Le karate

Histoire

image

Le Karate-dō (空手道) est un art martial japonais, venant de Okinawa, une île Japonaise de l’archipel de Ryûkyû.
En japonais, le kanji "kara" signifie le vide et plus précisément la vacuité au sens bouddhique du terme, "te" est la main ainsi que la technique que l’on réalise avec la main. On traduit littéralement par "La main vide". Cependant, à l’origine, karate était écrit avec ces kanji : 唐手, qui signifient "boxe chinoise". En 1935, à cause de la montée du nationalisme japonais, et pour faciliter la reconnaissance et la diffusion du karate, Gichin Funakoshi a remplacé ces kanji par l’orthographe actuelle, pour "gommer" l’origine extra-japonaise.

Présentation

image

Le karaté est basé sur des techniques de percussion utilisant l’ensemble des armes naturelles du corps (mains ouvertes et fermées, avant-bras, pieds, tibias, coudes,…), en vue de bloquer les attaques adverses et/ou d’attaquer.

Les techniques regroupent des parades, des esquives, des balayages, des projections et de clés. Différent style sont attribué au karaté : shōtōkan, uechi-ryū, wadō-ryū, shitō-ryū, gojū-ryū…

Pour acquérir la maîtrise de ces techniques en combat, l’enseignement comporte trois domaines d’étude complémentaires : le kihon 基本, les kata 型 ou 形 et le kumite 組手.

Kihon : Cela consiste à répéter les techniques, les positions et les déplacements.

Le Kihon peut être fait avec un partenaire, pour acquérir une meilleur technique.

Kata : Enchaînement de mouvements techniques, formant ainsi la position du corps, transmission de stratégie et bien d’autre.
le Kata est utile pour le passement de grade et dans les combats, le corps se plaçant mieux, les techniques de défense ou d’attaque sont mieux pratiquée.

Kumité : Kumité veut dire combat, ce dernier domaine signifie "grouper les mains". Ce domaine consiste donc à travailler avec les autres et non seul.
Il y a plusieurs nom donné au Kumité comme le Kihon-Kumité, qui définit les techniques faites par l’adversaire, le Jû-Kumité, qui signifie le combat souple, c’est-à-dire que les mouvements doivent être pratiqués légèrement, bien sûr il en a d’autre, mais nous n’irons pas plus loin.

Termes employés dans tous les styles de Karaté

ASHIWASA: Technique de pied
ATEMIWASA: Méthode d’attaque des points vitaux du corps
BARAI: Balayer
BUDO: Voie du combat
CHUDAN UKE: Niveau moyen

DAN: Niveau grade (Ceinture noir)
DOJO: Place où l’on pratique les arts martiaux
EMPI: Coude
GEDAN: Niveau bas
GEDAN BARAI: Blocage bas
GERI: Coup de pied
GYAKU: Action opposée ou contraire

GYAKU TSUKI: Coup de poing inversé aux pieds
HACHIMAKI: Bandage de la tête
HAJIME: Commence
HIKITE: Tirez la main en arrière
IPPON: Un
IPPON KUMITE: Assaut conventionnel avec une attaque
JIKAN: Limite du temps

JODAN: Niveau haut
JUNBI TAISHO: Exercices
KAETE: Tournez
KAMIZA: Siège supérieur
KARATEKA: Spécialiste du karaté
KATA: Ensemble des techniques destinées à former l’adepte dans un style

KEIKO: Entraînement
KERIWAZA: Technique du pied
KIME: Efficacité pénétrante
MAE: Devant, face
MAEGERI: Coup de pied de face
MAWASHI GERI: Coup de pied fouetté

MIGI: Droite
NAGEWAZA: Projection
OBI: Ceinture
REI: Salut, étiquette
SEIZA: Posture de méditation, proche du Zazen
SENSEI: Professeur, instructeur en chef du Dojo
SHIAIJO: Surface de combat
SHIHO: Aux quatre points cardinaux

SHIWARI: Test de force (casse)
SHOBU: Combat officiel
SOKUTO: Coup de pied – Sabre
SOTO: Extérieur
TAI: Position
TE: Main

Pratique

image

Chaque cours commence et se termine par le salut (rei), les élèves faisant face au professeur ou sensei. Parfois, aussi, les plus gradés ou anciens (sempai) sont situés légèrement à part et saluent le sensei séparément en plus du salut à tous. Le salut se fait en silence et avec respect mutuel.

Le salut se fait aussi du plus gradé au moins gradé

Les séances d’apprentissage commencent habituellement par un échauffement (ou préparation physique) qui prépare les muscles et articulations à l’entraînement proprement dit. On adaptera l’échauffement à l’entraînement qui suivra en insistant sur la souplesse, l’endurance ou encore la force physique.

L’entraînement peut se composer de kihon (ou drill) qui est constitué de répétitions et/ou enchaînements de mouvements de l’apprentissage de un ou plusieurs kata, de l’assimilation de bunkai (ou application du kata au combat) et enfin de kumite (ou combat), lequel pouvait être souple (ju-kumite) pour s’échauffer et tester des techniques ou plus codifié pour apprendre la prise de distance et les tactiques de combat.

Les grades et ceintures

Petite précision : Les ceintures et les grades ne sont pas les mêmes dans tous les clubs car il existe plusieurs styles de karaté.

La ceinture blanche (9 Kyu) est la plus basse et donc la première que l’on obtient.

La ceinture blanche une barrette (8 kyu).

La ceinture jaune (7 kyu) est la 2ème.

La ceinture orange (6 kyu) est la 3ème.

La ceinture verte (5 kyu) est la 4ème.

La ceinture bleue (4 kyu) est la 5ème.

La ceinture rouge (pas de kyu) sert pour les compétition.

La ceinture marron (3 kyu) est la 6ème.

La ceinture marron une barrette (2 kyu).

La ceinture marron deux barrettes (1 kyu).

La ceinture noire (1 dan) est la 7ème.

La ceinture noir une barrette (2 dan).

La ceinture noir deux barrettes (3 dan).

Et on continue ainsi jusqu’au 10e dan.

Le Kimono

image

Keikogi (稽古着) est un mot japonais signifiant littéralement "vêtement d’entraînement" ; il est composé de keiko (la pratique, l’entraînement, l’action) et de gi (vêtement, tenue, ensemble de vêtements composant une tenue).

On l’appelle aussi à tort kimono. En judo, on parle de judogi, au karaté on l’appelle karategi, et au taekwondo on le nomme dobok. Il est simplement appelé keikogi par les aïkidokas.

Il se compose d’une veste et d’un pantalon de coton blanc, ainsi que d’une ceinture, obi – 帯.
Pour le Keikogi, qui est pour l’aïkido, celui-ci est plutôt lourd et épais pour les saisies. Le kimono du karaté est beaucoup plus léger et sert surtout pour les jambes et la légèreté du corps.

Le kimono étant d’origine japonaise et étant un vêtement des plus légers et durs, il servira donc pour de nombreux sport de combat comme le judo, le taekwondo, etc.

Anciennement, le kimono rétrécissait au lavage, maintenant, il rétrécit moins et est beaucoup plus confortable.

Arbre généalogique du karaté (Par Lamet)

image

Sources

Wikipédia (l’ensemble), Wikipédia (Le kimono)

icon Auteur: Jiraiya, avec la participation de Lamet et Orikalcq

6 Réponse à “Le karate”

  1. Fluorescence dit :

    J’adore ce sport ♥

  2. Sakurako dit :

    Un sport de discipline et de respect 🙂 Le karaté c’est vraiment toute ma vie !

  3. Kim Na Na dit :

    Je pratique le karaté depuis l’age de 4 ans et la maintenant j’ai 18 ans mon frére de 15 ans ceinture noir

  4. MrCry dit :

    Hey, je fais du Karaté depuis 10 ans et je tenais juste à dire qu’il y a quelques fautes dans l’ordre (surtout pour les barrettes) des ceintures sinon Sugoï ! おめでとう !

  5. nitnelav dit :

    Pratiquant depuis 11 ans 2eme DAN c’est toute ma vie <3
    Mais quelques erreur dans les origines étant donné que le Shorin-Ryu (de Shotoku Kyan sensei), puis le Shoriji-Ryu (de Nakazato Joen sensei) sont des styles plus anciens mais non cités ici
    et l'ordre des ceinture originel qui est normalement:
    -9eme KYU: bleue clair
    -8eme KYU: orange
    -7eme KYU: jaune
    -6eme KYU: verte
    -5eme KYU: rouge
    -4eme KYU: marron
    -3eme KYU: bleue marine
    -2eme KYU: violet
    -1er KYU: violet

    voilà ne voyez en ce message qu'un ajout complémentaire et non un essage de rageux (ce ne serait pas "Budô")

  6. SolofoBls dit :

    J’aimerai avoir un contact avec maitre Seiji Nishimura ! Serait-ce possible de votre de m’introduire auprès de lui ?
    Merci beaucoup

Laisser un message