Sony Google TV
Commentaires 3

Sony Google TV

Sony vient de lancer hier la première Google TV avec laquelle internet et la télé de salon ne font plus qu’un. On pourra donc regarder la télévision classique mais aussi des émissions en streaming ou tout simplement surfer sur le net sur le même écran. Et on pourra faire plusieurs choses en même temps comme regarder un film tout en tweetant ses impressions ou en recherchant le nom des acteurs sur Wikipedia. C’est une petite révolution qui devrait changer radicalement notre façon d’utiliser la télévision dans les années à venir.

Les Google TV de Sony sont pour le moment disponibles en 4 modèles: 24″, 32″, 40″ et 46″. Elles comportent des ports USB et HDMI et ont le wi-fi intégré. En plus elles sont livrées avec une télécommande-clavier.

Next Gen
Commentaires 32

Next Gen

La chronique jeux vidéo d’Ohlwë

A l’heure où la guerre des consoles mobilise toutes ses armées de joueurs pré pubères et immatures pour s’affronter dans un déluge d’insultes tel que «TRO LOL C PA AN HD » ou encore « T PA UN HARDCORE GAMER TU JOU PA A COD », les joueurs avertis ont déjà un œil vers la next gen et un futur pas si lointain que ça…

Abreuvé de rumeurs en tous genres quand il s’agit de quérir des informations sur les prochaines consoles de salon, le joueur a la chance ou plutôt la malchance de voir défiler sur la toile un nombre incalculable de propos plus ou moins crédibles soit disant appris « de sources sûres ». Alors non, la prochaine PlayStation ne fera pas appareil à raclette et la prochaine Xbox ne permettra pas de lire des VHS.

sony-playstation-ps4

Qu’en est-il vraiment de la next gen à l’heure où je vous écris ? (c’est-à-dire 14h50…). Faites chauffer le conditionnel c’est parti !

Du côté de Sony, rien de solide à se mettre sous la dent, le constructeur voulant s’en tenir au cycle de vie théorique de la PS3, c’est-à-dire 10 ans, aucune autre machine ne devrait voir le jour avant cela. Promesse difficile à tenir surtout si les 2 principaux concurrents se mettent sur le marché et prennent une longueur d’avance. Mais comme on dit, qui vivra verra….ce qui est moins sûr puisque la fin du monde est prévue fin 2012 d’après les Mayas !!

Microsoft dans le même état d’esprit a précisé que l’arrivée de Kinect et de la nouvelle interface était considérée comme un renouveau pour leur machine et par conséquent aucune machine n’était prévue pour le moment. Sauf que la firme à Billou sait parler à ses consommateurs et a discrètement lâché « la prochaine console sera 6 fois plus puissante que celle-ci » BAAAAMMM !! Alors évidement cela restera à vérifier mais mine de rien cette petite annonce permet à Microsoft de « rassurer » ses joueurs et ses actionnaires en montrant qu’ils sont bien présent sur le marché et qui plus est dans un stade plus ou moins avancé de développement.

C’est donc sans surprise et en toute logique que Nintendo fera le premier pas vers la next gen avec sa Wii U (nom provisoire or not ? That is the question). Déjà présentée rapidement l’année dernière avec son lot d’incompréhensions (d’ailleurs je ne comprends toujours pas en quoi c’était si difficile à comprendre…), la console de Nintendo devrait nous être dévoilée entièrement au prochain E3, levant ainsi le voile sur les zones d’ombre qui entourent encore la console. Pour les personnes qui ne sont pas encore au courant de la chose, la Wii U ça sera : une puissance apparemment supérieure à celle de la PS3, du streaming, une mablette (manette + tablette tactile), du contenu en ligne enfin potable (du moins je l’espère ^^) et plein d’autres choses qui brillent mais dont on ne sait pas encore grand chose, secret et espionnage industriel cela va de soi !

nintendo-wii-u

Évidemment le rôle de Nintendo restera le même que pour la génération actuelle, à savoir celui d’éclaireur. Vous savez le mec qu’on envoie sur un champ de mine avant les autres pour savoir où il ne faut pas mettre les pieds ^^ Le petit détail amusant étant qu’on attend évidement la réponse des deux autres constructeurs pour savoir s’ils se mettront au diapason, à la manière du motion control pour cette génération.

En attendant l’officialisation et la date de sortie de ces machines, le joueur peut encore se permettre de rêver à la console parfaite et aux nouveautés qu’elle apportera à l’expérience du monde vidéo ludique.

Et vous ? Quelles sont vos attentes ? Que souhaiteriez-vous voir débarquer dans vos salons ?

2.5 millions de Playstation move vendus en 1 mois
Commentaires 0

2.5 millions de Playstation move vendus en 1 mois

Playstation_Move C’est plutôt un bon démarrage pour le Playstation Move qui c’est écoulé à 2.5 millions d’exemplaires en Europe et aux Etats-Unis en à peine un mois après sa sortie. Un million de contrôleurs se sont vendus en Amérique du nord (États-Unis et Canada) et environ un million et demi ont trouvé preneur en Europe. Selon Sony, la cadence de production a du être doublée pour répondre à la demande.

Rappelons que ce chiffre ne prend pas en compte les ventes en Asie où le Playstation Move n’est pas encore sorti. Voilà de quoi mettre un peu la pression à Microsoft qui sort son Kinect dans quelques jours, le 4 novembre.

Les portables
Commentaires 21

Les portables

La chronique jeux vidéo d’Ohlwë

Depuis le début de l’humanité, l’homme tend à la sédentarité, au fil du temps il a su maitriser le feu et la fonction grillade du four à combustion, laissant le confort du canapé et la fraicheur de la bière prendre la place de la survie et de la chasse au dahut.
Phénomène mondial et général, la nouvelle technologie nous offre pourtant depuis quelques années un phénomène inverse, à savoir une miniaturisation des choses, favorables au transport et au nomadisme. Ces deux facettes de la société se retrouvent parfaitement dans le monde videoludique avec les consoles de salon et les consoles portables, deux façons de jouer différentes et pourtant de plus en plus proches l’une de l’autre.

Comme Sony nous le démontre avec sa Vita, les différences de capacité entre les consoles de salon et les portables s’amenuisent d’années en années et d’ici quelques milliards de secondes la seule différence sera la taille de l’écran (si l’on n’est pas encore passé aux implants cérébraux et aux câbles reliés aux machines). Avec cette similitude technologique, les éditeurs sont plus aptes à proposer aux « joueurs portables » le même catalogue de titres que celui de leurs frères de salon, on retrouve ainsi les blockbusters comme Uncharted ou Fifa directement dans le creux de sa main. Si ce florilège de jeux est un point positif pour tous les gamers, qu’en est-il du confort de jeu ?
Avez-vous déjà essayé de jouer à votre 3DS ou votre Vita dans le métro Parisien ? Non ou rarement et pourquoi ? D’une parce qu’on vous l’aurait surement volé (oui on n’est pas vraiment au Japon pour tenter une sortie de console en public ^^) et de deux parce que les titres proposés se dégustent pleinement au calme et sur des sessions assez longues. Si un Tétris ou un Wipeout peut se faire le temps d’un voyage entre deux stations ou durant le trajet jusqu’à Pornic, les gros titres qui vous demandent de manipuler Drake ou Jill nécessitent plus d’investissement et de focalisation. Hérésie complète pour certains joueurs qui pensent que ces types de jeux ne peuvent s’apprécier que sur un écran 122 pouces avec un son quadra surround, le phénomène de « portage » en est pourtant qu’à ses débuts. Si en plus le streaming s’installe pour les générations suivantes, on peut penser que les titres réservés aux grands écrans viendront pointer le bout de leur nez sur nos portables pour pouvoir switcher de système avec aisance, que cela soit console\portable ou console\mablette.

Doit-on alors cantonner les portables aux sessions courtes et laisser les gros titres au salon pour le confort du canapé ? Bien sûr que non cela reviendrait à ne pas laisser sortir la bouffe des cuisines de grands restaurants, sacrilège !!!!
De votre côté, comment appréhendez-vous le jeu sur portable ? Êtes-vous plutôt un joueur canapé ?

Que pensez-vous de la NGP (PSP2)?
Commentaires 10

Que pensez-vous de la NGP (PSP2)?

sony psp2 ngp

Sony vient de dévoiler sa nouvelle console de jeux portable, celle qui succédera à la PSP cette année. Baptisée NGP pour Next Generation Portable, la console ressemble à sa grande soeur au premier coup d’oeil. Mais à l’intérieur c’est une petite révolution et on se dit que la NGP mérite bien son nouveau nom.

La définition de l’écran premièrement passe à 960 x 544 pixels pour une diagonale de 12,7 cm. Pour une portable c’est de la HD. À l’intérieur on trouve un processeur quad-core ARM Cortex-A9 et une puce graphique PowerVR SGX 543 MP4+. Selon Sony la NGP sera aussi puissante et avec une qualité d’affichage équivalente à la PS3 (qui prend un sérieux coup de vieux pour le fait). La compatibilité et l’interactivité entre les deux plateformes sera d’ailleurs améliorée.

Côté nouveautés on remarque surtout l’arrivée de l’écran tactile (enfin) ainsi qu’un original Touchpad placé au dos de la console. La NGP embarque également un gyroscope et un accéléromètre qui nous promettent beaucoup de nouvelles expériences de jeu. Enfin un second stick analogique fait son apparition du côté droit, comme sur une manette de PS3.

sony-ngp-touchpad
Le Touchpad à l'arrière de la NGP

La NGP sera une console connectée sur le monde grâce à une connection 3G/3G+ ainsi que le Wifi. Notons aussi que la bête embarque un GPS et deux caméras, une à l’avant et l’autre à l’arrière. La console sera également Bluetooth.

Notons enfin la rétrocompatibilité avec les jeux PSP et PSOne ainsi que la présence d’une mémoire interne de 16Go qui permettra de stocker pas mal de fichiers et de faire des téléchargements, notamment via la nouvelle plateforme Playstation Suite. Les jeux, eux, seront apparemment proposés sur un nouveau format propriétaire de cartouches.

Côté jeux on s’attend à voir débarquer rapidement tous les gros titres qui font le succès de Sony. Les sorties de la série “Call of Duty” ainsi que “Monster Hunter”, “Little Big Planet”, “Uncharted”, “Resistance” et “Metal Gear Solid” ont déjà été annoncées.

Alors peut-on trouver des points faibles à la Next Generation Portable? Le prix peut-être qui n’a pas encore été dévoilé, ainsi que l’absence de la 3D qui est la seule grosse nouveauté technologique qui manque à la console. Enfin on peut aussi se poser des questions sur l’autonomie de l’appareil qui risque de diminuer par rapport à la génération de console précédente à l’instar de la 3DS.

Alors, que pensez-vous de cette PSP2?

icon Les photos officielles et une vidéo de la conférence où la NGP a été dévoilée sur Akihabaranews

Screen Story (par Sony)
Commentaires 21

Screen Story (par Sony)

Cette publicité de Sony plutôt sympa, très poétique je trouve, met en scène 70 acteurs qui racontent une histoire qui se déroule sur 200 écrans différents. Le tout a été filmé en une seule prise et regardé en direct par 890 000 personnes. Une jolie performance!

Sony va lancer des capteurs de 16 mégapixels pour les téléphones
Commentaires 0

Sony va lancer des capteurs de 16 mégapixels pour les téléphones

De plus en plus les téléphones portables essayent de rivaliser avec les appareils photos numériques classiques. Le jour où les téléphones seront aussi performants que les APN n’est pas encore arrivé mais il faut avouer qu’ils s’améliorent petit à petit, et Sony vient participer à cette évolution en annonçant la sortie prochaine de son capteur de 16 mégapixels pour les téléphones.

Aujourd’hui nous sommes “seulement” à 12 Mpx, bientôt 13 Mpx avec le nouveau Lumix Phone, et c’est un bon pas en avant que fait le constructeur japonais. La capteur ne mesurera que 6.5 millimètres, il affichera une résolution de 4672 x 3512 pixels et sera muni d’un système de rétroéclairage pour de meilleures photos en faible luminosité. Sony mettra sa technologie à disposition des fabriquants à partir de janvier 2011.

Courant 2011 Sony sortira également un capteur de 8 mégapixels qui lui aura un atout de taille: sa taille justement, puisqu’il ne mesurera que 5,76 millimètres.

CEATEC 2012
Commentaires 19

CEATEC 2012

Aujourd’hui je suis allé faire un tour au CEATEC, le salon annuel de la High-Tech à Tokyo. Toutes les grandes marques d’électronique japonaises (et quelques autres) viennent y présenter leurs nouveautés et certains prototypes. J’avais bien aimé l’année dernière et j’ai décidé de remettre ça cette année. Même s’il n’y a plus vraiment de surprises lors de ce genre d’évènement car on sait déjà tout ce qui va sortir grâce à internet c’est toujours un plaisir de voir de ses yeux et de manipuler avec ses propres mains des produits qui ne sont pas encore en vente.

Comme je ne suis pas pro de la High-Tech, plutôt que de vous présenter en détail chaque produit je vous propose une vue d’ensemble du salon et des grands constructeurs, et je vais m’arrêter seulement sur les choses qui m’ont marqué. Attention! Post mega-long plein de photos (désolé pour les petites connections).

Arrivée au Makuhari Messe

Le Makuhari Messe est l’un des deux grands centres d’exposition de Tokyo avec le Tokyo Big Sight. Les deux sont un peu excentrés de la ville et c’est toujours un plaisir de se rendre à l’un comme à l’autre car ils sont implantés dans un cadre super sympa, calme et reposant, avec de grands espaces et de beaux immeubles aux alentours. Les lieux respirent la modernité et la propreté. Aujourd’hui surtout il faisait un temps magnifique, pas trop chaud mais avec un grand ciel bleu. Du coup c’était même dommage d’aller s’enfermer alors qu’on était si bien dehors, mais le CEATEC vaut le coup.

Des immeubles près du Makuhari Messe
La promenade en face du Makuhari Messe avec sur le côté gauche les halls 9 et 10 réservés aux plus petits évènements
L'entrée principale du Makuhari Messe
Devant l'entrée les panneaux d'affichage sont alimentés par des panneaux solaires.

Une fois à l’intérieur c’est un peu la galère pour rentrer. L’évènement est dédié aux professionnels et il ne suffit pas de se rendre au guichet pour acheter un ticket. On doit d’abord acquitter des droits d’entrée (¥1 000) puis remplir un questionnaire (QCM) sur son activité professionnelle et ses centres d’intérêt vis à vis du salon. Même si on n’entend parler que de ça il n’y a pas que des produits grand public au CEATEC et beaucoup de stands de petites entreprises ne sont destinés vraiment qu’aux professionnels de l’électronique (semi-conducteurs etc.). En plus du questionnaire on doit aussi sortir une carte de visite (ou remplir un papier avec ses coordonnées) que l’on portera dans une pochette autour du cou durant le salon.

L’avantage d’un salon pour les professionnels comme celui-ci c’est qu’on ne se marche pas sur les pieds. Il y a du monde mais ça n’a rien avoir avec le Tokyo Game Show (TGS), le Tokyo Auto Salon, ou encore le Wonder Festival qui ont lieu au même endroit. Le TGS étant carrément un enfer sur Terre tellement on étouffe à l’intérieur et tellement les délais d’attente pour voir la moindre chose sont énormes.

L'intérieur du CEATEC, du côté des petits stands.

Nissan

J’ai décidé de parcourir le salon de manière logique en commençant par le hall 1 pour finir par le hall 8. Les halls 1 à 3 étaient les plus intéressants avec les grosses marques. Nissan était le premier et occupait un sacré espace car en plus d’un stand présentant ses véhicules électriques il avait aménagé un petit circuit intérieur sur lequel on pouvait voir tourner deux Nissan Leaf (qui étaient à l’arrêt lors de mon passage malheureusement).

Comme on n’est pas dans un salon de l’auto le constructeur japonais étaient venu présenter uniquement sa gamme de véhicules électriques et les différentes bornes de recharge pour faire le plein d’électricité. Vous savez que pour évoluer plus vite vers une généralisation des véhicules électriques on doit d’abord étendre considérablement le réseau des “pompes à électricité”. C’est très discuté en France actuellement et au Japon aussi on met le paquet de ce côté et ça se voyait lors du CEATEC avec le grand nombre de solutions de recharges, publiques ou privées, en démonstration.

Je sais que j’ai dit qu’il n’y avait pas de surprises au CEATEC mais j’ai tout de même été étonné devant la gamme des véhicules électriques de Nissan. Je connais surtout la Leaf qui circule déjà pas mal dans Tokyo, mais j’ai découvert d’autres véhicules “Zero Emission” qui allaient de la petite voiture citadine proche d’un scooter au camion de livraison en passant par l’utilitaire et la voiture familiale.

Les véhicules électriques avec diverses stations de recharge

Entre autres véhicules on pouvait voir la NV200, une voiture électrique de type monospace/mini-van destinée aussi bien aux familles qu’aux professionnels. Les fameux yellow cabs, taxis jaunes de la ville de New York, seront bientôt progressivement remplacés par des NV200 (toujours jaunes rassurez-vous). Les NV200 seront fabriquées à Barcelone dès 2013.

Nissan présentait aussi un modèle de camion électrique. Il se décline en trois versions dont un camion réfrigéré “Refrigerator Van” et une station d’alimentation “Power Supply Truck”.

En premier plan la Nissan NV200 et un camion Zero Emission

On pouvait aussi découvrir un petit véhicule deux places clairement destiné aux déplacements en ville, ainsi que sa déclinaison destinée à la police ou aux organismes de sécurité avec des portes et un gyrophare sur le toit.

Petit véhicule Zero Emission
Véhicule Zero Emission "Crime Prevention Patrol"

À côté de Nissan un autre constructeur japonais, Hitachi, présentait quatre ou cinq modèles de bornes de recharge. Le marché du véhicule électrique ne concerne pas que les constructeurs de voitures mais tous les acteurs du secteur de l’électronique.

Toyota

Non loin de Nissan se dressait le stand de Toyota. Toyota est plutôt orienté voitures hybrides que voitures électriques. Il commercialise déjà de nombreux modèles hybrides (Prius, Aqua, Estima etc.) et va en sortir encore beaucoup d’autres dès l’année prochaine avec un total de 21 nouveaux véhicules hybrides prévus avant la fin 2015. La nouveauté de Toyota dans ce domaine c’est le Plug-in Hybrid pour ce que l’on appelle les Smart House (“maisons intelligentes” pour les quiches en anglais). Mitsubishi présentait aussi une technologie semblable. En gros c’est la possibilité de brancher son véhicule hybride chez soi. Ça permet de recharger les batteries, ou, au contraire, d’alimenter le logement. Depuis quelques années on voit énormément de choses sur les maisons intelligentes au Japon, et c’est souvent en rapport avec les véhicules “propres”.

Une Prius Plug-in Hybrid et sa station d'accueil pour la maison
Plug-in Hybrid for Smart House

Au centre de l’espace Toyota on pouvait voir la Smart Insect, un prototype de véhicule électrique pour une personne qui prouve que Toyota ne s’intéresse pas qu’à l’hybride. La Smart Insect se recharge sur une prise secteur “normale” et on remarque surtout qu’elle embarque la technologie Kinect de Microsoft qui lui permet de reconnaître le propriétaire du véhicule pour lui afficher des messages personnels. Certaines de ses fonctions comme la climatisation et la fermeture centralisée des portes pourront aussi être activées par smartphone. Mais ce prototype n’arrivera sûrement jamais sur nos routes.

Toyota Smart Inscet

Bien plus intéressant au niveau des véhicules électriques, on pouvait voir et toucher la Toyota EQ, le premier EV de la marque qui sera bientôt commercialisé. Elle a une autonomie de 100km pour une vitesse maximum de 125km/h. Elle sera en vente au Japon et aux États-Unis uniquement et en nombre limité. C’est donc à tout petits pas que Toyota se lance dans l’électrique.

Toyota EQ

Panasonic

Panasonic est réputé pour ses téléviseurs plasma d’excellente qualité et on pouvait confirmer cette réputation sur le stand car les écrans en exposition étaient d’une netteté incroyable.

Le stand de Panasonic
Des écrans de télé extrêmement nets. Même la lecture dessus paraît confortable (du moins sur une courte période).

La star de l’espace Panasonic c’était l’écran Super hi-Vision 8K de 145″. C’est la première fois que je voyais un écran 8K et c’est hallucinant tellement l’image est nette même sur un écran gigantesque. On a même l’impression que l’image est en 3D alors que ça n’est pas le cas. Avec ça à la maison les salles de cinéma peuvent fermer leurs portes.

Téléviseur 145" Super hi-Vision 8K PDP. Tellement grand qu'il n'y avait pas assez de recul pour le prendre correctement en photo.

Autre technologie intéressante: ces écrans plasma tactiles et connectés de 65″ qui font office de tableau interactif. C’est déjà commercialisé et malgré les prix élevés certaines entreprises équipent déjà leurs salles de réunion avec ce genre de choses. Ça pourrait bien arriver prochainement dans les écoles aussi.

Tableau interactif 65" "Interactive Plasma Display"

Pioneer

Je n’ai rien vu d’exceptionnel sur le stand de Pioneer mais c’est possible que j’aie loupé quelque chose. J’ai surtout tourné autour de la superbe Audi TT Carrozzeria présente sur le stand comme véhicule démonstration pour certaines technologies embarquées de Pioneer.

Audi TT Carrozzeria

Un truc marrant tout de même c’est une “table” de maquillage développée par la compagnie japonaise qui permet de faire varier à volonté les conditions d’éclairages (couleur, orientation et intensité) pour obtenir le maquillage parfait. J’imagine que ça doit surtout servir aux professionnels pour adapter plus facilement les maquillages aux éclairages de scènes de spectacles ou de plateaux de télé. C’est le genre d’objet qu’on ne s’attend pas forcément à voir au milieu de matériel audio (le point fort de Pioneer).

Table de maquillage Pioneer

Sony

J’ai bien aimé le stand de Sony mais c’est marrant on remarquait surtout des écrans alors que la société est connue pour perdre de l’argent dans cette branche. Toujours est-il que leurs téléviseurs 4K offrent une qualité d’image superbe et il est temps que le 4K se généralise car les télévisions actuelles commencent à rendre des images limites quand on arrive dans les grandes tailles d’écrans. Arrivée à 60″ l’image n’est déjà plus géniale et on nous vend à prix fort des écrans de 80″ et même bientôt 90″ avec des images de moins en moins jolies.

Sony présentait notamment ses Bravia 84″ 4K qui seront en vente fin novembre au Japon (17 000€) et on pouvait les comparer aux écrans actuels. S’il n’y a pas eu de triche sur les images utilisées la différence saute aux yeux et le Full HD actuel fait pâle figure à côté des télés 4K.

Une télévision 4K de Sony
La comparaison entre un écran 4K et un écran 2K. Il n'y a pas photo. C'est marrant quel que soit l'angle de prise de vue les couleurs des écrans sont différentes en photo alors qu'elles étaient identiques à l'oeil nu.

Le truc qui m’a le plus intéressé chez Sony c’est leur technologie Simulview qui permet de voir deux images différentes sur un même téléviseur. Pour ça on utilise la fonction 3D de l’écran en projetant deux images différentes en même temps. Ensuite en utilisant des lunettes 3D avec deux verres identiques on ne voit qu’une seule image, et une personne portant une paire de lunettes avec des verres différents verra l’autre image.

Franchement c’est bluffant. On pouvait essayer un jeu de course à deux sur la même télé et en portant les lunettes on n’y voit que du feu, on a vraiment l’impression qu’une seule image est diffusée sur l’écran. C’est bientôt la fin des écrans splittés pour les parties de jeux vidéo à deux. Par contre avec plus de deux personnes ça ne fonctionne plus, et autre problème, les spectateurs ne peuvent plus suivre l’évolution des deux joueurs en même temps sans avoir à changer tout le temps de lunettes. Mais c’est génial.

Technologie SimulView de Sony. Sans lunettes on distingue les deux images superposées sur l'écran.

Sony présentait pas mal d’autres choses dans pas mal de domaines: smartphones, APN, Caméras, Baladeurs MP3 etc. La star du stand c’était la nouvelle version de son “Personal 3D viewer”, le T2. Il s’agit d’un casque/lunette qui permet à l’utilisateur de voir une image 3D (film, jeu vidéo…) très nette et de la taille d’une grande télé. Je n’ai pas eu le courage de faire 30 minutes de queue pour l’essayer surtout que je connais déjà bien le T1 et que l’amélioration apportée sur le nouveau modèle concerne surtout le poids de l’appareil qui devient plus léger pour un meilleur confort.

”]

Fujitsu

Je me suis arrêté pour regarder une partie de la présentation de Fujitsu. C’est un constructeur qui assure vraiment mais ils font beaucoup de choses dans tout ce qui touche la science, la recherche en laboratoire, les superordinateurs etc. C’est très intéressant mais sur un stand c’est surtout des explications et rien de concret à voir ou à manipuler. J’ai bien aimé le passage qui parlait du K computer, le superordinateur de Fujitsu (le plus puissant au monde jusque il y a quelques mois) qui se trouve à l’Université de Kobe. J’ai pensé à Valentin, le programmeur d’Ici Japon, qui est peut-être en train de bosser dessus en ce moment.

Présentation de Fujitsu
Présentation de Fujitsu
Un rack de superordinateur Fujitsu

Mitsubishi

Je suis passé vite fait chez Mitsubishi qui faisait une démonstration des futures Smart House autonomes. Même en cas de coupure du réseau électrique elles pourront utiliser des réserves d’électricité pour alimenter l’habitation. Les constructeurs japonais misent énormément sur la domotique avec tout ce qui touche la consommation électrique.

Animation présentant les fonctionnalités d'une maison indépendante en énergie et dans laquelle les appareils électriques consomment intelligemment.

Sharp

J’avais gardé Sharp pour la fin. Je suis un peu dégouté de voir que le groupe galère autant en ce moment car ils font de super produits et innovent beaucoup. Chez moi j’ai plein d’appareils Sharp (frigo, clim, purificateur d’air…) et j’en suis très content.

Il y avait deux trucs à ne pas louper sur le stand de Sharp: les nouveaux écrans Full HD IGZO 5″ pour appareils mobiles et les télévisions ICC-LED 4K. Pas de bol je n’ai vu aucun des deux, et il paraît que les deux écrans sont superbes. J’avais commencé à faire la queue pour voir l’écran ICC-LED 4K et son affichage 3840×2160 pixels mais beaucoup trop de personnes voulaient aussi le voir et il y avait beaucoup trop d’attente. Comme j’étais crevé j’ai décidé d’aller voir ailleurs et du coup j’ai complètement zappé les écrans pour smartphone de 5″.

Le stand de Sharp

J’ai tout de même vu le prototype d’une télé 90″ qui va sûrement bientôt sortir mais même si c’est grand la qualité de l’image s’en trouve dégradée et quitte à mettre un prix énorme dans une télé autant en prendre une en 4K même si elle est plus petite.

Prototype de télévision 90 pouces de Sharp

Puisque l’on parle de IGZO, Sharp a passé sur son stand une vidéo très intéressante montrant comment les écrans tactiles pourront/pourraient être intégrés sur les objets du quotidien dans le futur. J’ai trouvé sur Youtube la vidéo d’un autre visiteur du salon. Ça devient intéressant après 1’40.

Le Walkman est mort
Commentaires 2

Le Walkman est mort

Sony a annoncé l’arrêt de la production des Walkman à cassette pour cette fin d’année. La firme japonaise tourne donc une page de plus de 30 années d’histoire, le baladeur ayant vu le jour en 1979. Je ne sais pas vous mais même si ça m’est complètement inutile, la nouvelle me donne envie d’en acheter un, histoire d’avoir le dernier Walkman de l’histoire.

PS Vita
Commentaires 7

PS Vita

La chronique jeux vidéo d’Ohlwë

Pourquoi ?
Pourquoi la PlayStation Vita traîne t-elle de la patte dans le marché des portables ?

Insuffisance technique ?
Sûrement pas, la Vita est un petit bijou technique, et de loin la meilleure console portable sur le marché d’un point de vue hardware.
Pour ceux qui cherchent un confort visuel proche d’une expérience de salon, la Vita ne déçoit pas… mais alors où se situe l’épine du pied de Sony ?

Tout simplement au niveau de son catalogue et de son prix.

Même si la Vita possède quelques bons titres, le fait est qu’aucun où presque n’est un « system seller » à savoir un jeu qui à lui seul fait vendre une machine (citons les Mario pour Nintendo).

Commence alors le cercle vicieux : la Vita ne se vend pas aussi bien qu’elle le mériterait, le parc installé ne fait pas le poids contre la 3DS, les éditeurs préfèrent alors développer pour la portable de Nintendo afin d’augmenter leurs chances ventes, la Vita n’offre pas assez de gros jeux, ses ventes ne décollent pas.

Au lieu d’annoncer une baisse des prix, Sony continue sur sa lancée en alimentant sa Vita de portages et de remakes HD (positif pour ceux n’ayant jamais fait ces jeux mais totalement inintéressant pour le joueur cherchant un titre tirant partie des capacités techniques de la consoles). Ajoutons aussi la perte d’une licence monstrueuse pour Sony, Monster Hunter, la licence “million seller” au Japon qui faisait la joie de la PSP, et qui s’est vu portée chez Nintendo, un fait important même si chez nous cette licence reste encore peu connue et pas aussi porteuse.

Sa grande sœur la PSP, profite elle d’un second souffle avec des baisses de prix annoncés et des sorties qui viennent réconforter le joueur dans l’idée que la Vita reste dispensable.

Même si Sony compte sur une longue durée de vie pour que la Vita se mette en place, le danger reste tout de même présent. Une console morte ne rapporte pas vraiment d’argent et ce même sur dix ans !

Les joueurs attendant plus que toute autres choses une baisse des prix et des gros packs pour les fêtes, la combinaison gagnante pour rebooster les ventes de la console.
En espérant que Sony entende les joueurs et se décide enfin à bouger, même si cela implique de s’asseoir sur sa fierté le temps de remonter la tête hors de l’eau.