Vivre à l’étranger: France vs Japon vs Chine vs Canada (4)
Commentaires 24

Vivre à l’étranger: France vs Japon vs Chine vs Canada (4)

icon Voir tous les articles sur la série “Vivre à l’étranger”

Courses et shopping

Mine de rien c’est très important de pouvoir faire ses courses normalement, de pouvoir s’habiller, de trouver des sucreries qui nous plaisent et d’autres choses comme ça.

Le Japon c’est à la fois le pire et le meilleur. J’en ai déjà parlé plusieurs fois sur Ici Japon, au Japon je ne trouve presque rien à ma taille. Quasiment tous mes vêtements et la plupart de mes chaussures je les ai acheté en Thaïlande ou en Inde avant de m’installer à Tokyo car j’avais prévu le problème. Avec le temps je commence à m’habituer, j’ai trouvé un magasin où acheter des chapeaux, j’ai réussis à trouver des baskets sympas etc. Mais ça reste galère.
Si on met de côté ce problème de taille, le Japon, et surtout Tokyo, c’est tout de même LE pays du shopping. On voit des centres commerciaux pousser par dizaines dans toutes les villes d’Asie mais on est toujours loin de ce qu’on trouve à Tokyo. Que ce soit pour la mode, l’électronique, le sport, la musique, les loisirs ou le luxe il y a tout ce que l’on peut imaginer à Tokyo. Il y a le choix et surtout la qualité. C’est souvent assez cher en revanche mais d’un autre côté on peut aussi se faire plaisir sans se ruiner si on fait attention. Côté supermarchés c’est un peu déstabilisant au départ mais c’est en fait très simple de faire ses courses au Japon. Il y a beaucoup de produits frais et aussi des plats tout fait, voire des bentos, un peu partout. Autres bons points pour le Japon: le personnel est extrêmement accueillant, et les emballages sont très soignés.

La Chine est devenu un pays dans lequel les gens qui ont un peu d’argent consomment énormément, mais c’est très différent du Japon. Déjà faire ses courses dans un supermarché chinois est une vraie galère. Les produits vendus sont radicalement différents et c’est très difficile de savoir quoi acheter et comment le préparer. Heureusement qu’il y a souvent des plats tout fait que l’on peut acheter en pointant du doigt.
Heureusement aussi qu’il y a de plus en plus d’enseignes étrangères qui arrivent dans le pays (Carrefour, Auchan, Metro, Wal-Mart, Tesco). Ces supermarchés sont très différents de ceux qu’on trouve en Occident, avec des produits adaptés à la population locale, mais on peut au moins y acheter des pâtes et des steaks. Metro va même plus loin en proposant une majorité de produits importés de l’étranger (fromage Président, Nutella etc.), c’est super cher mais on est tout de même content. Mais de toute façon, en Chine, ça coûte souvent moins cher de manger dehors que de cuisiner à la maison.
Pour le Shopping on trouve vraiment tout ce que l’on veut mais les produits de marque (vêtement, électronique…) sont aussi presque chers qu’ailleurs, et paraissent donc hors de prix par rapport au coût de la vie en général. Après il y a énormément de contrefaçons, et presque tous les produits chinois destinés au marché chinois sont vraiment merdiques. C’est le seul pays que je connaisse où, avant de payer un produit, on le teste pour voir s’il n’est pas déjà cassé dans l’emballage.

Même si je ne suis pas un mordu de shopping je prenais beaucoup de plaisir au Canada, à Montréal, que ça soit dans les grands centres commerciaux reliés les uns aux autres, ou dans les rues commerçantes. Par rapport à la France tout paraît moins cher et aucun problème de taille comme au Japon. L’un des gros plus du Québec par rapport aux autres endroits c’est d’avoir un choix énorme en livres, aussi bien en français qu’en anglais, et les librairies de Montréal sont vraiment top.
Du côté des supermarchés aucun problème pour moi. Il n’y a pas vraiment de produits qui étonnent un français et les magasins sont plutôt pratiques et agréables.

La France enfin est de très loin le pays où je prends le moins de plaisir à faire du shopping. Je ne connais pas bien Paris mais dans tous les endroits où j’ai habité je n’ai jamais eu l’impression d’avoir un choix énorme et surtout tout est hors de prix. Un simple jeans Levis coûte facilement trois fois plus cher qu’au Canada, et quand on voit les prix à la FNAC on a juste envie de faire ses achats sur internet. Après ça n’est pas la faute des commerçants, c’est surtout que les charges et les taxes sont sans comparaisons avec les autres pays.
Faire ses courses en France c’est super pratique et je pense que c’est le pays du monde qui a les meilleurs super/hypermarchés. Par contre la nourriture est chèèère et le passage à la caisse est un enfer. Et d’après ce que j’entends la qualité des produits proposés en rayons se dégrade petit à petit.

Mon classement:

1. Japon
2. Canada
3. France
4. Chine

Harajuku
Commentaires 8

Harajuku

On parle aussi de Harajuku sur le blog
Situé entre Shinjuku et Shibuya, Harajuku est l’un des points chauds de Tokyo. C’est sans doute le quartier le plus diversifié de la capitale et l’un des plus appréciés des amateurs de photos.

Le Harajuku des jeunes

Située près de la station de trains, la rue Takeshita est la principale attraction du quartier. C’est une petite rue piétonne toujours bondée que l’on traverse en suivant le rythme de la foule. On y trouve quantité de petits magasins et quelques marchands de glaces ou de crêpes. On y croise surtout des jeunes qui se baladent entre amis à la recherche d’une paire de lunettes de soleil, d’un chapeau ou de vêtements gothiques.

Le week-end, Harajuku accueille une multitude de jeunes Japonais au style totalement décalé. On y croise des fans de cosplay (manga) ou de visual kei (gothic). Ils se regroupent principalement sur le pont entre la station de trains et le parc Yoyogi et se laissent généralement photographier avec plaisir.

Le parc Yoyogi

Situé près de la station de trains de Harajuku, le parc Yoyogi est l’un des plus grands parcs de Tokyo. Ce qui est aujourd’hui le parc Yoyogi fut, le 19 décembre 1910, le site à partir duquel décolla le premier avion au Japon, un avion Farman français piloté par le capitaine Tokugawa. Le site accueillit plus tard les résidences d’officiers américains durant l’occupation de l’après-guerre. En 1964, le site fut retenu pour les jeux olympiques de Tokyo puis, en 1967 fut transformé en parc. Aujourd’hui, des milliers de Japonais et de touristes s’y baladent chaque jour à l’ombre des grands arbres. Le passage par le parc est un chemin obligatoire pour accéder au Meiji Jingu.

Les samedis et dimanches on peut venir écouter une multitude de groupes aux styles différents qui jouent dans la grande rue qui longe le parc. Certains viennent y danser le Twist ou le Rock’n Roll, d’autres y font du skateboard ou viennent simplement faire un pique-nique. Ambiance assurée.

Le Meiji Jingu

Enfoncé au milieu du parc Yoyogi, le temple Meiji Jingu ou sanctuaire Meiji est un temple Shinto, construit en 1920 au milieu d’une forêt artificielle en l’honneur de l’Empereur Meiji et de sa femme, l’Impératrice Shoken. Le 9 mars 1945, le sanctuaire fut brûlé lors d’un raid aérien. Les bâtiments actuels datent de novembre 1958.

Le sanctuaire est composé de trois zones:
– Naien : l’enceinte intérieure avec les principaux bâtiments
– Gaien : la zone extérieure comprenant les jardins qui incluent le parc Yoyogi et le parc Jingû Gaien et les bâtiments commémoratifs : musée, restaurants, magasins de souvenirs
– Kinenkan : le bâtiment du mémorial Meiji

Le tout couvre 71km² et compte près de 120 000 arbres de 365 espèces différentes.

Informations sur Harajuku

Accès

Ligne de train JR Yamanote : station Harajuku

À pied

Depuis Harajuku il est possible de se rendre à pied en quelques minutes à Shibuya et, plus proche encore, à Omotesando.

Harajuku en images

Ikebukuro
Commentaires 0

Ikebukuro

On parle aussi de Ikebukuro sur le blog

Ikebukuro est l’un des plus grands quartiers de Tokyo et on y vient principalement pour le shopping.

À Ikebukuro on trouve notamment en face de la gare le LABI, le plus grand magasin d’électronique au monde qui propose 1.5 millions de références en rayons. En comparaison le second plus grand magasin d’électronique ne compte “que” un million de références… et est situé à 15 minutes de train, à Akihabara.

À noter aussi la présence de l’énorme centre commercial Sunshine City, abrité dans l’une des plus grandes tours de Tokyo, dans lequel on trouve de tout.

Enfin le showroom de Toyota mérite largement d’être mentionné. Ce magasin de voitures s’élève sur cinq étages comptant chacun un bon lot d’attractions diverses comme des simulateurs de conduite, des jeux interactifs, des prototypes, ou des expositions. Et le tout est gratuit.

Informations sur Ikebukuro

Accès

Ligne de train JR Yamanote : station Ikebukuro
Ligne de train JR Saikyô : station Ikebukuro
Ligne de train JR Shônan-Shinjuku : station Ikebukuro
Ligne de train Seibu Ikebukuro : station Ikebukuro
Ligne de train Tôbu Tôjô : station Ikebukuro
Ligne de métro Marunouchi : station Ikebukuro
Ligne de métro Yûrakuchô : station Ikebukuro
Ligne de métro Fukutoshin : station Ikebukuro

Ikebukuro en images

À voir, à faire à Ikebukuro

Odaiba
Commentaires 1

Odaiba

On parle aussi de Odaiba sur le blog

Construit sur une île artificielle Odaiba est un immense espace récréatif au look futuriste. On y vient pour se balader, s’amuser ou encore faire du shopping. On y trouve de nombreux centres commerciaux, des parcs à thème, des musées, des centres d’exposition, des cinémas et tout un tas d’autres divertissements.

Fuji TV

L’immeuble de la Fuji TV, grande chaîne nationale privée japonaise, est le bâtiment le plus célèbre de l’île. Son design futuriste et imposant se remarque de loin et symbolise la modernité et l’aspect exceptionnel d’Odaiba. L’immeuble se visite, on y trouve quelques boutiques et un observatoire.

Accès à l’observatoire : ¥500

Decks et Aquacity

Deux grands centres commerciaux situés le long de la côte. En plus de nombreuses boutiques à thème on y trouve un cinéma, le showroom de Sony, le Muscle Park, et Joypolis (un parc d’attraction intérieur de Sega).

Accès à Joypolis : ¥500 et attractions payantes

Tokyo Big Sight

Le plus grand parc d’exposition du Japon se trouve dans les environs. C’est là qu’a lieu notamment le Komike deux fois par an où l’on peut voir de superbes cosplays.

Miraikan

Musée des sciences émergentes et de l’innovation. Musée consacré notamment à la robotique et à l’exploration de l’espace.

Frais d’entrée : ¥500

Musée des sciences maritimes

Abrité dans un immeuble en forme de bateau de croisière, le musée expose sur les expéditions maritimes passées et futures.

Fermé en 2016.

Frais d’entrée: ¥700 à ¥1000

Oedo Onsen Monogatari

Un parc consacré aux onsen. On peut se baigner dans diverses sources chaudes et profiter de massages, bains de pieds ou de vieux jeux japonais.

Les frais d’entrée varient en fonction de l’heure entre ¥1500 et ¥3000 (les attractions autres que le onsen ne sont pas incluses).

Palette Town

Palette Town est un grand parc récréatif. Ici sont situés les showrooms de Panasonic et Toyota (Mega Web) ainsi que la grande roue d’Odaiba. On y trouve également divers centres commerciaux dont Venus Fort, un centre commercial de 3 étages de style 18e siècle.

Informations sur Odaiba

Accès

Par le train Yurikamome depuis la station Shimbashi sur la ligne JR Yamanote.

À voir, à faire à Odaiba

Centres commerciaux

Italie du 18e siècle
Gundam géant
Shibuya
Commentaires 6

Shibuya

Shibuya est un quartier de jeunes de la ville, ici vous verrez moins de costumes-cravates et plus de jeunes adultes branchés.

A Tokyo, on trouve deux grands quartiers réputés pour appartenir aux jeunes. Ce sont les quartiers voisins de Harajuku et Shibuya. Ces deux quartiers ne sont pas pour autant semblables, bien au contraire. Harajuku est plutôt fréquenté par des jeunes ayant une tendance rebelle et anti-conformiste ; on y trouve les gothiques et les musiciens par exemple et on fait ses achats dans de petites boutiques. Shibuya, à l’opposé, est la Mecque de la mode, on y trouve plus de marques, des grandes surfaces, des vêtements que l’on voit dans les magazines. Le quartier est assez cher mais connaît un grand succès auprès d’un nombre énorme de jeunes Japonais.

C’est ici que l’on peut voir la célèbre tour Shibuya 901 dans laquelle des milliers de jeunes filles en mini-jupe avec de faux ongles viennent acheter vêtements et maquillage dans ce centre commercial qui leur est dédié. Centre commercial que beaucoup qualifieront de centre du mauvais goût. Récemment la tour Shibuya 901 Boys a ouvert ses portes sur le trottoir d’en face, comme son nom ne l’indique pas, elle est consacrée aussi bien aux vêtements et accessoires féminins que masculins.

C’est dans cette zone que se trouvent la plupart des magasins à la mode et des cafés branchés de la ville. On y trouve aussi des cinémas, théâtres, karaoke et autres salles de jeux. Si vous n’aimez pas vous faire marcher sur les pieds, évitez d’y aller le week-end, certains magasins sont tellement bondés qu’on peut à peine y circuler. Contrairement à Harajuku, Shibuya ne s’arrête pas de vivre le soir. Bars, restaurants et clubs y sont assez nombreux ce qui en fait un des lieux de la nuit les plus prisés de Tokyo.

Outre le shopping et les sorties du soir, pas grand chose à faire à Shibuya. Près de la gare, on peut apercevoir la célèbre statue du chien Hachiko. C’est aussi ici que se trouve l’un des carrefours les plus célèbres du monde avec ses passages cloutés qui déversent une marée de piétons impressionnante à chaque fois que les feux passent au vert.

À Shibuya, un peu plus loin des rues animées se trouve Dogenzaka, l’une des plus célèbres places du Japon pour ses Love hotels et aussi pour la prostitution des jeunes Japonaises.

Informations sur Shibuya

Accès

Ligne de train JR Yamanote : station Shibuya
Ligne de train JR Saikyo : station Shibuya
Ligne de train JR Shonan-Shinjuku : station Shibuya
Ligne de train Tokyu Den-en-toshi : station Shibuya
Ligne de train Tokyu Toyoko : station Shibuya
Keio Inokashira : station Shibuya
Ligne de métro Ginza : station Shibuya
Ligne de métro Hanzomon : station Shibuya
Ligne de métro Fukutoshin : station Shibuya

À pied

Depuis Shibuya il est possible de se rendre à pied en quelques minutes à Harajuku ainsi qu’à Ebisu.

À voir, à faire à Shibuya