Notre sélection de restaurants à Tokyo
Commentaires 16

Notre sélection de restaurants à Tokyo

Toujours avec l’objectif de compléter notre guide touristique du Japon nous proposons cette fois une sélection des restaurants à ne pas louper à Tokyo. Les établissements sont divisés en 6 groupes: Restaurants, bars et izakaya à thème, Restaurants, bars et café d’ambiance, Izakaya, Buffets et restaurants à volonté, Restaurants Familiaux, Fast Food et Divers.

Nous listons tous les endroits qui nous paraissent intéressants et nous retenons des critères très divers comme l’originalité et l’ambiance, la nourriture ou encore le prix. Vous verrez que cette rubrique est vouée à évoluer. Pour le moment nous avons répertorié 25 restaurants dont 10 accompagnés d’une fiche détaillée, et bien sûr nous avons encore un grand nombre d’adresses à ajouter à cette liste.

Les cadeaux à apporter au Japon
Commentaires 60

Les cadeaux à apporter au Japon

Régulièrement on me demande, à l’occasion d’un départ au Japon, quel cadeau ramener à ses amis, ses correspondants ou sa famille d’accueil. Et c’est vrai que c’est assez délicat de rapporter quelque chose qui sera apprécié à coup sûr.

Entre eux, lorsque les Japonais de retour de voyage offrent des cadeaux, ils offrent presque toujours de la nourriture. Et plus particulièrement une spécialité locale. C’est valable lorsqu’ils rentrent d’un autre pays mais même aussi lorsqu’ils reviennent d’une autre ville du Japon, de Disneyland, ou même simplement du marché. Bref, quand on revient de quelque part on rapporte à manger. Ce genre de cadeau s’appelle « omiyage ».

Offrir de la nourriture est donc une valeur sûre. Même si les Japonais rapportent un peu de tout – ça va des chocolats au poisson séché en passant par des légumes ou de la sauce à salade – il vaut mieux jouer la sécurité et éviter des choses trop dépaysantes. Par exemple le bon vieux foie gras et les pâtés sont rarement appréciés à leur juste valeur, ils sont même souvent détestés (même si on ne vous le dira pas en face). Offrir du fromage est également délicat, surtout s’il est fort en goût. Par contre des biscuits ou des gâteaux qui supportent bien le transport sont souvent le cadeau qui fait mouche. Par exemple je rapporte parfois du creusois et celui-ci est très apprécié.

Sachant que les Japonais sont très friands d’alcool on peut être tenté de rapporter une bonne bouteille. C’est un pari risqué. Déjà un bon vin sera rarement différencié d’un vin bas de gamme car les connaisseurs en la matière sont peu nombreux. De même, un alcool trop fort (eau-de-vie…) ne sera pas apprécié. Enfin côté Whisky les Japonais ont largement ce qu’il faut.

Dans la liste des choses à éviter on notera le parfum. Ramener un parfum d’une grande marque française peut paraître une bonne idée. Eh bien non, ça n’est pas une bonne idée. Les Japonaises ne se parfument pas. À éviter aussi: les objets encombrants. On arrive rarement avec un piano dans sa valise mais il faut toujours garder à l’esprit que les appartements en ville sont souvent assez petits. Évitez aussi tout ce qui est vaisselle ou linge de toilette. Ce sont des choses qui s’offrent à de nombreuses occasions au Japon et dans la plupart des maisons ça devient plus embarrassant qu’autre chose.

Une chose importante à retenir est qu’au Japon les gens accordent une grande importance à l’emballage. Le contenant est aussi important que le contenu. Pour faire bonne impression essayez d’emmener quelque chose qui est présenté dans une belle boîte et/ou emballé de façon soignée. Pensez aussi que du Japon il est généralement difficile de se rendre compte de la valeur de quelque chose qui vient de France ou d’un autre pays lointain. Il n’est pas forcément nécessaire de se ruiner pour faire plaisir.

Si vous avez déjà eu l’occasion d’offrir des cadeaux à des Japonais n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires, ça aidera du monde.

Désolé si j’ai traité le sujet simplement du point de vu français. Si vous habitez dans un autre pays je pense que l’essentiel des conseils s’appliquent aussi à vous.

10 000 Yens
Commentaires 22

10 000 Yens

Vous le savez déjà si vous nous suivez sur Youtube, mais si ça n’est pas le cas, déjà abonnez-vous, ensuite jetez un oeil à nos nouvelles vidéos « 10 000 yens ».

Chaque semaine je présente le Japon en dépensant 10 000 yens, un peu plus de 80 euros aujourd’hui. Les vidéos ne sont pas destinées spécialement aux personnes qui veulent venir au Japon mais si vous préparez votre voyage ça vous aidera sûrement à calculer votre budget et vous donnera des idées de choses à faire et à voir.

Si vous voulez allez plus loin, vous pouvez vous abonner à Club Japon pour avoir des versions plus longues des vidéos et découvrir plus de lieux et conseils, et aussi tenter de gagner les choses que j’achète durant les épisodes.

Nos 3 premières destinations sont Akihabara, Ginza et Fuji Q Highland, et la prochaine sera Harajuku.

Si vous avez des idées de choses intéressantes à faire avec 10 000 yens au Japon partagez-les!

La saison des pluies
Commentaires 13

La saison des pluies

La semaine dernière a commencé avec un peu d’avance la saison des pluies à Tokyo. En japonais on appelle cette période « tsuyu » (梅雨), elle marque l’entrée dans l’été et dure en général tout le mois de juin.

saison-des-pluies-japon

Saison des pluies ne veut pas dire qu’il pleut tous les jours des pluies torrentielles. Aujourd’hui par exemple, comme hier, il fait beau et on voit dans la rue des ombrelles et non des parapluies. Chaque année le tsuyu est plus ou moins marqué et on s’attend en général à avoir environ un jour sur deux de mauvais temps. Le mois de juin n’est donc pas forcément le meilleur moment pour venir à Tokyo bien que certains préfèrent encore cette période à l’été lourd et chaud de la capitale. En tout cas la plus agréable saison (avril et mai) touche à sa fin et à partir de maintenant ça sera pluie ou chaleur.

Venus fort
Commentaires 16

Venus fort

Je complète la liste des centres commerciaux de Tokyo et cette fois je vous présente l’un de mes préférés: Venus Fort.

Venus Fort est un centre commercial ouvert en 2009 et situé à Odaiba dans l’ensemble récréatif Palette Town. Palette Town abrite notamment la grande roue d’Odaiba ainsi que le Toyota City Showcase.

Venus Fort est un centre commercial « hybride » divisé en trois étages très différents. Le premier étage, « Venus Familly », est consacré comme son nom l’indique à la famille. C’est avec le second étage qui se nomme « Venus Grand » et son magnifique décor de ville italienne du XVIIIe siècle que Venus Fort se démarque des autres centres commerciaux. Au 3e étage on trouve « Venus Outlet » et ses magasins de marque affichant des prix réduits.

Venus Familly

Le premier étage de Venus Fort est très surprenant. On remarque tout de suite l’immanquable Hello Kitty Kawaii Paradise, une zone de loisir toute rose dédiée à 100% à Hello Kitty. Attractions Hello Kitty, magasin Hello Kitty, photomaton Hello Kitty, faux tatouages Hello Kitty, restaurant Hello Kitty… l’endroit fait le bonheur des petites filles japonaises autant que des touristes qui cherchent le dépaysement.

Au Japon les animaux de compagnie sont considérés comme des membres à part entière de la famille et une grande partie du premier étage est ainsi réservée aux chiens et aux chats qui peuvent circuler en toute liberté dans les magasins. On est surpris de voir tant de magasins d’accessoires pour animaux qui proposent des choses aussi étonnantes que possible comme des poussettes pour chiens, des habits pour chiens, des lunettes pour chiens, et même des gâteaux d’anniversaire et autres plats préparés pour les animaux de compagnie.

À ne pas manquer non plus, le History Garage qui est un musée gratuit présentant des voitures anciennes dans un très beau décor. Il s’étend entre le 1er et le second étage.

icon Le plan du 1er étage sur le site officiel

Venus Grand

Le second étage marque encore plus que le premier grâce à son décor unique qui nous plonge dans le cœur de l’Italie d’il y a quelques centaines d’années. Les façades des magasins représentent des bâtiments anciens, le sol est pavé, et le plafond est peint de façon à représenter le ciel, si bien que l’on a l’impression de marcher à l’extérieur bien qu’étant au milieu d’un complexe commercial.

Photo: http://eflab.sblo.jp/article/44113907.html

Plusieurs endroits sont particulièrement remarquables ici comme la Place de la fontaine où l’on peut assister à un petit show son et lumières régulièrement ainsi que la Place de l’église qui accueille une scène de spectacle et qui est bordée par des restaurants.

Pour ce qui est du shopping on trouve dans Venus Grand un nombre très satisfaisant de vitrines intéressantes. Outre les classiques magasins de vêtements (Zara, Tommy Hilfiger, Diesel, Ralf Lauren…) on note surtout la présence d’un Kiddy Land et d’un Legoland (Lego Clickbrick) qui font le bonheur des petits comme des grands.

À ne pas louper non plus la boutique Strange Love qui est franchement un petit bazar de l’horreur. On y vend principalement des bijoux de style ancien mais la décoration surchargée est complètement folle avec des mannequins ensanglantés pendus au plafond, des murs tapissés de crucifix et des poupées Barbie mutilées enfermées dans des cages. Le magasin mitoyen baptisé simplement « M« , à l’air encore plus glauque et déjanté mais n’est accessible qu’à certaines personnes connaissant le mot de passe pour y entrer (d’après une conversation entendue à Strange Love il faut être Franc-Maçon pour obtenir le mot de passe).

icon Le plan du 2e étage sur le site officiel

Venus Outlet

Le troisième étage est nettement moins intéressant car très proche de ce que l’on retrouve partout dans le monde avec des magasins de marques plus ou moins connues vendant des vêtements et des accessoires à prix réduits (souvent des grandes tailles ou des collections de l’année précédente). On note la présence des enseignes Levi’s, Citizen, Fila ou encore Galliano.

icon Le plan du 3e étage sur le site officiel

Des billets d’avion à 5 yens au Japon
Commentaires 30

Des billets d’avion à 5 yens au Japon

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle! La bonne c’est que la compagnie aérienne Low Cost Air Asia qui démarre cette année au Japon a mis hier 10 000 billets d’avion en vente au prix de 5 yens (oui, 5 centimes d’euros). La mauvaise nouvelle c’est que je viens de passer sur leur site, et tous les billets sont déjà vendus.

Mais rassurez-vous cette opération « coup de pub » reste une bonne nouvelle car la compagnie aérienne qui débute le 1er août avec des vols Tokyo-Fukuoka, Tokyo-Okinawa et Tokyo-Sapporo, a aussi dévoilé ses vrais tarifs. Et ceux-ci démarrent à environ ¥5 000 pour un aller simple. À ce prix-là c’est déjà près de 5 fois moins que les billets les moins chers des compagnies classiques. L’arrivée des compagnies aériennes Low Cost au Japon risque alors de changer les habitudes de voyage de beaucoup de monde sur l’archipel, moi le premier.

Air Asia, compagnie d’origine malaisienne, n’est pas encore très connue en Europe et en Amérique, mais si vous avez déjà voyagé en Asie vous en avez sans doute entendu parler. Grâce à Air Asia j’ai pu voyager pour pas cher dans plusieurs pays d’Asie et je suis super excité à l’idée de les voir arriver enfin au Japon. En plus, à partir d’octobre 2012 ils commencent les vols internationaux avec la Corée du Sud comme première destination, et enchaînent ensuite avec des vols vers la Thaïlande, l’Indonésie et Singapour dès l’année prochaine.

Projet Japon 5: Accueil Japon
Commentaires 133

Projet Japon 5: Accueil Japon

Accueil Japon c’est le projet dernier-né d’Ici Japon. L’idée est d’accueillir les francophones qui viennent s’installer à Tokyo, que ça soit pour étudier ou travailler, afin de les aider à s’intégrer plus facilement dans le pays. L’objectif à terme est de créer une communauté d’entraide directement au Japon au sein de laquelle les expatriés pourront s’échanger conseils, infos et blagues pourries.

L’idée m’est venue en observant la communauté ouzbékistanaise de Tokyo. À chaque fois qu’un Ouzbékistanais arrive à Tokyo l’ensemble de la communauté se regroupe pour l’accueillir et organise une rencontre sous forme de repas ou de soirée. Le nouvel arrivant se fait tout de suite des amis et sait où obtenir de l’aide ou des informations. En échange il participera lui aussi à l’accueil des nouveaux venus.. Grâce à ce système les Ouzbékistanais n’ont pas de grosses difficultés pour trouver un petit boulot ou un logement à partager en colocation, et ils sont toujours au courant des bons plans.

C’est ce principe que j’aimerais reproduire avec les francophones à Tokyo. Organiser régulièrement des rencontres qui soient décontractées afin d’accueillir les gens qui débarquent au Japon de la façon la plus simple et naturelle possible. On peut organiser des soirées restos, des sorties game centers ou des randonnées nocturnes dans les égouts de la ville, peu importe. L’essentiel c’est de pouvoir constituer une sorte de réseau dont chacun pourra profiter.

Si des gens arrivent bientôt à Tokyo, ou sont déjà sur place, et sont intéressés par le concept, manifestez-vous dans les commentaires.

Deux billets d’avion pour le Japon à Gagner
Commentaires 24

Deux billets d’avion pour le Japon à Gagner

La compagnies aérienne japonaise ANA lance la campagne Is Japan Cool? saison 2. Il s’agit d’un concours dont le premier prix est un lot de deux billets d’avion pour Okinawa depuis n’importe quel aéroport du monde desservi par ANA + un vol intérieur à Okinawa + une nuit d’hôtel au ANA Intercontinental Resort Hotel Manza Beach. Pour participer il faut remplir un formulaire en ligne sur le site officiel avant le 15 octobre 2012.

Bonne chance si vous participez!

Chine vs. Japon: dans quel pays voyager?
Commentaires 44

Chine vs. Japon: dans quel pays voyager?

La Chine et le Japon sont deux pays superbes dans lesquels voyager laisse un souvenir impérissable. Ce sont aussi deux pays radicalement différents qu’il est toujours intéressant de mettre en parallèle. Alors qui de l’Empire du Milieu ou du Pays du Soleil Levant remportera le match de la meilleure destination touristique?

Chiffres du tourisme

Chine: 3e ou 4e destination touristique mondiale derrière la France et les États-Unis et au coude à coude avec l’Espagne. 58,6 millions de touristes en 2012.

Japon: 37e destination touristique mondiale en 2012 avec 6.2 millions de visiteurs (contre 8.6 millions en 2010, avant le séisme de mars 2011).

Les Prix

L’un des facteurs clés qui rentre en compte dans le choix d’une destination de voyage c’est son budget. On le sait tous, partir au Japon coûte cher. De l’autre côté, voyager en Chine est très abordable.

Une fois que l’on a payé son billet d’avion les postes de dépenses les plus importants du voyageur sont le logement et les transports. Deux choses réputées onéreuses au Japon à cause du coût de la vie et de l’excellence de l’offre. On peut trouver des bons plans et même voyager au Japon pour moins cher que dans beaucoup de pays européens si on fait un peu attention à son porte-monnaie, mais se déplacer du nord au sud du pays et rechercher un logement confortable revient vraiment cher.

En Chine l’offre est extrêmement variée et à toutes les étapes d’un séjour on a le choix entre le luxe hors de prix et le mode survie à la limite du supportable. Si on préfère le train à l’avion et le bus au taxi, si les douches froides ne font pas peur, et si on mange dans les petits restaurants familiaux, alors on peut traverser le pays de long en large avec pas grand-chose. Et même un voyage plus confortable coûte bien moins cher que dans n’importe quel pays industrialisé.

Chine: note
Japon: note

La facilité de voyager

Dans chacun des deux pays la langue est une grosse barrière et l’anglais ne sera pas très utile dans la plupart des situations. Si vous avez la bonne idée d’apprendre quelques mots essentiels avant de partir alors le japonais sera bien plus facile à retenir et à comprendre une fois sur place que le chinois.

Si l’on reste durant tout son voyage dans une grande ville comme Tokyo ou Pékin alors on peut s’en sortir relativement simplement dans tous les cas. Quelques indications écrites en anglais de temps en temps et un bon guide touristique (et mieux un voyage bien préparé à l’avance) permettent toujours de se débrouiller seul. En ville le plus gros challenge est souvent de comprendre le fonctionnement des transports en commun et là-dessus le Japon s’en sort mieux si l’on exclut le petit temps d’adaptation nécessaire les premiers jours et les difficultés pour trouver la bonne sortie dans les gares immenses. Deuxième challenge: commander au restaurant, et là aussi le Japon a beaucoup d’avance car souvent on trouve des photos dans les menus et beaucoup de noms d’aliments viennent de l’anglais (chicken, beef, potato, soup, salada…).

Menus chinois

Les difficultés arrivent lorsque l’on se déplace dans le pays en mode routard. Il faut trouver les moyens de transport adaptés, des endroits pour se loger, faire face à tous les problèmes que l’on peut rencontrer en voyage. Au Japon on est vraiment aidé par l’amabilité des gens et l’excellence du service dans tous les domaines. En Chine au contraire on est confronté à la rudesse des personnes et à un système parfois totalement incompréhensible pour un non-Chinois. Acheter un simple billet de train par exemple est une vraie galère qui demande beaucoup de patience et pas mal de connaissances si on ne veut pas payer le prix fort dans une agence de voyages.

Chine: note
Japon: note

Le climat

Le climat au Japon est assez agréable. La période allant de début juin à mi-septembre durant laquelle s’enchaînent la saison des pluies et un été très chaud et humide peut être difficilement supportable. Mais les autres mois de l’année sont plutôt agréables, on est assez proches du climat français dans tout le centre du Japon.

Avec son territoire immense la Chine connaît tous les extrêmes. Déserts arides, paysages de glace, forêts humides… on trouve de tout en Chine. En général l’été est assez chaud partout dans le pays sauf en montagne, mais le reste de l’année le climat est totalement différent selon les régions, ce qui est plutôt une bonne chose. En ville l’impression de beau temps est souvent effacée par des nuages de pollution mais dans certaines régions on peut découvrir un ciel d’un bleu incroyable.

Chine: note
Japon: note

Les gens

Que ça soit au Japon ou en Chine les étrangers sont bien accueillis. Selon les personnes les Japonais peuvent être vus comme froids alors que les Chinois seront plutôt chaleureux, mais la politesse et la civilité des Japonais sont des traits qui ne peuvent marquer que positivement les visiteurs. S’il est sûrement plus facile d’engager la conversation avec un Chinois, il sera plus facile de débuter une vraie relation avec un Japonais. Attention en Chine les gens sont très différents d’un endroit à l’autre, et les différences entre la ville et la campagne sont extrêmes. Si dans les grandes villes les Chinois ont parfois un mode de vie similaire à celui de l’Occident, ceux des campagnes vivent à une époque différente.

Si on met à part le côté « amical » des personnes on peut noter que les Japonais sont d’apparence sérieuse, discrète et donnent l’impression de respecter les autres. Le climat de sécurité, le silence, et le bien-être qui s’en dégagent sont incomparables avec ce que l’on voit en Chine où faire la queue et laisser la priorité à un piéton qui traverse la route sont des notions inconnues à de nombreux endroits.

Chine: note
Japon: note

Les paysages

La Chine comme le Japon sont deux pays magnifiques. D’un côté on trouve des déserts de toutes sortes et des montagnes splendides, et de l’autre on a la mer d’Okinawa et le Mont Fuji. Et dans les deux pays on peut découvrir des paysages urbains à couper le souffle.

Si les plages et les fonds marins des îles du sud du Japon sont sans doute l’un des plus beaux endroits au monde, la Chine se démarque par la variété de ses décors et l’impression d’immensité que l’on peut ressentir partout dans le pays.

La Chine
Le Japon

Chine: note
Japon: note

Les sites et le patrimoine mondial de l’UNESCO

En 2013, la Chine compte 44 sites inscrits au patrimoine mondial: 30 sites culturels, 10 sites naturels et 4 sites mixtes (+ 50 sites en attente). La même année le Japon compte 17 sites inscrits au patrimoine mondial dont 13 sites culturels et 4 sites naturels (+ 13 sites en attente).

Il y a énormément de belles choses à voir dans les deux pays, mais la Chine compte bien plus de sites d’exception, et en plus beaucoup de ces sites sont totalement démesurés et sans équivalent dans le monde (la Grande Muraille, l’armée de terre cuite, le Bouddha de Leshan, La Vallée de Jiuzhaigou…).

La Chine

Chine: note
Japon: note

La nourriture

Deux pays de la gastronomie s’affrontent. Le Japon inspire la délicatesse, la fraîcheur et le dépaysement, alors que la Chine évoque la diversité, la quantité et la surprise. Deux cultures différentes que l’on prendra grand plaisir à découvrir. Les deux pays étonneront par le choix énorme offert en matière de restauration. Le voyageur comprendra vite que la cuisine japonaise ne se limite pas à du riz et à du poisson, et que les Chinois ont mille façons de cuisiner chaque légume et chaque morceau de viande. Dans un pays comme dans l’autre on fait de très nombreuses découvertes culinaires mais les plats sur les tables chinoises n’auront pas grand-chose à voir avec ceux posés sur les tables japonaises.

Là où les Chinois préfèrent avoir des assiettes bien remplies avec de la nourriture riche en goût et en calories (beaucoup d’huile, beaucoup de sauce) les Japonais préfèrent des plats fins et légers bien présentés. Là où le Japon prend un gros avantage sur la Chine c’est du côté des sucreries et des desserts qui sont excellents, abondants et variés. Autre bon point pour le Japon: la cuisine occidentale omniprésente qui permet généralement au visiteur d’avoir le choix entre goûter un nouveau plat ou rester sur une valeur sûre. Tout le monde n’aime pas changer ses habitudes alimentaires.

Nourriture en Chine
Nourriture au Japon

Chine: note
Japon: note

La sécurité

Se sentir en sécurité quand on voyage est un élément non négligeable. Sur ce point le Japon est imbattable et se rapproche de la perfection. Mais la Chine ne s’en tire pas trop mal non plus. Les voyageurs sont parfois victimes de vols ou d’arnaques mais bien moins que dans des pays comme la Thaïlande et sans doute moins qu’en Europe. De plus la violence n’est pas un trait de caractère des Chinois et si on fait attention à garder ses objets de valeur en sécurité on a rarement de problèmes en Chine.

Chine: note
Japon: note

L’ouverture sur le reste du monde

Si la Chine n’est pas un pays facile d’accès du point de vue administratif avec la nécessité d’obtenir un visa et périodes de séjour autorisées assez courtes et toujours changeantes elle offre un avantage certain sur le Japon. C’est celui d’offrir un accès facile à de nombreux autres pays. Depuis la Chine il suffit de prendre le train ou le bus pour se rendre en Russie, en Mongolie, à Hong Kong ou à Macao, au Laos, au Vietnam et j’en passe. La Thaïlande, l’Inde, le Cambodge et bien d’autres pays sont également accessibles raidement et à moindre coût en avion. Même des visites en Corée du Nord deviennent possibles depuis Pékin. Bref la Chine est idéalement placée pour les personnes désirant découvrir l’Asie alors que le Japon est une île isolée de laquelle on ne peut s’échapper qu’en avion et qui ne propose comme destination vraiment proche que la Corée du Sud.

Chine: note
Japon: note

La découverte et le dépaysement

Si on voyage à l’autre bout du monde c’est pour découvrir de nouvelles choses. Que ça soit dans le mode de vie, la nourriture, les décors, l’interaction avec les personnes, les spectacles et festivals, les objets dans les magasins, le sentiment de partir à l’aventure et bien d’autres choses, on peut placer le Japon comme la Chine dans les pays très dépaysants.

Evènements au Japon

Chine: note
Japon: note

L’enrichissement personnel

Est-ce qu’un voyage en Chine ou au Japon change les gens? Peut-être qu’un séjour d’une semaine ne suffit pas mais à la longue ces pays, et particulièrement le Japon, transforment les visiteurs.

En Chine on est appelé à beaucoup réfléchir. On rencontre un mode de vie en société, des formes de pensée et des situations que l’on n’aurait même pas imaginés. Tout ceci nous force à porter un regard différent sur notre vie et nos priorités.

Au Japon le respect impose le respect. On est presque choqué par le respect qu’ont les gens envers les autres personnes, mais aussi envers la nature et les lieux publics. Consciemment ou inconsciemment on adopte rapidement de plus en plus de règles de vie à la japonaise. Enlever ses chaussures à l’intérieur devient la chose la plus logique au monde, on se met à recycler, on adopte des gestes et formules de politesse qui nous paraissaient insensés auparavant, bref, on change vraiment, pas seulement dans la tête mais dans chaque geste du quotidien.

Chine: note
Japon: note

Les filles

Je suis obligé d’aborder le sujet, ne serait-ce que pour améliorer le référencement de cette page sur Google.

De plus en plus dans le monde la Japonaise est vue, à tort ou à raison, comme la femme qui se rapproche le plus de la femme idéale. Aucun doute que dans l’esprit de beaucoup la Japonaise est un argument qui tend à rendre le Japon attractif. Les Chinoises n’ont pas toujours cette image et sur ce point la victoire revient au Japon à mon avis. Je vais me passer de mettre un note là-dessus, ma femme étant japonaise je ne serai pas objectif de toute façon.

Japonaises à Tokyo

Bilan

Dans l’absolu on atteint presque l’égalité parfaite avec 39 cœurs pour la Chine à 40 cœurs pour le Japon. Très légère victoire pour le Japon à première vue mais à vous de faire bouger le curseur en donnant des coefficients plus grands aux points qui vous paraissent plus importants.

Idéalement il faut voir les deux pays. Personnellement j’aime beaucoup voyager au Japon, mais je préfère la Chine pour le côté aventure et le sentiment de gigantisme omniprésent. Disons que le Japon m’a donné envie de rester et que la Chine m’a donné envie de revenir.

Cet article ne reflète que mon avis et est basé sur mon expérience personnelle uniquement. Les notes sont attribuées en comparant la Chine et le Japon, deux pays dans lesquels j’ai passé beaucoup de temps, mais aussi en prenant en compte l’expérience acquise et les sentiments vécus dans d’autres pays.

[Témoignage] Devenir Mangaka au Japon
Commentaires 27

[Témoignage] Devenir Mangaka au Japon

Il y a quelques jours je vous présentai quelques œuvres d’un illustrateur français qui s’appelle Raynart. Il se trouve que le parcours de Raynart est riche d’une expérience très intéressante puisqu’il a tenté de devenir mangaka au Japon. Il est parti un an à Tokyo avec un visa vacances-travail et a démarché les grandes maisons d’édition japonaises. Malheureusement son expérience n’a pas été couronnée de succès mais même de retour en France il n’abandonne pas son ambition. Devenir mangaka au Japon est extrêmement difficile et les étrangers qui percent dans le milieu se comptent sur les doigts de la main. Même si le nom de Raynart n’est pas encore connu au pays de Dragon Ball et One Piece il n’en reste pas moins que son témoignage, rare et complet, est passionnant pour quelqu’un qui s’intéresse un peu à l’univers de la BD japonaise.

À travers son parcours on découvre principalement le fonctionnement des maisons d’édition japonaises et ça recoupe étonnamment bien ce que l’on peut voit dans Bakuman. Mais ça n’est pas tout puisque Raynart donne de nombreux conseils, parle de sa vie à Tokyo, de sa relation avec les Japonais et avec la langue du pays, montre ses œuvres ou photos, et partage ses bons plans comme les adresses où trouver du matériel de dessin à Tokyo. Bref on y apprend plein de choses et je vous conseille vivement de lire son aventure.

La première fois que j’ai découvert Raynart c’est sur un fil de Forum Japon qui regroupait les interventions de personnes voulant devenir mangaka au Japon. La discussion tourne principalement autour de trois intervenants qui partiront au Japon tenter leur chance. Je vous invite à lire le débat en entier mais celui étant très long voici un lien vers la page sur laquelle Raynart arrive dans la conversation. Il parle du parcours pour devenir mangaka point par point et répond aux questions des membres de façon très complète.

Ensuite vous pouvez lire le récit de son expérience de façon chronologique sur son blog. Son année à Tokyo est racontée à partir du 17 août 2010 (page 4 au jour d’aujourd’hui).