Origine et Préhistoire – partie 1

Ce premier exposé couvre une période allant de ~ -80000 à ~300 ap. J.C. Une bibliographie succincte sera présentée à la fin de celui-ci.

1. Les origines

Il n’est vraiment pas facile de dire avec certitude d’où vient le peuple aujourd’hui connu sous le nom de japonais. Ce qui est certain, c’est qu’il n’est pas unique, qu’il n’est pas « fermé » ni « à part ». Bien au contraire : il est issu du mélange, du « croisement » de peuples issus d’horizons aussi divers que l’Océanie, la Sibérie, l’Asie du Sud-Est.

On distingue plusieurs vagues successives de « conquêtes », ayant donnés lieu à autant de rencontres, d’enrichissements et d’échanges.

Pour les périodes très anciennes, plusieurs colonisations ont eu lieu suite aux grandes périodes de glaciation. Il est ainsi probable que des peuples issus de l’Asie du Sud soit arrivé au Japon en traversant le bras de mer, alors à sec, de 177 Km de long qui sépare la péninsule Coréenne du Japon. Ce phénomène est bien connu et c’est sans doute ainsi que, traversant le détroit de Béring à la poursuite de troupeaux de bisons, des asiatiques posèrent le pied en Alaska. Les premières traces humaines remontent à 80000 avant Jésus Christ et sont le fait d’homo erectus (Certains parlent même de -200000 ans).

La suite est très complexe… car même dans le domaine de l’archéologie, les considérations « politiques » voire nationalistes empêchent souvent d’avoir une vision claire des choses.

Les premiers homo sapiens seraient arrivés dans l’archipel d’Okinawa via le Pacifique. D’autres groupes, venus de Sibérie, que l’on a d’abord pris à tort pour des caucasiens, les Aïnu, s’installant au Nord de l’Archipel avant de la conquérir complètement. Ces derniers furent peu à peu complètement assimilés par les peuples venus d’Asie pour quasi disparaître aujourd’hui. Ces « colonisations » ont perduré via la Corée jusqu’au IIIème siècle.

Bref, le peuple japonais (comme tous les autres !) est hybride… issu d’un mélange de peuples d’horizons différents.

2. Jômon 縄文時代

Cette période s’étale de -8000 à -700 encore que cette chronologie ne soit pas fixe (Les premières poteries nippones remontent à -12000). « Jômon » signifie « décoration cordée » tout simplement parce que les poteries de l’époque étaient « tatouées » au moyen d’une corde avant d’être cuite, ce qui donnait un motif tout à fait particulier. Caractéristiques de cette époque: les dogu, sorte de personnage en terre cuite.

Les peuplades Jômon étaient composées de groupes d’une trentaine de personnes qui vivaient de la chasse et de la cueillette (avec toutes les techniques "classiques" pour les époques précédant l’âge du bronze: armes en pierre taillées etc.). Certaines tribus côtières vivaient également de la pèche (en témoigne les harpons retrouvés sur certains sites de fouilles qui constellent le Japon).

Ils vivaient dans des habitations de plusieurs types :

a) soit posées directement sur le sol et appelées heichi jûkyo dont la technique remonte à l’époque antérieure.
b) soit semi enterrées appelées tateana jûkyo avec un sol en terre.

c) soit des bâtiments plus élaborés appelés hottatebashira tatemono qui eux avaient un sol et un toit soutenu par des piliers et étaient même parfois "surélevés" (comme sur pilotis).

Image: Dogu

Il est intéressant de noter combien ces structures (notamment les formes de toit) se retrouvent encore aujourd’hui dans l’architecture traditionnel du Japon. Nombre de ces bâtiments peuvent être admirés aujourd’hui à Ikegami, dans la région d’Ôsaka, où ils ont été reconstruits.

C’est à cette époque que Jimmu Tennô 神武 , premier Empereur du Japon et descendant de la déesse Amaterasu, aurait fondé celui-ci le 11 février -660. Ce personnage est purement mythologique. N’en demeure pas moins que l’actuel empereur descendrait directement de lui (A prendre avec des pincettes vu les relents nationalistes). Cette pseudo-"chronologie" ne sera en fait fixée que bien plus tard, au VIIIème siècle, lors de la rédaction du Kokiji.

3. Yayoi 弥生時代 (-300 à 300)

Cette époque est caractérisée par la maîtrise du fer et du bronze (notamment des lances en bronze typiques) , l’introduction du cheval et les premières rizières (techniques sans doute venues de Corée). Les premières tribus dites « Yayoi » sont apparues dans le Sud de Kyûshû avant de se répandre dans l’archipel vers le Nord (la limite de l’extension de la culture Yayoi était Sendai, dans la région du Tôhoku).

Le nom donné à cette période vient également des poteries caractéristiques de cette époque (de réalisation beaucoup plus fine et recherchée). Yayoi est le nom du quartier de Tôkyô où elles furent découvertes pour la première fois.

On voit également apparaître les premiers « royaumes ». En tout cas, ceux-ci sont décrits dans les sources chinoises de l’époque (les habitants du Japon y étant appelés « Wa » qui signifie « Nain ») et, pour certains, envoient même des tribus à l’Empereur de Chine. Les même sources ("Histoire des Han") font également état de guerres entre ces « royaumes » jusqu’au moment où la Reine Himiko 卑弥呼 fonda un état stable appelé Yamatai, peut-être ancêtre du futur Yamato, au début du IIIème siècle de notre ère et dont la localisation précise est difficile à établir (Kyû-shû ? Yamato ?).

Au niveau religieux, les miroirs (en bronze) deviennent un objet rituel répandu.

Bibliographie

HÉRAIL Francine, Histoire du Japon, des origines à la fin de Meiji, P.O.F., Paris, 1986.
ELISSEEFF Danielle, Histoire du Japon, Éd. du Rocher, Paris, 2001.

FRÉDÉRIC Louis, Le Japon : Dictionnaire et civilisation, Robert Laffont, Paris, 1996.
YOUNG David, YOUNG Michiko et HONG YEW Tan, Introduction to Japanese Architecture, Periplus, Hong-Kong, 2004.
REISCHAUER Edwin O., Histoire du Japon et des Japonais, des origines à nos jours, Seuil, Paris, 1997.

Sources photos

http://www.geocities.com/tasosmit2001

http://www.uwec.edu/home

icon Auteur: Duncan

6 Réponse à “Origine et Préhistoire – partie 1”

  1. Banganaba dit :

    Hoooo super! 😀
    L’histoire du Japon!
    Ca va m’occuper pour des heures tout ca! merci!

  2. TiteColete dit :

    Oh merci ! Mais, vous n’auriez pas une version imprimable ?

  3. Cendry dit :

    Je me demande si il parle beaucoup du 1 dans les écoles, au Japon. Ils disent aux élèves qui Jimmu Tenno n’a probablement pas exister ?

  4. Sébastien dit :

    Article très intéressant, mais il me semble qu’il y est quelques fautes de frappe: “Amateresu” qui serait plutôt “Amaterasu” ou encore “Kokiji” qui serait “Kojiki”.
    Malgré ces petites erreurs insignifiantes j’aime beaucoup votre article et j’ai toujours voulu connaître l’histoire du Japon (pour y vivre en partie). J’aime vraiment votre site ^^.

  5. pescheux dit :

    Avez vous un livre japonais sur la période Jomon à nous conseiller et qui soit d’un archéologue japonais ? ici en france nous n’avons pas beaucoup d’informations.

Laisser un message