Odaiba
Commentaires 1

Odaiba

On parle aussi de Odaiba sur le blog

Construit sur une île artificielle Odaiba est un immense espace récréatif au look futuriste. On y vient pour se balader, s’amuser ou encore faire du shopping. On y trouve de nombreux centres commerciaux, des parcs à thème, des musées, des centres d’exposition, des cinémas et tout un tas d’autres divertissements.

Fuji TV

L’immeuble de la Fuji TV, grande chaîne nationale privée japonaise, est le bâtiment le plus célèbre de l’île. Son design futuriste et imposant se remarque de loin et symbolise la modernité et l’aspect exceptionnel d’Odaiba. L’immeuble se visite, on y trouve quelques boutiques et un observatoire.

Accès à l’observatoire : ¥500

Decks et Aquacity

Deux grands centres commerciaux situés le long de la côte. En plus de nombreuses boutiques à thème on y trouve un cinéma, le showroom de Sony, le Muscle Park, et Joypolis (un parc d’attraction intérieur de Sega).

Accès à Joypolis : ¥500 et attractions payantes

Tokyo Big Sight

Le plus grand parc d’exposition du Japon se trouve dans les environs. C’est là qu’a lieu notamment le Komike deux fois par an où l’on peut voir de superbes cosplays.

Miraikan

Musée des sciences émergentes et de l’innovation. Musée consacré notamment à la robotique et à l’exploration de l’espace.

Frais d’entrée : ¥500

Musée des sciences maritimes

Abrité dans un immeuble en forme de bateau de croisière, le musée expose sur les expéditions maritimes passées et futures.

Fermé en 2016.

Frais d’entrée: ¥700 à ¥1000

Oedo Onsen Monogatari

Un parc consacré aux onsen. On peut se baigner dans diverses sources chaudes et profiter de massages, bains de pieds ou de vieux jeux japonais.

Les frais d’entrée varient en fonction de l’heure entre ¥1500 et ¥3000 (les attractions autres que le onsen ne sont pas incluses).

Palette Town

Palette Town est un grand parc récréatif. Ici sont situés les showrooms de Panasonic et Toyota (Mega Web) ainsi que la grande roue d’Odaiba. On y trouve également divers centres commerciaux dont Venus Fort, un centre commercial de 3 étages de style 18e siècle.

Informations sur Odaiba

Accès

Par le train Yurikamome depuis la station Shimbashi sur la ligne JR Yamanote.

À voir, à faire à Odaiba

Centres commerciaux

Italie du 18e siècle
Gundam géant
Shibuya
Commentaires 6

Shibuya

Shibuya est un quartier de jeunes de la ville, ici vous verrez moins de costumes-cravates et plus de jeunes adultes branchés.

A Tokyo, on trouve deux grands quartiers réputés pour appartenir aux jeunes. Ce sont les quartiers voisins de Harajuku et Shibuya. Ces deux quartiers ne sont pas pour autant semblables, bien au contraire. Harajuku est plutôt fréquenté par des jeunes ayant une tendance rebelle et anti-conformiste ; on y trouve les gothiques et les musiciens par exemple et on fait ses achats dans de petites boutiques. Shibuya, à l’opposé, est la Mecque de la mode, on y trouve plus de marques, des grandes surfaces, des vêtements que l’on voit dans les magazines. Le quartier est assez cher mais connaît un grand succès auprès d’un nombre énorme de jeunes Japonais.

C’est ici que l’on peut voir la célèbre tour Shibuya 901 dans laquelle des milliers de jeunes filles en mini-jupe avec de faux ongles viennent acheter vêtements et maquillage dans ce centre commercial qui leur est dédié. Centre commercial que beaucoup qualifieront de centre du mauvais goût. Récemment la tour Shibuya 901 Boys a ouvert ses portes sur le trottoir d’en face, comme son nom ne l’indique pas, elle est consacrée aussi bien aux vêtements et accessoires féminins que masculins.

C’est dans cette zone que se trouvent la plupart des magasins à la mode et des cafés branchés de la ville. On y trouve aussi des cinémas, théâtres, karaoke et autres salles de jeux. Si vous n’aimez pas vous faire marcher sur les pieds, évitez d’y aller le week-end, certains magasins sont tellement bondés qu’on peut à peine y circuler. Contrairement à Harajuku, Shibuya ne s’arrête pas de vivre le soir. Bars, restaurants et clubs y sont assez nombreux ce qui en fait un des lieux de la nuit les plus prisés de Tokyo.

Outre le shopping et les sorties du soir, pas grand chose à faire à Shibuya. Près de la gare, on peut apercevoir la célèbre statue du chien Hachiko. C’est aussi ici que se trouve l’un des carrefours les plus célèbres du monde avec ses passages cloutés qui déversent une marée de piétons impressionnante à chaque fois que les feux passent au vert.

À Shibuya, un peu plus loin des rues animées se trouve Dogenzaka, l’une des plus célèbres places du Japon pour ses Love hotels et aussi pour la prostitution des jeunes Japonaises.

Informations sur Shibuya

Accès

Ligne de train JR Yamanote : station Shibuya
Ligne de train JR Saikyo : station Shibuya
Ligne de train JR Shonan-Shinjuku : station Shibuya
Ligne de train Tokyu Den-en-toshi : station Shibuya
Ligne de train Tokyu Toyoko : station Shibuya
Keio Inokashira : station Shibuya
Ligne de métro Ginza : station Shibuya
Ligne de métro Hanzomon : station Shibuya
Ligne de métro Fukutoshin : station Shibuya

À pied

Depuis Shibuya il est possible de se rendre à pied en quelques minutes à Harajuku ainsi qu’à Ebisu.

À voir, à faire à Shibuya

Kabukichô et Golden Gai
Commentaires 4

Kabukichô et Golden Gai

Originellement connu sous le nom de Tsunohazu (角筈), cet ancien quartier d’Edo n’était qu’un vaste marécage à l’ouest du centre impérial. Sous l’ère Meiji celui-ci fut asséché pour se transformer peu à peu en endroit résidentiel grâce à l’aide de la compagnie Yodobashi. Les bombardements de Tokyo en 1945 détruisirent entièrement le lieu et il fallut de nombreux travaux de terrassement pour le réhabiliter.
Le gouvernement d’après-guerre avait l’intention de construire un théâtre dédié au Kabuki mais l’idée ne fut pas retenue par manque de moyens. Cependant le nom choisi pour le quartier resta inchangé. Le quartier se verra successivement remanié par les apports culturels divers, notamment chinois et coréens pour aboutir à la forme que nous lui connaissons aujourd’hui.

Le Kabukichô (ou Kabuki-Chô) est à présent l’un des hauts-lieux de la nuit à Tokyo, peuplé d’une multitude de bars, de boîtes de nuits, de love hotels et d’autres établissements que la correction nous impose d’éviter de citer.

Lorsque vous visitez ce quartier vous en ressortez souvent soit avec une impression de malaise (surtout de nuit) car vous ne supporterez pas la débauche omniprésente, soit avec plein de néons et de musique dans la tête.

Shinjuku Golden Gai

Le Golden Gai est un quartier dans le quartier du quartier. Situé à l’intérieur de Kabukichô, c’est LE lieu des petits bars. On en a vite fait le tour vu qu’il n’y a que 4 ruelles, mais on met plus de temps si l’on s’arrête pour boire.

D’après un article de JinThePanda sur notre forum

Informations sur le Kabukichô et Golden Gai

Accès

Ligne de train JR Sôbu : station Shinjuku
Ligne de train JR Chûô: station Shinjuku
Ligne de train JR Yamanote : station Shinjuku
Ligne de train JR Saikyô : station Shinjuku
Ligne de train JR Shônan-Shinjuku : station Shinjuku
Ligne de train Odakyu Odawara : station Shinjuku
Ligne de train Keio : station Shinjuku
Ligne de train Toei Shinjuku : station Shinjuku
Ligne de train Toei Oedo: station Shinjuku
Ligne de train Seibushinjuku: station SeibushinjukuLigne de métro Marunochi : station Shinjuku

À pied

Le Kabukichô et situé dans le quartier de Shinjuku mais aussi à deux pas du quartier coréen à Shin-ogikubo.

Kabukichô et Golden Gai en images