Projet fou 5: Tokyo II
Commentaires 12

Projet fou 5: Tokyo II

Encore un projet japonais démesuré mais peut-être pas si fou cette fois, ou du moins très sérieux. On sait tous, on n’arrête pas de nous le rappeler depuis le 11 mars, que Tokyo est une ville située dans une zone à risque. La région est régulièrement frappée par de gros tremblements de terre et on a déjà vu la capitale complètement ravagée. On sait que les gros séismes reviennent régulièrement et apparemment il y a des chances pour que le fameux Big One frappe Tokyo dans les années à venir. Pour se préparer à l’éventualité de voir sa capitale paralysée par un gros tremblement de terre le gouvernement japonais semble réfléchir sérieusement à la construction d’une ville artificielle, sorte de ville de secour, dans laquelle les politiques et les grandes entreprises pourraient se replier pour continuer à gérer le pays.

tokyo

Pour l’instant on semble être plus à l’état de l’idée que du réel projet mais de grandes personnalités comme l’ancien Premier Ministre Naoto Kan mettent déjà en avant les avantages d’un tel plan de replis. On a encore aucune estimation chiffrée ni même aucun de nom de code pour la ville. Les informations qui circulent sur le net font toutefois état d’une ville capable d’héberger 50 000 personnes et d’accueillir 200 000 travailleurs. Une petite Tokyo donc, dont le rôle sera de donner un environnement de travail opérationnel aux organismes du gouvernement et aux grandes compagnies, mais pas d’accueillir la population de l’actuelle capitale. On parle comme lieu de construction du site de l’aéroport d’Itami, dans le Kansai, près d’Osaka. Le site internet Wired.co.uk qui semble bien renseigné parle même de la construction d’une tour de bureaux haute de 652m.

On ne sait pas trop si l’on doit se réjouir que le gouvernement japonais soit prêt à envisager des mesures extrêmes pour assurer le bon fonctionnement du pays, ou bien s’effrayer de voir qu’il prennent l’imminence de l’arrivée d’un gros séisme tellement au sérieux.

Partager sur Facebook
Partager sur Facebook
Sauver sur Pinterest
Partager sur Google+
https://www.ici-japon.com/extreme/projet-fou-5-tokyo2/
Flux RSS

12 Réponse à “Projet fou 5: Tokyo II”

  1. cedric08 dit :

    Bon ba un Tokyo à visiter un plus …. pour mon prochain voyage!

  2. Aiji dit :

    Ca fait très film post-apocalyptique. “Les politiques et dirigeants de grandes entreprises se réfugièrent alors dans une ville à l’abri afin de continuer à diriger le monde” ^^

  3. Vince dit :

    Un Tokyo 2, on se rapproche d’evangelion et du Tokyo 3 si mes souvenir sont bons!
    Du coup les anges arriveront peut-être avant le tremblement.

  4. ergogan dit :

    projet fou projet fou ……. pas tant que ça

    que le gouvernement prévois une base de replis pour éviter au pays d’être paralysé aux moments critiques est sommes toutes normale

    c’est juste les dimensions qui sont un peu extreme

    il y a juste un truc qui me turlupine : en cas de gros pépin ( le big one entre autres ) , comment seront sélectionné les travailleurs qui seront évacué vers cette ville de replis ? à mon humble avis , les sinistrés pourraient très mal vivre ce choix qui les condamnes à des jours de misères pendant que leurs collègues sont sauvés car jugé plus “utiles”

    • Tev dit :

      Je ne pense pas qu’il soit question de choisir qui sera déplacé ou non. C’est avant tout un endroit pour travailler, donc si tu travailles pour un organisme gouvernemental ou une compagnie qui a des bureaux là-bas tu y vas. Sinon tu vas ailleurs. Les sinistrés éventuels n’ont pas d’intérêts particuliers à aller dans la nouvelle ville plutôt qu’ailleurs au Japon.

  5. AoiAnoSora dit :

    C’est bien égoïste quand même.. Y’a interêt à mettre trous les artistes dedans ! ><

  6. Maaku dit :

    Moi je trouve ça super comme idée ! Il faut pas voir ça d’un point de vue trop négatif ;D Cette deuxième ville va servir pour que le gouvernement se “réfugie” là-bas pour continuer à gouverner le pays. Vous aimez mieux que le gouvernement reste dans les décombres à se tourner les pouces ? D’après moi, c’est mieux qu’ils se réfugient et qu’il gère l’armée et les services médicaux pour leur dire : «Bon vous, aller là-bas, vous…» Et pour ceux qui vont se trouver dans la ville détruite, ils vont aider les blesser, chercher les disparus, etc. Tout le monde trouve son compte 😉

  7. Kentshi dit :

    C’est pas impossible !!!
    Les japonais ont une forte créativité et une immense imagination (il suffit de voir les histoires de mangas, de films, de dramas etc …).

  8. Karibou dit :

    C’est un projet assez intéressant pour pouvoir reconstruire après une destruction massive… Si ça peut aider les sinistrés après que les organismes gouvernementaux et les grandes compagnies soient sauvées, pourquoi pas?

  9. bikuta dit :

    Moi je trouve pas que ce soit une bonne idée au lieu de mêtre de l’argent dans une nouvelle ville autant créer un CG de secour à Osaka et garder l’argent pour des batiments d’acceuil pour les futur sinistrés !

  10. Raphael dit :

    Prevoir la destruction est malheureusement un mal necessaire si le pays veut pouvoir fonctionner correctement apres un evenement majeur.
    Mais ne serait-il pas plus simple et surtout moins couteux de mettre en place des cellules d’accueil dans les grandes villes du pays comme Osaka, Nagoya ou Sapporo.

Laisser un message