Le train

Le train est sans conteste le meilleur moyen de se déplacer à Tokyo. Il est pratique, rapide, fiable et pas cher (relativement). En revanche le touriste qui met le pied pour la première fois à Tokyo peut vite se sentir perdu face à la taille du réseau et sa complexité apparente. Voici donc un petit mode d’emploi.

La première chose à savoir est qu’il existe plusieurs compagnies exploitant les divers lignes de trains. Parfois, lors d’un même trajet vous serez amené à changer de compagnie. Dans un cas comme celui-ci, il faudra acheter un nouveau billet à chaque changement de compagnie, celles-ci étant indépendantes les unes des autres. Par exemple lorsque vous regagnez le centre-ville depuis l’aéroport vous empruntez d’abord la ligne Keisei jusqu’à Nippori, puis ensuite empruntez l’une des lignes de la compagnie JR.

Comment trouver le meilleur itinéraire pour aller d’un point A à un point B à Tokyo ou ailleurs au Japon?

Sur ce site, en anglais, vous trouverez facilement le meilleur itinéraire ainsi que le prix du trajet:
Jorudan
Ce site, plus complet, propose plusieurs itinéraires et prix:
Hyperdia

Comment acheter son ticket?

Les tickets s’achètent à des distributeurs automatiques:

guichet-train-tokyo
© insecula.com

Au-dessus des distributeurs se trouvent de grandes cartes du réseau. Sur ces cartes sont indiqués le nom de chaque station et en dessous de chaque nom est affiché le prix qu’il en coûte pour s’y rendre à partir de là où vous êtes. Ainsi, s’il en coûte ¥300 pour voyager jusqu’à Shibuya, vous achetez un ticket de ¥300 au distributeur en sélectionnant “300” sur l’écran tactile.

Voici un exemple en image sur la ligne JR :

Sur ce plan, nous voyons que nous nous trouvons à Mitaka (en rouge) et qu’il faut acheter un billet de ¥210 pour se rendre à Shinjuku (en bleu) ou un billet de ¥380 si l’on souhaite plutôt aller à Akihabara (en vert). Le plan est en Kanji mais rassurer vous il y a également des plans en caractères latin dans les grandes stations. Pour information, la ligne en forme de cercle vert est la fameuse ligne Yamanote sur laquelle se trouve la plupart des stations les plus populaires comme Shinjuku, Shibuya, Harajuku, Akihabara, Ueno…

Si vous n’êtes pas sûr de vous il est toujours possible d’acheter son ticket auprès d’un employé à un guichet. Donnez lui simplement le nom de votre destination.

Les pass

Outre le ticket basique, il existe un certain nombre de cartes ou pass.

  • Premièrement, il est possible d’acheter une carte simple avec un certain montant pré-enregistré à l’intérieur. Ceci vous permet de voyager de station en station sans avoir à acheter un nouveau ticket à chaque fois. Le montant de votre voyage sera automatiquement débité à chaque passage au tourniquet. Il est également possible d’acheter des tickets avec cette carte au distributeur (si une personne vous accompagne et que vous n’avez pas d’argent pour son ticket par exemple).
  • Si vous faites un trajet régulier entre deux points vous pouvez opter pour un pass valide uniquement sur une petite portion du réseau, entre votre domicile et votre lieu de travail par exemple. C’est un moyen d’économiser beaucoup d’argent.
  • Vous pouvez également vous procurer une carte Suica ou Pasmo pour ¥500 (environ 4.50 euros). Sur cette carte magnétique vous pouvez mettre le montant d’argent que vous désirez, et vous en servir comme pass sur tout le réseau de trains ainsi que sur tout le réseau de métro et dans tous les bus de Tokyo (et bientôt dans tous le pays). L’avantage est donc que vous n’avez plus besoin d’avoir une carte pour le métro, une carte pour la JR line etc. Vous n’avez plus non-plus à racheter de ticket quand vous passez du train au métro et vice-versa.

Avec ces cartes vous pouvez également bénéficier des réductions citées plus haut si vous utilisez souvent la même portion du réseau. Vous pouvez la recharger au guichet automatique ou dans un bureau JR. Elle offre également un autre avantage intéressant qui est de servir de porte monnaie électronique, comme Moneo en France.

suica_train-tokyo pasmo-train-tokyo

  • Le JR pass. Assez connu des touristes, ce pass vous permet de voyager un certain temps sur la ligne JR (trains locaux et Shinkansen), où vous voulez, même en dehors de Tokyo. Ce pass s’achète depuis l’étranger (il est impossible à acheter au Japon) et n’est remis qu’aux personnes voyageant avec un visa de tourisme. Il est assez cher et il vaut mieux l’acheter si vous avez prévu de voyager assez loin comme à Kyoto par exemple.
  • Plus d’informations sur le JR pass (site officiel):
    Japanrailpass

    Acheter le JR Pass (site que nous conseillons):

    Keikaku

Divers

  • Dans les stations, sur les quais et dans les trains, vous trouverez toujours la triple écriture kanji, hiragana et rômaji. Pas de problème donc pour repérer une station. La station de Shinjuku sera donc indiquée : 新宿 ou しんじゅく ou Shinjuku.
  • Les tickets les moins chers, pour se rendre à la prochaine station par exemple, coûtent ¥130 (un peu plus d’1 euro).
  • Une fois entré dans la station vous devez conserver votre ticket car il faut le passer à nouveau dans les “tourniquets” pour ressortir.
  • Si vous voyagez plus loin que ce que vous aviez prévu à l’origine ou si votre carte est vide, il existe des machines de réajustement avant la sortie de chaque station. Vous pouvez y remplir votre carte ou acheter un second ticket pour compléter le montant du premier et ainsi sortir de la station.
  • Dans la majorité des stations vous trouverez des guichets automatiques avec affichage en anglais.
  • Tous les guichets automatiques ne sont pas identiques, certains sont réservés à des opérations spéciales. Si vous n’arrivez pas à acheter votre ticket sur une machine, essayez en une autre plus loin.
  • En été, méfiez-vous des 2 dernières voitures du trains, celles -ci sont souvent non climatisées.
  • Aux heures de pointes certains wagons, facilement reconnaissables, sont réservés aux femmes.

Le métro

Inutile de s’étendre sur le fonctionnement du métro. Dans les grandes lignes son fonctionnement est le même que celui du train sauf que ça se passe sous la terre. Le métro de Tokyo est assez vaste, propre, et fiable, comme son cousin. Notez qu’un déplacement en métro coûte souvent légèrement moins cher qu’un déplacement en train, mais, à distance égale, est un peu moins rapide car il effectue plus d’arrêts.

Le taxi

À éviter pour les petits budgets. Les taxis de Tokyo sont parmi les plus chers au monde. Le prix de la course au départ est de ¥720 (environ 6.50 euros) avec un kilomètre compris, mais les distances étant très grandes à Tokyo, le compteur tourne très longtemps. Un trajet depuis l’aéroport, par exemple, peut vous coûter jusqu’à ¥20 000 ou plus. Les trains et métros étant très pratiques, préférez plutôt ces moyens de locomotion. Notez aussi que le tarif de nuit coûte 30 % de plus.

Notez tout de même que le déplacement en taxi présente quelques avantages. Depuis quelques années déjà, ils sont tous équipés de GPS et vous amènent n’importe où par le chemin le plus rapide. Vous payez la distance et non le temps du trajet et pouvez donc faire patienter le chauffeur à certains endroits sans frais (mais sans abus tout de même). Presque tous les taxis acceptent le paiement par carte Visa ou Mastercard (regardez les logos sur la portière) et les arnaques sont quasiment nulles.

Pour la petite anecdote, les portes arrières des taxis s’ouvrent et se ferment automatiquement, ne touchez pas aux poignées.

La voiture

Le permis français (ou d’un autre pays) n’est pas reconnu au Japon. Il est toutefois possible de le faire valider temporairement si vous voulez goûter aux joies de la conduite à gauche. La validation s’effectue au consulat de France au Japon ou au JAF (Japanese Automobile Federation) et vous permet de rouler durant un an. Pour les périodes plus longues vous pouvez aussi obtenir facilement un permis japonais (auto ou moto) sur simple présentation de votre permis actuel. La formalité coûte ¥8 000.

Le vélo

Le vélo est un excellent moyen de locomotion à Tokyo. Il peut vous servir à faire le trajet de votre logement à la station de train la plus proche ou à vous déplacer dans le quartier, voire même entre les quartiers. C’est un excellent moyen de découvrir la ville.

Le prix d’un vélo de ville classique neuf est d’environ ¥12 000. Il est possible d’en trouver d’occasion à partir de ¥7 000 dans de petites boutiques.

Le vélo que vous utiliser au Japon doit être enregistré à votre nom. Pour éviter les vols chaque vélo porte un numéro de série qui correspond à un propriétaire et les contrôles de police sont relativement fréquents. L’enregistrement est gratuit ou peu cher (environ ¥500) et se fait directement dans le magasin.

14 Réponse à “Se déplacer”

  1. Kami-chan dit :

    Bonjour,
    Pour le vélo j’aimerai savoir si il est en location ou si c’est un achat. Et est-ce qu’on peut l’utiliser n’importe où au Japon ?

  2. Kami-chan dit :

    Merci pour la réponse !

  3. Claire TAupin dit :

    Bonjour !
    Je prévois avec mon compagnon un voyage d’un mois pour les prochaines grandes vacances scolaires françaises. Logement en Sakura House, budget nourriture/loisir déterminé, mais nous n’arrivons pas à trouver une estimation pour les transports. A raison de 4 ou 5 déplacements par jour, le budget pour un mois est exorbitant (Y84 000). Pensez vous que l’on voit trop de déplacement par jour ?

    • Tev dit :

      Le transport prend une place importante dans le budget au Japon. Surtout lors de déplacement entre les villes. Il faut bien s’organiser pour ne pas faire de trajets inutiles et réfléchir à son itinéraire en asseyant de minimiser les longs trajets. As-tu lu notre page consacrée au budget:

      https://www.ici-japon.com/voyage-japon/calculer-son-budget-pour-un-voyage-au-japon

    • Taupin Claire dit :

      Bonjour, merci de ta réponse Tev, oui j’ai déjà lu ta page et nous avons revu le budget transport.
      En effet, nous nous demandions plusieurs choses au niveau des vélos :
      – Acheter un vélo est une bonne solution si l’on peut le revendre ensuite ? (car difficile de ramener un vélo par avion)
      – Admettons que l’on se balade dans un quartier, on quitte notre vélo pour aller dans un magasin, est il possible de laisser son engin en face du magasin en question? Sinon qu’elles solutions s’offrent aux promeneurs dans notre genre?

  4. gugu dit :

    Bonjour,
    Je vais partir à Tokyo pendant une année entière. Je voulais savoir quels sont les différences entre la carte Pasmo et Suica? Laquelle est la plus utilisée et utile, je pense ne prendre que la Yamanote line.

    Merci.

  5. chadi dit :

    je veux savoir ou en peut trouver des objet Electronique comme iPhone ou Ipod et ipad a tokyo

  6. merwan147 dit :

    comment parler le japonais si tu n’as pas été formé avant le voyage

    EXEMPLES:
    parlez avec un personnel
    une personne ou des personnes que tu ne connais pas

  7. LOIC080 dit :

    Vous pouvez metre le plan complet des train
    Svp

  8. Sabrina dit :

    Hey ! J aimerai savoir si c’est possible de prendre le vélo pour faire station à station. Je compte aller au Japon en juillet pour 1 mois et dépasser les 200 300euro de transport en commun sa fait mal une amie m’as dit que le vélo à Tokyo était impossible. Puisqu’il y a bcp d’escalier etc. Est ce vrai ? Les avis divergent, faire 3 4 5h de vélo ne me dérange pas.
    MerciII ( et au passage j’adore tes vidéo !)

  9. Elisa dit :

    Hello l’équipe d’Ici Japon !

    Je voulais savoir si les tarifs UBER était équivalent à ceux des taxis à Tokyo ?
    Merci de votre retour !

Laisser un message