Union commerce
Commentaires 1

Union commerce

union commerce kappabashi

La semaine dernière je suis allé visité plusieurs magasins de Kappabashi. Kappabashi c’est le quartier de Tokyo consacré à la cuisine et la restauration. Les magasins sont plutôt pour les professionnels mais le plus souvent les particuliers peuvent aussi acheter à l’unité. Parmi les magasins les plus intéressants à Kappabashi on retient le plus facilement ceux qui vendent de la nourriture en plastique que les restaurants mettent en vitrine, et ensuite les coutelleries.

Les couteaux japonais sont d’une qualité exceptionnelle. Lorsque le port du katana a été interdit au Japon les artisans forgerons ont reporté leur savoir faire sur la fabrication de couteau plutôt que sur les sabres et on retrouve ce savoir faire même maintenant. D’ailleurs les plus grands couteaux ressemblent étrangement à des armes de guerre.

Union Commerce est l’une des plus belles coutellerie de Tokyo. Le choix est large est vraiment on en prend plein les yeux car les couteaux sont magnifiques. Pour ceux qui veulent ramener un souvenir du Japon qui durera toute une vie pourquoi ne pas ramener un couteau?

Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir la galerie photo et toutes les infos sur ce magasin.

Idée Cadeau: les couteaux japonais
Commentaires 19

Idée Cadeau: les couteaux japonais

Pour compléter notre liste d’idées de cadeaux et souvenirs à ramener du Japon je propose les célèbres couteaux japonais.

Jadis le pays des katanas, le Japon est devenu aujourd’hui le pays des couteaux de cuisine. Un bon couteau japonais est le rêve de nombreux cuisiniers amateurs ou professionnels. Il coupe extrêmement bien et se garde à vie s’il est entretenu et utilisé correctement.

Les couteaux japonais

■ Prix: ¥6 000 à ¥40 000 (60€ à 400€)
■ En vente principalement à Kappabashi

Les prix sont très variables. Les couteaux les moins chers coûtent environ 60€ et les prix peuvent monter jusqu’à plusieurs centaines voire plusieurs milliers d’euros pour certaines catégories d’outils destinés aux professionnels. En général un bon couteau “tout usage” coûte environ 200€, ou entre 300€ et 400€ si sa lame a été forgée à la main (il n’est pas nécessaire d’avoir un couteau fait à la main pour avoir un bon couteau). En dessous de 100€ les couteaux donnent nettement l’impression d’être des outils d’entrée de gamme mais restent toutefois de bons outils comparés à un couteau de supermarché.

À Tokyo les couteaux s’achètent principalement à Tsukiji, Asakusa et à Kappabashi. C’est à Kappabashi, un quartier destiné avant tout aux professionnels, que vous trouverez le plus de choix et le meilleur prix.

Notre magasin préféré se trouve dans la rue principale de Kappabashi et se nomme Kamaasa. Là-bas vous pouvez faire graver votre nom gratuitement sur la lame, en japonais ou en alphabet romain (voire les deux). Les boutiques Tsubaya et Union commerce font également partie de notre liste de boutiques à visiter, mais ce ne sont pas seules bonnes adresses. N’hésitez pas à comparer.

Le choix du couteau

Dans les magasins vous allez vous trouver devant un choix énorme d’outils de modèles, de tailles, de poids et de couleurs différents. Lors de votre choix gardez en tête que le bon couteau doit être agréable à tenir et vous paraître bien équilibré.

Le plus souvent les couteaux destinés aux particuliers sont divisés en deux grandes catégories: les couteaux à poisson et les couteaux d’usage plus général pour la viande, les légumes et le poisson de manière générale. Le couteau d’usage général est souvent celui que les gens aiment ramener du Japon. On l’appelle en japonais “santoku” ou “santoku-bôchô” [三徳包丁]. Il sert à couper, trancher et hacher, et se rapproche du “couteau de chef” utilisé en Occident.

Le santoku, en haut, accompagné d'un modèle plus petit, forment un set idéal pour tous les usages du quotidien.

Le couteau à poisson se décline en plusieurs formes, le modèle le plus utilisé et le plus connu étant le couteau “deba” [出刃] à la lame pointue, plus lourd et plus épais pour trancher de façon nette (quelques modèles sur notre page dédiée au sashimi).

Utilisation et entretien du couteau

Un couteau japonais s’aiguise régulièrement (sur une pierre à affuter), se conserve au sec, et ne se lave pas au lave-vaisselle. Certaines lames particulières doivent aussi être huilées de temps en temps. Question utilisation il faut surtout faire attention à ne pas couper de choses trop dures comme des surgelés. Si le couteau japonais coupe très bien c’est en partie parce que sa lame ne se courbe pas sous la pression, elle reste droite. Si cet aspect rend le couteau japonais plus efficace il le rend également plus fragile qu’un couteau “bas de gamme”.

Le transport du couteau

Pas de problème pour voyager en avion avec un couteau même très grand. Cependant il doit voyager dans la soute et sera confisqué dans un bagage à main.