôt rassurante. Ce matin je suis allé faire des courses dans un supermarché de mon quartier, à Tokyo, et j’ai pu acheté tout ce dont j’avais besoin. Même si les rayons n’étaient pas plein on trouvait pour la première fois en 3 jours de l’eau en bouteille, des oeufs et des nouilles instantanées. La raison est la mise en place d’une politique de rationnement des supermarchés. Chaque personne ne peut acheter que deux bouteilles d’eau ou thé, une douzaine d’oeufs, est 9 rations de riz “micro-onde”. Il y avait aussi du pain et des bentos à volonté. L’eau et les nouilles instantanées étaient en rayon mais en très faible quantité. Les gens sont très nombreux dans les supermarchés, peut-être 5 à 10 fois plus nombreux qu’un jour de travail habituel. Pour autant les gens n’achètent pas de grosses quantité et 9 clients sur 10 resortent avec des paniers à moitié vide. Notez aussi que les prix n’ont augmenté nul part à Tokyo à ma connaissance et il y a même des promotions dans les supermarchés. Pour changer des images de rayons vides qui circulent sur le net en ce moment je vais vous montrer les rayons qui sont pleins .

seisme-supermarche-japon-2011
Rayon fruits et légumes plein à craquer

seisme-supermarche-japon-2011
Salades et bento à volonté
seisme-supermarche-japon-2011
Pas de problème pour trouver du pain frais
seisme-supermarche-japon-2011
Plus d'eau mais de la bière en veux-tu en voilà!
seisme-supermarche-japon-2011
Le poisson frais et les sashimi ne manquent pas non plus
seisme-supermarche-japon-2011
Assez de "riz micro-onde" pour tout le monde mais achats limités à 3 pack par personne.
seisme-supermarche-japon-2011
Exceptionnellement la queue aux caisses pouvait faire jusqu'à près de 10minutes (c'est rare au Japon). Remarquez les paniers à moitié vide de gens pas très inquiets de manquer.
seisme-supermarche-japon-2011
Mon panier était l'un des seuls à être plein. Plein de chocolats et bonbons pour la boutique du site...

Special Thanks à Franck B. qui m’a envoyé deux nouveaux logos pour les photos du site dont un spécial tremblement de terre.

Vivre à l’étranger: France vs Japon vs Chine vs Canada (3)
Commentaires 24

Vivre à l’étranger: France vs Japon vs Chine vs Canada (3)

icon Voir tous les articles sur la série “Vivre à l’étranger”

Coût de la vie et Niveau de vie (article édité le 06 oct. 2012)

Avec Tokyo classée en 2011 comme la ville la plus chère du monde pour les expatriés et Osaka classée troisième, le Japon paraît mal engagé dans la bataille sur le coût de la vie.

Une pomme à 15 € à Tokyo

Mais voyons la France d’abord. Ça fait déjà quelques années que je suis parti mais à l’époque la France était déjà un pays où le coût de la vie me paraissait très élevé. Et d’après ce que j’entends dans mon entourage ou ce que je vois dans les infos (je m’intéresse quand même beaucoup à ce qui se passe en France) ça devient de pire en pire. Vu depuis l’étranger les Français ont l’air de bien galérer et d’avoir du mal à s’en sortir même avec un bon boulot. On a même l’impression que tous les Français vivent de trucs Low cost et que dès qu’une personne a un salaire un peu plus élevé il sort du lot et se fait cracher dessus par les autres (au Japon les “riches” parlent de leur salaire à la télé et sont plutôt montrés comme des exemples à suivre). Avant la classe moyenne française avait un train de vie agréable mais maintenant ça n’est plus vraiment le cas.

Au Canada les salaires sont un peu plus bas qu’en France mais les loyers, les factures, la nourriture, les loisirs et pleins d’autres choses sont généralement moins chers que dans les autres pays industrialisés. À Montréal j’appréciais par exemple de pouvoir me faire livrer à domicile n’importe quel genre de nourriture sans me ruiner, j’allais aussi un cinéma deux fois par semaine sans que ça se sente vraiment sur mon budget. Ce sont des choses difficiles à faire en France ou au Japon. Question loyer et charges liées au logement (eau, gaz, électricité, chauffage) je pense que le Canada est aussi moins cher que la France et le Japon. Ce n’est pas “donné” mais les prix paraissent généralement raisonnables. Par contre l’euro devient de moins en moins fort face au dollar canadien et ceux qui s’installent au Canada mais qui ont un revenu en euros (salaire d’une entreprise étrangère, bourse etc. perdent progressivement du pouvoir d’achat). Et puis avec la crise en ce moment je ne sais pas trop à quel point le pouvoir d’achat des Canadiens a pris un coup (apparemment pas trop d’après un commentaire à cet article).

En Chine le coût de la vie varie énormément d’une ville à l’autre et a tendance à grimper très vite. Ceci dit si on écarte Pékin, Shanghai et Hong Kong, on est le roi du pétrole avec quelques centaines d’euros par mois. Enfin, plus pour très longtemps c’est vrai. Quand j’étais étudiant en Chine, en 2008, je dépensais à peine 300€ par mois (hors voyages). La moitié passait dans le logement mais pour 150€ par mois j’avais un appartement de 75m2 meublé, presque neuf, bien situé au 21ème étage d’une résidence privée (avec gardien, parc pour les enfants etc.). D’après des amis de là-bas le coût de la vie a un peu augmenté depuis mais pas radicalement. Pour vous donner une idée le salaire d’un ingénieur à Shenyang est d’environ 500€ ou 600€ en ce moment. Avec un salaire comme ça on peut vivre très correctement mais c’est difficile d’acheter le dernier smartphone qui sort. En effet le prix de l’électronique ou des vêtements de marque par exemple varie assez peu d’un pays à l’autre. Questions transports le bus est presque gratuit mais c’est le sommet de l’inconfort, le train est un moyen très bon marché de se déplacer d’une ville à l’autre, le taxi n’est pas cher du tout et très pratique. Le bon point est pour la nourriture qui est vraiment bonne et bon marché. Des petits restaurants familiaux pas chers (et un peu super crades) se trouvent à chaque coin de rue et en général on se fait péter le ventre tellement c’est bon (et gras). Par contre il faut savoir lire un menu en chinois ou connaitre le nom des plats par cœur. Bref, si on ne cherche pas à se procurer les derniers produits à la mode la Chine est un endroit où on peut se faire plaisir pour pas cher et bien profiter de la vie.

Le Japon enfin. Le pays le plus cher mais aussi le pays dans lequel les gens ont le meilleur revenu. Les loyers sont chers (surtout à Tokyo), les transports sont chers, les assurances sont chères, les études sont chères, les produits de marques sont chers etc. Certaines choses sont toutefois bien plus abordables qu’en France comme la restauration rapide par exemple. Les taxes, les impôts pour les particuliers et les charges sociales pour les entreprises sont aussi très bas comparés à la France où on est vraiment pressés comme des citrons. Au final comme les salaires sont élevés en rapport avec le coût de la vie les gens vivent plutôt bien et ne se privent pas comme ailleurs. Le Niveau de vie au Japon est meilleur qu’ailleurs malgré les prix élevés mais pour un étranger qui débarque dans le pays de ses propres moyens c’est souvent difficile de trouver un travail raisonnablement bien payé, surtout en ce moment.

Mon classement:

Je prend en compte le niveau de vie que peut espérer, d’après moi, un expatrié français qui débarque dans un des trois autres pays par ses propres moyens (sans être envoyé par une grande entreprise par exemple) et en parlant un peu la langue locale. Et je le compare avec le niveau de vie “moyen” espéré en France.

1. Chine
2. Canada
3. Japon
4. France

Tokyo sous la neige
Commentaires 28

Tokyo sous la neige

Tokyo n’est pas une ville où l’on voit beaucoup de neige en hiver, certaines années il n’en tombe même pas 1cm. Mais hier on a eu droit à une journée exceptionnelle avec des chutes de neige impressionnantes. En une journée la capitale s’est retrouvée sous vingt bons centimètres de neige, même plus à certains endroits. Quand on connaît Tokyo c’est assez impressionnant. Pas du tout préparée à ce genre de météo la ville s’est à moitié arrêtée samedi avec des trains immobilisés et des avions cloués au sol. Je dis “à moitié” car tout le monde a continué à travailler normalement (livreurs, taxis, poste, supermarchés etc.).

Ce matin une bonne partie de la neige avait déjà fondu car il fait très doux mais on avait droit à des scènes de vie assez spéciales dans la rue avec d’un côté les livreurs de journaux en mobylette ou en vélo qui avaient du mal à tenir l’équilibre, et surtout tous les Japonais unis dans la rue avec des pelles pour dégager les trottoirs. Ce dernier point n’est pas si étonnant quand on sait que les Japonais font très attention à l’état de la rue devant chez eux mais ce qui m’a impressionné, c’est un peu con, c’est le nombre de personnes qui ont une pelle chez elles (même en appartement) alors qu’il ne neige jamais…

Ceci est interdit au Japon !
Commentaires 21

Ceci est interdit au Japon !

Lorsque l’on voyage ou que l’on vit à l’étranger il est toujours préférable de se renseigner sur les coutumes et les lois du pays d’accueil pour éviter les mauvaises surprises. Au Japon par exemple il est généralement interdit de se baigner en public lorsque l’on a un tatouage. Mais dire adieu aux onsens et aux piscines municipales n’est pas la seule restriction à laquelle vous aurez à faire face au Japon.

Ainsi n’importe lequel d’entre nous peut se retrouver dans une position difficile s’il ne sait pas que les autorités japonaises ont interdit depuis le XIXe siècle, à la surprise de tous, l’auto-momification.

Cela paraît incroyable mais l’auto-momification que vous connaissez tous sous le nom de Sokushinbutsu est belle et bien interdite car apparentée à un rituel suicidaire. Impossible donc de venir au Japon pour tenter de défier la science et atteindre l’illumination en suivant le chemin de Bouddha ! Le touriste devra se contenter de visiter les temples de Kyoto et de faire des achats à Akihabara !

Si vous vous exposez à des sanctions au Japon ce rituel reste heureusement possible dans la majorité des pays civilisés. Aussi un rappel de la marche à suivre pour vivre pleinement l’expérience ne fera pas de mal.

C’est très simple puisqu’il y a seulement 4 étapes à suivre, c’est à la portée d’un enfant :

– D’abord se nourrir uniquement de noix, de graines et de baies durant 1 000 jours et penser à faire un maximum d’exercices physiques pour maigrir et éliminer toutes les graisses de son corps.

– Ensuite durant les 1 000 jours suivant on entame un réel régime à base de racines et d’aiguilles de pin (sans sauce bien évidemment). Après cette période vous aurez perdu une bonne partie de vos fluides corporels.

– La troisième étape consiste à consommer uniquement du thé réalisé à base de plantes toxiques pour achever le processus de déshydratation et préserver les tissus de l’attaque de certaines bactéries.

– Vous êtes enfin prêt à être enfermé en position du lotus dans une cavité juste assez grande pour y tenir assis. Chaque jour signalez que vous êtes encore vivant à l’aide d’une petite cloche. Si un jour la cloche ne tinte plus vos amis à l’extérieur sauront qu’ils peuvent sceller définitivement la cavité. Ils reviendront dans 1 000 jours pour vérifier que le processus d’auto-momification à bien réussi.

L’auto-momification est extrêmement complexe et peu de gens y arrivent. Au Japon seuls une vingtaine de moines ont réussis. N’oubliez pas de nous envoyer une photo sur Instagram ou Twitter si vous parvenez à finir le rituel avec succès, mais encore une fois ne tentez pas l’expérience au Japon car c’est interdit.

Earthquake
Commentaires 1

Earthquake

Aujourd’hui j’ai découvert une nouvelle fonctionnalité de mon téléphone. Si on peut appeler ça comme ça. Lorsqu’il s’est mis à sonné avec un bruit bizarre j’ai d’abord cru que quelqu’un c’était amusé à changer ma sonnerie. En fait pas du tout je recevais… un e-mail d’alerte au tremblement de terre (il avait lieu à Fukushima, donc loin de chez moi). Le téléphone de ma femme a sonné en même temps dans la pièce d’à côté. J’imagine la scène dans un endroit bourré de monde avec des milliers de téléphones qui sonnent en même temps.

Noël dans une famille japonaise
Commentaires 13

Noël dans une famille japonaise

Ou plutôt Noël “barbare” dans une famille japonaise. Cette année j’ai passé le réveillon chez ma belle-famille. On mange souvent ensemble donc j’ai l’habitude, mais vu de l’extérieur le repas aurait sûrement paru insolite.  Au Japon il n’y a pas vraiment d’ordre “entrée, plat principal, fromage, dessert” pour manger, même si le désert se mange généralement à la fin tout de même. Il n’y a pas non plus de “chacun sa part”, on pose tout sur la table et tout le monde se sert petit à petit dans les différents plats. Jusque là rien d’anormal c’est comme ça que ça se passe au Japon.

Mais le jour du réveillon c’est assez spécial car j’ai une belle famille qui aime manger et il y a toujours beaucoup de choix sur la table. Et chez eux il n’y a vraiment pas d’ordre pour manger et ils n’hésitent pas à alterner sucré et salé.

Maintenant que le décor est planté il faut savoir que cette année chacun à décidé de ce qu’il voulait manger. Pour moi le Foie Gras était essentiel et j’ai aussi apporté une bouteille de champagne et quelques baguettes de pain frais. Ma femme, elle, a préparé un rosbeef. Ma belle-mère voulait manger… des sandwichs, et pour mon beau-père, impossible de concevoir un repas de Noël sans… KFC. On avait donc tout ça en vrac sur la table avec en plus de la salade et des sushis, et bien sûr le gâteau de Noël. Absolument aucune cohérence entre les plats, ni aucune logique dans l’ordre du repas.

repas noel japon

Mon beau-père a donc attaqué directement par le gâteau et tout le monde a trinqué au Champagne avant de continuer à la bière. Au Japon on appelle communément Champagne les vins mousseux, et c’était la première fois qu’ils buvaient du vrai Champagne, du Moët & Chandon en l’occurrence, et ils ont adorés. Le foie gras a bien plu également. C’était spécial de voir tout le monde piocher directement dans le bloc de foie gras avec ma femme qui le mange avec de la sauce au basilique et mon beau-père qui a essayé le foie gras mayonnaise, mais j’ai été plutôt agréablement surpris de les voir en manger autant.

Le plat principal si on peut appeler ça comme ça c’était le menu familial spécial Noël de KFC. Le KFC est vraiment très populaire durant la période des fêtes et il fallait réserver plus d’une semaine à l’avance sa commande de Noël. Et j’avoue qu’ils ont assurés pour leur menu spécial en sortant plusieurs variétés de poulet très bonnes dont du poulet au fromage plutôt étonnant.

Enfin, on a tous bien mangé, on s’est bien amusé, j’espère que c’était pareil chez vous.

Vidéos et récit du temblement de terre
Commentaires 17

Vidéos et récit du temblement de terre

J’étais au travail lorsque le tremblement de terre est survenu un peu avant 15h à Tokyo. J’avais mon nouvel appareil photo pas loin et j’ai pu filmer une bonne partie des deux grosses secousses qui ont frappé. Contrairement aux secousses “classiques” que l’on ressent régulièrement au Japon celles-ci se démarquaient par leur intensité mais aussi par la longueur. Alors que les petites secousses durent généralement quelques secondes, 20 à 30 secondes au maximum, celles du 11 mars ont duré plusieurs minutes, facilement 3 minutes pour la première et presque autant pour la seconde.

3 minutes c’est très long durant un tremblement de terre, d’autant plus que l’intensité du tremblement n’allait pas décroissante mais restait régulière. On ressent un peu la même sensation que sur une montagne russe sauf qu’on ne sais pas quand ça va s’arrêter et on n’est pas sûr de s’en sortir indemne. Ceci dit j’étais plus excité que réellement effrayé et quelque part content de vivre quelque chose d’exceptionnel. Sur le coup je n’ai pas pensé une seule seconde que le tremblement de terre était encore plus violent ailleurs et allait faire des centaines ou milliers de morts. D’ailleurs malgré l’état de surprise et d’angoisse des personnes autour de moi il n’y avait pas de panique et tout le monde était relativement détendu, riait même parfois. Peut-être des rires nerveux?

J’ai pris deux vidéos, une durant chaque grosse secousse à environ 30 minutes d’intervalle. Je suis resté à l’intérieur pour la première accroupi derrière un plan de travail à côté d’une poubelle. Pour la seconde j’ai tenté une sortie dans a rue.

Du coup vous allez découvrir mon second travail au Japon à côté du site. Dommage je comptais vous faire chercher à l’occasion un concours. Je suis boulanger dans le quartier français de Tokyo. La boulangerie n’est pas le lieu le plus sûr pour vivre un tremblement de terre, il vaut mieux travailler dans un magasin qui vend des oreillers.

Personne n’a été blessé mais ça aurait pu. Dès les premières secondes par exemple notre machine à frire a déversé des litres d’huile bouillante dans l’air et heureusement que personne n’était à côté.

J’étais dans le magasin avec 3 filles. Dès le début de la première secousse leur réaction a été parfaite. Celle qui se trouvait à l’arrière avec moi a tout de suite coupé l’alimentation des machines et le gaz et a refermé comme elle pouvait le bac à friture. Les deux filles à la vente ont descendu les gros pains en hauteur et se sont abritées derrière le comptoir. Pendant se temps mon premier réflexe a été d’aller chercher mon appareil photo en espérant avoir le temps de prendre quelques secondes de vidéo. Encore une fois je ne pensais pas que le tremblement de terre était si dévastateur et je me disais que je ne risquais pas grand chose pour autant que je fasse attention à ce que rien ne me tombe dessus.

C’est la fille qui travaille avec moi à l’arrière qui m’a tiré par le col pour que je m’abaisse derrière un meuble. Je connais les consignes de sécurité, je vous en ai même parlé cette semaine mais dans le feu de l’action on ne sais pas vraiment quoi faire. Se protéger derrière quelque chose? Sortir dans la rue? Trouver un bon angle pour filmer?

Pour la première secousse j’ai opté pour l’option “à l’abri” et de toute façon dès que je bougeais j’avais 3 filles pour me rappeler à l’ordre. Pour la seconde secousse je suis sorti.

La différence entre l’intérieur et l’extérieur est énorme. À l’intérieur tout bouge et on ressent vraiment les secousses. À l’extérieur par contre on ne sent pas le tremblement et on ne voit presque rien bouger. Par contre on entend des bruits de chocs qui viennent de tous les bâtiments alentours et tout le monde dans la rue s’immobilise et silence. Je suis un peu déçu par les vidéos que j’ai prise car on voit presque pas la force du tremblement.

Tout le monde réagissait différemment. Certains étaient en larmes alors que d’autres semblaient à peine surpris. Aucune panique en tout cas. À peine la seconde secousse passée un client est entrer acheter son pain que si de rien n’était. Lorsqu’il s’est présenté au comptoir pour payer les filles étaient encore accroupies derrière.

Merci à tous pour vos nombreux messages de soutient.