Onsen et Sento

Il existe de nombreuses sources chaudes au Japon, 27043 y sont recensées. Très populaires, elles sont une étape immanquable et inoubliable pour le touriste!
Qui n’a pas rêvé de se glisser dans un onsen ! Se laisser envahir par la douce chaleur apaisante de ces sources bienfaisantes…

image

Sources thermales de Shiraike Jigoku

Onsen (温泉)

Un onsen, rappelons-le, est un bain thermal japonais. Il s’agit de bains chauds dont l’eau est généralement issue de sources volcaniques parfois réputées pour leurs propriétés médicinales.

Selon la loi, il faut que l’eau d’une source soit de plus de 25°C ou contienne certains éléments minéraux pour bénéficier de l’appelation “onsen”.

L’onsen est parfois complété par un sanctuaire Shintoïste et des statues Bouddhistes, ce qui permet de purifier son corps et son âme. Certains onsen même, du fait de leur association avec un sanctuaire religieux, sont emprunts de légendes et mysticismes en tout genre.

Des auberges traditionnelles (Ryokan) sont souvent installées dans un voisinage immédiat, et parfois même possèdent leur propre onsen, et là sont réunis tous les plaisirs de l’âme, du corps et du palais.

Jusqu’il y a peu, les bains étaient mixtes et ce n’est qu’avec l’arrivée d’étrangers au Japon que la séparation hommes/femmes a été effectuée. Onsen mixte, le rêve absolu pour certains ! Cauchemard pour d’autres! Jusque-là, hommes et femmes se baignaient nus ensemble (comme aujourd’hui dans les pays germaniques et scandinaves ou les saunas sont mixtes et où on y est nu!) et cela ne posait pas de problèmes au sein de la société japonaise. Mais ce sont les américains (le décret serait signé de Mac-Arthur lui-même) qui ont mis fin à cette pratique qui les horrifiait, et ont ainsi imposé la séparation. Qui a dit Amérique puritaine?

« Certains étrangers rapportent cependant que durant leur visite dans un onsen (pas forcément mixte), ils ont été “dévisagés” (le terme n’est peut-être pas exact, vu qu’il ne s’agit pas exactement du visage) par des Japonais très curieux de vérifier si un étranger était constitué de la même manière qu’un Japonais. »

Toutefois il subsiste un peu partout dans le pays quelques onsen où la séparation hommes/femmes n’est pas imposée.

image

Les bains à l’extérieur sont connus sous le nom de rotenburo

Il existe une autre forme de onsen, le sento ou bain public.

Sentō (銭湯) – bain public

Ces bains publics permettent occasionnellement l’admiration de fresques murales du Mont Fuji durant les ablutions. Dans sa version basique, le sento ne comporte que des douches assises et un bain chaud, mais parfois équipé de bains froid, électrique, aux herbes, à bulles.

image

Le sento eut pour fonction première l’hygiène du corps. Mais la fonction seconde — plus importante que la première — se caractérisa par le contact visuel des corps nus des gens habitant un quartier donné. Cet événement régulier favorisa la consolidation communautaire tout en garantissant le contrôle populaire de la sécurité, des moeurs, de la socialisation dans et par le quartier.

Cette culture de “rencontre des nus” qui existe encore dans la culture d’Europe centrale et nordique, est devenue plutôt rare au Japon.

Attention tout de même, l’eau étant supérieur à 40°, et la chaleur jouant sur la vasodilatation, il n’est pas rare qu’elle entraîne des vertiges quand on sort de l’eau, rien que le fait de se lever pouvait faire tourner la tête.

Alors vous voilà prévenus, et tous sans vos maillots pour un pur instant de bonheur et de relaxation!

Sources

http://en.wikipedia.org/wiki/Sento

http://fr.wikipedia.org/wiki/Onsen

http://www.chroniques-nippones.net/voyagesonsen.html

Avec la participation de Sanji: www.secret-japan.com/onsen

icon Auteur: Temari-Lisa

7 Réponse à “Onsen et Sento”

  1. ker dit :

    pour ceux qui lisent le Japonais, un manga Ecchi limite Hentai se déroule dans le monde des “Onsen” .peut-être sortira-t-il un jour en France il s’agit de Koibana Onsen

  2. Artémis dit :

    mon reve : aller dans un onsen !!

  3. Ritah dit :

    j’aimerais aller dans un osen un jour

  4. Kristina dit :

    Je suis québécoise et je souhaite faire un voyage au japon. Bien sûr, je veux vivre l’expérience d’aller au sento (bain puclic) mais je me pose une question.

    Je me rase les poils pubiens donc est-ce que c’est quelque chose qui pourrais être mal vu au japon quand j’irai au sento?

    Je ne souhaite pas faire une mauvaise impression pour ce détail.

    Merci.

    • Lola dit :

      Au cas où d’autres personnes passeraient ici avec la même question que toi (ça fait un moment que tu as laisser ton commentaire)
      Pour y avoir été avec ma famille d’accueil durant un échange scolaire au lycée, non ce n’est pas quelque chose qui pose problème. J’y suis allé avec ma mère d’accueil et ses filles et personne n’était spécifiquement épiler ou raser.
      Et même si ça m’a fait très bizarre au début, d’être nue devant des gens que je ne connaissait pas (ce n’était pas un onsen mixte heureusement) la nudité n’a pas du tout été un problème au final. Je n’ai ressenti aucun voyeurisme ou quoi que ce soit, chacun s’occupe de ses affaire et profite des bains, tout simplement. Et puis une fois dans l’eau on ne voit plus rien.

  5. facto dit :

    Ayant pratiqué le onsen et le sento par le passé, je voulais cette fois en faire un avec du style. Ce sera le Dogo onsen de Matsuyama le 16 octobre qui vient, ainsi que celui de mon hôtel qui est très bien noté. 3000 ans d’histoire du onsen dans cette ville! Mais bon, il y en a tellement à faire à travers le Japon. A la montagne avec la neige cela doit être très cool également.Ce sera mon voyage suivant, l’hiver au Japon!

  6. Tonio dit :

    Nous avons testé la région de Hakone et Ito et notamment le Fukuzumiro à Hakone…Voyage dans le temps, dans les saveurs, 2 onsens différents mais tout autant formidable !

Laisser un message