bouton
accueil
candysanmembre
plan_site
 Connexion   Inscription    FAQ    Candysan

Index du forum » Le coin détente » Littérature




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 107 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
 Message  Publié : 01 Juin 2006, 15:14 
Hors-ligne
Donateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 31 Mars 2006, 22:38
Message(s) : 1515
Localisation : PARIS X
Âge : 35
benbenthepenguin a écrit :
Citer :
Fais du bien à un bourricot il te chiera dans la main


Je sais pas qui en est l'auteur, mais je l'utilise tout les jours :roi: . Et puis c'est super classe.


C'est toi qui en est l'auteur je crois :roll: et comme tu disais si bien également...
Jean Paul Sartre a dit "tant va la cruche à l'eau que bourricot chie par terre"...

Un grand moment :cool:

_________________
Image
Jin Photo
Magical


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 05 Juin 2006, 18:13 
Hors-ligne

Inscription : 29 Mai 2006, 18:39
Message(s) : 648
Localisation : Nord
Âge : 33
"Si d'une discussion pouvait sortir la moindre vérité, on discuterait moins."
- Jules Renard

"Ne vous souciez pas de n'être pas remarqué; cherchez plutôt à faire
quelque chose de remarquable." - Confucius

"Je ne peux rien pour qui ne se pose pas de questions." - Confucius


"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique: Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi!" - Albert Einstein

"La seule chose absolue dans un monde comme le nôtre, c'est l'humour." - Albert Einstein

"Le rythme de la vie moderne ne nous permet pas de nous arrêter un instant sur le bord du trottoir de l'existence." - Pierre Dac

"A celui, quelles que soient sa culture et son origine, qui reconnaît avec moi que sous le Ciel il n'existe qu'une seule famille. C'est ton courage et tes propres pensées percutantes qui créeront pour nous tous un futur plus lumineux." - Bruce Lee


"C'est à chacun de chercher son propre accomplissement. Il n'existe pas de maître ayant le pouvoir de le lui conférer." - Bruce Lee

"Soyez un "éveillé", plutôt qu'un automate" - Bruce Lee

"Il y a une parcelle de vérité en toute chose. La nature enseigne même si parfois elle induit en erreur." - Bruce Lee

"L'homme vraiment sérieux, pressé de découvrir la réalité de la vérité, ne reconnaît aucun style. Il vit seulement au sein de ce qui est." - Bruce Lee

"Si vous ne voulez pas déraper demain, dites la vérité aujourd'hui." - Bruce Lee

"L'humilité constitue la fondation de l'honneur, exactement comme le sous-sol vis-à-vis d'un immeuble élevé." Bruce Lee

"Si vous faites n'importe quoi de votre vie, il se trouvera toujours une personne pour vous harceler. Parader est la gloire des fous." - Bruce Lee

"L'amour de jeunesse est une flamme: très belle, souvent brûlant et féroce mais encore ténue et vacillante. L'amour à l'Âge de raison et chez un coeur discipliné ressemble à du charbon: il brûle longtemps et sans répit." - Bruce Lee

"Les maladies se frayent un chemin par la bouche, le malheur en sort." - Bruce Lee

"La connaissance vous procurera la puissance; le caractère le respect." - Bruce Lee

bon voila j'arrete sinon je vais tout saturer, pourtant il y en a encore tellement!!!

_________________
[center]Impermanence
Comment décrire ce monde – un oiseau aquatique
De son bec perle une goutte où se mire le reflet de la lune.
[/center]
[center]Eihei Dôgen[/center]


Dernière édition par Lusitano Nanbanjin le 28 Mai 2007, 19:16, édité 1 fois.

Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 05 Juin 2006, 19:14 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Mai 2006, 17:51
Message(s) : 279
Localisation : Perpinyà
Âge : 39
"l'espoir fait vivre .... et l'envie de chier fait courir" (de ma mere lol)


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 10 Juil 2006, 22:56 
Hors-ligne

Inscription : 19 Avr 2006, 21:29
Message(s) : 18
Localisation : Metz
Bonsoir!
Bon je vais casser l'ambiance ....
"Sache souffrir mais ne dis rien qui puisse troubler la souffrance des autres"
Leon Paul Fargues
:jap:
Ok ok je sors !!!


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 10 Juil 2006, 23:29 
Hors-ligne

Inscription : 03 Juil 2006, 20:19
Message(s) : 102
Localisation : Arf... Plouf
Proverbes bretons :

An hani ne vez ket joä doc'htoñ a-pa arriw a vez joä doc'htoñ a-pa y- kuit
(Celui qui ne fait pas plaisir en arrivant fait plaisir en partant)

Gortosit an nos ewid lavared eo bet kàer an deiz
(Attendez la nuit pour dire que le jour a été beau)

Neb so lemm beg e deod a rank bezañ kaled kostez e benn
(Celui qui a le bout de la langue tranchant se doit d'avoir le bord de la tête dur)

Pa gasser ar paour d'an douar
kloc'h bras ar barres so bouzar
(Quand on conduit le pauvre en terre
la grande cloche de la paroisse est sourde)


C'est mes préférée ^^ Y'en a d'autres ici :http://fr.wikipedia.org/wiki/Proverbes_bretons

_________________
Ne jetez pas la pierre à la femme adultère,
Je suis derrière.

Brassens


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 11 Juil 2006, 15:46 
Hors-ligne

Inscription : 04 Juil 2006, 16:35
Message(s) : 162
Localisation : Berugii
Chuck Norris:

"Je mets les pieds ou je veux... et c'est souvent dans la gueule!"
"Toi, tu commences à me baver sur les rouleaux..."
"Si tu te pointes encore, tu peux être sûr que tu repars avec la bite dans un tupperware!"


Jean-Claude Van Damme:

"Je suis fasciné par l'air. Si on enlevait l'air du ciel, tous les oiseaux tomberaient par terre... Et les avions aussi... En même temps l'air tu peux pas le toucher... ça existe et ça existe pas... Ca nourrit l'homme sans qu'il ait faim... It's magic... L'air c'est beau en même temps tu peux pas le voir, c'est doux et tu peux pas le toucher... L'air c'est un peu comme mon cerveau..."

(mythique)

Autres:

"Si tu es muet comme une taupe et myope comme une carpe, dis-toi que ça aurait pu être pire."

"Toutes les choses ont une fin, sauf la saucisse qui elle en a deux" :bleu:


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 19 Avr 2007, 17:57 
Hors-ligne

Inscription : 19 Avr 2007, 14:31
Message(s) : 81
Localisation : Dordogne (24)
Rien de drôle là dedans, mais ce sont les paroles de Morihei Ueshiba, ô senseï, fondateur de l'aikido:


"En aikido, il n'y a pas de fin. La voie est sans limite, c'est une fontaine inépuisable"

"Le principe essentiel de l'aikido est de s'harmoniser avec le mouvement de l'Univers : c'est devenir Un avec l’Univers même"

"Pour celui qui a compris le principe essentiel de l'aikido, l'Univers est en lui ; moi, je suis l'Univers"


"...percevez la vrai forme du ciel et de la terre, et votre propre vrai forme vous illuminera"

Faut pas voir ça comme de la mégalomanie biensûr, mais comme une conscience totale de ce qui l'entoure...


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 19 Avr 2007, 23:08 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Avr 2007, 10:48
Message(s) : 744
Localisation : France, Seine et Marne
Âge : 30
How happy is the blameless Vestal's lot !
The world forgetting, by the world forgot
Eternal sunshine of the spotless mind
Each prayer accepted, and each wish resigned

_________________
One Shot Not, I Hope Not

For Relaxing times, Make it Suntory time


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 28 Mai 2007, 01:38 
Hors-ligne

Inscription : 05 Mai 2006, 14:30
Message(s) : 460
Localisation : Lyon
Âge : 33
Antonin Artaud nous raconte:

ici c'est pour l'écouter :P

Voici le texte:

« J’ai appris hier
(il faut croire que je retarde, ou peut-être n’est-ce qu’un faux bruit, l’un de ces sales ragots comme il s’en colporte entre évier et latrines à l’heure de la mise aux baquets des repas une fois de plus ingurgités),
j’ai appris hier
l’une des pratiques officielles les plus sensationnelles des écoles publiques américaines
et qui font sans doute que ce pays se croit à la tête du progrès.
Il paraît que parmi les examens ou épreuves que l’on fait subir à un enfant qui entre pour la première fois dans une école publique, aurait lieu l’épreuve dite de la liqueur séminale ou du sperme,
et qui consisterait à demander à cet enfant nouvel entrant un peu de son sperme afin de l’insérer dans un bocal
et de le tenir ainsi prêt à toutes les tentatives de fécondation artificielle qui pourraient ensuite avoir lieu.
Car de plus en plus les américains trouvent qu’ils manquent de bras et d’enfants,
c’est à dire non pas d’ouvriers
mais de soldats,
et ils veulent à toute force et par tous les moyens possible faire et fabriquer des soldats
en vue de toutes les guerres planétaires qui pourraient ensuite avoir lieu,
et qui seraient destinées à démontrer par les vertus écrasantes de la force
la surexcellence des produits américains,
et des fruits de la sueur américaine sur tous les champs de l’activité et du dynamisme possible de la force.
Parce qu’il faut produire,
il faut par tous les moyens de l’activité possibles remplacer la nature partout où elle peut-être remplacée,
il faut trouver à l’inertie humaine un champ majeur,
il faut que l’ouvrier est de quoi s’employer,
il faut que des champs d’activité nouvelle soient crées,
où ce sera le règne enfin de tous les faux produits fabriqués,
de tous les ignobles ersatz synthétiques
où la belle nature vraie n’a que faire,
et doit céder une fois pour toutes et honteusement la place à tous les triomphaux produits de remplacement
où le sperme de toutes les usines de fécondation artificielle
fera merveille
pour produire des armées et des cuirassés.
Plus de fruits, plus d’arbres, plus de légumes, plus de plantes pharmaceutiques ou non et par conséquent plus d’aliments,
mais des produits de synthèse à satiété,
dans des vapeurs,
dans des humeurs spéciales de l’atmosphère, sur des axes particuliers des atmosphères tirées de force et par synthèse aux résistances d’une nature qui de la guerre n’a jamais connu que la peur.
Et vive la guerre, n’est-ce pas ?
Car n’est-ce pas, ce faisant, la guerre que les Américains ont préparée et qu’il prépare ainsi pied à pied.
Pour défendre cet usinage insensé contre toutes les concurrences qui ne sauraient manquer de toutes parts de s’élever,
il faut des soldats, des armées, des avions, des cuirassés,
de là ce sperme
auquel il paraîtrait que les gouvernements de l’Amérique auraient eu le culot de penser.
Car nous avons plus d’un ennemi
et qui nous guette, mon fils,
nous, les capitalistes-nés,
et parmi ces ennemis
la Russie de Staline
qui ne manque pas non plus de bras armés.
Tout cela est très bien,
mais je ne savais pas les Américains un peuple si guerrier.
Pour se battre il faut recevoir des coups
et j’ai vu peut-être beaucoup d’Américains à la guerre
mais ils avaient toujours devant eux d’incommensurables armées de tanks, d’avions, de cuirassés
qui leur servaient de boucliers.
J’ai vu beaucoup se battrent des machines mais je n’ai vu qu’à l’infini
derrière
les hommes qui les conduisaient.
En face du peuple qui fait manger à ses chevaux, à ses bœufs et à ses ânes les dernières tonnes de morphine vraie qui peuvent lui rester pour la remplacer par des ersatz de fumée,
j’aime mieux le peuple qui mange à même la terre le délire d’où il est né,
je parle des Tarahumaras
mangeant le Peyotl à même le sol
pendant qu’il naît,
et qui tue le soleil pour installer le royaume de la nuit noire,
et qui crève la croix afin que les espaces de l’espace ne puissent plus jamais se rencontrer ni se croiser.

C’est ainsi que vous allez entendre la danse du
TUTUGURI »


Rien de particulièrement exceptionnel, mais tout de même...discourir ainsi à la radio! 20 ans de censure...

_________________
http://zebrezou.canalblog.com/


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 28 Mai 2007, 19:29 
Hors-ligne

Inscription : 29 Mai 2006, 18:39
Message(s) : 648
Localisation : Nord
Âge : 33
"les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités." Lao-Tseu

"Comme les hommes marchent presque toujours sur les chemins frayés par d'autres et procèdent dans leurs actions par imitation, et qu'il n'est pas possible de se tenir tout à fait dans les voies d'autrui ni d'égaler le génie de ceux qu'on imite, l'homme sage doit toujours s'engager dans les voies frayées par des grands hommes et imiter ceux qui ont été tout à fait excellents, de façon que si son génie n'y peut parvenir, il en garde au moins quelque relent; et faire comme les archers avisés qui, connaissant la force de leur arc, si le but qu'ils veulent frapper leur paraît trop éloigné, prennent leur visée beaucoup plus haut que le lieu fixé, non pour que leur flèche parvienne à une telle hauteur, mais pour que cette visée si haute leur permette d'atteindre le point désigné." Machiavel

_________________
[center]Impermanence
Comment décrire ce monde – un oiseau aquatique
De son bec perle une goutte où se mire le reflet de la lune.
[/center]
[center]Eihei Dôgen[/center]


Haut 
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
 
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 107 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Index du forum » Le coin détente » Littérature


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

 
 

 
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers :  
cron