bouton
accueil
japonaismembre
plan_site
 Connexion   Inscription    FAQ    Candysan

Index du forum » Ailleurs en Asie » Autres pays d'Asie




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
 Message  Publié : 01 Jan 2006, 22:14 
30. LE QI

Image

Le qi ou chi' (prononcer un« dji »aspiré en chinois ; prononcer « ki » 気 en japonais), désigne l'" énergie vitale", le "souffle vital", ou plus simplement le "souffle". Il s'agit d'un concept essentiel de la pensée chinoise (voir l'article Spiritualité) qui a donné naissance notamment aux arts martiaux et aux arts de guerison comme l'acupuncture,le tai-chi-chuan ou le Qi gong ou encore au feng-shui.

Avec cette approche, le qi englobe tout l'univers et relie les êtres entre eux ; dans un organisme vivant , il circule à l'intérieur du corps par des méridiens qui se recoupent tous dans le « centre des énergies » appelé seika tanden au Japon et dantian en Chine.

Dans la cosmologie chinoise, le qi ou souffle originel (元气, yuanqi) précède la scission binaire du yin et du yang, elle-même à l'origine des dix-mille êtres ( wanwu) qui composent tous les êtres du monde. On remaquera que le qi est à l'oùuvre dans les règnes vivants, mais également dans le règne minéral : les nervures du jade, en particulier, sont considérées comme inter-agissant avec les veines du corps humain. Par ailleurs, dans la peinture chinoise, les strates géologiques des montagnes sont une des manifestations macro-cosmiques du qi.

Ainsi, le concept de qi n'a pas d'équivalent précis en Occident, si ce n'est l'"énergie vitale" ( ou encore l'"énergie vitale universelle") présente dans toutes les manifestations de la nature .

Dans la philosophie chinoise, le qi est associé au li (理), principe structurel ayant une connotation morale.

La notion de qi est à l'origine de techniques de la médecine traditionnelle chinoise, comme l'acupuncture et les massages qui consiste à stimuler les points de rencontre des méridiens ; l'équilibre alimentaire et l'exercice (gymnastique telles le taijiquan ou tai chi chüan et massages préventifs comme dans le qi gong, 气功) ont pour but de maintenir l'équilibre et le dynamisme du qi dans le corps. De même au Japon, le but du shiatsu (massages) et des exercices physiques (dont les exercices respiratoires) est de stimuler le ki ; le kiatsu est une technique de soin par imposition des mains et stimulation du ki du malade, utilisé par exemple sur une personne inconsciente.

SOURCE:Wikipedia


Dernière édition par PLAY-CHAN le 02 Jan 2006, 22:12, édité 2 fois.

Haut 
  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 01 Jan 2006, 22:59 
31. QI (l'Etat)

Image
État du Qi (calligraphie chinoise ancienne, -220)

Qi (齊; pinyin : qi2) était un État relativement puissant durant la Période des Printemps et des Automnes et la Période des Royaumes Combattants. Sa capitale était Linzi, qui correspond aujourd'hui à la ville de Zibo au Shandong. En -384, le coup d'État de la famille Tian mis fin au règle de plusieurs siècles de la famille Jiang. Sa capacité à venir à bout d'ennemis de taille plus importante, comme le Chu et le Qin en fit une force avec laquelle il fallait composer à ces époques. En -288, Min Wang fut déclaré Empereur de l'Est, tandis que le dirigeant de Qin était considéré comme l'Empereur de l'Ouest. L'État fut conquis en -221 par le Qin. Sa défaite acheva l'unification complète de la Chine.

SOURCE:Wikipedia


Haut 
  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 07 Jan 2006, 21:05 
Hors-ligne
Donateur

Inscription : 30 Juil 2005, 17:52
Message(s) : 1007
Localisation : Japan, Morioka
32. Saipan

Ile faisant partie de l'archipel des mariannes, elle fut d'une importance cruciale pour les Américains pendant la seconde guerre mondiale.

Ce fût en effet de cette île (ainsi que Tinian, île voisine) que décollaient la majorité des B29 en route pour des missions de bombardements sur le Japon. L'unité de B29 dont faisait partie le fameux "Enola Gay" était justement basé sur cet archipel

Ancienne colonie japonaise, les américains ont euent énormement de peine pour sa capture(et ce à cause d'une trés forte résistance).
Au terme de la bataille de Saipan, on dénombre 40000victimes civiles japonaises, 9000 s'étant suicidée du haut de la falaise connue aujourd'hui sous le nom de "banzai".

Image
La bataille de Saipan

Aujourd'hui, après ce drame national, on pourrait penser que les japonais n'aient plus envie de revoir cet archipel, mais la réalité est tout autre. A seulement 3 heures d'avion du Japon, le climat trés doux de Saipan en fait une destination de rêve pour les japonais. Une majeur partie de l'île est d'ailleurs transformée en station balnéaire.

Image

Source : diverses, mes cours, différents livre de la seconde guerre mondiale, et photo prise sur le net.

_________________
Fan des sous-doués


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 07 Jan 2006, 22:08 
Hors-ligne

Inscription : 02 Nov 2005, 11:27
Message(s) : 150
33. Masutatsu Oyama

Image

Masutatsu Oyama est né en le 27 juillet 1923 en Corée du Sud. Il découvrit à l'Âge de 9 ans le Kempô chinois et les arts martiaux anciens de Corée.

Le jeune Masutatsu est un garçon turbulent. Et a 14 ans, son père l'envoie se calmer au Japon à l'école militaire de Yamanachi. A Tokyo, il suit l'enseignement des plus grands, parmi lesquels Ô Sensei Funakoshi Gichin. Nidan en deux ans, il remporte en 1947 le premier "All Japan Tournament" réunissant tous les styles de karaté do. A 20 ans, il passe avec succès son 4e dan de karaté. Il pratique le Judo à l'académie militaire et 4 ans plus tard obtient son 4e dan.

Sur les conseils de So Nei Chu, expert de Gojû Ryu, il s'exile pour méditer 3 ans dans la solitude des monts Kiyosumi. Yashiro, un de ses élèves relève le défi et l'accompagne dans sa solitude. Il s'impose une discipline de fer et un entraînement rigoureux. Il puise dans les formes anciennes coréennes le travail des coups de pieds auxquels il ajoute les balayages et les attaques dans les jambes. Le Gojû Ryu lui inspire les techniques de poing et le travail respiratoire. Il tire du Shotokan les principes de base du mouvement linéaire et y ajoute pour les gradés les formes circulaires du Taikiken de Maître Kenichi Sawai. Yashiro "craque" au bout de 6 mois, et son mécène doit lui aussi l'abandonner au bout de 14 mois, l'obligeant ainsi à mettre un terme à cette épreuve.

Quand il revient à la civilisation en 1950, il teste sa force sur un taureau. Il en affrontera 52 dans sa vie, en tuera 3, se contentant le plus souvent de leur briser les cornes du tranchant de la main. En 1952, il entame une tournée triomphale de démonstration et de défis aux Etats Unis puis en Asie en affrontant karatékas, boxeurs, lutteurs et autres adversaires qu'il domine largement.

En 1953, il ouvre le premier Dojo Kyokushinkai dans un quartier de Tokyo : Meijiro.
1964 voit l'ouverture du premier Honbu Dojo, et c'est en fait seulement à cette date que Maître Oyama donne à son style le nom de Kyokushinkai (l'école de l'ultime vérité).

Maître Oyama meurt en avril 1994 et reste a l'heure actuelle le plus grand karateka du monde. Le film Fighter in the Wind qui est sortis il y a peu lui est meme dedié.

Source : http://assnkara.free.fr/hist_kyo.htm


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 08 Jan 2006, 14:33 
Hors-ligne

Inscription : 17 Oct 2005, 22:39
Message(s) : 202
Localisation : Sur mon tracteur je pense à toi puis moi...
34. La Shaw Brothers

Image

Société de production de films fondée en 1924 par Tan Sri Runme Shaw (1901-1985) à Shanghai, la Shaw Brothers deviendra la rampe de lancement du cinéma de Hong Kong en Chine et dans le monde.

D'abord implantée à Shanghai, la firme s'appelle dans un premier temps la Unique Film Company. Elle distribue dans des cinémas d'abord en Malaisie et Singapour, puis dans toute la Chine, des films principalement occidentaux muets et ensuite parlants.

En 1950, Runde Shaw fonde la Shaw and Sons Ltd dont la principale activité est de produire des films en mandarin pour tout le sud-est asiatique. En outre Sir Run Run Shaw fut un ardent collaborateur de Masaichi Nagata, président de la compagnie Daiei au japon, lorsqu’il créa l’Asian film festival en 1953 comme vitrine du cinéma asiatique, qui devint un formidable puit de récompenses pour les studios Shaw.

Image

Runde Shaw, en brillant légiste et fin stratège, insuffle de nouvelles directions capitales. Il crée une nouvelle compagnie de production, la Shaw Brothers, en 1958. Puis, c’est l’ouverture officielle de 46 hectares de studios de tournage inaugurés le 6 décembre 1961 à l'est de Kowloon situés dans la Clearwater Bay. Les studios Shaw sont nés. C'est également le moment du passage des films de la Shaw à la couleur.

Image

1957 - 1983 fut l’Âge d’or de la Shaw avec de nombreuses récompenses et l’émergence des premières grandes stars.

Si c'est à ses Wu Xia Pian (film de sabre historique) que la Shaw doit principalement sa renommée, il ne faut pas oublier que ce genre n'est qu'un des aspects de la production forcenée de la boite jusque dans les années quatre-vngts: il faut noter les films de kung-fu, les mélodrames, les films historiques, films de monstres...

Image

Progressivement concurrencée par une nouvelle génération de film et de boite de production (la Golden Harvest qui produira Bruce Lee et Jackie Chan et la Film Workshop de Tsui Hark qui produira aussi John Woo), c'est le déclin de la Sahw jusqu'à sa mort officielle en 1983.

Nombres de grands réalisateurs contribuerent au succès de la Shaw, tels Chang Cheh (réalisateur de la trilogie du Bretteur Manchot, équivalent HK de Zatôichi), Chu Yan (Le tigre de Jade, la guerre des clans,...), King Hu (A touch of Zen entre autres). Il faut aussi noter les acteurs qui furent les premières stars de l'industrie chinoises: Lo Lieh, Ti Lung, Jimmy Wang Yu,...

Source et article très complet avec des dossiers


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 14 Jan 2006, 14:05 
Hors-ligne
Donateur

Inscription : 30 Juil 2005, 17:52
Message(s) : 1007
Localisation : Japan, Morioka
35. Chang'an 長安

Construite selon un plan rectangulaire, c'était une vile qui mesurait environ 8km de large sur 10 de long et qui s'abritait derrière d'épaisses murailles. Avec près d'un millions d'habitants pendant la dynastie des Tang, c'était sans doute la plus forte concentration urbaine du monde.

Capitale des trois dynasties Qin, Han et Tang en Chine, de 221 Av JC à 907 de notre ère, c'est lors de cette dernière dynastie, que l'empire voisin du soleil levant, encore primitif, n'ayant aucune cité ni construction de ce genre, décide d'en copier la structure pour construire 奈良 Nara, de dimension plus modeste (en 710). Nara devait devenir la capitale de l'empire jusqu'a la fin du 8ème siècle, période à laquelle la cour, soucieuse de se dégager de l'emprise des grandes fondations bouddhiques, transfera cette capitale à Heian 平安.C'est la grande époque où le Japon chercher à se forger une identité culturelle et à bÂtir un empire digne de ce nom, en empruntant au chinois un maximum de choses via les ambassades. Faute d'une population suffisante, la partie occidentale de Nara ne sera jamais achevée...

Aujourd'hui au sud de l'actuelle ville de Xi'an 西安, elle se trouve sur la route de la soie, et à donc connue une activité commerciale importante dont il subsite encore des traces, comme l'importance de la population musulmane dans cette ville, présence remontant certainement aux commerçants Arabes ou Perses au moyen Âge.

A noter que Xi'an est jumelée avec Pau en france (:lol:) Québec au Canada et Kyoto au Japon.

Sources: Mes cours d'histoires du Japon, wikipédia (pour la photo, les Hanzi de Xi'an et Chang'an, l'actuelle Xi'an et ses jumelages).



Image
Position de la capitale ancienne par rapport à Xi'an, ville actuelle

_________________
Fan des sous-doués


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 26 Jan 2006, 11:20 
Hors-ligne
Donateur

Inscription : 30 Juil 2005, 17:52
Message(s) : 1007
Localisation : Japan, Morioka
36. Les grands Bouddhas de Bâmiyân

Située à 230km au nord ouest de Kaboul, la vallée de Bâmiyân abrite deux statues de Bouddhas immenses (53 et 35mètres de haut) faîtes à même la falaise, dans un mélange d'art grec / bouddhiste, leurs origines étant datées du 5 ou 6ème siècle.

En effet, en plein sur la route de la soie, Bâmiyân se trouve être un carrefour entre le monde occidental et oriental. Il devient donc un important centre religieux où se trouvaient plusieurs monastères bouddhiques, les arts occidentaux et orientaux se mélangeant içi.

En 2001, après pourtant avoir survécu aux grandes conquêtes musulmanes, à Genghis Khan et les mongols en 1222 et l'invasion russe des années 80, le mollah Mohammed Omar ordonne la destruction des statues ( à cause du rôle "d'idoles") , et ce malgré les protestations de l'opinion internationale, du désaccord des autorités religieuses des pays musulmans alentours et du manque d'unanimité sur ce sujet au sein du gouvernement Taliban.
Après plusieurs semaines de bombardements, il n'en reste rien, et leur restauration ne fait pas partie des priorités de l'UNESCO.

Image

En savoir plus.

_________________
Fan des sous-doués


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 28 Jan 2006, 12:57 
Hors-ligne

Inscription : 31 Juil 2005, 17:17
Message(s) : 1088
Localisation : France
37. Le Bharatha natyam

Le Bharatha natyam est une des danses classiques indiennes les plus importantes (avec le kathakali, l'odissi, le devadasi, le mohiniyattam ... etc.).
Baratha signifie Inde (en hindi) et nathyam danse (en tamoul). Les danseuses. C'est une danse sacrée, et les danseuses reproduisent souvent les postures des statues de la mythologie hindoue, leur danse racontent souvent l'histoire de dieux. Les chorégraphies des films indiens sont souvent inspirées de cette danse (ainsi que des autres danses indiennes)

[center]Image[/center] (source) Les différentes figures de Bharatha natyam.

_________________
Veux-tu avoir la vie facile ? Reste toujours près du troupeau, et oublie-toi en lui.
[Friedrich Nietzsche]


Dernière édition par neeraja le 28 Jan 2006, 15:13, édité 1 fois.

Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 28 Jan 2006, 15:03 
Hors-ligne

Inscription : 31 Juil 2005, 17:17
Message(s) : 1088
Localisation : France
38. Kollywood

Souvent, les gens ne connaissent du cinéma indien que Bollywood, alors qu'il n'en représente qu'une partie. Bollywood est le résultat du mélange de Bombay* (capitale du cinéma indien de langue hindi) et de Hollywood. Mais il existe plusieurs sortes de cinéma en Inde, différenciées par la langue.
Kollywood représente le cinéma en tamoul (Kollywood = Hollywood + Kodambakkam (district de Madras* où sont situés les studios de cinéma). Et Tollywood est la capitale du cinéma indien en Telugu (autre langue indienne).Et Mollywood pour le malayalam.

Les grands acteurs et actrices les plus connus du cinéma de Kollywood sont Kamal Asan, Aishwarya Rai, Rajinikanth, Mani Ratnam...

Pour plus d'infos...
Critique du film Chandramukhi[center]Image[/center]
* La ville Bombay a changé de nom et s'appelle maintenant Mumbai, ainsi que Madras qui s'appelle Chennai et Calcutta qui devient Kolkatta.

_________________
Veux-tu avoir la vie facile ? Reste toujours près du troupeau, et oublie-toi en lui.
[Friedrich Nietzsche]


Dernière édition par neeraja le 28 Jan 2006, 15:57, édité 1 fois.

Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 28 Jan 2006, 15:53 
Hors-ligne

Inscription : 31 Juil 2005, 17:17
Message(s) : 1088
Localisation : France
39. Amitabh Bachchan

Amitabh Bachchan est l'Acteur indien. Devenu un mythe vivant en Inde, certains l'ont même quasiment hissé au rang de Dieu.
Il a joué dans plus de 125 films, a fait de la politique, participé à de nombreux évènements, présenté l'équivalent de "qui veut gagner des millions" en Inde etc. Il est l'acteur le mieux payé du cinéma hindi, en moyenne un million de dollars, et reste à plus de soixante ans une valeur sûre. Il est le premier acteur indien dont la figure de cire trône chez Madame Tussaud, et il a été nommé Star du Millénaire dans un sondage réalisé par la BBC.

[center]Image Image Image[/center]
[center] Amitabh et sa femme Jaya, jeunes, et leur fils Abhishek, qui est aussi une star en Inde [/center]

-> voir biographie complète et filmographie

_________________
Veux-tu avoir la vie facile ? Reste toujours près du troupeau, et oublie-toi en lui.
[Friedrich Nietzsche]


Haut 
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
 
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Index du forum » Ailleurs en Asie » Autres pays d'Asie


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

 
 

 
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers :