Afficher la carte

Ryogoku est un quartier entièrement articulé autour du sumo, ce sport traditionnel japonais. C’est ici que vivent et s’entraînent de nombreux sumos dans des « écuries » (ou heya 部屋) à proximité de la plus grande arène de sumo du pays.

Le kokugikan (国技館) est l’arène de sumo la plus célèbre du Japon. Chaque année, en janvier, mai et septembre, et durant 15 jours, y sont organisés trois des six tournois nationaux de sumo. Durant ces périodes les compétitions ont lieux chaque jour du matin au soir, les sumos les plus forts combattant en dernier.
Le bâtiment accueille également, au premier étage, un musée gratuit consacré à l’art du sumo.

Outre les tournois, on peut assister presque chaque jour, tôt le matin, à l’entraînement des sumos dans une des écuries du quartier. Parfois ces écuries sont ouvertes gratuitement au public mais, attention, toutes n’acceptent pas les visiteurs où posent des conditions (prévenir à l’avance, parler japonais ou être accompagné d’un traducteur etc.).

De passage à Ryogoku, il est de tradition de manger un chanko-nabe, le repas des sumos. On en trouve dans la plupart des restaurants du quartier. Le chanko-nabe est une sorte de soupe très riche contenant de la viande ou du poisson et des légumes. Le plus populaire auprès des sumos est celui au poulet car l’animal ne possède que deux pattes, et, comme le sumo lors d’un combat, ne peut pas poser les mains au sol.

Accès

Ligne de train JR Sôbu : station Ryôgoku
Ligne de métro Toei Oedo : station Ryôgoku

Une réponse à “Ryogoku”

  1. drTenma dit :

    Bonjour je vais au Japon fin juillet, avez-vous des adresses pour voir un entrainement de Sumo ?

Laisser un message